Choix du secteur :
Se connecter :
 

Daylam Meddah s'est engagé ce jeudi pour trois saisons avec le FC Sochaux Montbéliard. Le défenseur central de 19 ans a été formé au Havre AC et arrive d'Angers SCO.

Le FC Sochaux Montbéliard indique que le Sochalien Walid Jarmouni n’est pas conservé au sein de son effectif. L’attaquant formé au FCSM, âgé de 22 ans, est transféré au PAU FC. Il avait été prêté au FC Sète la saison dernière.

Le Racing Besançon organise ce jeudi la 4ème édition de la journée de sport adapté à l’initiative de l’éducateur Giacinto Fabiano. 105 joueurs sont attendus. Pour l’occasion, des activités sportives et artistiques sont au programme. Le tout pour sensibiliser le plus grand monde à l’inclusion des personnes en situation de handicap au sein des associations sportives.

“Il faut voir l’enfant avant de voir le handicap” les mots forts de Fabiano Giancinto, éducateur au Racing Besançon. Ce jeudi 16 juin se tient une journée de sport adapté ouverte aux enfants en situation d’handicap mental ou présentant certaines déficiences mentales. Au programme, du football et de l’art. Les jeunes joueurs sont invités à se présenter avec un dessin sur le thème “dessine-moi ton sport”. Les œuvres seront ensuite exposés en fin de journée, “je veux vraiment démontrer à tous les visiteurs qu’il n'y pas de différence entre les enfants. Quand on voit le dessin, on ne fait pas la différence.” Rajoute Fabiano.

Le sport comme accompagnement

Le bisontin met un point d’honneur à rappeler qu’il ne remplace pas les éducateurs IME (ndlr : institut médico-éducatif), il accompagne seulement leur travail. “L’enfant gagne en autonomie et se sociabilise sans s’en rendre compte à travers une activité qu’il apprécie” souligne Fabiano. À cœur d’intégrer au mieux les enfants qui se voient refuser l’inscription à des associations sportives, l’objectif de ces journées événement et de montrer aux autres coachs sportifs qu’il n’est pas impossible de travailler avec ces jeunes et de les adhérer dans leurs clubs. Pas moins de 105 joueurs ont rendez-vous aujourd’hui pour la 4e édition de la “Journée Sport Adapté”.

L'interview de la rédaction / Fabiano Giancinto

Après une belle saison en niveau Excellence, les U15 féminines du club de handball de Vercel vont participer au tournoi international de la sanesCup 2022 à Barcelone en juillet prochain. Un projet ambitieux mais coûteux pour le club et les familles des joueuses.

La génération 2008 du club de handball de Vercel vient de valider une belle saison en Plateau Excellence. Un succès qui valide les belles performances répétées années après années par le groupe de joueuses. « Elles sont toujours bien placées au classement avec de très bons résultats. C'est une très belle génération », explique Sébastien Mignot, éducateur au club. Fortes de ces bons résultats, de nombreuses joueuses vont quitter le club cet été pour rejoindre différentes formations prometteuses. Sept d'entre elles vont rejoindre le comité du Doubs l'année prochaine, dont deux qui vont parfaire leur formation au pôle espoir de Besançon. Bien conscient de tout le travail réalisé par ses joueuses cette saison, Sébastien Mignot et l’entraîneur Frédéric Plancon veulent marquer le coup. Ils viennent donc d'inscrire la formation au tournoi international de Barcelone ( sanesCup ), qui se déroulera du 8 au 13 juillet prochain à Barcelone.

Un appel aux donations

Mais ce beau projet représente  un coût assez élevé pour le club de Vercel et les familles des joueuses. Afin d'alléger les dépenses, Sébastien Mignot appelle au don pour financer le rêve de ce groupe de jeunes joueuses prometteuses. « On a eu beaucoup de retours positifs de la part des commerces et des entreprises locales de Valdahon et des alentours. Nous recherchons toujours des mécènes et des généreux donateurs afin d’alléger la part à charge de chaque famille », indique l'éducateur, qui espère être entendu.

Pour aider le club à boucler son financement, n’hésitez pas à composer le 06.81.11.92.59 ou à écrivez à l’adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'interview de la rédaction / Sébasrien Mignot

 

La saison a débuté sur les chapeaux de roue pour le Pontissalien Jérémy Clément. Ce week-end, le jeune homme s’est rassuré sur son état de forme en participant à la Megève Mont Blanc Cycling, une des courses les plus montagneuses de France. La progression va se poursuivre et Jérémy se projette déjà sur sa prochaine échéance, à savoir la trilogie de Maurienne qui se disputera du 24 au 26 juin prochain.

Le Festival Outdoor Grandes Heures Nature se déroule du 24 au 26 juin à Besançon. Épreuves sportives, randonnées, spectacles ou encore animations sont au rendez-vous. L’événement est l’occasion pour le Grand Besançon Métropole (GBM)  de promouvoir la région.

“Notre volonté, c’est de faire connaître le territoire, c’est la porte d’entrée sur le massif du Jura”, déclare Anne Vignot. Pour ce faire, GBM sort le grand jeu pour attirer un maximum de personnes. Le festival étendu sur 3 jours est dédié uniquement au sport Outdoor. La convivialité est à l’honneur, c’est l’occasion pour les visiteurs de découvrir et de tester des nouvelles pratiques en plein air, le tout gratuitement. Certaines inscriptions aux activités seront disponibles via l’application mobile Besançon Grandes Heures Nature.

“Le Grand Besançon, c’est un lieu de destination”

Situé sur les sites de Chamars et de la Rhodiacéta, le festival a aussi pour objectif de mettre en valeur les espaces verts et l’architecture bisontine. “Au-delà du paysage, les visiteurs sont en contact avec un patrimoine historique […] les moments de rencontrer actun territoire que les gens ne connaissent pas assez” rajoute la maire de Besançon. “Grandes Heures Nature” est l’alliance entre le sport et la culture. La journée du vendredi 24 juin est dédiée uniquement aux écoles, un millier d’élèves sont attendus provenant d’une cinquantaine d’écoles.  

A compter de la rentrée prochaine, le club de taekwondo de Besançon proposera de nouveaux créneaux d’entraînement et d’apprentissage. Ces nouvelles séances sont rendues possibles grâce à la venue, dans de terribles circonstances, de Dara Chan Ouk (61 ans) dans la cité comtoise. Maître de la discipline, l’homme est un pratiquant chevronné. Cela fait plus de 20 ans qu’il a rencontré  cet art martial. Réfugié d’Ukraine et originaire du Cambodge, Dara a trouvé en cette discipline un véritable art de vivre, une force et un moyen d’apaiser son mental et d’affronter le quotidien.

Développer une autre forme de taekwondo

Son  parcours de vie  mérite le plus grand des respects. Menacé, il a été obligé de quitter le Cambodge à deux reprises. Plus tard, sous les bombardements russes, il est parti d’Ukraine pour s’installer en France.   Cet ancien professeur des Beaux-Arts et artiste peintre ne cache pas son plaisir de venir développer le taekwendo ITF, émanant de Corée du Nord,  à Besançon. C’est un véritable projet sportif et social qui verra le jour en septembre prochain. Dara Chan Ouk et Angélique Caput, la présidente du club,  souhaitent sa pleine réussite. La responsable motive l’ambition que l’expérience de l’intervenant profitera à toute une génération de  bisontins et francs-comtois.  

L'interview de la rédaction / Angélique Caput (présidente du club bisontin)

 

Après Alex Demougeot, le CA Pontarlier Football perd un autre de ses brillants éducateurs. Ce lundi soir, Romain Pogeant fait savoir qu’il quitte le club de football de la capitale du Haut-Doubs. Le jeune coach de l’équipe U19, qui n’a pas démérité cette saison dans son championnat en national, rejoint le club d’Andrézieux, qui évolue en national 2.

Jean-Marc Trinita ne sera plus l’entraîneur du Racing Besançon. Malgré les bons résultats obtenus par le coach, le Racing Besançon a décidé de se séparer de son technicien. Il ne profitera pas du fruit de son travail et du savoir faire qui lui a permis de faire monter en nationale 2 l’équipe fanion. Jean-Marc Trinita arrivait à la fin du contrat qui le liait au club du président Cuenot. Il avait succédé à Alexandre Pepe. On ne connaît pas encore le nom de son successeur.

Le triathlon se porte bien à Besançon. Dernièrement, deux jeunes bisontines ont excellé au dernier championnat d'Europe  de la discipline qui se tenait en Pologne. Les petites protégées de Manu Roux, Candice Denizot et Ilona Hadoum ont respectivement pris la treizième et la deuxième place de la compétition. Ce titre de vice-championne a d’ailleurs permis à Ilona de se qualifier pour le championnat du monde de triathlon qui aura lieu le 24 juin prochain à Montréal.  La jeune fille espère bien figurer parmi les meilleures. Après avoir brillamment réussi les tests d’entrée en équipe de France, elle veur encore gravir les échelons. Dans le viseur, de la jeune athlète bisontine les jeux olympiques 2028.

Un véritable investissement

A raison de 20 à 25 heures de préparation hebdomadaire, Ilona ne ménage pas ses efforts. Entrainements, compétitions  et études avec le CNED, les journées sont très rythmées. L’encadrement d’Ilona et des 10 autres jeunes du comité régional d’entraînement de la fédération française de triathlon revient à Manu Roux. Le savoir-faire du coach bisontin n’est plus à démontrer. Les résultats sont là pour le prouver. Titouan Chauvin s’est imposé ce week-end au championnat de France de triathlon junior. Résultat également tout aussi prometteur pour Candice Denizot, Charlotte Faivre et Lena Vallier-François qui terminent respectivement en 1ère, 2è et 3è position.

L'interview de la rédaction