Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un grand bravo aux jeunes athlètes du Planoise Karaté Academy qui ont participé à la 2è  Youth league de l’année en Espagne. Ces quatre jeunes pratiquants, âgés de 17 à 12 ans, ont pu rencontrer les meilleurs jeunes athlètes du monde entier. Pour ce nouveau challenge, plus de 3.000 jeunes,  issus de 77 nations avaient fait le déplacement.

Théa et Axel Mardelé, deux jeunes du Haut-Doubs, originaires de la Cluse-et-Mijoux, se sont brillamment qualifiés pour le Championnat du Monde francophone de scrabble qui se disputera du 8 au 15 juillet prochain à Montauban.

Agés de 15 et 13 ans, scolarisés en seconde et quatrième, les deux adolescents pratiquent cette discipline depuis leur plus tendre enfance. « Au lieu d’aller au Périscolaire, on allait jouer au scrabble avec notre institutrice » se souvient Théa.  Cette passion pour les mots,  le jeu et le partage, Théa et Axel les ont conservés.  C’est ce qui a d’ailleurs permis à ces deux jeunes, licenciés au club de Pontarlier,  de gravir les échelons et réaliser le parcours que l’on connaît. Répartis chacun dans une poule différente, ils ont brillamment su utiliser la richesse du vocabulaire de notre langue pour en sortir tout un tas de mots. Après l’épreuve régionale bisontine, ils ont triomphé à Talence, terre d’accueil des championnats de France, pour décrocher leur place au sein de l’élite internationale francophone.

Jouer, sans se prendre la tête

Telle est la philosophie de ces deux jeunes, bien dans leurs baskets. Et c’est peu dire. Malgré l’échéance qui approche à grands pas, Théa et Axel continuent de vivre paisiblement leur vie d’ado. Entre les devoirs, les copains, et leurs pratiques sportives, ils parviennent à  consacrer du temps à la compétition de l’été prochain. La sœur et le frère ont appris de leurs erreurs passées. Chacun met en place la technique qui lui convient afin de performer encore. Les entraînements, quasi quotidiens, s’effectuent via les applications réservées à cet usage. Axel a également choisi d’emmagasiner un maximum de mots de trois lettres. « Des mots qui ne s’inventent pas et qui peuvent toujours servir ». Quant à Théa, elle s’est promise qu’elle allait davantage se faire confiance.

Le reportage de rédaction : Théa et Axel

Pour la quatrième année consécutive, Groupement Jeunes Haut-Doubs Horloger participe à un nouveau tournoi à l’étranger. Après l’Allemagne, l’Italie et l’Alsace, l’année dernière, Julien Meunier, son équipe de dirigeants et ses U18 se rendent aux Pays-Bas. Durant ce long week-end de la Pentecôte, le collectif  participera au Maastricht Trophy, qui verra s’affronter de nombreuses formations étrangères. Le départ s’effectuera vendredi matin du Haut-Doubs. Le retour est prévu lundi.  41 personnes composent cette délégation.

groupement jeunes foot horloger 2

Au-delà du sport, Julien Meunier y voit surtout un moment de convivialité qui permet de renforcer les liens et de récompenser les performances de la saison et le comportement de ses ados. « Notre objectif est tout d’abord de vivre un bon moment. On essaie toujours de donner le meilleur, mais si nous venons à perdre tous nos matches, ce n’est pas grave. Pourvu que l’on soit impliqué et que l’on se soit amusé » explique l’entraîneur du Haut-Doubs. La formation connaît déjà la composition de sa poule. Elle sera opposée à deux formations belges et une équipe allemande dans un premier temps. Et plus, si affinités.

L'interview de la rédaction : Julien Meunier

A compter du 14 mai, et jusqu’au 18 mai, la Ville de Morteau propose le « Printemps du Handicap ». Il s’agit d’une semaine entièrement dédiée à la sensibilisation au handicap. Parmi les évènements à venir : ce mardi, le cinéma l’Atalante proposera, à 20h, le film « chacun pour tous ».

Cette projection sera suivie d’un débat. Vendredi, la sensibilisation se fera dans la rue. Samedi, le 1er forum du handicap se tiendra à la salle culturelle de l’Escale, de 10h à 16h. Le monde associatif sera présent et proposera de nombreux ateliers. Enfin, durant toute cette semaine, les établissements scolaires et centres sociaux de la ville organiseront des temps d’animation, notamment autour du sport, de la rencontre et du partage.

Demain, mardi 7 mai, la Mission Locale du Bassin d’Emploi de Besançon organise son salon de l’alternance. Il s’adresse à tous les jeunes en quête de formation professionnelle et d’emploi. De 14h à 17h, des centres de formation et des organismes de formation seront présents. L’organisateur annonce également la participation d’employeurs, représentant différents secteurs d’activité, et de partenaires, pouvant répondre aux questions liées au logement, à la mobilité, au handicap, … . Sur place, le public pourra accéder à de nombreuses offres.

A presque un mois des élections européennes, qui se dérouleront le 9 juin prochain, la Maison de l’Europe et la région académique de Bourgogne Franche-Comté, avec le soutien de la Ville de Besançon, organisent, ce jeudi, une simulation du conseil des ministres européens sur le thème du Pacte vert et la neutralité carbone. Une trentaine d’élèves du lycée Pasteur joueront le rôle des Ministres des Etats membres et mèneront des débats pour trouver un compromis et adopter un texte fictif sur l’environnement, l’énergie et l’industrie automobile.

La Ville de Besançon lance sa nouvelle campagne de recrutement d’animateurs périscolaires pour la rentrée de septembre. Ces adultes ont la mission d’encadrer les enfants des écoles maternelles et élémentaires lorsqu’ils ne sont pas pris en charge par les enseignants.

Les animateurs ont le choix de travailler sur un, deux ou trois temps d’accueil, avec des contrats allant jusqu’à 21 heures par semaine et  une durée pouvant atteindre trois ans. En parallèle, la ville propose le financement de la formation BAFA, en accueils collectifs de mineurs. Pour consulter l'offre de recrutement et postuler en ligne, rendez-vous sur Grand Besançon Métropole - espace candidat (grandbesancon.fr)

Ce vendredi à partir de 18h, et jusqu’à samedi soir, le foyer des jeunes travailleurs « la Cassotte » lance son « Bienvenu Festival » à Besançon, au cœur du quartier des Chaprais. Désormais baptisée « Habitat Jeunes la Cassotte », la structure est un lieu d’accueil et d’hébergement pour les 16 / 29 ans, qui démarrent dans la vie active. L’objectif est de donner un coup de pouce à cette jeunesse à un moment important dans sa vie personnelle et professionnelle. Qu’ils soient apprentis, jeunes travailleurs ou étudiants, ils peuvent trouver une place provisoire au sein de cet établissement. Des jeunes, placés par l’Aide Sociale à l’Enfance et la Protection Judiciaire de la Jeunesse, font également partie de ce public.  « Un foyer de jeunes travailleurs, c’est de l’accompagnement par l’hébergement, pour aller vers le logement autonome » explique Sébastien Normand, le directeur de la structure bisontine, qui compte, au total 141 chambres et studios. Trois travailleuses sociales œuvrent également en son sein.

Venez voir qui nous sommes !

C’est tout l’enjeu de ce rendez-vous. A travers des jeux, des animations, des ateliers, des spectacles et bien entendu la visite du foyer, le grand public est invité à pousser les portes de l’établissement bisontin. Les jeunes résidents sont complètement acteurs dans ce projet. D’ailleurs, à 18h, ce vendredi,  ils s’exprimeront, en slamant, sur leur quotidien dans une structure collective. Deux concerts s’enchaîneront, avec Green Shop à 20h et SE2 Wasta à 21h. Le lendemain, de nombreux rendez-vous seront proposés dès 14h. De 14h à 18h : réalisation de jeux pour les enfants, composition d’une fresque murale, exposition, ateliers créatif et culinaire, visite du quartier et du foyer, spectacle de hip-hop … . A 18h : blinstest musical. Ce riche moment se terminera par deux concerts, avec « Au Loin Carmen » à 19h et Mystically à 22h.

L'interview de la rédaction : Sébastien Normand, directeur de la structure bisontine

 

 

Ce mercredi, dans le cadre du plan « Quartiers 2030 », le dispositif CitésLab de Besançon a rassemblé les acteurs de la création d’entreprise, de la formation, de l’emploi et de l’insertion professionnelle pour aider à la création d’entreprise dans les quartiers prioritaires Politique de la Ville. Après le Territoire-de-Belfort, l’opération s’est tenue dans le quartier Planoise. Ainsi, dans les coursives du Centre d’Affaires des Fabriques, les visiteurs ont pu participer à des ateliers et entendre des témoignages. L’objectif visé étant de sensibiliser davantage à la culture entrepreneuriale et donner des réponses aux questions que l’on peut se poser sur le sujet pour rassurer, diriger, conseiller et donner des clés pour surmonter les obstacles et mieux structurer son initiative.

De plus en plus de jeunes entrepreneurs

Pour son plus grand plaisir, Hinda Mehri, responsable du pôle « émergence » à BGE Franche-Comté, explique que sa structure accompagne de plus en plus de jeunes, âgés entre 20 et 24 ans, désireux de se lancer dans le monde de l’entreprise. Des interlocuteurs déterminés et présentant des projets loin d’être farfelus. Des jeunes entrepreneurs qui se questionnent, souhaitent rencontrer les bons experts et obtenir des aides précieuses. « Dans cette volonté de plein emploi, l’entrepreunariat est une solution possible car il permet de créer son emploi » explique Mme Mehri. Le commerce et le numérique font partie des domaines que questionnent ces jeunes gens. Un profil qui conviendra totalement à la future infrastructure, liée au numérique, qui devrait voir le jour à la fin de l’année 2025 dans le quartier, et qui tient pleinement à cœur aux élus de Grand Besançon Métropole.

L'interview de la rédaction : Hinda Mehri

Les jeunes bisontins du club Sauvegarde de Besançon ont, une nouvelle fois de plus, montré toute la gamme de leur talent en compétition. Ce dimanche, aux championnats de France espoirs et cadets de karaté. Hasan Isamedine a décroché le titre de Vice-champion de France chez les cadets. Hairiss Hierso et Massinissa Titouah sont en bronze chez les espoirs.