Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ils sont arrivés au bout de leur projet. Théo Mairot et Clément Didier, âgés de 20 ans, originaires des Fins, viennent de réaliser leur 1er film, baptisé « Génération Z », un clin d’œil à ces jeunes gens, nés entre 1995 et 2010, bercés depuis leur plus tendre enfance par le numérique. « Génération Z », c’est l’histoire de deux frères adoptés, que la vie va provisoirement mettre à l’écart. Ces deux personnages vont faire une découverte incroyable, qui va chambouler le cours de leur vie.

Les deux réalisateurs ont tenu promesse. Malgré la situation sanitaire compliquée, ils ont mené intelligemment leur barque pour donner naissance à cette création de 47 minutes. Ils ont su fédérer et s’entourer. Ils ont écrit le film, organisé le tournage et assurent actuellement sa promotion. Tout est parti d’un défi d’adolescents, désireux de se prouver qu’ils étaient capables de se surpasser, de se mobiliser et de réussir. La passion pour le cinéma, ils l’ont chevillée au corps. Du haut de ses 20 ans, avec l’enthousiasme qui caractérise cette génération, tout en ayant la tête sur les épaules, Théo souhaite faire carrière dans le 7è art. Il envisage de partir à l’étranger pour tisser des liens professionnels et enrichir son expérience. Ce jeune homme s’est déjà essayé à la production en réalisant des vidéos humoristiques sur le réseau social YouTube.

Une première au cinéma à Morteau

Le 17 octobre prochain, Théo et Clément organiseront une première projection de leur long métrage au cinéma l’Atalante de Morteau. Le public est invité à venir découvrir cette création cinématographique, tournée dans toute la région. Besançon, Pontarlier, Morteau, en suisse voisine, l’équipe a posé ses caméras dans de nombreux endroits. Près de 200 figurants ont collaboré. Les projets ne manquent pas. Le duo  aimerait faire découvrir son film sur un plus large territoire . Il démarche, actuellement les cinémas art et essai de la région pour décrocher une programmation.

Un avenir prometteur se dessine. Si vous avez envie de découvrir le fruit de leur travail, n’hésitez pas à vous inscrire pour la séance du 17 octobre prochain. Le nombre de place est limité. Cliquer sur : https://www.eventbrite.com/e/billets-generation-z-avant-premiere-167882207201

Le reportage de la rédaction

C’est une nouvelle étape dans l’évolution de la prometteuse carrière de Gérald The Same, cet artiste au grand cœur, pompier professionnel, qui partage sa passion pour la musique depuis sept ans maintenant avec les Francs-Comtois. Artiste libre et engagé, Gérald vient de sortir « Legacy » (héritage en français). Composé de huit titres, ce premier album, tout en anglais, a été réalisé dans un studio d’enregistrement de la région, avec les cinq amis musiciens qui partagent sa deuxième vie.

Auteur et compositeur, Gérald est resté fidèle à lui-même. Ces morceaux, aux consonances pop rock, sont toujours autant chargés d’émotion et de messages personnels,  qui ne laissent pas indifférent.  Parmi les sujets évoqués, celui sur la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis, baptisé « Black Lives Matter », ou encore ceux sur le respect des femmes et le harcèlement.

Après huit mois de préparation

Le monde musical de Gérald prend. Le public est au rendez-vous. L’artiste et son équipe ont pu tester leur dernière création il y a quelques jours sur scène à la Citadelle, en première partie d’un concert. Le spectacle  a séduit. La musique, la prestation scénique, l’interprétation du chanteur, … Tout y était.  Il faut bien avouer que la prestation est professionnelle et que les huit derniers mois de préparation ont permis au collectif de parfaire ses gammes.

Se professionnaliser encore

Toute cette expérience acquise donne des ailes et une vraie reconnaissance à notre pompier professionnel, bien déterminé à franchir un nouveau cap. Gérald recherche un label et un manager. Des maisons de disque et des radios à l’étranger ont également été démarchées. 2022 pourrait être l’année de Gérald The Same. Des contacts ont été noués ou sont en cours avec les responsables des grands festivals de la région. « Legacy » est à découvrir sur les plateformes de téléchargement. Des CD seront prochainement en vente chez les disquaires de la région.

L'interview de la rédaction

 

On connaît le nom des huit candidats sélectionnés pour les demi-finales du 57è concours international de jeunes chefs d’orchestre. Après deux jours d'épreuves, les vingt candidats du début de l’épreuve ne sont désormais plus que huit. Cette nouvelle sélection se déroulera tout au long de cette journée au Kursaal ( cet après-midi)  et au Théâtre Ledoux ( ce soir, à partir de 20h). Toutes les infos sont à retrouver sur : www.festival-besancon.com

Les huit candidats

  1. David MOLARD SORIANO, France (31 ans)
  2. Deun LEE, Corée du Sud (32 ans)
  3. Georg KÜLHER , Allemagne (33 ans)
  4. Yu SUGIMOTO, Japon (30 ans)
  5. Junping QIAN, Chine (31 ans)
  6. Simon CLAUSSE, France (20 ans)
  7. Chloé DUFRESNE, France (29 ans)
  8. Jiong-Jie YIN, Chine (21 ans)


La Ville de Pontarlier indique dans un communiqué de presse que des places sont encore disponibles au Conservatoire Elie Dupont. Les enfants et les adultes qui souhaitent participer aux activités culturelles proposées par l’établissement peuvent encore entreprendre les démarches nécessaires. Il est rappelé que jusqu’au 30 septembre, les semaines sont à l’essai. Pour de plus amples informations : 03.81.46.72.89 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A l’occasion des journées du patrimoine, plusieurs évènements se dérouleront dans le Doubs et le Jura. Pour cette 38è édition, le thème est « le patrimoine pour tous ».  Plein Air fait le point.

La Citadelle de Besançon propose un riche programme, composé notamment d’un parcours audio-décrit, la visite d’une chambrée de soldats du règne de Louis XI, une exposition sur la Guerre 39-45 et la présentation du projet de rénovation du Musée de la Résistance et de la Déportation. Le site sera ouvert de 9h à 18h.

A Besançon, alors que la manifestation « Livres dans la Boucle » battra son plein, les musées du centre de la Boucle, le Musée du Temps et le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie ouvriront leur porte au public. Au programme : des expositions, des visites, des spectacles  et des ateliers. Inscriptions et réservations sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur place le jour même, dans la limite des places disponibles.

L’Hôtel de préfecture Doubs accueillera également le public. Cinq visites guidées sont organisées en matinée. Le samedi 18 septembre à 9h, 10h et 11h et le dimanche 19 septembre à 10h et 11h. D’une durée de 50 minutes, le parcours comprendra le rez-de-chaussée (salons, bureau de l’huissier, salle du billard…) et les jardins. Pour y participer, il est nécessaire de s’inscrire auprès de Besançon Tourisme et Congrès par téléphone au  03 81 80 92 55, la jauge étant limitée à 25 personnes par visite. La présentation d’une pièce d’identité et d’un pass sanitaire sera demandée afin d’accéder à la Préfecture.

Toujours dans la cité comtoise, Ginko ouvre les portes du centre de maintenance du tramway. Visite gratuite d’une heure à 10h, 11h, 14h, 15h et 16h le samedi 18 septembre. Réservation obligatoire avant le 15 septembre au 03 70 27 71 60 (prix appel local). Places limitées.

A Pontarlier. Le centre hospitalier intercommunal Haute-Comté vous permettra de découvrir les chapelles hospitalières et Apothicaires ce samedi de 10h à 17h. Le public pourra également découvrir une exposition sur l’histoire de l’établissement de la capitale du Haut-Doubs.  

A Cléron, dans le canton d’Ornans, la Réserve naturelle du ravin de Valbois se dévoile à travers une chasse aux indices inédite le samedi 18 septembre.  Cet événement est gratuit et à destination de tous.  L’objectif est de faire découvrir aux habitants du territoire le lien entre l’homme et la nature dans le paysage Loue Lison. Les inscriptions se font obligatoirement via la billetterie helloasso : https://bit.ly/36xykv0. Le passe sanitaire est demandé pour les plus de 17 ans.

A Dole. Vous pourrez découvrir les richesses architecturales et patrimoniales de la région doloise. Il vous sera possible de pousser les portes de lieux habituellement fermés au public. Plus d’info au 03.84.72.11.22

A l’occasion de ces journées du patrimoine, durant les deux jours, la Région Bourgogne-Franche-Comté propose, avec les réseaux de transport partenaires, un pass à 5 euros pour se rendre sur les sites ouverts au public. Rebseignements : Mobigo : 03 80 11 29 29 (du lundi au samedi de 7h à 20h) ou www.viamobigo.fr ou sur le site TER Bourgogne-Franche-Comté

La  74è édition du Festival international de musique de Besançon débute ce vendredi 10 septembre. Il se déroulera jusqu’au 25 septembre. En parallèle,  le public pourra découvrir la nouvelle sélection du 57è concours de jeunes chefs d’orchestre du 13 au 18 septembre. Jazz, musiques du monde, concerts gratuits et concert jeune public sont au programme à Besançon, mais également à Vesoul, Dole, Lons-le-Saunier, Belfort et Baume-les-Dames.

La 34è édition du FIMU de Belfort se déroule actuellement, et jusqu’au 12 septembre. Organisé et financé par la Ville de Belfort  en partenariat avec le tissu étudiant  local, le Festival International de Musique  Universitaire est un événement unique en  son genre depuis 1987. Pour cette nouvelle édition, 80 groupes et 800 musiciens, représentant 25 pays, se produiront dans la cité du lion. Toutes les infos sont disponibles sur www.fimu.com

 


La Ville de Pontarlier a décidé de donner une nouvelle fois encore à l’artiste peintre Léna Gabelli. Du 11 au 19 septembre, cette jeune artiste pontissalienne exposera ses plus belles œuvres à la Chapelle des Annonciades. Léna s'inspire de l'architecture qui l'entoure allant des monuments de sa ville natale ou de ceux, croisés lors d'escapade, pour réaliser ses tableaux. Entrée libre.

Programmées depuis les années 60 à Pontarlier, les conférences organisées dans le cadre de l’université ouverte reprendront très prochainement du service dans le Haut-Doubs. A compter du 27 septembre, et jusqu’au 13 décembre, les Amis du Musée de Pontarlier proposent dix rendez-vous, à destination du grand public. La programmation, pensée et établie par Eric Lacroix, Joël Guiraud et François Nicod, est très intéressante car elle décline un large spectre des sujets de société, qui peuvent intéressés le grand public.

Cet automne, la citoyenneté, l’immigration, les abeilles, l’AOP Comté, l’Abbé Pierre, les caricatures et la religion font partie des thèmes qui seront abordés. A travers cette initiative, Joël Guiraud et ses amis veulent ouvrir la discussion, intéresser le plus grand nombre à ces sujets qui font débat dans la vie de tous les jours. Animées par des experts en la matière, ces soirées sont toujours riches, intéressantes et constructives. Elles laissent la possibilité à chacun d’enrichir sa réflexion et s’ouvrir sur tel ou tel sujet. Mieux maîtriser et comprendre les problématiques et les enjeux et savoir interroger, consolider  et remettre en cause parfois ses affirmations et ses croyances.

Le premier rendez-vous est fixé le 20 septembre. Il portera sur le thème : « Abeilles et pollinisateurs en danger ». Il sera animé par l’entomologiste Jean-Yves Cretin. La conférence est programmée à 18h30 à la salle Morand. Entrée libre. Pour de plus amples informations : www.admdp.com

L'interview de la rédaction / Joël Guiraud

 

A l’occasion de la disparition du comédien français Jean-Paul Belmondo, le Centre de Ressources Iconographiques pour le Cinéma va lui rendre hommage à travers une exposition d’affiches de ses films. Celle-ci se déroulera dans le Hall de l’Hôtel de Ville de Pontarlier du 5 au 31 octobre.  

Jean-Paul Belmondo a attiré dans les salles, en cinquante ans de carrière, près de 160 millions de spectateurs ; entre 1969 et 1982, il a joué à quatre reprises dans les films les plus vus de l’année en France : Le Cerveau en 1969, Peur sur la ville en 1975, L’Animal en 1977 et L’As des as en 1982.