Choix du secteur :
Se connecter :
 

A Besançon, le 26 avril prochain, 250 étudiants en santé, de différentes filières, assisteront à la représentation de la pièce de théâtre « Grosse »,  de la journaliste Sylvie Debras. L’objectif est de les confronter à la problématique de l’obésité.  Selon l’OMS, cette maladie chronique,  touche 17% de la population adulte en France. Elle rend les soins plus complexes et plus risqués. Malgré leurs bonnes intentions, ces intervenants peuvent parfois avoir des propos culpabilisants, stigmatisants et discriminants envers les personnes concernées. De nombreux patients dénoncent cette discrimination liée à la grossophobie. 

C'est dans ce contexte que de nombreuses structures et partenaires ont souhaité organiser cet événement. Et ce, afin de susciter la réflexion et sensibiliser autour de ce sujet de société important.  L’idée de départ étant de pousser les étudiants à “travailler” sur le sujet de l’obésité avec une pédagogie innovante, celle du théâtre.

Le vendredi 21 avril, de 13h30 à 18h, la Ville de Morteau et la Mission Locale organisent leur Forum jobs d’été. Les jeunes à la recherche d’un emploi trouveront sur place des interlocuteurs et des offres. Différents domaines seront proposés : animation, service aux personnes, tourisme, restauration/hôtellerie, commerce et agences d’intérim. Pour obtenir de plus amples informations, il est possible de contacter le centre information jeunesse du Val de Morteau au 03.39.64.00.16

L’aventure se poursuit pour le Jurassien Ivann Puslecki à The Voice, le célèbre télécrochet de TF1. Le jeune homme, âgé de 20 ans, originaire de Plaisia, a séduit le jury samedi soir. Les coachs ont été séduits par son interprétation du titre « U-Turn » d’Aaron. Ses supporters pourront de nouveau le retrouver sur le petit écran puisqu’il a décroché son billet pour les battles de l’émission. Rappelons que sa sœur Elsa avait atteint les demi-finales du programme, dans sa version belge, en 2021.

C’est un projet qu’Anne Vignot et son équipe avaient décliné dans leur programme de campagne. En complément des actions menées par le Centre Régional Information Jeunesse, la Ville de Besançon veut implanter un pôle jeunesse au sein de son centre-ville. Autrement dit un lieu ressource et de projets, à dominance numérique. La culture y aura également toute sa place.

Il verra le jour dans l’annexe de la médiathèque Pierre Bayle.  L’élu écologiste bisontin Nathan Sourisseau travaille depuis de nombreux mois sur ce nouvel espace. Il consulte les jeunes et tous ceux qui sont à leur contact. Le coût de cette initiative s’élève à 400.000 euros. Son ouverture est prévue pour la fin de l’année 2024.

L'interview de la rédaction / Anne Vignot, Maire de Besançon

Ce mardi 4 avril, pour la 5ème année consécutive, Info Jeunes et le Crous Bourgogne-Franche-Comté s’associaient pour l’organisation du Forum Jobs d’été. Il s’agissait d’une action d’envergure visant à répondre aux préoccupations des jeunes en les accompagnant dans leur recherche d’un emploi pour la période estivale.

 

Chaque année, de nombreux jeunes cherchent un job d’été, que ce soit pour financer leurs études, réaliser un projet ou encore partir en vacances. Mais de nombreuses questions se posent. Comment s’y prendre, qui solliciter, quels secteurs recrutent ? Pour répondre le plus efficacement possible à ces questions, Info Jeunes et le Crous de Bourgogne-Franche-Comté mettaient en scène l’événement Forum Jobs d’été, durant lequel les jeunes ont eu de très nombreuses possibilités. Notamment en rencontrant des recruteurs et en candidatant directement auprès de ces derniers. Les jeunes ont aussi pu s‘informer sur les secteurs qui recrutent et les démarches à entreprendre, sur leurs droits et les dispositifs d’accompagnement vers leur premier emploi. Ils ont aussi pu être conseillés sur la réalisation de CV et lettre de motivation.

 

Le livret d’information « Trouver un job » réalisé par Info Jeunes a été remis gratuitement à tous les jeunes présents à ce Forum. Un document qu’il est également possible de retrouver dans toutes les structures Info Jeunes de la région et téléchargeable sur le jobs-bfc.fr.

 

Jean-Marc Quemeneur directeur adjoint Cours Bourgogne-Franche-Comté et Willy Bourgeois, vice-président de la Région, président du centre régional d’information jeunesse : 

En présence de l’arbitre international Clément Turpin, responsable technique de l’arbitrage régional en Bourgogne-Franche-Comté, la section arbitrage du lycée Pasteur s’est davantage dévoilée ce jeudi après-midi à Besançon. Né il y a six ans, cette infrastructure qui forme, chaque année entre sept et dix lycéens, a trouvé sa vitesse de croisière. Il faut dire qu’il s’agit d’une voie d’excellence pour permettre à ces jeunes d’accéder peut-être au très haut niveau de l’arbitrage français. Les places sont chères, « mais rien n’est impossible, j’en suis la preuve vivante » rappelle Clément Turpin.

TURPIN JEUNES ARBITRES

En Bourgogne-Franche-Comté, deux établissements scolaires proposent cette filière : les lycées Pasteur de Besançon et Joseph Fourier d’Auxerre. A Besançon, les jeunes arbitres participent à la même section que les footballeurs. Un choix pédagogique assumé, afin que ces différents acteurs du football français apprennent à mieux se connaître et à se respecter.

Six à huit heures de formation par semaine.

Parce que la réussite scolaire passe avant tout, la sélection des jeunes est très rigoureuse. A ce sujet, les recrutements pour la prochaine rentrée scolaire auront lieu le 3 mai prochain à Besançon. Tests physiques, arbitrage de match et entretien individuel seront proposés pour décrocher sa place pour septembre prochain. Chaque semaine, en plus du temps scolaire, les jeunes futurs arbitres consacrent entre 6h et 8h de leur temps libre à leur passion. Les séances techniques, physiques et théoriques se déroulent les mardis et jeudis de 16h30 à 18h30 et le mercredi de 13h30 à 15h30. Les responsables de la section espèrent pouvoir décrocher une heure supplémentaire le lundi, pour notamment échanger autour de la pratique du week-end.

 

 

TURPIN JULIEN FABREGUES PASTEUR

Julien Fabrègues : responsable de la section football du lycée Pasteur

 

Développement personnel

L’accession au niveau professionnel n’est pas des plus faciles. Comme dans de nombreux autres domaines, peu de place, pour beaucoup de prétendants. Il n’empêche que les deux meilleurs jeunes bisontins pourront se présenter au prochain concours organisé par la Fédération Française de Football. Humainement aussi, l’arbitrage apporte un bienfait énorme à ces jeunes pratiquants. Comme le confirment Clément Turpin, Gilles Longchampt, proviseur du Lycée Pasteur, et Julien Fabregues, responsable pédagogique de la section football du lycée,  « l’arbitrage aide à grandir. Il aide à s’affirmer et à savoir prendre des décisions ».

LONGCHAMPT GILLES PROVISEUR PASTEUR TURPIN

Gilles Longchampt : proviseur du lycée Pasteur

 

Les adolescents intéressés par cette filière ne doivent pas tarder à prendre contact avec le lycée Pasteur de Besançon.

L'interview de la rédaction : Clément Turpin

 

Depuis jeudi, et jusqu’à 17h ce vendredi, la Communauté de Commune du Val de Morteau, en collaboration avec la Mission Locale Haut-Doubs et Pôle emploi, organise les journées de l’industrie. Le rendez-vous est fixé à la salle de l’Escale.

L’objectif est de promouvoir les savoir-faire locaux,  développer l’attractivité des métiers de l’industrie auprès des collégiens et lycéens et des demandeurs d’emploi. Plusieurs actions sont prévues : organisation d’un salon des entreprises et formations, visites d’entreprises à Morteau, les Fins et Villers-le-Lac et des ateliers de formation du Greta et du lycée Edgar Faure.

Cette année encore, une partie des collégiens de Levier se transforment en jeunes entrepreneurs. Toujours très efficace dans ce domaine, la nouvelle génération de petits ados de 4è s’est lancée dans la création de lingettes réutilisables. Comme dans toute action entrepreneuriale qui se respecte,  différentes responsabilités ont été partagées. Chacun apporte sa pierre à l’édifice pour la pleine réussite de ce projet. Un duo d’enseignantes, composé de Mesdames Jeanningros et Salvi est présente, mais les jeunes sont pleinement acteurs.

En mai prochain, ils iront défendre leur initiative à Dijon devant un jury d’experts. La petite entreprise levitienne se porte bien. Grâce à la mobilisation des jeunes, de leur proches et des enseignantes, les différentes étapes ont été passées avec brio. Celle de la production a été convaincante, avec plus de 250 lingettes déjà confectionnées.

La protection de l’environnement

Au-delà de toutes les connaissances pédagogiques que peut apporter cette initiative dans le domaine du fonctionnement d’une entreprise, les jeunes ont voulu également défendre une valeur forte, qui semble être ancrée dans cette génération. Celle de la protection de l’environnement. C’est le domaine du recyclage des matières premières que ces futurs adultes ont envie de développer et inscrire dans les enjeux de demain.

Le reportage de la rédaction : Les jeunes et Mme Jeanningros

 

Dans le Jura, les élèves de classes de formation musicale, à partir de la 3è année, de l’école de musique Haut-Jura Arcade, vont très prochainement participé à l’enregistrement audio et vidéo d’une chanson co-écrite et mixée par deux des professeurs de l’établissement. Cette opération aura lieu le 5 avril dans un studio professionnel à Présilly. Une fois réalisé, le clip sera diffusé sur le site de l’école et les réseaux sociaux de la structure.

La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Une nouvelle journée de grève est annoncée pour ce mardi 28 mars. Ce vendredi, à Besançon, une partie des élèves du lycée Claude Nicolas Ledoux a mené un blocus devant l’établissement scolaire.  Ils dénonçaient la réforme mise en œuvre, mais surtout le recours à plusieurs reprises au 49.3 pour faire passer les décisions gouvernementales. Ces jeunes gens sont décidés à poursuivre cette action la semaine prochaine.

La contestation semble gagner du terrain auprès de la jeunesse. Jeudi, de très nombreux étudiants avaient rejoint le cortège bisontin qui s’était donné rendez-vous sur le parking Battant. Selon l’intersyndicale, les Assemblées Générales, organisées à la fac de lettres, à Mégevan, trouvent de plus en plus d’oreilles attentives. Il y a quelques jours, 300 jeunes étaient présents.

L'interview de la rédaction