Choix du secteur :
Se connecter :
 

C’est confirmé. L’édition 2021 de la Haute Foire de Pontarlier n’aura pas lieu comme prévu l’automne prochain. Les incertitudes sur la pandémie et sur les mesures sanitaires qui pourraient être prises font courir trop de risques à l’organisateur, la SEM Micropolis, qui a choisi de jeter l’éponge.

L’absence de réponses précises du gouvernement sur les éventuelles mesures sanitaires envisagées dans les prochaines semaines en raison de la propagation du variant delta ne facilite pas la prise de décision . Précisons que Patrick Genre, le maire pontissalien, doit rencontrer la semaine prochaine Jean-François Colombet, le préfet du Doubs. Sans doute que la situation sanitaire du pays sera évoquée.

Afin de faciliter l’accès à la vaccination de tous les publics éligibles, et notamment dans le secteur du Haut-Jura, particulièrement touché par le variant dit Delta, deux opérations de vaccination auront lieu cette fin de semaine.

Ce vendredi 23 juillet, à la Mairie des Rousses, de 13h30 à 16h00. Ce samedi 24 juillet, à Saint-Laurent de Grandvaux, de 12h00 à 16h00 (salle des sports, Rue Des Rochats) Ces opérations se déroulent sans rendez-vous, au vaccin Pfizer. Les personnes doivent se présenter munies de leur carte vitale et de leur carte identité

Le Préfet du Doubs se veut rassurant. Il évoque dans un communiqué de presse, « l’accélération de la campagne vaccinale et la disponibilité des doses en primo-injections dans les centres de vaccination ». « Il n’y aura pas d’interruption des primo-injections dans les centres de vaccination du Doubs » assure-t-il.

Néanmoins, en fonction des quotas alloués à chaque centre, « des créneaux s’ouvriront et se fermeront sur Doctolib et sur les autres plateformes de réservation tout au long de l’été » ajoute la préfecture du Doubs.

Une forte dynamique vaccinale

Le représentant de l’état salue « la forte dynamique vaccinale constatée dans l’ensemble des centres de vaccination du département. Par exemple, « entre le 9 et le 13 juillet, le nombre journalier de patients vaccinés au centre de vaccination de grande capacité de Micropolis a augmenté de 91% (passant de 995 à 1902) et de 439% pour les primo-injections sans rendez-vous ( de 98 à 529). Du 12 au 18 juillet, 24.225 injections ont été réalisées dans l’ensemble des centres de vaccination du Doubs. Un résultat en forte progression par rapport aux semaines précédentes. « Ce rebond s’ils se poursuit au cours de l’été, laisse espérer parvenir à une couverture vaccinale suffisante pour atténuer la vague d’hospitalisations liées à la diffusion exponentielle du variant delta ».

En conclusion, le Préfet du Doubs en appelle à la mobilisation de toutes et tous dans les prochaines semaines pour maintenir cette dynamique, dans un contexte marqué par un regain épidémique sur l’ensemble du territoire national lié à la propagation du variant delta.

Le FC Sochaux Montbéliard vient de faire connaître les modalités d’accès au stade Bonal pour les spectateurs à compter du 31 juillet prochain, date de la reprise du championnat en Ligue 2. Ainsi, dès cette date, pour accéder aux tribunes, les spectateurs, à partir de 11 ans, devront être titulaires d’un justificatif d’identité et du pass sanitaire. Concernant la rencontre du 31 juillet, les portes du stade ouvriront à 17h. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h.

Environ 1500 personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi à Besançon pour dénoncer la politique sanitaire du gouvernement et l’extension du pass sanitaire. Dans le cortège, toutes les classes d’âge étaient représentées.

VACCINATION MANIFESTATION 8

Le collectif a demandé clairement « la démission du Président de la République ». Selon eux, la décision d’Emmanuel Macron, d’imposer le pass sanitaire, va à l’encontre des libertés de chacun. De nombreuses affiches, pancartes et banderoles ont été déployées pour l’occasion. « Nous ne sommes pas des moutons ! », « Laisse aller ce peule ! « Enfants en danger », « Arrêtez les mensonges » ou encore « nous sommes en otage » pouvait-on lire.

VACCINATION MANIFESTATION FREDERIC VUILLAUME

Mercredi soir, 800 personnes avaient déjà manifesté pour les mêmes au centre-ville de Besançon.

VACCINATION MANIFESTATION 5

 

Le variant delta continue son inexorable progression en Bourgogne-Franche-Comté. La mutation L452R, évocatrice de ce variant, est désormais identifiée dans 6 tests positifs sur 10 et est majoritaire dans tous les départements, à l’exception, à ce jour, de la Haute-Saône et de l’Yonne. La circulation virale reste faible mais confirme la reprise à la hausse amorcée la semaine dernière et observée à l’échelle nationale.

Plus de 13 000 premières injections le 13 juillet

Si le variant delta avance, la vaccination a également fortement progressé ces derniers jours, après l’allocution présidentielle du 12 juillet. Le 13 juillet, plus de 13 000 premières injections ont notamment été enregistrées dans la région, traduisant un net rebond du recours à cette vaccination. La couverture vaccinale affiche une progression encourageante, en particulier dans la tranche d’âge des 18-49 ans, qui passe la barre des 50%. « Elle reste toutefois insuffisante à ce jour pour faire obstacle à la vague épidémique de variant delta qui se profile et il convient donc d’accélérer sa progression » précise l’ARS.

Suite aux annonces du Président de la République hier soir, le centre de vaccination de Micropolis à Besançon a connu une forte affluence ce mardi. Pour éviter les délais d’attente trop longs à l’entrée du centre, la Préfecture du Doubs invite la population à privilégier la prise de rendez-vous.

Dans ce cas, il suffit de réserver son créneau en priorité sur le site de Doctolib ou à défaut par téléphone au 03.63.42.10.13. « Les candidats à la vaccination ayant un rendez-vous sont prioritaires sur les personnes se présentant spontanément » précise le communiqué préfectoral.

 

Alors que le variant delta continue de progresser dans la région, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté encourage encore la population à se tourner massivement vers la vaccination qui a connu un regain d’intérêt ces derniers jours.

Le variant delta poursuit sa progression inéluctable dans la région, où il est désormais identifié dans tous les départements. La mutation L542R, évocatrice de ce variant, est présente dans près de la moitié des tests positifs en Bourgogne-Franche-Comté, et a vocation à devenir très vite majoritaire. Elle l’est déjà dans le Jura (78%), la Côte-d’Or (66%) et en Haute-Saône (50%). S’agissant de la circulation épidémique globale, si elle reste à faible niveau, la tendance à la baisse s’est inversée ces derniers jours et la dynamique amorce un redémarrage à la hausse, comme à l’échelle nationale.

La vaccination

1,5 million d’habitants de la région ont reçu au moins une première injection et cette semaine, le cap du million de personnes protégées par deux injections a été franchi. Actuellement, le taux de vaccination par catégorie d’âge, ayant reçu une première dose de vaccin est la suivante
75 ans et plus : 87%
65-74 ans : 87%
50-64 ans : 72%
18 – 49 ans : 48%
Moins de 18 ans : 7%

Concernant l’épidémie de Coronavirus. Selon Olivier Véran, le Ministre de la santé, « le risque d’une 4è vague rapide est là ». La Nouvelle-Aquitaine, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Ile-de-France inquiètent.

Le taux d'incidence repart à la hausse dans toutes les régions métropolitaines, à l'exception cependant de la Bourgogne-Franche-Comté et des Hauts-de-France. Une nouvelle vague est donc attendue dès la fin du mois de juillet, selon certains scientifiques. Le gouvernement est vigilant quant à une éventuelle reprise de l’épidémie dans l’Hexagone.

Dans le contexte sanitaire que nous connaissons actuellement, la préfecture du Jura indique que des opérations de vaccination seront organisées ces samedi 10 juillet et dimanche 11 juillet à Montmorot et Chalain.

A Montmorot, le rendez-vous est fixé à l’hyper U de 14h à 16h. Au domaine de Chalain, le public est attendu ce samedi de 14h à 16h et ce dimanche également à la même heure. Ces opérations se déroulent sans rendez-vous. Les personnes doivent se présenter munies de leur carte vitale et de leur carte identité.