Choix du secteur :
Se connecter :
 

La situation reste critique concernant l’accueil des enfants dans les cantines scolaires bisontines en cette rentrée scolaire. 359 enfants restent sans solution. Le manque d’animateurs périscolaires explique cette situation tendue. Lors de son traditionnel débriefing sur les réseaux sociaux d'après conseil municipal, Ludovic Fagaut, l’élu LR de l’opposition municipale,  évoque « un véritable fiasco ».

Il a d’ailleurs formulé l’idée que des assistants d’éducation,  qui travaillent dans les collèges du Grand Besançon, complètent leur temps de travail en rejoignant les cantines scolaires bisontines. Rappelons que Ludovic Fagaut est le chef d’établissement du collège de Pouilley-les-Vignes.

L’état va débloquer une rallonge de 220 millions d’euros pour les collectivités territoriales. C’est ce qu’a annoncé, ce lundi, Dominique Faure, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité. Le budget doit être présenté ce mercredi en Conseil des ministres. 100 millions d’euros seront mobilisés sur la dotation de solidarité rurale, 90 millions d’euros sur la dotation de solidarité urbaine et 30 millions sur la dotation d’intercommunalité

La ville de Besançon organise une réunion publique ce mercredi 27 septembre à la Maison de Quartier Grette-Butte. Elle portera sur le projet urbain « Grette-Brulard-Polygones ». Rappelons que l’’ambition des élus sur ce territoire bisontin est de développer un nouveau quartier conciliant nature et habitat, et répondant aux défis du développement durable.

La rencontre de ce mercredi soir permettra de présenter l’état d’avancement et les évolutions du projet et la démarche de programmation participative. Toutes les personnes intéressées par cette réflexion et cette évolution sont les bienvenues.

Hier, lors de son interview télévisé Emmanuel Macron a demandé aux distributeurs de carburant de vendre à prix coûtant, renonçant ainsi à l’autorisation de le vendre à perte. Il a annoncé une aide carburant. "limitée aux travailleurs" et aux plus modestes, et qui pourrait atteindre "100 euros par voiture et par an".  

Il entend également mettre en place un accord sur la modération des marges pour les grands industriels de l’agroalimentaire. Enfin, autre déclaration du Chef de l’état, la sortie de la France du charbon en 2027.  Par ailleurs, l’état n’interdira pas les chaudières à gaz, comme le gouvernement l’avait envisagé.

Ce dimanche, les 998 grands électeurs jurassiens ont élu les deux sénateurs du département pour les six prochaines années. Avec 57,4% des suffrages, la centriste Sylvie Vermeillet a été réélue dès le 1er tour. Clément Pernot, le Président LR du Conseil Départemental du Jura, qui laissera son fauteuil, a remporté le 2è tour de scrutin, avec 39,17% des suffrages.

Les autres résultats du 2è tour

Jean Daniel Maire (DVC) : 32,3%

Liliane Lucchesi (SOC) : 16,8%

Virginie Pâte (DVC) : 4,8%

Aurore Vuillemin-Plançon (RN) : 4,1%

Véronique Asnard (FI) : 2,5%

A l’issue du 1er tour des élections sénatoriales qui se déroulent ce dimanche en France, et notamment dans le département du Jura, seul département franc-comtois concerné par ce scrutin, la sénatrice centriste sortante Sylvie Vermeillet (57,41%) a été élue, en l’occurrence réélue. Le deuxième élu sera connu à l’issue du 2è tour ce dimanche soir.  998 grands électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche.

Les autres résultats ( les élus en caractère gras se maintiennent au 2è tour)

Clément Pernot (LR) : 33,51%

Gérôme Fassenet (LR) : 24,53%

Liliane Lucchesi (SOC) : 17,01%

Jean Daniel Maire (DVC) : 13,78%

Virginie Pâte (DVC) : 6,61%

Aurore Vuillemin-Plançon (RN) : 5,7%

Jean-Louis Millet (DVD) : 5,4%

Véronique Asnard (FI) : 5,01%

Emeri Pauvret (FI) : 4,59%

La Ville de Besançon dénonce « fermement » à son tour « les dérives qui se sont déroulées,  ce samedi,  à Besançon », lors de la manifestation  contre le violences policières et le racisme systémique. Elle pointe notamment la pancarte brandie dans le cortège, qui appelait au meurtre. « Un flic, une balle » pouvait-on lire.

Dans un communiqué de presse, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, dénonce avec la plus grande fermeté, la pancarte appelant au meurtre de policiers, brandie cet après-midi lors de la manifestation bisontine, dénonçant les violences policières et le racisme, où près de 500 personnes ont été comptées.

Le représentant de l’état a tenu de faire part « de son indignation et condamne fermement cet agissement scandaleux et inqualifiable à l’encontre des forces de l’ordre ». Et de continuer : « scandaleux et inqualifiable, cet agissement l’est d’autant plus qu’il intervient moins de 48 heures après une tentative d’homicide d’une extrême et rare violence contre un policier lors d’un contrôle de la brigade anticriminalité à Sochaux ».

Le préfet du Doubs rappelle que « les forces de l’ordre sont mobilisées jour après jour sur notre territoire afin d’assurer la sécurité et la tranquillité de tous nos concitoyens. Il leur apporte son soutien infaillible face à ces actes odieux ».

La préfecture de région a dévoilé les nouveaux lauréats de « l’appel à projets vélo ». Ils sont 18 sur les 25 proposés. L’état apporte 4,5 millions d’euros.

Le territoire de Grand Besançon est accompagné, pour un montant de près de 315.000 euros pour la réalisation d’un itinéraire cyclable entre la commune de Thise et la zone d’activités économiques de Besançon-Thise-Chalezeule et l’aménagement d’un itinéraire cyclable reliant les communes de Pirey et Pouilley-les-Vignes à la Ville de Besançon

A Morteau, le projet d’aménagement d’une voie favorable aux mobilités actives le long de la rue de l’Helvétie a également été retenu.  Tout comme le projet de la Communauté de Communes de la station des Rousses – Haut-Jura pour le financement des aménagements cyclables de la station.


Elisabeth Borne, la première ministre, a présenté hier la planification écologique aux représentants du Conseil national de la refondation. Elle a décliné les 10 milliards d’euros prévus. 2,3 milliards doivent revenir à l’agriculture et la protection de la biodiversité.

Une enveloppe de 1,8 milliard d’euros concerne le secteur de l’industrie. Il est également prévu 1,6 milliard pour la rénovation des logements et 600 millions pour la rénovation des bâtiments de l’Etat. 1,6 milliards d’euros seront également alloués aux transports et mobilités pour une offre de transport plus propre sur le territoire.