Choix du secteur :
Se connecter :
 


L’info est relatée par nos confrères du journal « Le Progrès ». Le 13 avril dernier, les douaniers ont constaté la présence de 268 kilos de cannabis cachés dans des poivrons. La cargaison se trouvait dans un ensemble routier espagnol. Le conducteur, un ressortissant espagnol, âgé de 42 ans, comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier. Son placement en détention a été maintenu en attendant son procès qui se tiendra le 23 mai prochain.

Lundi soir, à Besançon, la police nationale s’est rendue au foyer des Glacis pour prendre en charge un pensionnaire de l’établissement, fortement alcoolisé, qui a menacé de mort à plusieurs reprises le vigile de l’établissement. Il a également proféré à son encontre des insultes à caractère raciste. L'homme d'une quarantaine d'année a été placé en garde à vue différée.  Il a reconnu les menaces de mort. Il s’expliquera le 8 septembre prochain devant la justice.

La lutte contre les trafics de stupéfiants se poursuit à Besançon. Dernièrement, la brigade anticriminalité a permis le démantèlement d’un réseau de trafic de drogue dans la cité comtoise. Surveillé depuis janvier 2022, un homme de 24 ans, déjà condamné à cinq reprises pour trafic de produits stupéfiants et violences physiques, a été interpellé après la perquisition de ses deux véhicules. A l’intérieur des habitacles, 17,2 kg de résine de cannabis, un fusil à pompe, plusieurs cartouches et 26 200 euros en numéraire. A cela s’ajoutent 50 grammes d’héroïne et de cocaïne saisis au domicile de sa compagne, et 300 euros chez un jeune de 17 ans ayant été vu à plusieurs reprises avec le mis en cause. Le mineur a été présenté au parquet ce vendredi matin pour d’autres affaires similaires et placé en détention provisoire. Il sera jugé prochainement pour ce présent cas. Concernant l’homme de 24 ans et sa compagne, ils ont été déférés cet après-midi devant la justice.

L’homicide la rue de la Mouillère

Lors de sa conférence de presse, Etienne Manteaux est également revenu sur l’homicide volontaire de la  rue de la Mouillère, survenu le 9 novembre dernier. Les experts psychiatriques ont conclu que l’individu présentait d’importants troubles psychiatriques. Néanmoins, selon eux, il n’y aurait pas d’altération du raisonnement, raison pour laquelle la perspective d’un procès a été ouverte. Une contre-expertise a été demandée par la défense. Affaire à suivre.

L'interview de la rédaction / Etienne Manteaux

Dans la nuit de mardi à mercredi, un équipage de la Brigade Anticriminalité de Besançon a procédé à l’interpellation d’un mineur de 15 ans qui se trouvait au volant d’une voiture. Les faits ont été constatés dans le quartier Planoise. Lors d’une patrouille, les fonctionnaires ont remarqué la circulation de ce véhicule qui avait été signalé volé la veille. Il devra s’expliquer le 11 mai prochain devant le délégué du procureur.


La décision a été rendue publique ce mercredi, en fin de matinée. Le Chilien Nicolas Zepeda, condamné à 28 ans de réclusion criminelle pour l’assassinat de l’étudiante japonaise Narumi Kurosaki, a interjeté appel de l’arrêt rendu  hier à Besançon. Un nouveau procès est donc d’ores et déjà prévu.

Un motard de 28 ans a été interpellé, non sans mal, hier après-midi, vers 17h, boulevard Blum, à Besançon. En surveillance dans le secteur de Palente, un équipage de la BMU constate la conduite dangereuse du jeune homme, qui commettait plusieurs infractions au code de la route. Ce dernier refuse de s’arrêter et prend la fuite.

Au niveau d’un rond-point, il effectue une manœuvre, provoquant sa chute et celle d’un policier. Tentant de prendre une nouvelle fois la fuite, mais à pied, il est de nouveau interpellé. Au cours du contrôle, la patrouille constate qu’il n’est pas titulaire du permis de conduire. Il est alors conduit au commissariat et placé en garde à vue.  

Un adolescent de 16 ans a été placé en garde à vue hier après-midi à Besançon. Elle est toujours d’actualité ce mercredi matin. Mardi, cet individu, présent sur un point de deal, rue de Dijon, s’apprêtait à pénétrer dans un appartement, situé au 9è étage d’un immeuble, pour s’adonner à la revente de produits stupéfiants. Il était porteur de plusieurs grammes de résine de cannabis et de bonbonnes d’héroïne et de cocaïne. Soit environ 45 bonbonnes et 15 sachets de cannabis. Une grosse liasse d’argent a également été retrouvée sur lui. Elle est en cours d’inventaire.

Un jeune homme de 22 ans devra s’expliquer le 12 septembre prochain devant la justice. Dimanche dernier, chemin des Torcols, à Besançon, deux individus ont quitté à vive allure un point de deal. Ces derniers ont refusé de se soumettre à un contrôle. Néanmoins, le conducteur est interpellé plus loin. Il était en possession de produits stupéfiants.

Il conduisait également malgré une suspension de son permis de conduire. Néanmoins, le mis en cause nie avoir été au volant. Le parquet a demandé une perquisition, l’exploitation de  son téléphone et la vérification de la provenance des 745 euros appréhendés qui , finalement proviennent d’un gain réalisé au Casino de Besançon. Cet argent lui a d’ailleurs été restitué.

C’est un nouveau procès hors norme qui s’est conclu mardi aux assises du Doubs. Le Chilien Nicolas Zepeda a été reconnu coupable du meurtre de l’étudiante japonaise Narumi Kurosaki. Il a été condamné à 28 ans de réclusion criminelle. Il a désormais 10 jours pour faire appel de cette décision.

Mardi, en milieu d’après-midi, peu après le verdict de la cour et du jury,  l’avocat de l’université de Tsukuba, à laquelle Narumi Kurosaki était affiliée, a lu un message de son président. Il y décline « son profond respect pour tous les efforts consentis’ par les autorités d’enquête françaises et japonaises, sans oublier l’avocate de la famille, pour avoir mener les investigations nécessaires pour faire aboutir les investigations menées. Le doyen a également évoqué le souhait de son établissement de développer les relations académiques franco-japonaises, répondant ainsi au projet de la jeune victime.

L'interview de la rédaction

Un jeune homme de 17 ans sera présenté ce mercredi devant la justice. Lundi, il a été interpellé sur un point de deal, rue Ravel à Besançon. Il était en possession de 460 euros en liquide. Il conduisait le policier vers sa cache, située dans un local poubelles. 23 sachets contenant des barrettes de résine de cannabis et neuf bonbonnes de cannabis ont été découvertes.