Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le Conseil Départemental du Doubs indique que des travaux de sécurisation de la falaise vont être menés sur la RD 437 à hauteur de Grand’Combe-Châteleu entre le 7 juillet et le 31 août. Il s’agira de mettre en place des grillages et écrans pare-blocs. Soit un total de 8000 m2 de grillage et 150 m2 d’écran. La circulation sera interrompue à compter du 11 juillet. Une déviation sera mise en place par les RD 48 et 132

A Maîche, la cérémonie officielle de prise de commandement du centre d’incendie et de secours se déroulera ce mardi 5 juillet, à 18 h 30. Le lieutenant Jérôme Rollin, sapeur-pompier professionnel, est, depuis le 1er juillet dernier, le nouveau chef de centre. Il est secondé par le lieutenant Mickaël Faivre.

NAISSANCES

17/06/2022 – Isaline de Marc HENRIET, mécanicien agricole et de Océane RENAUD, commerciale.

17/06/2022 – Margot de Corentin BERGER, technicien et de Déborah RICHARD, employée de banque.

18/06/2022 – Lucien de Maximin LAUREAU, chocolatier et de Mélanie BOUVERET, coiffeuse.

21/06/2022 – Violette de Jean-Baptiste GUION, ingénieur et de Hélène CAYET, orthophoniste.

21/06/2022 – Adélie de Constant DORNIER, commerçant de bestiaux et de Gwenaëlle GIRARD, assistante médicale.

21/06/2022 – Kaïs de Leasid LEMOUIS, ouvrier et de Caroline DE STEUR, agent territorial spécialisé des écoles maternelles.

18/06/2022 – Wissam de Abdellah ERRAGRAGUI, chauffeur de bus et de Dalila DJAHAFI, chauffeur de bus.

23/06/2022 – Calixte de Loïs VACHON, ergothérapeute et de Clémence BALME, conseillère d’élevage.

22/06/2022 – Ethan de Anthony DUFERT, chef d’équipe et de Mélanie CHANEZ, assistante commerciale.

22/06/2022 – Asiel de Théotime SAILLARD, conseiller patrimonial et de Aurore GUY, conseillère gestion.

20/06/2022 – Élio de Jordane BERTIN, menuisier poseur et de Jessica TOURNIER, éducatrice spécialisée.

20/06/2022 – Inaya de Karine FICHET, régulatrice ambulance.

23/06/2022 – Luna de Ludovic PONCET, agriculteur et de Nathalie PARIS, agricultrice.

MARIAGES

25/06/2022 - Mickaël PIEMONTESE, chauffeur poids lourd et Nathalie GOBERT, contrôleuse qualité.

DECES

17/06/2022 – Hélyette CHOSSON, 69 ans, retraitée, domiciliée à Pontarlier (Doubs), veuve de Claude VERNOIT.

20/06/2022 – Maria MENDES CARDOSO, 90 ans, retraitée, domiciliée à Pontarlier (Doubs), veuve de Sidonio DE JESUS FERRAZ.

24/06/2022 – Régine DREZET, 94 ans, retraitée, domiciliée à Gilley (Doubs), veuve de Francis BELOT.

Les premiers départs en vacances arrivent à grands pas. Cette année, le ministère de l’intérieur demande à chacun d’utiliser internet  pour faciliter les démarches d’inscription à ce service, qui permet de solliciter l’aide des forces de l’ordre pour surveiller sa propriété durant son absence. Ce nouveau dispositif est en place depuis le 20 juin dernier. Il a pour mission de dématérialiser la démarche et de faciliter son inscription. Pour ce faire, il suffit tout simplement de renseigner les bonnes informations sur le document mis en ligne sur les sites internet habituels, comme celui de l’administration française : https://www.service-public.fr

La transmission des informations s’effectuera également différemment. Les utilisateurs de ce service pourront consulter directement sur leur téléphone les avis de passage des policiers ou des gendarmes, en fonction de leur lieu de résidence.

A Pontarlier, le commandant Trousseau rappelle que la durée maximale d’une demande ne peut dépasser les 90 jours et doit être supérieure à deux jours. Depuis son lancement, il y a sept ans,  ce dispositif a montré toute son efficacité. Seulement deux délits, dont une tentative de cambriolage ont été constatés. Les visites sont aléatoires. Néanmoins ce service ne doit pas faire oublier aux propriétaires qu’ils doivent protéger leur propriété et veiller à la bonne application de certaines mesures.

L'interview de la rédaction / Le Commandant Armand Trousseau

C’est un petit hameau où il fait bon vivre.  Port Titi, situé au bord du Lac Saint-Point, à quelques kilomètres de Pontarlier,  suscite la curiosité et  fait le bonheur de ses habitants qui, durant 4 à 5 mois de l’année, profitent pleinement de leur deuxième lieu de vie. Rencontre avec Philippe Jacquemet, le président de l’association des habitants et des amis de Port Titi.

Notre hôte est incollable sur ce petit coin du Haut-Doubs qui a bercé son enfance et sa vie d’adulte. Les souvenirs et  les anecdotes sont là. C’est bien toute une histoire locale que M. Jacquemet sait raconter avec émotion, plaisir et précision. Domicilié dans la maison familiale, qui faisait également office de restaurant, Philippe Jacquemet nous rappelle que son domicile appartenait à son arrière-grand-père, qui fait partie du groupe de quatre amis à l’origine de la naissance de cet endroit. Effectivement, son aïeul et trois autres compères  pêcheurs ont occupé les lieux dès 1900. D’abord sous une tente, puis dans un vieux tacot, avant de construire les premières maisons qui sortiront de terre en 1904.

27 logements

Aujourd’hui Port Titi est composé de 27 logements. C’est grâce à cet esprit de camaraderie que ces installations ont pu voir le jour. Si les habitations ne sont pas raccordées à l’eau, elles disposent de l’électricité depuis 1981. Une association a également été créée. Elle a été d’un réel soutien lorsque les locaux ont dû se battre contre leur expropriation.

Un petit paradis

A Port Titi, les habitants ont conscience de la chance qu’ils ont d’occuper un tel lieu. Les pieds presque dans l’eau, M. Jacquemet se souvient des parties de pêche, des balades et des jeux dans les bois ou encore des parties de belote les jours de pluie durant son enfance. Il reconnaît avec regret que la biodiversité n’est plus la même. Il constate clairement les effets du changement climatiques et de la pollution, notamment concernant l’activité piscicole dans le lac. Néanmoins, chaque jour, au réveil, c’est une véritable carte postale qui se présente à lui.  « Un espace de liberté et de bien vivre » qu’il entend bien conserver.

L'interview de la rédaction / Philippe Jacquemet

Parce que c’est un véritable parcours du combattant pour décrocher un premier rendez-vous pour obtenir des titres d’identité, passeports et cartes nationales d’identité la préfecture du Doubs a décidé de décliner sur le territoire des centres temporaires d’accueil. Trois communes se voient ainsi pourvues d’équipements supplémentaires : Grand Charmont, Morteau et Saône.

A Saône, dans les locaux de la mairie, à l’intérieur de laquelle se trouve déjà un espace France Services, dix dispositifs de recueil sont installés.  Ouvert le 13 juin dernier, ils offrent plus de 200 nouveaux rendez-vous quotidiens. Jean-François Colombet, le préfet du Doubs, l’assure, cette organisation temporaire va permettre de réduire considérablement le temps d’attente. Dans le département du Doubs, il fallait, en moyenne,  45 jours pour obtenir un rendez-vous. « Ce qui est insupportable » reconnaît le représentant de l’état.

« On vient de toute la France »

Obtenir un rendez-vous du jour au lendemain, c’est désormais possible à Saône. Le Maire se félicite de l’obtention de ce service, qui améliore les services à la population, crée de l’emploi et fait vivre le commerce local . « On vient de Besançon, de Pontarlier, mais également de Colmar et de Lille » explique Benoît Vuillemin. Ce dispositif fonctionnera jusqu’au mois de septembre. En fonction de la situation, il pourrait être prolongé.

Quelques informations utiles

Pour prendre rendez-vous, il est recommandé de privilégier le planning de réservation en ligne via le site de Grand Besançon Métropole : https://www.grandbesancon.fr/demarche-administrative/carte-nationale-didentite-et-passeport/


Pour tout renseignement, une adresse courriel a été mise en place à destination des usagers (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ainsi qu’un numéro de téléphone (03 81 55 71 31).

 

Le reportage de la rédaction / Jean-François Colombet et Benoît Vuillemin

Pierre Dornier, le président de l’association « Semons l’Espoir » n’est plus. Les funérailles de M. Dornier se tiendront ce samedi 18 juin, à 14h30, en l’église de Bians-les-Usiers. Il avait 73 ans. Ce chef d’entreprise et responsable associatif, qui s’est battu pour la cause des enfants malade, s’est subitement éteint ce mardi.

Après les drames qu’ils ont connus, avec les décès de leurs deux filles, Pierre et son épouse Charline avaient trouvé la force de s’engager pour cette cause en créant l’association Semons l’Espoir, qui avait permis de donner naissance à la maison des familles à Besançon.

Ce mardi débute à Pontarlier les travaux d’extension du réseau de chaleur. Alimenté à partir de la combustion de déchets, le réseau de chaleur de la ville  fournit des bâtiments en chauffage, eau chaude sanitaire et énergie process. En tant que propriétaire du réseau, Préval engage un programme important de travaux. Dans un premier temps, et jusqu’au 15 juillet, sera concerné le secteur allant de la rue du Moulin Parnet à la rue Xavier Marmier. Puis du 16 août au 30 septembre, de la rue de la Halle au bout de la rue Marpaud. Des perturbations sont à prévoir sur le réseau routier, avec des fermetures temporaires de rues et la mise en place de déviations.

Après plusieurs mois de sécurisation, de diagnostics et d'études, de lourds travaux de consolidation et de déconstruction/reconstruction vont être engagés sur le quai du Doubs à compter du lundi 13 juin. Les fondations vont être intégralement refaites. Ces travaux de génie civil doivent s'achever au début de l'automne, à la fin du mois de septembre. « Par la suite, le réaménagement de la rue - réseau, voirie et aménagement cyclable - sera effectif avant l'hiver » explique la Ville.

La handballeuse Chloé Valentini aura un gymnase qui portera son nom. Ainsi, à Morteau, sa ville de cœur, l’actuel gymnase du lycée devient le gymnase Cholé Valentini. Le baptême est prévu le lundi 13 juin, à 18h, en présence de la championne messine, de ses proches et des élus locaux. On notera notamment la présence de Cédric Bôle, président de la Communauté de Communes de Morteau et maire de Morteau.