Choix du secteur :
Se connecter :
 

Selon des chiffres de l’Insee, au quatrième trimestre 2022, la fréquentation dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté est de nouveau inférieure à son niveau de fin 2019. La baisse est de 5,2%. Le nombre de nuitées a baissé de 80.000.  Seul le Jura sort son épingle du jeu (+2%). La baisse est de près de 9% dans le Doubs. Les touristes résidant en France comme ceux résidant à l’étranger sont moins venus dans la région. L’augmentation de la clientèle européenne ne compense pas l’absence de la clientèle chinoise. En revanche, la clientèle d’affaires, qui représente près de deux tiers des nuitées, est en nette progression.

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Les ronds-points ont été occupés à Lons le saunier et Dole. On s’est rassemblé à Saint-Claude, Pontarlier et Besançon. On a enregistré entre 300 et 500 personnes à Saint-Claude. Ils étaient 500 à Pontarlier et plus de 5000 à Besançon. Dans la capitale comtoise, un rassemblement est prévu en fin d’après-midi devant la permanence du sénateur Jacques Grosperrin. Les manifestants seront jeudi matin devant la permanence du député de la majorité présidentielle Eric Alauzet.

L'interview de la rédaction / Rachel Messousse (FO)

HUITIEME MANIF RETRAITE 5

Un rassemblement s’est tenu ce mercredi matin à Ornans. L’intersyndicale s’est positionnée à hauteur du rond-point de la Truite avant de manifester en ville. Mouvement auquel ont participé les salariés d’Alstom et  Guillin emballages. Malgré les avancées du projet de loi au parlement, l’intersyndicale appelle à la poursuite de la mobilisation. Les collectifs mobilisés refusent sa mise en application. Ils demandent la fin du mépris de la démocratie par le gouvernement et rappelle que 75% de la population française est majoritairement opposée à cette réforme

L'interview de la rédaction / Julien Juif (Solidaires)

HUITIEME MANIF RETRAITE 3

A 24 heures d’une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, les syndicats poursuivent leur action. Ce matin, ils ont organisé un barrage filtrant à hauteur de l’entrepôt Easydis, appartenant au groupe Casino, dans la zone industrielle de Planoise. Des effectifs policiers se sont immédiatement rendus sur place. La veille, une opération péage gratuit s’est tenue à hauteur d’Ecole Valentin, près de Besançon.

Septième journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Ce samedi matin, près de 200 personnes ont manifesté sous les flocons à Pontarlier. Ils étaient 1200 manifestants à Dole et près de 800  à Lons-le-Saunier. La mobilisation bisontine est prévue à 14h à Chateaufarine. Un huitième rendez-vous est d’ores et déjà programmé. Il se tiendra ce mercredi 15 mars.

La police de Besançon invite la population à prendre ses précautions demain, samedi. La manifestation prévue à 14h, au départ de la zone commerciale de Chateaufarine, risque de particulièrement perturber le secteur. Dans ces conditions, il est demandé aux visiteurs  de privilégier les transports en commun et les parkings à proximité.

Ce vendredi, à 18h, la CGT du Doubs, organise une soirée-débat gratuite sur le thème de la réforme des retraites. Le rendez-vous est fixé à la salle David, 11 rue Battant, à Besançon. Des intervenants de différents secteurs d’activité prendront la parole à l’issue de la projection de courts métrages. S’en suivra ensuite un temps de discussion sur des sujets d’actualité : l’âge de départ à 64 ans,  l’espérance de vie ou encore les 1200 euros de pension promis par le gouvernement aux retraités ayant une carrière complète.

Dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites, la circulation des trains restera encore fortement perturbée ce jeudi et ce vendredi. Prévoyez un train sur 3 pour les TER. SNCF transports annonce une reprise des circulations ferroviaires entre Besançon et La chaux de Fonds, avec 2 trains sur 5 prévus.  Précisons qu’une quarantaine de bus de substitution sera également mis en circulation pour pallier l’offre de transport ferroviaire sur certaines lignes pas ou peu desservies. Toutes les infos sont à retrouver sur les outils de communication de la société de transports.

Plus de 1000 personnes ont répondu à la sixième journée de mobilisation contre la réforme des retraites à Pontarlier ce mardi.  Le rendez-vous était fixé à midi sur la place d'Arçon. Pour l’occasion, un  mur des revendications, composé de boîtes à chaussures, a été réalisé. Chacun était invité à y déposer un message.

 

pontarlier blocage retraite 2

De nouvelles actions sont programmées ce mercredi par les syndicats pour exprimer leur opposition à la réforme des retraites. Un blocage de la nationale 57, à hauteur de la rue de Vesoul, à Besançon, est prévu ce matin. Les étudiants devraient également se mobiliser devant la faculté des lettres. Un comité d’accueil est également réservé à la rectrice de l’académie de Besançon, en déplacement au lycée Jules Haag de Besançon pour visiter l’exposition « Femmes en responsabilité », mise en place par les élèves élus au Conseil de la vie lycéenne.

Ce mardi, nouvelle journée de mobilisation à Besançon pour la lutte contre la réforme des retraites. Des milliers de personnes sont venues dire leur opposition à cette réforme, qui est actuellement examinée au Sénat. Pour les manifestants francs-comtois, le combat doit se durcir. "Le blocage n’est pas du fait des grévistes, mais d’Emmanuel Macron et de son gouvernement qui restent inflexibles". Cet après-midi, le communiste Fabien Roussel était dans le cortège bisontin, aux côtés d’Anne Vignot, la Maire de Besançon.

BLOCAGE MANIF RETRAITE 5

 

 L'interview de la rédaction / Fabien Roussel

A Besançon, la jeunesse était présente. Depuis ce matin, lycéens et étudiants se mobilisent. Des opérations ont vu le jour devant le lycée Pasteur et la faculté des lettres. Très tôt ce matin, des militants ont bloqué le dépôt Ginko à Besançon. Des barrages filtrants se sont tenus aux ronds-points  des Mercureaux et de Beure .

BLOCAGE MANIF RETRAITE 2

Tout au long de cette journée. On s’est mobilisé dans les grandes villes de la région. Ce matin,  plus de 3000 personnes se sont rassemblées à Dole et près d’un millier à Saint-Claude. Ils étaient également plus de 1000 à Pontarlier. C’est la plus forte mobilisation depuis le début du mouvement.  On a également enregistré 16.000 personnes à  Besançon et 6.000 à Lons-le-Saunier.

L'interview de la rédaction / Frédéric Vuillaume

 

L'interview de la réddaction / Timo, étudiants bisontins

 

 

BLOCAGE MANIF RETRAITE 4