Choix du secteur :
Se connecter :
 

Faux pas interdit pour les filles de l’ESBF ce samedi soir. Après leurs deux défaites lors de leurs deux premières et dernières rencontres, les Engagées doivent s’imposer ce soir contre Zagreb. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h au palais des sports Ghani Yalouz.

La nouvelle saison se prépare déjà à l’ESBF. Ainsi, le club annonce les prolongations de contrat de Louise Cusset  et de Sakura Hauge et le départ de Roxanne Frank. Ces annonces font suite à la prolongation de Pauline Robert, la signature de Tonje Lerstad et le départ d’Alexandra Rosiak.

 Les filles de l’ESBF n’ont pas tremblé ce mercredi soir et retrouvent le chemin de la victoire. Elles se sont imposées sur le score de 37 à 23 face à Celles-sur-Belle pour le compte de la 12è journée de championnat de D1 féminine.

Ce mercredi soir, à 20h, l’ESBF affronte Celles-sur -Belle pour le compte d’une nouvelle journée de championnat en D1 féminine. Une nouvelle fois encore, les Bisontines seront opposées à une équipe en difficulté, l’avant-dernière du classement, mais rien n’est gagné d’avance. D’autant plus que les Engagées restent sur trois défaites consécutives, dont une contre Fleury, la lanterne rouge. Pour Sébastien Mizoule, le coach bisontin, la victoire ne peut se produire que si son équipe réhausse son niveau de jeu individuel, notamment en défense. Le collectif encaisse trop de buts pour espérer pouvoir s’imposer. « Nous devons retrouver une défense agressive. On n’y est pas, ni dans l’agressivité, ni dans le combat » explique l’entraîneur.

Priorité au championnat

Sébastien Mizoule admet que son équipe connaît actuellement une passe difficile. Néanmoins, la situation est maîtrisée. « C’est dommage, nous avons grillé de bons jokers alors que l’on se traçait un beau chemin » explique le technicien. A deux journées de la fin de la première partie de saison, les Bisontines occupent la sixième place au classement. Elles sont désormais à 10 points du leader Metz et à un point de la cinquième place, qui devrait être l’ultime occasion de décrocher un billet pour l’Europe  cette année.

L'interview de la rédaction  / Sébastien Mizoule

L’ESBF annonce qu’Aleksandra Rosiak ne continuera pas l’aventure ESBF l’année prochaine. En contrat jusqu’à la fin de cette saison, la joueuse avait une année en option qu’elle n’a pas souhaité activer. L’internationale Polonaise, arrière gauche, arrivée en juillet 2021 du club de MKS Lublin, ne fera plus partie du prochain effectif de Sébastien Mizoule. Le club souligne être fier d’avoir pu compter Aleksandra dans ses rangs cette saison, et lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière professionnelle, même si elle porte aujourd’hui encore, et jusqu’à la fin de la saison, le maillot de l’ESBF, et continuera d’apporter le maximum sur et en dehors du terrain.

 

« Aujourd’hui on ne peut pas lutter avec des clubs qui jouent la Ligue des Champions et qui ont une capacité financière beaucoup plus importante que celle de l’ESBF. J’ai eu du nez à recruter cette joueuse en provenance de Lublin, j’avais vu en elle de vraies belles qualités de joueuse de handball. Je suis content pour elle qu’elle puisse évoluer dans un grand club sur la scène européenne au plus haut-niveau. J’espère qu’elle contribuera à atteindre nos objectifs, c’est-à-dire, de se requalifier pour la prochaine EHF European League et terminer dans les cinq premiers du championnat de France » Sébastien Mizoule, entraineur de l’ESBF

 

« Je suis heureuse d’avoir eu la chance de jouer dans le championnat français, à l’ESBF. Il s’agit sans aucun doute d’une équipe jeune et pleine d’avenir. D’ici à la fin de la saison, je ferai de mon mieux pour aider l’équipe à obtenir les meilleurs résultats. Je crois en cette équipe, et je sais que nous allons créer des surprises. » Aleksandra Rosiak

Nouvelle défaite pour l’ESBF ce samedi soir. Les Bisontines se sont inclinées sur le score de 32 à 39 face aux Norvégiennes de Sola. On disputait, au Palais des Sports Ghani Yalouz, la deuxième journée de phase de groupes en Coupe d’Europe.

A l’ESBF, on a la tête au deuxième match de Coupe d’Europe qui se disputera ce samedi face aux Norvégiennes de Sola. Les dernières contreperformances sont encore dans toutes les têtes, mais il convient de repartir sur des bases saines pour éviter une nouvelle défaite et envisager beaucoup moins sereinement cette aventure européenne. Sébastien Mizoule et ses joueuses se sont parlés. Le contenu des échanges restera dans le vestiaire, mais chacun a pu apprécier qu’il n’a pas été à la hauteur de la tâche. « Personne n’a été à la hauteur » déclare le coach bisontin. Et de poursuivre : « il faut désormais que chacun assume ses responsabilités ».

Prendre moins de buts

Le groupe restera quasiment inchangé samedi pour affronter les Norvégiennes. Le collectif devra néanmoins faire avec l’absence de Natalia Nosek, indisponible durant au moins six semaines, après une blessure à la main droite. Un coup dur car elle est la seule arrière droite gauchère du groupe. Malgré cette situation, les Engagées vont devoir se montrer à la hauteur  face à une équipe hongroise  qui produit un jeu simple mais efficace. Il faudra également ne pas se laisser déborder en défense pour prendre le moins de but possible.

Le coup d’envoi de ce deuxième match de Coupe d’Europe sera donné à 20h30 ce samedi au Palais des Sports Ghani Yalouz. Le public y est attendu nombreux.

L'interview de la rédaction

Ce que tout le monde redoutait s’est produit ce mercredi soir. Les bisontines se sont inclinées sur le score de 21-25 face à Fleury, la lanterne rouge de leur groupe au palais des sports Ghani Yalouz dans le cadre d'une nouvelle journée de championnat en D1 féminine. Cette contreperformance n’arrange pas les affaires bisontines, qui viennent d’offrir à leur adversaire du jour sa première victoire de la saison.

L'ESBF annonce la signature de Tonje Lerstad, la gardienne norvégienne évoluant actuellement sous les couleurs de Sola HK. L'internationale norvégienne rejoindra les Engagées la saison prochaine pour une période de deux ans. 

Les filles de l’ESBF ne débutent de la plus belle des manières la phase de poule de la Coupe d’Europe. Ce dimanche après-midi, elles se sont inclinées sur le score de 38 à 30 en Hongrie, face à Mosonmagyarovari. Bien évidemment, ce faux pas n’entache en rien les chances de qualification des petites protégées de Sébastien Mizoule. Ce mercredi, les Engagées recevront Fleury en championnat, avant de recevoir les Norvégiennes de Sola samedi à 18h au Palais des Sports également.