Choix du secteur :
Se connecter :
 

La communauté de communes du Grand Pontarlier réfléchit au lancement d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) sur son territoire. L’objectif est d’inciter les propriétaires occupants et bailleurs, sous certaines réserves, à réaliser des travaux d’amélioration de leurs logements et de favoriser la remise sur le marché de logements vacants, en leur proposant des aides financières et une assistance administrative et technique. En attendant de confirmer cette initiative, elle vient de lancer une étude pré-opérationnelle afin de recenser les besoins. C’est uniquement à partir des résultats obtenus que la collectivité se positionnera. Ainsi, un questionnaire sera prochainement mis en ligne. Les réponses pourront se faire jusqu’au 31 mai.

Le questionnaire sera mis en ligne via l’organisation suivante :

  • En scannant le QR Code présent sur la future plaquette d'information disponible à l'accueil de la CCGP et dans toutes les mairies de la CCGP
  • Sur le site internet de SOLIHA, sur celui de la CCGP et sur celui de chacune des 10 communes de la CCGP
  • En retirant gratuitement le questionnaire papier mis à disposition à l’accueil de la CCGP et dans toutes les mairies de la CCGP

Emmanuel Macron est à Belfort ce jeudi. Le président de la République a prévu de dévoiler sa stratégie énergétique pour la France, et notamment son plan de relance du nucléaire, sur le site de fabrication de General Electric. Le choix d’effectuer ce déplacement est plus que symbolique puisque sous la pression de l’état, EDF négocie pour racheter les activités nucléaires de General Electric qui avait été vendues, en 2015 au groupe américain, alors qu’Emmanuel Macron était ministre de l’Economie.

Jusqu’au premier tour des élections présidentielles, en avril prochain, Plein Air a décidé de donner la parole aux jeunes francs-comtois. En compagnie des étudiants en licence 3 Info’Com  de la faculté des lettres de Besançon, nous allons à la rencontre des 18-25 ans pour savoir ce qu’ils attendent du prochain Président de la République. Cette semaine, c’est Alexia qui s’y est collée. Elle a rencontré Esther, qui demande une politique plus sociale et une revalorisation du travail.

L'interview de la rédaction

 

Le président de la République Emmanuel Macon est attendu sur le site de General Electric à Belfort ce jeudi. Au cours de ce déplacement, le chef de l’état devrait réaffirmer sa volonté d’investir dans le nucléaire. Il devrait ainsi officialiser la vente de l’activité turbines nucléaires de General Electric à EDF.

Le coût de la transaction est estimé à 273 millions de dollars. Elle permet ainsi à la France de reconquérir cette technologie passée sous pavillon américain, suite à la vente d’Alstom en 2015. Selon certains commentateurs, Emmanuel Macron pourrait également annoncer sa candidature à la présidentielle d’avril prochain.

Le formulaire de parrainages pour les candidats a été envoyé aux élus ayant la possibilité de parrainer un candidat à la présidentielle. Sont concernés les députés, sénateurs, les maires, les présidents de communautés urbaines, de communautés  d’agglomération, de communautés de communes ainsi que les conseillers départementaux et régionaux.

Jean Lassalle, candidat à l’élection présidentielle 2022, sera dans le Jura le 10 février prochain. Le député de la 4è circonscription des Pyrénées-Atlantiques, fondateur du mouvement « Résistons avec Jean Lassalle »,  est attendu à Orgelet et à Champagnole, où il devrait notamment rencontrer des maires, à 19h, avant de tenir une réunion publique à 20h.

On a appris que Barbara Romagnan, ancienne députée du Doubs (2012-2017), rejoint l’équipe de campagne de Yannick Jadot, candidat écologiste à l’élection présidentielle, en tant que déléguée chargée des libertés publiques.


Dans un communiqué le Pôle métropolitain centre Franche-Comté, composé d’Anne Vignot, Patrick Genre, Cédric Bole, Alain Chrétien et le Jurassien Jean-Paul Fichère ont décidé d’apporter leur soutien à l’université Bourgogne-Franche-Comté, dont le fonctionnement est actuellement sérieusement remis en cause.

Ces élus apportent sans doute un soutien sincère à un organisme qui n’a jamais vraiment montré sa pertinence et son efficacité. Le collectif demande à ses membres de se « concentrer sur les véritables enjeux ». Selon eux, « l’université Bourgogne Franche-Comté tiendra le cap qu’on lui a donné si on arrête de l’instrumentaliser à d’autres fins ». Un soutien émanant d’une structure politique qui, elle aussi, tarde à faire ses preuves dans le domaine de la coopération.

Dans le Jura, la préfecture fait savoir que la ville de Saint-Claude a vu son projet de cité éducative labellisé. Cette stratégie s’adresse aux élèves du primaire et du secondaire scolarisés sur Saint-Claude, et tout particulièrement les élèves scolarisés en réseau d’éducation prioritaire.


Dans un communiqué de presse, l’élu bisontin Jamal-Eddine Loukhiar annonce qu’il quitte le groupe « Besançon Maintenant ». Il indique qu’il « ne se sent plus à (sa) place dans ce groupe ». Et de poursuivre : «  je reste fidèle à mes valeurs, à mes convictions et mes principes. Je veux rester authentique ». « J’ai besoin d’un nouveau départ » conclut M. Loukhiar.