Choix du secteur :
Se connecter :
 

Tout va bien pour les filles de l’ESBF qui se sont imposées hier soir face à Celles-sur-Belle sur le score de 23 à 28. Une huitième victoire consécutive qui confirme l’excellent état de forme du groupe de Sébastien Mizoule.

Tout va bien pour l’ESBF. Hier soir, elles ont décroché une septième victoire consécutive. Elle se sont imposées sur le score de 25 à 24 contre les voisines dijonnaises dans le cadre  de la 22è journée de championnat en D1 féminine. Le groupe de Sébastien Mizoule occupe désormais la 3è place au classement, à égalité de points avec Paris 92. Il reste encore quatre journées pour s’assurer une place européenne.

L’ESBF est heureuse d’annoncer sa première recrue pour la prochaine saison en D1 féminine. Ainsi, pour palier au départ d’Aleksandra Rosiak, le club s’attache les services de l’arrière gauche monténégrine Nada Corovic. Cette jeune joueuse de 21 ans et d’1m80 présente un riche curriculum vitae. Le club la présente comme « une joueuse d’expérience, ayant participé à toutes les sélections de son pays et à de nombreuses compétitions internationales ».

On a appris ce jeudi que la handballeuse bisontine Clarisse Mairot avait été appelée en renfort avec l’équipe de France pour le prochain rassemblement des Bleues pour la qualification de l’Euro 2022. Elle remplace la Messine Emma Jacques qui s’est blessée lors de la demi-finale de Coupe de France contre Metz. La demi-centre bisontine de 21 ans fera donc partie de l’effectif qui affrontera la République Tchèque le 20 avril et l’Ukraine le 23 avril.

C’est gagné. L’ESBF disputera bien la finale de la Coupe de France de handball féminin. Les Engagées ont vaincu hier soir, sur le parquet Ghani Yalouz, Fleury-Loiret sur le score de 28 à 24. La rencontre est programmée le 11 juin prochain à Bercy. Elles affronteront Metz.

Ce mercredi 13 avril, à 20h, L’Entente Sportive Besançon Handball reçoit Fleury sur le parquet du palais des sports Ghani Yalouz. En jeu, une qualification en finale de la Coupe de France.

Balle au centre

L’ESBF arrive bientôt au terme d’une saison qu’elle aura véritablement disputée. Quatrièmes au classement de la Ligue Butagaz Energie à 5 journées de la fin, Quart de finalistes européennes, les bisontines sont gonflées à bloc à l’approche de ce prochain match. Le troisième, déjà, entre elles et les joueuses du Fleury Loiret Handball. Vainqueur ce week-end contre ces dernières, le groupe de Sébastien Mizoule n’a, cependant, toujours pas digéré la défaite face au FLH, à domicile, en janvier dernier (21-25). Balle au centre donc, pour cette nouvelle confrontation en demi-finale de Coupe de France. Et méfiance, car l’actuelle lanterne rouge du championnat n’entend pas s’arrêter là. Les Fleuryssoises veulent poursuivre leur belle épopée dans la compétition et pourquoi pas, sauver leur saison en allant remporter le titre à Bercy.

Une cerise sur le gâteau

En passe de remplir l’objectif du début de saison, à savoir une qualification pour la prochaine Coupe d’Europe, l’ESBF est aux anges. A une marche de la finale, les bisontines sont désormais plus proches que jamais d’étoffer l’armoire à trophée du club, 17 ans après son dernier titre. Alors, coach Mizoule et ses joueuses tiennent à mettre leur pierre à l’édifice. Une cerise sur le gâteau qui sonnerait comme l’aboutissement d’une saison franchement réussie. « Ce qu’on est en train de vivre là, elles ne le revivront peut-être jamais » a avancé l’entraineur en conférence de presse. Néanmoins pour poursuivre le rêve, il faudra rester prudente et tout donner ce soir, au palais des sports de Besançon.

L'interview de la rédaction / Sébastien Mizoule

 

L’ESBF n’a pas commis la même erreur que la dernière fois à domicile. Dans le cadre de la 21è journée de D1 féminine, les Bisontines se sont imposées sur le score de 28 à 38 sur le parquet de Fleury Loiret. Une victoire significative. Rappelons que les Bisontines affronteront cette même formation mercredi soir, à 20h30, pour le compte des ½ finales de la Coupe de France de handball féminin.

En sport. L’ESBF n’a pas tremblé. Hier soir, les Engagées ont vaincu Chambray sur le score de 32 à 28 au palais des sports Ghani Yalouz dans le cadre de la 20è journée de championnat en D1 féminine.

Ce mercredi, les joueuses de l’ESBF reçoivent Chambray à 7 journées de la fin du championnat. Même si les Engagées n’ont pas réussi à renverser Bietigheim cette semaine et voit son parcours européen s’achever, les bisontines restent sur 4 victoires de suite en Ligue Butagaz Énergie. La réception de Chambray est l’occasion rêvée pour se maintenir encore plus dans le top 5, et prendre de la distance sur les concurrents directs.

« Le match de Chambray n’est pas plus important que le match de Fleury dimanche prochain. La seule différence, c’est que Chambray est un adversaire direct dans la course à l’Europe. Il est donc nécessaire de remporter ce match, afin de les distancer » Sébastien Mizoule, entraîneur de l’ESBF

L’ESBF est actuellement 5ème ex-aequo avec les Neptunes de Nantes. Il faudra cependant rester précautionneux lors de ce match, afin de pouvoir répondre au rythme intense qui sera imposé aux bisontines. En effet, comme Sébastien Mizoule le rappelle, son groupe encore engagé sur deux tableaux, lance avec cette réception une série de quatre matchs en 11 jours. Les Engagées se rendront à Fleury dimanche, avant de les affronter 3 jours plus tard, cette fois-ci pour le compte de la demi-finale de Coupe de France. Puis, de poursuivre le championnat avec la réception de Dijon, samedi 16 avril.  

La marche était trop haute pour l’ESBF. Vaincues sur le score de 23 à 29 à l’aller au palais des sports, les Engagées se sont inclinées ce samedi après-midi sur le parquet de leur adversaire allemand (20 à 30). Cette rencontre face à Bietigheim s’inscrivait dans le cadre du match retour des quarts de finale de la Coupe d’Europe.