Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un automobiliste de 53 ans a été contrôlé avec 1, 22 gramme d’alcool dans le sang à Besançon, rue de Savoie. Il est également apparu qu’il était au volant malgré une annulation de son permis de conduire et avec un défaut d’assurance. Il a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Il s’expliquera en juin prochain devant la justice.

Un jeune homme de 18 ans devra s’expliquer le 18 novembre prochain devant la justice. Mercredi, à Besançon, il a été interpellé sur un point de deal au centre-ville, rue du petit Battant. Après plusieurs échanges avec d’autres personnes venues sur le site, il a été contrôlé. Assistés du chien stup, les policiers ont découvert du cannabis et de la cocaïne. Ramené au commissariat, il a été placé en garde à vue, avant d’être fixé sur son sort.

Une salariée, âgée de 43 ans, d’un magasin de la grande distribution a été convoquée au commissariat de police de Besançon ce mercredi. Elle a été placée en garde à vue et auditionnée. Profitant de sa position de responsable des caisses, chargée de la comptabilité, elle aurait détourné près de 48.200 euros. Au cours de son audition, elle a expliqué avoir besoin de cet argent pour financer les soins de sa maman restée en Arménie. Cependant, elle n’a pas été en mesure de présenter un justificatif d’envoi de fonds. Les faits ont été commis entre février et avril 2021. Elle devra s’expliquer devant la justice. En attendant, elle a été remise en liberté.

Un homme a été placé en détention à la maison d’arrêt de Besançon pour une exécution de peine de six mois ferme. Dimanche soir, vers 19h, sur un point de deal, rue Caporal Peugeot, à Besançon, il est apparu qu’il était en possession de 11 bonbonnes de cocaïne pour un poids de 14 grammes. Au cours de son audition, il a reconnu vendre occasionnellement des stupéfiants dans la rue.

Un homme a été placé en garde à vue ce lundi après-midi à Besançon. Lors d’un contrôle mené dans le tramway par trois policiers en tenue de la brigade canine, accompagnés du chien stup, il est apparu qu’il était en possession d’un morceau de 10 grammes de cannabis. Lors de la palpation, il s’est rebellé. Obligeant les policiers à user de la force nécessaire pour le menotter, en l’amenant au sol sur le quai de l’arrêt Brûlard. Le trentenaire a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Aucun policier n’a été blessé.

Un automobiliste de 25 ans a été contrôlé avec 1,32 gramme d’alcool dans le sang le 19 mars dernier, vers 18h30, à Pontarlier. Sa voiture est venue percuter l’arrière d’un autre véhicule. Le conducteur du premier véhicule n’était pas alcoolisé. Le jeune homme a été placé en cellule de dégrisement, avant d’être remis à un tiers. Son permis de conduire a été retenu. Il sera convoqué ultérieurement pour s’expliquer sur ces faits.

Un individu de 52 ans devra s’expliquer le 28 août prochain devant la justice. Le 19 mars dernier, vers 11h, à Pontarlier, il a menacé un voisin, avec lequel il a souvent un différend, avec un marteau. Il a également outragé, griffé et tordu le poignet d’une policière, qui s’est vu prescrire trois jours d’ITT. Il présentait un taux de 1,48 gramme d’alcool par litre de sang. Lors de son audition, il a reconnu les faits, tout en tentant de les justifier en donnant des motifs futiles.

La garde à vue d’un homme de 23 ans a été prolongée ce jeudi en vue d’un défèrement pour ce vendredi 18 mars à Besançon. Mercredi, vers 23h, cet individu a été interpellé, après avoir tenté de prendre la fuite, sur un point de deal dans le secteur de Planoise.

Ce dernier s’est rebellé, a tenté de mordre les policiers et de leur porter des coups de pieds. Il a été retrouvé en possession de produits stupéfiants : près de 1 gramme d’héroïne et plus de 2 grammes de cannabis. Au cours de son audition, il a expliqué qu’il faisait « le chouffe » depuis une semaine en gagnant 90 euros la journée pour un trafiquant non identifié.

La gendarmerie du Jura attribue un carton rouge à un motard, flashé à 217 km/h sur son engin de grosse cylindrée dans le secteur de Moirans-en-Montagne, dans le sens Saint-Claude – Lons-le-Saunier, mercredi après-midi. Rappelons que la vitesse est limitée à 90 km/h sur ce territoire jurassien. Son permis de conduire lui a immédiatement été retiré. Sa moto a fait l’objet d’une immobilisation judiciaire. Il devra également s’expliquer prochainement devant la justice.

Ce mercredi matin, vers 8h30, à Besançon, un automobiliste a été interpellé par la brigade motorisée, rue de la Pelouse. Il était en défaut de permis de conduire, d’assurance et de contrôle technique. Il a été placé en garde à vue. Au cours de son audition, le trentenaire a reconnu les faits en précisant qu’il venait d’acheter le véhicule avec lequel il a été contrôlé et qu’il souhaitait le tester. Il a été remis en liberté dans la journée et devra s’expliquer le 23 juin prochain devant la justice.