Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un homme de 21 ans sera déféré ce vendredi à la suite de son interpellation lors d’un contrôle portant sur la lutte contre les trafics de stupéfiants à Besançon. Au cours de son interpellation, il a reconnu les faits. Il a été placé en garde à vue. Il passera la nuit au commissariat de la Gare d’Eau.

A Besançon. L’individu de 40 ans, chez lequel, à l’issue d’une perquisition à son domicile, les forces de l’ordre avaient découvert un fusil à pompe, une carabine, un pistolet à plomb et des munitions a été condamné, ce jeudi, à 4 mois de prison avec sursis et 2 ans d’interdiction de fréquenter certaines rues de Planoise. Cet homme est défavorablement connu des services de police pour être guetteur sur des points de deal.

Le 13 septembre dernier, un homme de 26 ans, connu des services de police, demeurant à Lons-le-Saunier, a été interpellé Boulevard Flemming à Besançon. Il se trouvait dans une voiture que les policiers avaient choisi de contrôler. Sur lui, les fonctionnaires ont découvert 12 grammes de cocaïne, 3, 5 grammes d’héroïne et 95 euros. Ce dernier a reconnu être un simple consommateur de stupéfiants. Il a été placé en garde à vue. Il a été déféré ce mardi après-midi.

Un homme, âgé de 44 ans, a été interpellé à Besançon le 13 septembre dernier. Une victime, veuve, domiciliée à Colombier-Fontaine, a saisi la police de Montbéliard pour un abus de faiblesse. Elle déclarait avoir été abusée sentimentalement par un homme disant demeurer sur la commune de Besançon, entre le 6 novembre 2020 et le 6 avril 2021. L’affaire a été reprise par la police bisontine.

Les investigations ont permis d’établir que la victime avait effectué des virements bancaires et offert des cadeaux pour la somme de 41.000 euros environ.  Entendu, l’homme a reconnu les faits et a déclaré avoir fait quelques cadeaux à sa nouvelle compagne. Une perquisition a été menée à son domicile.

Sa compagne a également été entendue, mais elle a affirmé ne pas connaître l’origine frauduleuse des présents. Elle a restitué ces derniers, dont le montant s’élève à 7800 euros. Il s’expliquera le 13 octobre devant la justice.

Un mineur a été interpellé ce mardi matin, vers 7h30, rue de Chalezeule à Besançon. Une patrouille de police a remarqué la conduite approximative d’un jeune homme au volant d’une camionnette. Ce dernier a tenté de prendre la fuite, mais il a été interpellé.

Il s’agissait d’un adolescent, âgé de 13 ans. Il a été placé en garde à vue. Lors de son audition, il a reconnu avoir dérobé, la camionnette du foyer dans lequel il a été placé. Il a été remis à ses éducateurs. Il sera convoqué prochainement devant le juge des enfants du tribunal judiciaire de Besançon.

Le Sochalien Christophe Diedhou, placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche à Ajaccio, suite aux incidents survenus à l’issue de la rencontre entre le club corse et le FCSM, a été remis en liberté ce dimanche. Un stadier aurait été frappé au visage dans la cour intérieure du stade François Coty par un joueur.

Dimanche dans un communiqué de presse, la direction du Club tient a tenu  à exprimer « ses plus sincères vœux de rétablissement aux trois supporters Sochaliens qui furent brutalement agressés au terme du match ». Concernant les événements qui se sont déroulés à la fin de la rencontre  autour du bus du FCSM, le Club « se tient pleinement solidaire de son joueur mis en cause mais ne manquera néanmoins pas de faire appliquer les sanctions qu’il pourrait encourir au terme de l’enquête actuellement en cours dont les éléments restent à déterminer ».

 

Deux jeunes hommes, âgés de 19 ans, vont faire l’objet d’un rappel à la loi. Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 2 heures, rue Mairet, ils ont été surpris par le responsable d’un bar en train de dérober des bouteilles d’alcool dans la cave de l’établissement. Ce dernier a remis les deux individus aux policiers. Eu égard à leur ivresse (0,84 gramme et 1,86 gramme d’alcool dans le sang) ils ont été placés en garde à vue différée

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 00h25, les policiers ont interpellé la conductrice  d’un véhicule Renault Kangoo qui venait de ne pas s’arrêter à un feu rouge, situé devant le commissariat. Il est apparu que cette dernière  présentait un taux de 1,4 gramme d’alcool dans le sang. Elle a été placée en garde à vue lorsque son taux d’alcool avait diminué. Elle fait l’objet d’une ordonnance pénale pour le 2 novembre devant un délégué du Procureur de la République.

Le 8 septembre, vers 18h, une patrouille de police s’est rendue aux Galeries Lafayette à Besançon pour interpeller l’auteur d’un vol. Ce dernier avait dérobé plusieurs articles pour un total de près de 450 euros. Il a été placé en garde à vue, avec notification différée de ses droits compte tenu de son ivresse.

Il présentait un taux de 1,18 gramme d’alcool dans le sang. Il a reconnu les faits lors d’une seconde audition. Agé de 36 ans, connu des services de police, il devra s’expliquer le 3 novembre prochain devant le délégué du Procureur de la République.

Un consommateur et deux acheteurs ont été interpellés jeudi à Besançon. Un premier homme circulait à vélo rue du Cercle. Il était au  contact d’un autre individu pour se fournir en stupéfiants. L’acheteur a été contrôlé en possession d’une dose de cocaïne. Son vendeur a été interpellé quelques minutes plus tard. Tous les deux ont été placés en garde à vue.

Un second acheteur, bien connu des services de police, repéré sur les lieux à l’issue d’une transaction, a été interpellé quelques heures plus tard au centre-ville. Présentant un taux de 1,18 gramme d’alcool dans le sang, il a été placé en garde à vue.

Le consommateur de 40 ans s’est vue remettre une convocation pour s’expliquer devant un délégué du Procureur. Le second acheteur sera jugé le 9 décembre prochain. Enfin, le vendeur de 18 ans, connu défavorablement de la justice, laissé libre également, s’expliquera les 9 décembre et 2 mars prochains devant la justice.