Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un homme de 26 ans était encore en garde à vue ce jeudi matin au commissariat de la Gare d’Eau. La veille, au centre-ville de Besançon, attablé à la terrasse d'un bar, rue des Boucheries, l’individu a menacé le commerçant qui lui demandait de quitter les lieux, qu’il occupait depuis un moment.

Ce mercredi, vers 10h, un jeune homme d’une vingtaine d’années, connu des urgences psychiatriques du CHU Minjoz à Besançon, a été interpellé et placé en garde à vue différée en raison de son alcoolémie et de son emprise sous produits stupéfiants. Il est soupçonné d’avoir violenté deux personnes, rue Lavoisier à Besançon. Il aurait utilisé un panneau de signalisation.

Deux mineurs, âgés de 14 et 13 ans, ont été placés en garde à vue ce mardi à Besançon. Ils sont soupçonnés d’avoir dérobé un vélo électrique à un agent immobilier, rue Tristan Bernard, et d’avoir tenté de le revendre sur le site « leboncoin.fr ». Lorsqu’elle s’est aperçue de la supercherie, la victime a prévenu la police, qui a pris contact avec le vendeur malhonnête. Les deux adolescents ont été interpellés ce mardi après-midi. Le professionnel a reconnu son deux roues qui lui a été restitué. Le duo a reconnu les faits et avoir posté ensemble l’annonce. Ils font l’objet de mesures alternatives aux poursuites.

Un jeune homme de 22 ans s’expliquera en juin prochain devant le tribunal judiciaire de Besançon. Lundi soir, vers 23h30, sur un parking, situé chemin des Torcols, à Besançon, alors qu’il échangeait avec un autre homme, à bord de son véhicule, il a été vu en train de se délester d’une sacoche dans le coffre de sa voiture laissé ouvert. Des produits stupéfiants, un couteau et de l’argent ont été aperçus. Au cours de son audition, l’individu a contesté le trafic de stupéfiants, en expliquant que les stupéfiants découverts étaient destinés à son usage personnel.

Nous aurons l’occasion d’en reparler sur Plein Air. Jeudi matin, Une audience se tiendra au tribunal administratif de Besançon. La justice statuera sur le recours, déposé par  les associations  Vélo Besançon et Trottoirs Libres, contre les arrêts et stationnements sur  trottoirs et voies cyclables à Besançon.

Ces deux entités reprochent à la cité comtoise, et notamment à Anne Vignot, de ne pas assurer le respect de l’ordre public. Il est notamment dénoncé l’occupation par les voitures et autres véhicules de livraison des trottoirs et bandes cyclables. Selon les collectifs, cette situation impacterait le centre-ville, mais également les faubourgs et les quartiers périphériques. L’audience débutera à 9h30.

Mercredi, vers 13h, un jeune homme de 17 ans a été interpellé, non sans difficulté, dans un hall d’immeuble, avenue île de France dans le quartier Planoise à Besançon. Il a été retrouvé en possession d’un sachet contenant un morceau de résine de cannabis. Au 4ème et 5ème étages de l’immeuble, plusieurs sachets de conditionnement contenant de l’herbe de cannabis et des pochons de poudre blanche ont été découverts, ainsi que 70 euros en billets. Il a été placé en garde à vue et s’expliquera en octobre prochain devant le tribunal judiciaire de Besançon.

Nordhal Lelandais sera fixé sur son sort ce vendredi après trois semaines de procès devant la cour d’assises de l’Isère. Il comparait pour l’enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys, mais aussi pour des agressions sexuelles commises sur deux petites-cousines.

Ce jeudi, au cours de cette avant dernière journée, l’avocat général a demandé la réclusion à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans.. Au terme d'une longue plaidoirie, l'avocat de Nordhal Lelandais, Maître Alain Jakubowicz, a demandé une peine de 30 ans de réclusion criminelle pour son client.

 

Un mineur de 13 ans a été placé en garde à vue ce mardi, en début d’après-midi. Les policiers ont remarqué ce jeune homme en train de faire les cent pas sur un point de deal bien connu, rue des Causses, dans le quartier Planoise, à Besançon, à proximité d’une aire de jeux.

Contrôlé, il a nié toute participation à un trafic de stupéfiants bien qu’ayant été observé en train de placer un sachet transparent sous un toboggan. Ce dernier contenait 28 grammes de cannabis en six barrettes, 19 cocottes de cocaïne d’un poids total de 7,4 grammes et 28 bonbonnes d’héroïne, soit 34 grammes. Une enquête a été ouverte. Elle est toujours en cours.

Le procès de Nordhal Lelandais entame sa dernière semaine. Hier, une quinzaine de psychologues et de psychiatres ont décliné la personnalité du tueur de Maëlys. Ils ont décrit un personnage pervers, narcissique et sans affect. Le procès se poursuit. Le verdict est attendu vendredi.  Les plaidoiries des parties civiles sont prévues demain. Les réquisitions de l’avocat général et la plaidoirie de la défense doivent se tenir jeudi.

Un jeune homme de 17 ans a été placé sou contrôle judiciaire. Il a été déféré ce lundi après-midi. L’adolescent est soupçonné d’avoir réalisé plusieurs transactions de drogue samedi. Les faits ont été constatés chemin de Cerisiers, à proximité d’un buisson. Il était également en possession de 350 euros. A ce même endroit, un sac en plastique, contenant 20 bonbonnes de cocaïne ( 16 grammes) et 10 bonbonnes d’héroïne (21 grammes) ont été découverts. Au cours de son audition, il a nié participer à un trafic. Il a également expliqué que le numéraire détenu constituait ses économies.