Choix du secteur :
Se connecter :
 

Mercredi, Bruno Le Maire a annoncé sur RTL que Total Energies maintiendra le plafonnement du prix de ses carburants à 1,99 euro le litre durant l’année 2024. Le ministre s’est félicité de cette décision. Reconnaissant qu’elle représentait « une vraie protection » pour le portefeuille et le pouvoir d’achat des Français.

Hier, sans aucune surprise, Elisabeth Borne a dégainé une nouvelle fois de plus le 49.3. C’est la 13è fois qu’elle a recours à ce dispositif. Cela concerne la partie « recettes » du budget 2024. « Aucun groupe d’opposition n’est prêt à voter ce projet de loi de finances. Or, notre pays a besoin de ce budget » a-t-elle déclaré.

Ce mardi, Renault a annoncé que ses ventes avaient augmenté de 11% dans le monde lors du 3è trimestre 2023, par rapport à la même période de 2022. Fin septembre, la marque au losange a vendu 1,1 million de véhicules. Soit 11% de plus qu’en 2022. Précisons que les ventes  ont également progressé de 21%, en Europe, sur les six premiers mois de l’année.  

Les organisations syndicales et patronales se rassemblent ce lundi, à Paris, au Conseil économique, social et environnemental, pour échanger sur la "progression des rémunérations, des parcours professionnels" et du pouvoir d’achat. On notera notamment la présence d’Elisabeth Borne. Pour Sophie Binet, la secrétaire générale de la CGT, « Il faut que cette conférence sociale débouche sur des mesures concrètes et contraignantes pour permettre qu’enfin on puisse vivre de son travail ».

Le gouvernement envisage de tester la limitation temporaire de la consommation d’électricité d’environ 200.000 foyers afin d’anticiper d’éventuels moments de tension extrême sur le réseau. Un projet de décret est en cours de rédaction. Concrètement, les foyers ciblés, prévenus en amont, verraient la puissance de leur compteur Linky baisser pendant quelques heures.  Néanmoins, malgré ces précautions, le Pays aborde cet hiver dans de bien meilleures conditions que le précédent. Pour l’état, l’objectif est « d’éviter une panne généralisée ».

La 2è édition du salon Cap vers l’Emploi se tiendra le 17 octobre prochain à Micropolis. Cet évènement est organisé par Grand Besançon Métropole, en partenariat avec le Département du Doubs. Pour cette nouvelle édition, 150 entreprises seront présentes. Plus de 1000 postes seront à pourvoir. Tous les domaines seront représentés. Les visiteurs pourront rencontrer de nombreux interlocuteurs issus de grands groupes, de PME, d’associations et d’administrations.  Ces salons, qui se multiplient ces dernières années, ont fait preuve de leur efficacité. Sur ce évènement, 2.600 visiteurs ont été accueillis en 2022. Plus de 300 contrats ont été signés à l’issue de ces échanges.

Des personnes parfois très éloignées du monde de l’entreprise

Des structures, comme Réussite Emploi Franche-Comté, la Mission Locale et Pôle Emploi, se mobilisent pour préparer au mieux les personnes à la recherche d’un emploi. « Un véritable travail  est mené en amont ». Beaucoup d’entre elles, sont très éloignées de l’emploi. Ce qui n’est pas sans poser problème. D’où la mise en place de pratiques et d’outils différents pour casser la glace et effacer les préjugés. 600 CV ont été reçus et sélectionnés. Ils viennent renforcer les rencontres et entretiens afin que les contacts soient les plus fructueux possibles. Méthode de Recrutement par Simulation, stage en immersion, … les initiatives ne manquent pas. Dominique Viprey, le président de la fédération du Doubs du bâtiment, reconnaît que les relations se creusent entre le monde de l’entreprise et certains publics. « Toute la difficulté est de mettre ces personnes en relation, de parler un même langage et de leur proposer un projet » explique M. Viprey. Ce dernier parle d’une démarche sociale, de psychologie et d’accompagnement pour rassurer, séduire et permettre à tout un chacun de se projeter dans une vie professionnelle future. Le département du Doubs compte actuellement « 12.000 personnes bénéficiaires du RSA ».

L'interview de la rédaction : Dominique Viprey, le président de la fédération du Doubs du bâtiment

Jeudi, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a mis en garde contre de possibles pénuries de diesel en Europe cet hiver. Ce qui pourrait avoir comme conséquence une augmentation des prix à la pompe. Une situation qui résulte notamment de l’embargo de l’Union européenne sur le pétrole brut russe. L’agence estime que le vieux continent aura besoin d’importations soutenues en provenance d’autres pays, mais la rudesse de l’hiver pourrait limiter les approvisionnements.

Alors que le projet de loi de finances 2024 est examiné en commission à compter de ce mardi, Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, a souhaité, lundi, qu’un milliard d’euros d’économies supplémentaires soient inscrits au budget 2024. Et ce, après une première baisse annoncée dernièrement de 16 milliards d’euros. Rappelons que la dette française a dépassé 3.000 milliards d’euros.

TotalEnergies a indiqué hier qu’en cas de nouvelle taxe, il pourrait renoncer à plafonner le sans-plomb et le gasoil à 1,99 euros le litre dans ses stations-services. Les propos ont été tenus par Patrick Pouyanné, le PDG de la firme,  dans une interview accordée à ActuLyon.

La pive, la monnaie locale franc-comtoise, est en fête ce samedi à Besançon. Le rendez-vous et fixé sur la place Granvelle, à partir de 12h et jusqu’à 22h. Cette année, elle fête ses six ans d’âge. De nombreux rendez-vous seront proposées : marché de producteurs, commerçants et créateurs qui s’engagent pour une économie locale et vertueuse, animations et concerts, … . Il sera également possible de se restaurer sur place. Les organisateurs veulent ainsi célébrer et mettre en lumière le réseau des professionnels et adhérents de la Pive en Franche-Comté.