Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le stage de préparation des Bisontines en Allemagne, à Bietigheim plus précisément, a révélé quelques faiblesses, que le groupe de Sébastien Mizoule devra être en capacité de surmonter d’ici le début du championnat. Les Engagées ont été défaites à deux reprises. Après un match perdu jeudi dernier (41-24), le collectif s’est incliné hier soir sur le score de 47 à 24 face à leurs hôtes.

Il reste un match de préparation à la formation franc-comtoise pour ajuster encore ses gammes. La septième rencontre est prévue ce mercredi face à Dijon. Elle se disputera à Auxerre. Ensuite, place à la compétition, avec une première journée de championnat en D1 féminine le 30 août prochain.

Dans le cadre de leur préparation pour l’exercice 2023/2024, les Engagées sont actuellement en Allemagne. Elles affrontaient les filles de Bietigheim ce jeudi soir, et se sont lourdement inclinées sur le score de 41 à 24. « Nous avons manqué de niaque ! On sait que les joueuses de Bietigheim sont un niveau au-dessus, mais si on veut exister un minimum dans ce genre de rencontre, il faut montrer autre chose » indique Sébastien Mizoule, l’entraîneur bisontin. Une deuxième rencontre est prévue ce samedi, contre cette même équipe de Bietigheim. L’occasion pour l'ESBF de prendre sa revanche en montrant un tout autre visage.

La première journée de championnat aura lieu le 30 août prochain. Un match qui se jouera au Palais des Sports de Besançon.


Les filles de l’ESBF poursuivent leur préparation pour l’exercice 2023/2024. Sept matches amicaux sont au programme pour préparer les échéances à venir. Cette année, les Bisontines ne disputeront pas la Coupe d’Europe. Championnat et Coupe de France rythmeront le quotidien du collectif de Sébastien Mizoule.

 Les Engagées sont actuellement en Allemagne, où deux confrontations sont au programme. Elles affronteront les filles de Bietigheim. La première rencontre est programmée ce jeudi à 17h. La deuxième se tiendra samedi. Pour l’heure, les handballeuses bisontines présentent une victoire, face à Achenheim-Truchtersheim, et deux défaites, lors de leur stage de préparation en Roumanie.

 Le groupe a repris l’entraînement le 17 juillet. La première journée de championnat aura lieu le 30 août prochain. Un match qui se jouera au Palais des Sports.

Dans l’attente des décisions en cours, l’ESBF connaît son calendrier pour la prochaine saison en D1 féminine. Rappelons que le club ne disputera pas la Coupe d’Europe lors de ce nouvel exercice. Les Bisontines débuteront la saison le mercredi 30 août prochain. Seule certitude, le groupe de Sébastien Mizoule lancera son championnat sur son parquet. Une fois les procédures de repêchage terminées, le collectif  connaîtra son adversaire. Il en est de même pour la deuxième journée, programmée les 2 et 3 septembre. Les Bisontines recevront ensuite Achenheim le 9 ou le 10 septembre.  

Deux jeunes handballeuses rejoignent le centre de formation de l’ESBF. Agée de 17 ans, Prunelle Kingue, qui fait partie de l’effectif France U17, présente déjà un joli parcours dans le milieu du handball. A Besançon, elle pourra parfaire son jeu et enrichir son expérience en évoluant en Nationale 1 avec l’équipe réserve bisontine, tout en ayant la possibilité de découvrir l’élite du handball féminin français.

TARYN FUERNKRANZ esbf

 

Quant à Taryn Fuernkranz, elle posera également ses valises à Besançon. Elle sera la troisième gardienne de l’équipe professionnelle et la première gardienne de l’équipe réserve. Elle a 18 ans.

L’ESBF a terminé cette saison en D1 féminine sur un match nul, 24 partout hier soir au Palais des Sports Ghani Yalouz. Un épilogue qui ne lui permet pas de décrocher la cinquième place, qui l’aurait assuré de disputer l’Europe. Le groupe de Sébastien Mizoule termine en sixième position. Il ne peut désormais qu’espérer une wild card pour accéder à cette compétition. Affaire à suivre…

Elles n’auraient jamais espéré ce scénario il y a quelques mois. Ce samedi, les handballeuses de l’ESBF auront leur destin en main, et seront définitivement européennes la saison prochaine en cas de succès face à Paris 92 pour le compte de la dernière journée de championnat en Ligue Butagaz Energie.

Actuellement 5ème avec 50 points, les Bisontines reviennent de loin. Encore 8èmes il y a quelques semaines, ce scénario de l’Europe semblait infiniment loin, quasiment impossible à atteindre pour les Engagées. Les handballeuses bisontines reçoivent leurs adversaires au Palais des Sports Ghani Yalouz, 6ème au classement avec 49 points. Si les Engagées s’imposent ce samedi, elles seront assurées de jouer la coupe d’Europe la saison prochaine, un objectif clairement affiché en début de saison. L’ESBF reste sur une très bonne dynamique, en ayant remporté leurs sept derniers matchs de championnat, leur permettant de vivre ce sprint fou et cette véritable finale pour l’Europe à domicile. Les Parisiennes, quant à elles, viennent d’enchaîner une troisième défaite consécutive.

Mais pour Alizée Frécon-Demouge, tout peut arriver lors du dernier match, surtout dans ces conditions très particulières. « On n’a pas d’excès de confiance. On revient de très loin, on s’est entraînée toute l’année pour ça. On espère une belle fête, et surtout pas de regrets » indique celle qui a été élue meilleure joueuse du mois d’avril de la Ligue Butagaz Energie. Un sentiment partagé par Sébastien Mizoule, l’entraineur de la formation bisontine. « On n’a pas de pression. On a été rigoureux, sérieux dans notre travail et notre investissement. L’adversaire va aussi jouer sa peau pour le même objectif, il va falloir cogner fort, être présent physiquement. Parce que je ne suis pas inquiet pour notre handball. On souhaite prendre du bonheur une dernière fois tous ensemble ».

La rencontre débutera ce samedi à 20h au Palais des Sports de Besançon.

 

Alizée Frécon-Demouge

 

 

L’ESBF a décroché ce mercredi soir un septième succès consécutif. Les Engagées se sont imposées sur le score de 37 à 29 à Mérignac. Elles décrochent la 5è place européenne, après la défaite de Paris 92, sur son parquet, face à Nice. Autant dire que le match de ce samedi, au Palais des Sports, face à ces mêmes parisiennes, aura une saveur bien particulière. Une véritable finale et un épilogue peut-être des plus heureux, si les Bisontines s’imposent. Une place en Coupe d’Europe est à décrocher.

La fin de saison se précise pour l’ESBF. Il reste deux rencontres à disputer pour les Bisontines pour espérer décrocher une place européenne. Le premier rendez-vous est fixé ce mercredi soir. Dans le cadre de cette avant dernière journée en D1 féminine, les Engagées se déplacent à Mérignac.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. L’adversaire du jour est 12è au classement. Besançon n’est plus qu’à un point de la cinquième place visée. Samedi soir, le groupe de Sébastien Mizoule terminera sa saison, au Palais des Sports, face à Paris 92, actuel 4è de ce championnat de D1 féminine.

La qualité de la formation de l’ESBF n’est plus à démontrer. On apprend en ce début de semaine que Florence Bonnet, la gardienne du centre de formation, vient d’être prêtée au club de Toulon, qui évoluera en 2è division lors du prochain exercice, pour sa dernière saison au sein de la structure bisontine. Elle a déjà connu de nombreuses apparitions avec l’équipe professionnelle, où elle avait parfaitement tenu son rôle. L’effectif professionnel bisontin  comptant déjà deux gardiennes de but sous contrat pour la saison 23/24, la jeune femme continuera son apprentissage dans un autre environnement.