Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mardi, le Conseil d’Etat a porté la suspension de l’athlète  Ophélie Claude Boxberger à quatre ans. Initialement, elle avait été suspendue à deux ans pour dopage par la commission des sanctions de l'Agence française de lutte contre le dopage. Estimant que l’athlète était coupable de falsification, la présidente de l’agence avait saisi le Conseil d'État pour contester la décision de la commission. Huit ans avaient alors été demandés par cette dernière.

Après deux saisons à Besançon, Adréa Prohaska a décidé de quitter le Grand Besançon Doubs Handball en fin de saison. Avec 53 buts inscrits en 52 matches, l’ailier droit bisontin a rapidement su répondre aux exigences du championnat de Proligue. Les dirigeants du GBDH lui souhaitent le meilleur pour la suite de sa carrière.

Ce mercredi 20 avril, Rodolphe Guilhaumond, président de la Société Nautique de Besançon, est revenu sur les objectifs du club. Une saison abordée avec beaucoup d’ambition.

Un travail acharné

A l’année, ce sont environ 70 adhérents qui fournissent des efforts considérables pour faire du club sportif le plus historique de la ville, un club empli d’ambition. Entre Olympiades et championnats de France, les médailles n’ont presque jamais cessé de tomber. De très bon résultats qui seront une nouvelle fois attendus lors des prochaines compétitions auxquelles participeront les athlètes, avec en tête d’affiche Axelle Renard, Clément Jacquet ou encore Thomas Dubois-Dunilac. Des athlètes de haut-niveau qui ont en tête une participation aux JO 2024, et qui rendent fier leur président : « On est fier oui, c’est l’image du club. »
Un aboutissement selon Rodolphe Guilhaumond, puisque malgré les difficultés engendrées par la non-professionnalisation du sport, les sportifs parviennent à faire briller la SNB. Un succès à réitérer durant toute la saison.

snb 2

Un besoin de recruter

Pour continuer à performer, la SNB ne s’en cache pas : il faut recruter. Cette année, certaines catégories telles que les cadets et les minimes n’étaient pas au complètes. Un regret tant les dirigeants du club comptent sur l’adhésion de jeunes sportifs afin de poursuivre leur travail de formation. Plusieurs stages sont d’ailleurs mis en œuvre pour immiscer les curieux à la pratique de leur choix : canoé, kayak, dragon boat… Autant de propositions qu’il faudra pour attirer un maximum de futures stars du sport nautique.

L'interview de la rédaction

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le club à l’adresse mail suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ligue 2

Pau 0 – 1 FC Sochaux Montbéliard

National 2

Entente SSG 1 – 4 Belfort Montbéliard

Lyon La Duchère 1 – 4 Jura Sud

National 3

Racing Besançon 3 – 0 Saint Apollinaire

Montceau 1 – 1 Sochaux Montbéliard (2)

Jura Dolois 4 – 2 CA Pontarlier

Grandvillars 2 – 3 Besançon Football

FC Valdahon Vercel – FC Morteau Montlebon (dimanche à 15h)

 Hier soir, dans le cadre de la 26è journée de ProLigue, après avoir mené au score durant 58 minutes, les handballeurs bisontins ont vu leur adversaire revenir à la marque. A l’issue du temps réglementaire, les deux formations se sont quittées sur le score de 28 partout.

En sport. Le FC Sochaux Montbéliard s’est imposé hier soir à Pau. Les Lionceaux ont vaincu leur adversaire sur le score de 1 but à 0. C’est Kalulu qui a ouvert la marque à la 13è minute de jeu. Il reste encore trois journées avant de terminer la saison et d’envisager la suite.

Sochaux recevra Bastia la semaine prochaine, avant de se déplacer à Valenciennes et de recevoir Dijon. C’est en tout cas désormais officier le groupe d’Omar Daf disputera au minimum les barrages d’accession à la ligue 1. Le FCSM est désormais 4è, à quatre points de l’élite.

Omar Daf et Aldo Kalulu se sont rendu en conférence de presse d’avant-match avant le déplacement à Pau ce vendredi 22 avril, à 21h. Une occasion de revenir sur le match contre Toulouse et de faire le point sur les prochaines échéances.

Une équipe en constant progrès

Le match contre le Toulouse FC en a été la preuve, les Sochaliens sont armés pour la montée. Des joueurs entreprenants, sérieux et déterminés qui font plaisir au coach Omar Daf : « on a fait des progrès significatifs sur le plan technico-tactique […] Je crois que tout le monde prend du plaisir à voir jouer cette équipe-là. » Une évolution également sur l’aspect physique grâce au « travail fantastique » de son staff poursuit l’entraineur doubiste. Des qualités sur lesquelles il faudra s’appuyer pour tenter de s’imposer au Nouste Camp de Pau, lors de la 35ème journée de Ligue 2 BKT.

Un déplacement compliqué

Poursuivre la série de six matchs sans défaites mais surtout prendre les 3 points, voilà l’objectif affiché en conférence de presse par Daf et Kalulu. Pas une mince affaire néanmoins, car même s’ils n’occupent que la 13ème place au classement, les Maynats n’entendent pas faire cadeau de la victoire aux lionceaux. Un bloc bas, avec beaucoup de verticalité qu’il faudra réussir à déplacer pour trouver le chemin des filets. Un déplacement abordé avec méfiance par Omar Daf : « C’est une équipe dangereuse, avec beaucoup de joueurs d’expérience. A nous de sortir le match parfait pour continuer à avancer. »

Les play-offs en ligne de mire

Une victoire et les Sochaliens s’assureraient un ticket pour les play-offs de fin de saison. Une 5ème place défendue avec brio qui contenterait Omar Daf, malgré la frustration générale affichée après le nul face à Toulouse : « En début de saison on aurait signé, il ne faut pas faire la fine bouche. » Cependant, maintenant qu’ils y sont, les joueurs ne comptent pas s’arrêter là. A commencer par Aldo Kalulu : « Il reste 4 matchs et on en veut plus ». Une fin de saison excitante pour tous, et notamment pour les supporters, venu en nombre au stade Bonal, pour le choc de mardi dernier. Un appui plus qu’important pour l’attaquant sochalien : « Ça serait exceptionnel d’atteindre la barre des 10 000 jusqu’à la fin de saison. Sans eux mardi, on n’aurait peut-être pas tenu, ça se serait peut-être passé autrement. »
Il faut désormais tout donner, et espérer un faux pas de leurs concurrents directs.

Le reportage de la rédaction

C’est une nouvelle saison qui se prépare à la base nautique des Grangettes. Gérée par les clubs de voile et de canoë kayak de Pontarlier, la structure a organisé son recrutement et va, dès ce dernier week-end d’avril, se soucier de la vérification et de la mise en place de sa flotte de bateaux, indispensables pour le bon déroulement des activités nautiques à venir. Pour cette nouvelle saison, que tout le monde espère la plus normale possible, c’est une vingtaine d’animateurs, cadres sportifs et agents d’accueil qui assureront l’encadrement des activités et l’animation de la base. Cette année encore, les visiteurs (estivants, locaux, colonies de vacances et centres de loisirs,…) pourront s’inscrire à des cours ou s’offrir de véritables  plaisirs nautiques en louant le matériel mis à disposition et en profitant pleinement du splendide lac Saint-Point, que le monde entier nous envie. Au programme : canoë kayak, voile, paddle, catamaran, … . La caravelle, qui avait été très appréciée l’été dernier, sera également de retour.

La restructuration du pont des Rosiers

Après les deux dernières années très compliquées, en raison de la crise sanitaire et des caprices de Dame Météo, avec notamment un mois de juillet « pourri » en 2021, Dominique Melet, coresponsable de la base, espère que cet été 2022 ne lui réservera pas de mauvaises surprises. Pour l’heure, sa seule inquiétude, concerne les répercussions que le chantier de restructuration du pont des Rosiers, situé sur la commune de la Cluse-et-Mijoux, pourrait avoir sur l’accès des visiteurs à la base et l’organisation des activités. Il s’est d’ailleurs empressé de le faire savoir auprès des élus du Conseil Départemental du Doubs afin que le site et le nouvel itinéraire soient le mieux indiqués possible. Une solution devrait être trouvée. Il en va de la bonne santé de l’économie touristique locale.

L'interview de la rédaction : Dominique Melet

 

Ce vendredi à 20h15, au Palais des Sports, le Grand Besançon Doubs Handball reçoit Nice dans le cadre de la 26è journée de championnat en ProLigue. A cinq journées de la fin, le club bisontin devra se montrer à la hauteur et ne pas passer à côté des points de la victoire pour s’éloigner de la zone rouge.

Le Grand Besançon Doubs Handball indique dans un communiqué de presse que Adrien Claire prolonge pour deux saisons supplémentaires son engagement. Avec 108 buts en 25 matches, il est devenu un des piliers offensifs du groupe de Benoît Guillaume. A l’issue de cette nouvelle échéance, il atteindra la barre symbolique des 10 saisons sous les couleurs de la formation bisontine.