Choix du secteur :
Se connecter :
 

La 7è édition de la Ponta’Beach se prépare activement à Pontarlier. Plus que quelques jours à attendre. La manifestation s’installe progressivement sur le site du Grand Cours.

Le coup d’envoi de ce nouveau rendez-vous est programmé le 29 juin prochain. Durant un mois, les familles, les écoliers, les collégiens pourront profiter de toutes les installations et animations proposées. Partage, concerts, détente, fête, sport, tournois sont les maîtres mots de cet évènement que les Pontissaliens et les habitants du Haut-Doubs apprécient.

8 tonnes de sable

Le public pourra découvrir sur place les nombreuses activités sportives sur sable qui ont fait le succès de la manifestation ( tennis, rugby, handball, football, volley), mais également des nouveautés. Pour la Ville de Pontarlier, l’objectif est de proposer constamment de nouveaux rendez-vous.  Pour cette édition, les jeunes, les 14-18 ans, seront gâtés. Les 16 et 17 juillet, ils pourront découvrir et pratiquer le E-sport. Également au programme, les 9 et 10 juillet prochains, une initiation au skimboard.

Une marraine

Pour la première fois dans l’histoire de la Ponta’Beach, une marraine est associée à l’événement. Ainsi, la biathlète française Lou Jeanmonnot, originaire du Haut-Doubs, a accepté la mission. Nul doute, qu’elle saura partager sa passion avec ses supporters et le public pontissalien.  

Le reportage de la rédaction : Philippe Besson, élu en charge des sports et Aurélien Willeman, responsable des évènements sportifs à la Ville de Pontarlier

 

Dans le cadre du label “Terre de jeux” qui a été décerné à plus de 6 lieux au sein de l’agglomération de Besançon ainsi qu’aux villes de Valdahon, Pontarlier et Morteau, la ville de Besançon organise de nombreux évènements olympiques depuis 2019 en lien avec la jeunesse et les personnes en situation de handicap. Aujourd’hui, mardi 21 juin, avait donc lieu un nouvel évènement au complexe sportif Michel Vautrot qui consistait à faire pratiquer à 450 élèves de 18 écoles élémentaires bisontines différentes activités sportives et à les faire rencontrer Migna Touré, grande basketteuse professionnelle.

Un label avec plusieurs objectifs

Ce label « Terre de jeux » a été lancé par le comité olympique à l’annonce de l’obtention des Jeux à Paris en 2024. Il consiste à mettre plus de sport dans le quotidien des français en organisant des séances de pratiques et en faisant découvrir notamment les épreuves paralympiques. Aussi, la seconde volonté de ce label est de faire vivre à tous les émotions du sport et des jeux : il s’agit donc également d’organiser des retransmissions publiques des jeux ou des rencontres avec des athlètes. Cette journée du 21 juin correspondait donc aux deux objectifs et a pris place dans un processus d’initiatives sportives activé dès 2019 par la ville et le département du Doubs par l’obtention de ce label. Christine Bouquin, présidente du département du Doubs était allée à cette occasion directement à Paris en 2019 signer cette obtention auprès de Tony Estanguet, directeur du Comité Olympique. Reste à savoir si Besançon et le Doubs feront partis des têtes d’affiches des territoires lors de la remise des trophées « terre de jeux » organisé lors des Jeux Olympiques de 2024 qui décernera des prix aux lieux qui ont organisé les évènements les plus grandioses et innovants.

Migna Touré, une grande championne auprès de futurs champions ?

La basketteuse professionnelle de 27 ans possède l’un des plus beaux palmarès de la discipline en France. En effet, membre aujourd’hui du club de Lattes-Montpellier, elle a eu l’occasion de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo avec l’équipe de 3X3 où elle est allée jusqu’en demi-finale. Elle a notamment été élue meilleure joueuse mondiale de cette discipline en 2021 et elle prépare actuellement les mondiaux de Sydney avec l’équipe de 5X5 qui se tiendront en septembre. Malgré toute cette préparation, Migna Touré a donc pris le temps de venir transmettre sa grande expérience aux plus jeunes lors de cette journée : une transmission d’autant plus importante dans sa vie qu’elle est également professeure d’EPS, en disponibilité dans l’agglomération de Lille. Elle intervient très régulièrement à la Faculté de Montpellier en Licence STAPS, elle sait donc que le partage, la transmission sont des éléments essentiels pour pouvoir faire naitre de nouveaux champions ou bien simplement des jeunes en bonne santé.

Une journée très active

Au-delà des rencontres et des séances d’autographe, la basketteuse a donc pu pratiquer directement avec les élèves toute sorte d’activités comme du vélo, de la course d’orientation, du badminton, du volley-ball ou encore du breakdance. Les disciplines étaient donc très variées et tout l’enjeu était là : faire découvrir aux jeunes les disciplines olympiques ou certaines qui pourraient être amenées à le devenir. Une grande excitation et une extase de pouvoir se défouler s’est observée chez tous les élèves qui prenaient tout de même leurs précautions en ces temps caniculaires.

 

 

Des sourires, de la joie, de la transpiration au programme de cette journée réussie. Les jeunes s’en souviendront longtemps et Migna Touré espère que ce genre d’événements peut les pousser à se lancer dans toute sorte d’activités sportives car selon elle, « le sport c’est la vie ! ».

 

L'interview de la rédaction / Migna Touré    

Omar Daf et deux de ses adjoints au sein du staff technique du FCSM quittent le club franc-comtois.  « Les parties ont consenti à rompre d'un commun accord et de manière anticipée leurs contrats » explique le communiqué de presse.

 À la demande d’Omar Daf, le FC Sochaux-Montbéliard ne pourra faire aucun commentaire ou livrer aucune information sur les modalités et conditions de cette rupture.  Le Club est désormais pleinement tourné vers l’engagement de son nouvel entraîneur général.

Dans le cadre de la semaine nationale handivoile, handivalide et paravoile, l’association pontissalienne « Les Foulques » du Haut-Doubs organise des baptêmes de voile gratuits ce samedi 18 juin, de 14h à 18h, à la base nautique des Grangettes.

Le recrutement a déjà débuté au FC Sochaux Montbéliard. Après le défenseur central de 19 ans Daylam Meddahn,  qui arrive d'Angers, le FCSM annonce la signature de Yoël Armougom (24 ans). Transféré du SM Caen, le latéral gauche compte près de 100 matches en Ligue 1 et Ligue 2. Les deux nouvelles recrues ont signé pour trois saisons.

Né à Hawaï, comme le surf, dans les années 1960, le stand up paddle ou paddle, trouve son second souffle dans les années 2000. Depuis quelques années, l’organisation de plusieurs compétitions mondiales donne au paddle son statut de sport tendance. Nous sommes allés tester ce sport sur le lac de Saint-Point afin d’en apprendre plus, et de découvrir tous les aspects de cette pratique.

 

Un sport qui se pratique de différentes façons

Le paddle est un sport nautique de planche, qui nécessite un certain équilibre. Mais on peut tous s’y mettre quand on le souhaite, sans condition d’âge et pas besoin non plus d’être un ou une grande sportive. Le paddle est sport nautique ludique que l’on pratique en toute décontraction, pour se promener ou juste se déplacer sur un plan d’eau ou une rivière. Moyen de transport ou alternative au surf quand il n’y a pas de vague : le paddle a plusieurs fonctions et peut se pratiquer de différentes façons. Certains pratiquants s’adonnent plutôt au côté sportif alors que d’autres montent sur leur planche pour profiter du cadre naturel en toute tranquillité, afin d’observer la biodiversité, dénicher des coins de pêche autrement inatteignables, ou encore pour se retrouver à bavasser entre amis, assis sur sa planche au beau milieu d’un plan eau.

 

 

Sur le lac de Saint-Point, les conditions étaient des plus agréables ce mercredi matin. Un lac limpide, des rayons de soleil se reflétant sur l’eau dans un décor scintillant, quelques tanches et brochets vadrouillant entre les herbiers, des grèbes huppées se laissant flotter au gré des vaguelettes et les libellules proposant des chorégraphies aériennes nuptiales endiablées. Le spectacle était au rendez-vous. Debout, à genoux ou même assis, la prise en main de la pagaie est rapide. Guidé par Julien, moniteur de paddle et de canoé-kayak depuis plus de dix ans, la promenade aquatique entre les nénuphars était des plus captivantes et apaisantes. Cette pratique permet à chacun de se l’approprier à sa façon. Bercés par les histoires de notre guide connaissant cet environnement sur le bout des doigts, la matinée était à la contemplation et à la rigolade, sur un plan d’eau sublime, le troisième plus grand lac naturel de France. Le paddle, c’est ça. Une excursion nautique sur une planche, avec mille façons de l’apprécier.

 

 

L’ancienne coach de l’ESBF Raphaëlle Tervel rejoint le club hongrois de Gyor. Elle officiera sur le banc de cette formation la saison prochaine aux côtés du coach principal espagnol Ambros Martin. Rappelons que la Maichoise a porté les couleurs de Gyor entre 2012 et 2014.

Le club de tennis de table du Morez Haut-Jura reçoit demain soir Chartres pour son dernier match de la saison en ProA. En cas de victoire, les Moréziens ont l'occasion de sécuriser leur place sur le podium du championnat.

Après une victoire importante vendredi dernier contre le club de La Romagne (3-1), concurrent direct au classement, le Morez Haut-Jura peut valider demain soir son ticket sur le podium de Pro A. Les Moréziens reçoivent le club de Chartres, actuel cinquième du championnat, au gymnase de la Citadelle demain soir. Pour leur dernier match de la saison, les joueurs de Salvador Uribe espèrent surfer sur leur dynamique positive de cette fin de saison. Les pongistes sont sur une belle série de six victoires de suite. Parmi eux, le Finlandais Benedek Oláh est particulièrement performant en ce moment. « Ça fait dix matchs qu'il n'a pas perdu », explique son entraîneur Salvador Uribe. « Ce serait un plaisir immense de le voir réitérer ce genre de performance ce soir, devant son public, pour le dernier match de la saison », témoigne le coach mexicain.

Un match à enjeu

 Peu d'observateurs s'attendaient à voir le club du Haut-Jura jouer le haut de tableau après un début de saison compliqué où les victoires s'enchaînaient difficilement. Mais force est de constater que les pongistes moréziens ont réussi à créer une véritable alchimie au sein de l'équipe. Si les joueurs risquent très certainement d'avoir la pression lors de cette rencontre cruciale au classement, l’entraîneur mexicain relativise l'importance du résultat. « Avec le staff, on ne s'attendait pas du tout à lutter pour le podium en fin de saison. Les joueurs sont un peu stressés par ce qu'ils savent qu'il faut gagner la rencontre, mais on essaye de leur enlever la pression pour qu'ils soient le plus relâchés possible ce soir », conclut Salvador Uribe.

L'interview de la rédaction / Salvador Uribe ( coach de Jura Morez)

 

 

A l’issue de l’ultime journée de championnat, Jura Morez pourrait ravir un cinquième titre consécutif en ProA. Le match de mardi soir, à domicile, devrait tenir toutes ses promesses. Le clan jurassien reste sur une belle victoire, obtenue vendredi soir, face à la Romagne (3-1). Une nouvelle issue heureuse qui leur permet d’espérer un nouveau titre national.

Les filles de l’ESBF ne reviendront pas avec la Coupe de France à Besançon. Ce samedi soir, face à une solide équipe de Metz, elles ont été vaincues sur le score de 33 à 23 à Bercy. La marche était trop haute pour le groupe de Sébastien Mizoule