Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mardi matin, pour des raisons de sécurité, la Ville de Besançon a procédé à l’abattage d’un érable sycomore place Granvelle. Cet arbre, vieux de 70 ans et de 18 mètres de haut, était situé à proximité de la terrasse de la brasserie Granvelle. Il présentait des signes de défaillance. Le cœur de l’arbre commençait à pourrir, l’aubier se fissurait et ses écorces se décollaient.

ARBRE GRANVELLE BESANCON

Les conditions climatiques ont accéléré son processus de dépérissement. D’ailleurs cette situation inquiète énormément Anne Vignot, la Maire de Besançon, qui pense que les conséquences ne sont pas encore toutes connues. L’élue écologiste s’attend à un hiver et un printemps difficiles. A Besançon, M. Anthony, chargé du patrimoine arboré de la ville,  est vigilant et inspecte avec grand intérêt le domaine forestier municipal. Son intérêt se porte notamment en direction du parc Micaud, dont les arbres qui le composent sont vieillissants.

ARBRE GRANVELLE BESANCON 4

 

Remplacer par quoi ?

C’est toute la question que se pose actuellement la Ville de Besançon. Avec la sécheresse, certaines espèces d’arbres ne semblent plus être adaptées. C’est le cas par exemple de l’érable sycomore qui semble être plus affecté par les fortes chaleurs et le manque d’eau. Une chose est certaine, à Besançon, comme ailleurs, on veut préserver cette végétation, rempart indéniable aux îlots de chaleur.

ARBRE GRANVELLE BESANCON 2

L'interview de la rédaction / Anne Vignot

L’épisode pluvieux qui a touché le Jura hier a permis d’humidifier les sols et de rafraîchir les températures durant la nuit, limitant les risques de reprise ce matin. Aujourd’hui, le département reste placé en vigilance jaune « orages » pour la journée. Entre la fin de matinée et le milieu de nuit prochaine, de nouvelles averses orageuses pourront arriver sur le département.

Feu des communes de Vescles / Cernon

Le bilan de 700 hectares brûlés n’a pas évolué. Sur le flanc gauche, des fumerolles sont en cours de traitement, tandis que le flanc droit est en cours de noyage. Ce matin, les 2 hélicoptères bombardier d’eau (HBE) réaliseront des largages sur les fumerolles situées dans des zones inaccessibles par voie terrestre.

Sur le secteur de Cernon, le passage reste exclusivement réservé aux résidents, afin de ne pas perturber le travail des sapeurs-pompiers. Les routes départementales (RD 60, RD 03, RD 99) restent fermées à la circulation. 95 sapeurs-pompiers et 22 engins de lutte contre l’incendie restent mobilisés.

Secteur de Montlainsia

Le bilan est de 220 hectares brûlés. 20 sapeurs-pompiers et 6 engins de lutte contre l’incendie restent mobilisés afin de surveiller d’éventuelles reprises et d’effectuer les opérations de noyage.

Au total, 115 sapeurs-pompiers et 28 engins de lutte contre l’incendie sont mobilisés à cette heure, issus du SDIS du Jura et renforcés par les départements de Côte d’Or, du Doubs, de Meuse, du Bas[1]Rhin, du Haut-Rhin, de Saône-et-Loire, de l’Yonne

L’épisode pluvieux qui a touché le Jura ce dimanche a permis d’humidifier les sols et de rafraîchir les températures, ce qui limite les risques de reprise. Le département reste placé en vigilance jaune « orages » pour la journée de lundi.

Feu des communes de Vescles / Cernon

Le bilan de 700 hectares brûlés n’a pas évolué. Sur le flanc gauche, des fumerolles sont en cours de traitement, tandis que le flanc droit est en cours de noyage. Cet après-midi, un avion DASH a réalisé 2 largages de produit retardant. A partir de la fin d’après-midi, deux hélicoptères bombardier d’eau (HBE) ont réalisé 19 largages. Sur le secteur de Cernon, le passage reste exclusivement réservé aux résidents, afin de ne pas perturber le travail des sapeurs-pompiers. Les routes départementales (RD 60, RD 03, RD 99) restent fermées à la circulation.

 Secteur de Montlainsia

 Après une reconnaissance aérienne, le bilan est réévalué à 220 hectares brûlés. Des fumerolles persistent.

 Au total, 146 sapeurs-pompiers et 26 engins de lutte contre l’incendie sont mobilisés à cette heure, issus du SDIS du Jura et renforcés par les départements de Côte d’Or, du Doubs, de Meuse, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de Saône-et-Loire, de l’Yonne. Les agriculteurs continuent leur intervention aux côtés des sapeurs-pompiers.

Feu des communes de Vescles / Cernon

Cette nuit, plusieurs reprises de feu ont été traitées sur le secteur, principalement sur le flanc Ouest de l’incendie, côté départementale D3. Le bilan total s’élève désormais à 700 hectares brûlés, avec un risque de propagation de plusieurs centaines d’hectares. Hier en fin d’après-midi, 80 personnes ont été évacuées des hameaux de Rupt (commune de Vescles) et de Menouille (commune de Cernon). Une proposition d’hébergement leur a été faite au niveau de l’espace Marie Candide Buffet (commune d’Orgelet), avec l’appui de la Croix Rouge. Ce matin, les habitants du hameau de Rupt (commune de Cernon) peuvent réintégrer leur domicile. 219 sapeurs-pompiers et 48 engins de lutte contre l’incendie sont actuellement à l’œuvre sur le terrain. Les renforts extra-départementaux sont maintenus. Sur le secteur de Cernon, le passage reste exclusivement réservé aux résidents, afin de ne pas perturber le travail des sapeurs-pompiers. Les routes départementales (RD 60, RD 03, RD 99) restent fermées à la circulation. Du fait des pluies attendues dans la journée, une expertise du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a été réalisée en urgence sur le risque de glissement de terrain au droit du hameau de Menouille (forte pente brûlée). Le hameau demeure évacué en attente des résultats du risque de coulée de cendre et de boue avec les pluies.

Secteur de Montlainsia

Cette nuit, la progression du feu en direction de la commune de Montrevel  s’est confirmée. Dans la nuit, une proposition d’évacuation a été faite aux habitants du hameau, par mesure de prévention. La plupart des habitants ont choisi de se rendre au centre d’hébergement d’urgence au niveau de l’espace Marie Candide Buffet (commune d’Orgelet), avec l’appui de la Croix Rouge. 32 personnes ont ainsi été accueillies dans la salle. Ce matin, les habitants de la commune de Montrevel peuvent réintégrer leur domicile. 200 hectares ont brûlé, avec un risque fort de propagation sur une zone de 400 sont menacés. 60 sapeurs-pompiers et 12 engins de lutte contre l’incendie sont engagés sur ce feu.

Secteur de Cornod et Vosbles/Valfin

Ce feu est dorénavant éteint. Le bilan final est de 160 hectares brûlés.

Secteur de Sarrogna

 Ce feu est dorénavant éteint. Le bilan final est de 2 hectares brûlés.

Au total, 279 sapeurs-pompiers sont mobilisés à cette heure, issus du SDIS du Jura et renforcés par les départements de l’Ain, de Côte d’Or, du Doubs, de Marne, de Meuse, de Saône-et-Loire. Après une nuit de mobilisation, les agriculteurs continuent leur précieuse intervention aux côtés des sapeurs-pompiers

Selon le dernier bilan de la nuit de la préfecture du Jura, cinq hectares supplémentaires de végétation ont brûlé sur le secteur des communes de Vescles, Cernon et Rupt hier. 500 hectares de végétation ont brûlé. La zone concernée s’étend sur 5km de long et 1km de large, à l’Ouest de Cernon. En fin d’après-midi, de nombreuses petites reprises de feux étaient toujours constatées au vu des conditions météorologiques, notamment du vent. Hier soir, le feu était encore actif. 100 sapeurs-pompiers et 40 engins se trouvaient sur place pour lutter contre les flammes.

Les deux hélicoptères bombardiers d’eau ont effectué environ 50 largages avant la nuit aéronautique. Les habitants ont été autorisés à réintégrer leur domicile dans la commune de Cernon et du hameau des Menouilles. Les routes départementales (RD 60, RD 03, RD 99) restent fermées à la circulation. 20 gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurisation du secteur. L’électricité a été rétablie à partir de 19h sur l’intégralité de la commune de Cernon.

Concernant le secteur de Cornod et Vosbles-Valfin. Le feu est toujours fixé. Le bilan de 160 hectares brûlés n’a pas évolué. 20 sapeurs-pompiers et 6 engins continuent d’être mobilisés, pour les opérations de surveillance, noyage et extinction des fumerolles résiduelles.

Au total, 120 sapeurs-pompiers étaient mobilisés hier soir. Ils sont issus du SDIS du Jura et des  départements de l’Ain, de Côte d’Or, du Doubs, de la Haute-Marne, du Haut-Rhin, de la Haute[1]Saône, de Marne, de Meuse, de Saône-et-Loire et de l’Yonne.

Pour des raisons de sécurité, la Ville de Besançon va procéder à l’abattage d’un érable place Granvelle. Cet arbre est situé à proximité de la terrasse de la brasserie Granvelle. Les conditions climatiques ont visiblement accéléré son processus de dépérissement. Les travaux débuteront à 8h30.

Selon le dernier bilan communiqué par la Préfecture du Jura. Ce jeudi matin, le feu de végétation qui s’est déclaré sur le secteur de la commune de Vescles continue de se propager vers le Nord, dans une zone accidentée, empêchant une intervention directe des équipes. Il est encadré à l’Est, à l’Ouest et au Sud par les sapeurs-pompiers. A 10h00, 170 hectares ont brûlé. 80 sapeurs-pompiers et 24 engins sont engagés sur ce feu. Les routes départementales D60 et D99 sont toujours coupées à la circulation.

 Concernant le feu survenu sur les communes de Cornod et Vosbles- Valfin, il est désormais fixé grâce à l’important travail d’extinction et de noyage réalisé cette nuit par les sapeurs-pompiers, aidés des nombreux agriculteurs locaux. A 10h00, 160 hectares ont brûlé. 60 sapeurs-pompiers et 24 engins sont engagés sur ce feu.

 Au total, 140 sapeurs-pompiers sont mobilisés. Ils sont issus du SDIS du Jura renforcés par les départements de l’Ain, de Côte d’Or, du Doubs, du Haut-Rhin, de Moselle, de Saône-et-Loire et de l’Yonne. Un moyen aérien - un hélicoptère bombardier d'eau, doit renforcer le dispositif au sol ce jeudi.

Concernant les feux de forêt qui se sont déclarés  mardi et mercredi dans le Jura. On a appris hier soir   que l’incendie survenu sur le territoire de la commune de Vescles continuait de se propager. Malgré le travail acharné des secours, 112 hectares ont brûlé. Les routes départementales 60 et 99 étaient toujours coupées. La situation était identique à Cornod et Vosbles-Valfin. A 21h, hier soir, 150 hectares avaient brûlé. Les 30 personnes habitant le hameau de Chavagnat, qui avaient été évacuées, ont pu rejoindre leur domicile.  En fin d’après-midi hier, un nouveau feu s’est déclaré sur la commune de Plaisia. Il a pu être fixé.

Depuis ce mercredi, les quatre départements francs comtois sont en alerte « crise » sécheresse. Les niveaux des cours d’eau et des nappes phréatiques sont au plus bas. Actuellement, cinq communes du Doubs sont alimentées en eau par des camions-citernes : Abbenans, Arc-Sous-Cicon, Sourans, Uzelle et Valoreille. Huit font appel à des besoins exceptionnels et d’autres sont interconnectées à d’autres réseaux pour continuer de pouvoir délivrer de l’eau potable à leur population.

Par ailleurs, il a été constaté que le débit de la cascade de la source du Doubs à Mouthe s’est considérablement amoindri ces derniers jours. En trois semaines, il est passé de 200 litres par seconde à 20 litres par seconde.

200 m2 de végétation sont partis en fumée ce samedi après-midi à Bonlieu (39). Les flammes se sont propagées en contre-bas d’un belvédère, difficile d’accès. Ce qui a nécessité l’intervention du Groupe de Secours en Montagne et milieu Périlleux (GSMP) des Sapeurs-Pompiers. Leur mission a été de sécuriser leurs collègues. Neuf engins et seize sapeurs-pompiers se sont rendus sur place.