Choix du secteur :
Se connecter :
 

Durant ce mandat, et jusqu’en 2026, la ville de Pontarlier a décidé de développer une politique en faveur des modes doux. La cité comtoise entreprend des travaux et lance ces projets pour repenser les déplacements urbains. Huit objectifs ont été définis pour cadrer les initiatives à venir. Parmi lesquels : l’incitation à la marche à pied, la sécurisation des déplacements, le développement de la  pratique du vélo, l’amélioration du stationnement et l’accompagnement des pratiques et des pratiquants.

Des projets en cours et à venir

Actuellement, le lancement de ce vaste chantier est marqué par les travaux lancés  dans la rue de Salins, avec l’application d’un nouveau marquage au sol pour la création de 300 mètres de voies douces. D’autres initiatives sont prévues comme l’installation et la réfection de 30 places de stationnement vélo, le traçage de bandes cyclables dans les rues de Victor Hugo et Renée Rognon et la pose d’éléments de signalétique horizontale et verticale. D’autres sont prévus comme l’identification d’emplacements dans le futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal et Habitat pour la création de futures voies douces, l’aménagement du chemin du train en 2002, l’acquisition de matériel pédagogique pour les formations des enfants au code de la route, un travail sur les opportunités foncières, … .

Répondre aux besoins et aux attentes des usagers

Jean-Marc Grosjean, 1er adjoint au Maire, le promet, cette initiative n’est pas un effet de mode. Elle répond à la demande des locaux, exprimés lors de la campagne des municipales. « Cela répond à un réel besoin de toute la population» explique l’élu pontissalien. L’envie de vivre mieux, d’avoir un certain confort de vie , d’utiliser moins la voiture pour des courts trajets, … sont au cœur des préoccupations des pontissaliennes et des Pontissaliens. La Ville tente d’y répondre. Elle rendra d’ailleurs compte chaque année à la population de l’avancement de son projet baptisé « Ponta’Doux ».

L'interview / Jean-Marc Grosjean

Comme elles le font environ deux fois dans l’année, à la fin des périodes estivale et hivernale, la station de Métabief et l’association Montain Riders organisaient ce samedi après-midi une opération de ramassage des déchets sur les pistes. Environ 60 personnes ont fait le déplacement. On est venu le plus souvent en famille. Parmi les participants, des enfants et des ados. Des jeunes membres de l’association Apach’Evasion qui connaissent bien le secteur pour régulièrement le traverser lorsqu’ils font vivre les sensations des sports de pleine nature à des personnes en situation de handicap.

RAMASSAGE DECHET METABIEF 3

Les participants ont bien conscience que s’ils veulent continuer à évoluer dans cet écrin de verdure, il convient de continuer de le protéger et de l’entretenir. Certains participent à l’évènement depuis plusieurs années. D’autres ont décidé de franchir le pas cette année. Ces parents, vététistes, marcheurs, ados, enfants,… sont tous sensibilisés à la protection de la nature. Ils espèrent par leur action en sensibiliser d’autres et faire grandir cette belle chaîne des défenseurs de la nature. « On espère tous les ans ne pas avoir à se remobiliser, mais à chaque fois, on ramasse toujours autant de déchets » poursuit Sylvain Philippe, le directeur de la station du Haut-Doubs. Pour cette nouvelle édition, de nombreux papiers, mégots de cigarette et masques usagés ont rempli les sacs distribués par les organisateurs.

Le reportage de la rédaction

RAMASSAGE DECHET METABIEF 2

La Ville de Besançon réagit. Elle constate une augmentation du nombre de déchets sauvages. Il est rappelé que les dépôts sauvages relèvent du pouvoir de police du maire qui a autorité pour rechercher l’identité de l’auteur des faits, notamment grâce aux caméras de vidéosurveillance.  L’auteur de ce type d’infraction est passible d’une amende dont le montant peut atteindre 5000 euros et la confiscation de véhicule. En 2019, la Ville de Besançon a déposé 49 plaintes.

En 2020, le service Voirie Propreté a collecté 3 290 m3 de déchets sauvages. En 2019, il a collecté 2 066 pneus, 284 canapés, 371 matelas, 165 sommiers, 403 meubles, 288 bidons d’huile usagée. Rappelons que le Grand Besançon compte 16 déchetteries

Durant les nuits du mardi 21 au mercredi 22 et du mercredi 22 au jeudi 23 septembre, la DIR Est, pour le compte de l’État, va procéder à des travaux de réfection de chaussée sur la RN57, dans le secteur de la « côte de La Main » (sur le territoire des communes de St Gorgon-Main, Ouhans et Goux-les-Usiers).

Ces travaux seront réalisés sous fermeture totale de la RN57, chaque nuit de 19h00 à 5h00, entre le lieu-dit « La Vrine » (au niveau de l’intersection RN57 / RD48) et la commune de St Gorgon-Main (à hauteur de l’intersection RN57 / RD41). Une déviation sera mise en place, dans les deux sens de circulation, par les RD48, 259 et RD41 via les communes de Bians-les-Usiers, Goux-les-Usiers et Ouhans.

Dominique Roy, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs, vient de présenter sa démission au préfet Jean-François Colombet. Il était à la tête de l’organisme consulaire depuis novembre 2011.

L’intérim, en attendant de nouvelles élections, est assuré par Christine-Noëlle Baudin. Selon le communiqué de presse, Dominique Roy quitte ses fonctions « pour des raisons personnelles et donner toute liberté de renouvellement dans l’organisation future ».

La Ville de Pontarlier indique qu’en raison des travaux qui sont actuellement menés dans la rue de Salins, la circulation sera coupée sur ce secteur du 15 at 17 septembre. Et ce, afin de permettre à l’entreprise missionnée de poser les nouveaux enrobés. Des déviations seront mises en place.

Après une première journée de sensibilisation, menée le 11 juin dernier, la Ville de Morteau propose une nouvelle action grand public sur le thème de la mobilité douce ce mercredi 15 septembre. La cité du Haut-Doubs et son CCAS, en partenariat avec l’association Unis-Vers-Selle,  proposent deux ateliers de remise en selle. Pour les adultes, le rendez-vous est fixé à 10h30  au champ de foire. Les enfants seront accueillis à 13h30.

Cette initiative à plusieurs objectifs : rassurer les futurs cyclistes en leur permettant de (re)prendre en main le vélo, favoriser la pratique d’une activité physique, fluidifier le trafic en ville et participer à la préservation de l’environnement. Cette opération s’inscrit  bien évidement dans le cadre d’une politique locale favorisant l’usage du vélo. Ainsi, des bandes cyclables ont été tracées, à la demande des élus,  sur les secteurs de la rue de la Louhière et l’avenue Charles de Gaulle,. Elles facilitent les déplacements et permettent aux usagers de pouvoir évoluer en toute sécurité. Il est également prévu l’installation de points d’accroche en ville. La municipalité n’entend pas en rester là. D’autres initiatives devraient  voire le jour prochainement.

Pour s’inscrire aux ateliers, n’hésitez pas à contacter le CCAS de la ville de Morteau au 03.81.68.56.86

L'interview de la rédaction / Marie Bonnet, Conseillère Municipale déléguée aux affaires sociales et services à la population

 

NAISSANCES

01/09/2021 – Marcio de Grégory PEREIRA, coordinateur technique de ligne et de Tiffany PROCACCI, hôtesse de caisse.

02/09/2021 – Tiago de Stéphane GOILLEREY, mécanicien travaux publics et de Florine GIGER, sans profession.

01/09/2021 – Maloann de Vincent FARRUGIA, électricien et de Aurélia CRIVELLI, sans profession.

03/09/2021 – Nisa de Ümüt DINGER, assistant de direction et de Esin KIRIT, professeur des écoles.

03/09/2021 – Lya de Antoine DE GIORGI, chef de chantier maçon et de Laura MARPAUX, infirmière.

05/09/2021 – Tony de Pascal JUILLERAT, mécanicien de locomotive et de Cyndy DELAMARE, cuisinière.

06/09/2021 – Amaël de Mickaël TAMBORINI, ouvrier et de Anaïs LACROIX, vendeuse en fromagerie.

05/09/2021 – Charlotte de Jérôme VITTE, responsable de restaurant et de Natacha CATTELAN, aide-soignante.

04/09/2021 – Nathan de Benoit LAUDE, responsable méthode et de Ophélie GALLOIS, infirmière.

05/09/2021 – Lya de Romain QUERRY, cuisinier et de Mathilde PATOIS, accompagnant éducatif et social.

05/09/2021 – Madie de Brice DEBIERNE, agent territorial et de Marie FEVRE, assistante dentaire.

07/09/2021 – Lola de Simon TOUGARD, ingénieur en micromécanique et de Cindy PUYFAGES, ingénieur chimiste.

06/09/2021 – Maelle de David GREFFIER, restaurateur et de Julie ROCHAT, restauratrice.

09/09/2021 – Selma de Brahim LYOUSFI, chef d’équipe et de Najat BOUZAMBOU, ingénieur packaging.

10/09/2021 – Abby de Quentin NAVAL, agent de méthode et de Stéphanie RAVO, comptable.

06/09/2021 – Gennaro de Bruno BALICE, cariste et de Elodie JUPILLE, éducatrice.

MARIAGE

11/09/2021 – Florent DUCOS, économiste de la construction et Sandra, assistante de crèche.

11/09/2021 – Ahmet YILDIRIM, opérateur régleur et Beyza DEMIRTAS, opératrice en production.

11/09/2021 – Clément MENOUILLARD, technicien développement et de Emilie BOLE, employée agro-alimentaire.

PUBLICATION

03/09/2021 – Adrien MANQUILLET, chauffeur routier et Pauline CORNEVAUX, assistante maternelle.

DECES

03/09/2021 – Nathalie VERNAY, 53 ans, domiciliée à Pontarlier (Doubs) célibataire.

05/09/2021 – Renée ALLEMAND, 97 ans, domiciliée à Vaux et Chantegrue (Doubs), veuve de Léon CHAUVIN.

05/09/2021 – Jean-Pierre CHAUVIN, 82 ans, domicilié à Gillois (Jura), célibataire.

06/09/2021 – Claude ROUSSILLON, 85 ans, domicilié à Pontarlier (Doubs), célibataire.

06/09/2021 – Catherine CHOPARD, 56 ans, domiciliée à Remoray-Boujeons (Doubs), épouse de Eric GOËLLER.

07/09/2021 – Monique DOLE, 86 ans, domiciliée à Vuillafans (Doubs), veuve de Ennio DRENIK.

06/09/2021 – Yvette MOUREY, 93 ans, domicilié à Supt (Jura), veuve de René PAGNIEZ.

06/09/2021 – Simone DESPIEGELAERE, domicilié à Foncine le Haut (Jura), épouse de Maurice LAURE

Les travaux sont désormais terminés. Le pôle Viotte, situé à proximité de la gare éponyme à Besançon, est ouvert. Il accueille désormais plusieurs services : L’Agence Régional de Santé (ARS), la Direction Départementale des Territoires (DDT), la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations (DDETSPP), l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) et le Secrétariat Général Commun Départemental (SGCD).

 Situé dans le nouvel éco-quartier Viotte, voie Gisèle Halimi, le pôle Viotte accueillera à terme 800 agents. Pour faire taire la colère de certains concernant les difficultés de stationnement sur ce secteur, il est indiqué que le site « bénéficie d’un accès facilité grâce au pôle d’échange multimodal de la gare Viotte ».

 


Durant les mois de septembre et octobre, la Ville de Pontarlier va procéder au renouvellement des mobiliers urbains. De nouveaux mobiliers numériques et interactifs seront déployés également. Certains abris comporteront des accès wifi gratuits. Par ailleurs, il est prévu d’installer des supports d’information plus modernes et plus interactifs. Six grands écrans numériques, deux bornes interactives tactiles et deux colonnes culturelles en cœur de ville verront le jour.