Choix du secteur :
Se connecter :
 

Handball

D1 féminine

Chambray 25 – 26 ESBF

ProLigue

Villeurbanne 29 – 29 Grand Besançon Doubs Handball

Nationale 1 masculine

Belfort – Beaune

Nationale 1 féminine

ESBF – Bassin Mussipontain Handball

Saint Maur – Palente Orchamps

Nationale 2 masculine

Handball Club Serris Val d’Europe – Grand Besançon Doubs Handball

Plobsheim – Lure

Nationale 2 féminine

Pontarlier – Pays de Montbéliard

Saône Mamirolle – Thann/Steinbach

ASPTT Strasbourg – Vesoul

Nationale 3 masculine

Marckolsheim – Pays de Montbéliard

Illkirch – Palente Orchamps

Val de Gray – Lynx Mulhouse Handball

Bassin Mussipontain Handball – Luxeuil

Basket

N1M

Besançon 85 – 96 Chartres

N2M

Beaujolais Basket – Lons-le-Saunier

N3 M

Selestat – Jura Salins

Poligny – Dessenheim

Montmorot – Tarare

Rugby

Fédérale 2

CA Pontarlier – Paris Université Club

Bourges – Grand Dole

Saint-Claude -Annecy

Ligue 2

FC Sochaux 0 – 0 Montbéliard

National 2

Belfort 2 – 0 Fleury

Jura Sud 1 –  1 Olympique Lyonnais (2)

National 3

Besançon Football 1 – 1 Morteau Montlebon

Grandvillards – Paron

Jura Dolois 0 – 0 Gueugnon

Selongey 0 – 0  Pontarlier

Sochaux Montbéliard (2) – Saint Apollinaire

FC Valdahon Vercel – Racing Besançon  

L’act 3 de grandes heures nature se tient ce week-end à Besançon. Pour cet ultime rendez-vous de la saison, les organisateurs ont choisi de s’installer sur le parking Chamars .

GRANDES HEURES NATURE 8

De 9h à 18h, un village accueille le public. Au programme , des ateliers, des tests, des animations ludiques et participatives, des jeux proposés, mais également des activités nautiques, du VTT trial et du slack-line.

GRANDES HEURES NATURES 2

Pour les plus sportifs, les raids X’périences,  les randonnées vélos et la rando nautique sont très appréciés. Enfin, à ne pas manquer également les spectacles tout public, avec des prestations de high-line et de speed-lines  autour du pont canot et du VTT trial à Chamars.

L'interview de la rédaction : Deux étudiants en STAPS qui participent à l'évènement

GRANDES HEURES NATURE 5

Grandes heures nature se poursuit ce dimanche. Rendez-vous de 9h à 18h à Chamars. Pour de plus amples informations : grandes-heures-nature.fr

GRANDES HEURES NATURE 9

Après la journée du 12 juin avec le lancement de « l’Ekiden Marathon relais » et des randonnées pédestres connectées, après le report des randos nautiques et vélos du 18 juillet en raison des intempéries, le Festival outdoor Grandes Heures Nature se poursuit les 25 et 26 septembre prochains parc Chamars à Besançon. Un village d’animations y rassemblera les acteurs de la prévention-santé, de l’éco-tourisme et des mobilités douces.

 

Une année difficile

 

« C’est l’acte 3, et l’acte final de Grandes Heures Nature, qui n‘aura pas été de tout repos » souligne François Bousso, conseiller communautaire délégué à l’écotourisme, et au programme Grandes Heures Nature. Effectivement, ce festival avait connu une édition en 2019 à Micropolis qui fut une grande réussite. Seulement, l’année d’après, il fut contraint d’être annulé à cause de la pandémie et de la crise sanitaire. Enfin, l’édition 2021 avait été imaginée en trois temps. Le premier qui fut quelque peu dégradé compte tenu des conditions sanitaires, et le deuxième annulé à cause des conditions météorologiques désastreuses. Mais cette année, tous les voyants sont aux verts. La météo sera au rendez-vous samedi. « Ça va être trop, il va se passer plein de choses ! Que ce soit sur l’eau, en VTT, ou en course à pied » indique François Bousso enthousiaste. Le rendez-vous se tiendra ce week-end, du côté de la promenade Chamars, en bordure du Doubs.

 

Le programme de l’édition 2021

 

De nombreuses activités qui étaient prévues lors du deuxième volet de Grandes Heures Natures, mais qui n’ont pas pu se réaliser à cause de la météo ont été reportés pour cette édition 2021. Au programme de ce 3ème rendez-vous, ce sont donc de nombreuses activités qui seront proposées au public : une randonnée nautique au départ de Chalèze, des randonnées vélos, des Raid X’périences, compétition par équipes de deux qui combine course d’orientation, trail et VTT avec la traversée de plusieurs communes du Grand Besançon. Mais aussi des activités nautiques telles que du kayak, de l’aviron, du paddle. Enfin, un spectacle de high-line et de speed-lines sera proposé au-dessus du Doubs, en contrebas du pont Canot.

 

Toutes les infos sont à retrouver sur : https://www.grandes-heures-nature.fr/

 

Interview de François Bousso : 

 

Depuis le début du mois de septembre, de nouveaux jeunes ont repris le chemin des cours  à Haut-Doubs formation, le centre de formation spécialisé dans les métiers du sport, l’animation sociale et le marketing sportif. Durant ces 10 mois, en fonction de leur projet professionnel, ces étudiants préparent un des nombreux diplômes proposés par l’établissement du Haut-Doubs. De niveau 5 à bac +2, le choix des formations est large : BPJEPS activités sports collectifs, activités de la forme, activités physiques pour tous, chargé de promotion et de marketing sportif, animation sociale, … Ces enseignements et ces diplômes sont reconnus par le ministère de la Jeunesse et des Sports et permettent une entrée rapide dans le monde du travail. Audrey Forestier, la directrice de l’établissement du Haut-Doubs explique que « le taux d’employabilité s’élève à 92% » pour son centre de formation.

Une pédagogie de terrain

A Pontarlier, on souhaite proposer une formation au plus près des réalités du terrain. C’est la raison pour laquelle, tout en suivant le référentiel imposé par son ministère de tutelle, la structure s’entoure de professionnels compétents et reconnus qui viennent transmettre  les savoirs faire et savoir être pratiques et attendus par les responsables bénévoles et/ou salariés des clubs et établissements, futurs employeurs. Duran les 10 mois de formation, le temps en entreprise y est privilégié. Rien de mieux pour apprendre son métier et gagner en expérience.

Se réinventer. Innover

Aujourd’hui, dans un monde en totale transformation, où l’action bénévole tend à s’essouffler, les rôles et les missions de ces futurs professionnels doivent s’adapter et évoluer. Le seul savoir faire technique n’est sans doute plus suffisant. C’est la raison pour laquelle le champ des compétences doit s’agrandir. Connaissant bien leur secteur d’action et les besoins exprimés localement, les responsables étant eux-mêmes engagés dans la vie sportive locale, l’équipe de direction s’attache à transmettre des connaissances liées à la communication et à la recherche de financement par exemple. Les jeunes ont également bien conscience que ces compétences théoriques  sont importantes à maîtriser pour réussir leur insertion professionnelle.

Où se renseigner ?

Ces formations sont ouvertes à partir de 16 ans. Les personnes qui souhaitent obtenir de plus amples renseignements sur l’établissement peuvent contacter le 06.73.10.79.91 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Toutes les informations sont également disponibles sur www.hautdoubsformation.com

L'interview de la rédaction / Audrey Forestier ( directrice). David Devillers ( responsable pédagogique). Louison (ancien sportif de haut niveau. Etudiant)

La handballeuse bisontine Lucie Granier fera partie du groupe France pour la première étape de qualification à l’Euro 2022. L’ailière droite fera ainsi ses premiers pas sous le maillot tricolore.

Chez les moins de 23 ans, Jérémy Clément, le jeune talentueux cycliste pontissalien, a pris la 3è place de l’UCI GranFondo, en Suisse.  Il s’agit d’une course dans les Alpes vaudoises qui était très relevée, puisque de nombreux coureurs, juste en en-dessous du niveau professionnel, était en lice.

jeremy clement suisse

« Je savais que j’étais en forme mais je ne m’attendais pas à faire ce résultat, l’objectif était avant tout de prendre un maximum d’expérience en courant avec les meilleurs. 
Ça donne des idées pour la suite du coup » explique-t-il.

Jérémy reconnaît néanmoins qu’il a dû puiser dans ses réserves. « Ce fut  la course la plus dure que j’ai pu faire au niveau mental, une journée dantesque : plus de 4h de fortes pluies, 4 cols, 5 degrés en moyenne, du vent, un peu de neige,  plus de 200 abandons.    J’ai même fini en hypothermie prolongée à l’arrivée et quasiment pas bu et mangé pendant la course avec les doigts gelés » narre-t-il.   

jeremy clement suisse 3

La semaine s’annonce chargée pour le BesAC, le club de basket bisontin. Le premier rendez-vous est fixé ce mardi soir avec une opposition contre Andrézieux pour le compte des 64ès de finale de la Coupe de France. Vendredi soir, le groupe de Nicolas Faure recevra Chartres dans le cadre de la 1ère journée de championnat en nationale 1 masculine.

Au BesAC, on ne cache pas que la Coupe de France n’est pas la priorité de la saison. Rappelons que cette compétition n’est disputée que par les clubs de Pro A, Pro B et nationale 1. Alors autant dire que le niveau est très élevé. Mais Besançon n’entend pas pour autant y faire de la figuration. Le match de ce jour est pris très au sérieux et les Bisontins se déplacent en Auvergne-Rhône-Alpes  avec la ferme intention de poursuivre l’aventure. Il s’agit d’un véritable test-match puisque le BesAC affrontera cette même formation dans sa poule de nationale 1.

D’ailleurs, le championnat débute vendredi soir, avec la réception de Chartres, une autre formation qui a de réelles ambitions cette saison. Le club a soigné son recrutement cet été.

L'interview de la rédaction / Pierre Labbé, co-président du BesAC

Le tirage au sort du 4è tour de la Coupe de France de football se déroulera ce mardi 21 septembre. Il sera retransmis en direct  sur la page Facebook de la ligue de football de Bourgogne Franche-Comté. 64 clubs de la région sont en lice. En parallèle, l’autorité régionale procédera au tirage au sort du 1er tour de la Coupe Bourgogne Franche-Comté.

Ce dimanche, face à une solide équipe de Lyon, les U17 du Racing Besançon n’ont rien pu faire. Ils ont été battus sur le score de 4 buts à 1. Avec deux nuls et deux défaites, les Racingmen présentent un bilan insuffisant, mais les adversaires sont coriaces. Néanmoins, le groupe montre une belle détermination.

RACING U17 OL 10

Ce dimanche après-midi, mené 1-0, dès la première minute de jeu, le groupe d’Alexandre Casoli  va revenir au score, avant de lâcher prise. « Il nous manque un peu de qualité de jeu et de vision technique. Nous commettons des erreurs et face à des centres de formation, cela ne pardonne pas » explique le coach bisontin. Le Racing va continuer de travailler. Le collectif tentera d’aller chercher sa première victoire de la saison la semaine prochaine dans le pays de Montbéliard, face au FC Sochaux.

L'interview de la rédaction / Alex Casoli

 

RACING U17 OL 33