Choix du secteur :
Se connecter :
 

La Ville de Besançon fait savoir que la saison estivale des piscines débute ce samedi 25 mai avec l’ouverture de la piscine Port Joint. La piscine Chalezeule rouvrira le samedi 22 juin. Par ailleurs, la piscine la Fayette sera exceptionnellement fermée cet été, en raison d’un important chantier structurel qui sera réalisé entre le 17 juin et le 31 août. En échange, la piscine Mallarmé sera ouverte tout l’été, avec des horaires adaptés dès le 1er juillet. Pour de plus amples informations : https://www.grandbesancon.fr/infos-pratiques/sports-loisirs/piscines/  

Grand Besançon Métropole veut faire de la grande manifestation agricole nationale « Terres de Jim », qui se tiendra du 6 au 8 septembre prochain, un exemple en termes de gestion de l’eau et de protection de l’environnement. Rappelons que l’évènement se tiendra sur les communes de Mamirolle et de Gratteris. Près de 100.000 visiteurs et 1.000 bénévoles sont attendus pour cette grande finale nationale des concours de labours.

Ainsi dans ce cadre-là, la collectivité locale, qui tiendra un stand d’information et de sensibilisation, mettra en œuvre les infrastructures nécessaires « pour éviter la distribution de bouteilles d’eau sur le site ». « Nous organiserons l’accès à l’eau potable par des rampes d’eau » explique Anne Vignot, la présidente de Grande Besançon Métropole. Et de terminer : « C’est tout le cycle de l’eau qui sera traité, discuté, exposé et animé tout au long des trois jours de l’évènement ».

Grand Besançon Métropole veut profiter de ce grand rassemblement pour ainsi faire le point sur les actions qu’il mène pour protéger la ressource, la rendre consommable et de qualité et sensibiliser professionnels et usagers.

L'interview de la rédaction : Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole

 

A quelques jours du 1er mai, jour férié, correspondant à la fête du travail, Ginko fait savoir que  seules les lignes Ginko Proxi  TGV 1 à 4, Ginko Gare, Ginko Citadelle, Ginko Hôpital et Ginko cliniques circuleront ce jour. Toutes les informations nécessaires sur l’état du trafic sont à retrouver sur l’application Ginko Mobilités.  

A compter du 29 avril, Grand Besançon Métropole va procéder à l’installation de dix nouvelles stations de tri dans le quartier de Planoise. Ce qui portera à 33 le nombre total de ces dispositifs depuis le début du projet.

Ce changement consiste à remplacer les bacs à déchets recyclables des immeubles par des points d’apport volontaire, dans le but de maîtriser les charges et d’améliorer le cadre de vie des habitants. A terme, le quartier de Planoise sera équipé d'environ 30 stations de tri enterrées et 60 stations de tri aériennes, soit 90 stations de tri à l’horizon 2026

La 9è édition de « Livres dans la Boucle », organisée par Grand Besançon Métropole, se déroulera les 20, 21 et 22 septembre prochains à Besançon. La manifestation, qui s’est installée confortablement dans le paysage culturel national, fait partie du top 10 des festivals littéraires français. Pour ce nouveau numéro, dans un souci de privilégier le qualitatif au quantitatif, la manifestation accueillera 200 auteurs, contre 228 en 2023. Cette année, l’organisateur a confié la responsabilité de président d’honneur, à l’un des plus grands auteurs français de thrillers, Bernard Minier. Enfin, pour mieux gérer l’effet canicule, qui avait été pointé l’an dernier, le chapiteau de la grande librairie s’installera sur le parking Chamars.

Diversité et éclectisme

Dans un contexte particulier de concentration des maisons d’édition, Grand Besançon Métropole dit vouloir travailler avec le plus grand nombre, et notamment les librairies indépendantes, assurant un grand choix d’auteurs, permettant de varier les modes de pensée et un accès à un maximum d’expression. La littérature est un chemin vers  la culture, la liberté d’expression et à l’ouverture d’esprit que la collectivité entend vouloir conserver.

L'interview de la rédaction / Christine Besson, directrice de l'évènement

 

Bertrand Minier

A l’image de Marion Royer, responsable littérature de  la librairie Grand Forum de Besançon, l’organisateur se félicite de la présence de l’auteur Bernard Minier. Ses thrillers ne sont plus à présenter. En dix ans, en France, il a vendu plus de 4,8 millions d’exemplaires de ses romans. Son dernier écrit, Les Effacés, est sorti le 4 avril dernier.

L'interview de la rédaction / Marion Royer, responsable littérature de  la librairie Grand Forum de Besançon

Hommage à Françoise Sagan

Parmi les temps forts de l’évènement, il y a l’hommage qui sera rendu à François Sagan à l’occasion des 20 ans de sa mort. Des personnalités littéraires viendront s’exprimer sur sa vie, son style et son œuvre. Un spectacle lui sera également dédié. Nommé aux Molières 2018, cette création, baptisée « Françoise par Sagan,  mise en scène par Alex Lutz, sera interprétée par Caroline Loeb. Elle sera programmée le vendredi 20 septembre prochain.

Quelques chiffres

« Livres dans la Boucle », c’est un budget de 524.000 euros. L’an dernier, le festival a battu un record d’affluence en accueillant 33.250 visiteurs et près de 7.500 participants aux rencontres. 73% des visiteurs étaient des Grand-Bisontins et 16% n’étaient jamais venus. Sur le plan économique, l’évènement a permis aux libraires de réaliser un chiffre d’affaires de 180.000 euros. Soit environ 12.000 livres achetés par les visiteurs.

Anne Vignot fait savoir que ce vendredi, elle a rencontré Michel Callot, le président de la Fédération Française de Cyclisme, pour évoquer en sa compagnie un projet de construction d’un équipement sportif ( vélodrome, gymnase,…) que Grand Besançon Métropole entend développer sur son territoire.

La Présidente de la collectivité  indique « qu’il est convenu de poursuivre ensemble la construction de ce projet ambitieux répondant à des enjeux sportifs, de santé et sociétaux. La Fédération Française de Cyclisme et son comité régional pourraient être des partenaires.

Depuis le 31 mars 2022, Grand Besançon Métropole s’est engagé dans la mise en place d’outils de protection des zones agricoles, avec notamment la création de Zones Agricoles Protégées (ZAP) sur son territoire.  Dans le cadre de cette stratégie, la collectivité souhaite créer sa première zone sur trois secteurs : deux à Besançon ( secteurs des Vallières/Port Douvot et des Vaîtes) et sur la commune de Cussey-sur-l’Ognon. Ces zones seront créées en accord avec les communes concernées. La procédure est très précise et cadrée. Le mot de la fin reviendra au préfet, avec l’instauration d’un arrêté préfectoral au début de l’année prochaine. Ce qui entérinera définitivement la protection de ces terres riches.

La collectivité espère que d’autres communes s’inscriront dans cette vision écologique, liée à la protection de l’environnement et du climat. Grand Besançon Métropole souhaite continuer à protéger ses terres de bonne valeur agronomique. GBM veut ainsi offrir ainsi des conditions adaptées au développement des activités maraîchères.   

L'interview de la rédaction / Françoise Presse, conseillère communautaire déléguée à l'Agriculture et l'Alimentation

Ce jeudi 11 avril, les élus du Grand Besançon voteront le budget primitif 2024. Cette organisation politique fait suite au débat d’orientations budgétaires du 7 mars dernier. Le nouvel exercice comptable s’élève à 357 millions d’euros. « Un montant inédit » selon Gabriel Baulieu, l’élu en charge des finances à GBM. Près de 111 millions d’euros de dépenses d’équipement sont prévus. Soit 11 millions de plus qu’en 2023 et 24 millions de plus qu’en 2022. La collectivité a fait le choix de ne pas augmenter les taux de fiscalité. Seul le taux de CFE connaîtra une légère évolution, passant de 26,5% à 26,7%.

L’édition 2024 du Festival outdoor Grandes Heures Nature, qui se déroulera les 14, 15 et 16 juin à Besançon,  devrait battre des records en termes de participation. François Bousso, l’élu bisontin en charge notamment de cette manifestation reconnaît que les chiffres sont très bons. Près d’un mois d’avance en nombre d’inscrits, par rapport à l’édition 2023, est enregistré, avec déjà 700 participants, dont environ 300 personnes pour le raid kids en famille.

L’évènement se prépare. Des contrôles sont actuellement menés sur le site de Chamars, où la fête se déroulera, pour vérifier la robustesse des arbres. L’objectif étant d’éviter qu’une catastrophe, qui n’a fait aucun blessé l’an dernier, se reproduise. Pour cette nouvelle édition, quelques modifications et nouveautés sont apportées. 2024 fera la part belle à l’escalade. Un open d’escalade et de nombreuses animations seront proposés. Des installations qui seront d’ailleurs préservées jusqu’au passage de la flamme olympique le 25 juin prochain. Un cycle de dix conférences et une proposition culturelle et artistique rythmeront également l’évènement. Le paddle aura également son moment de gloire, avec la montée en grade de la Paddle Race, qui est référencée, cette année, Open de France par la Fédération Française de surf. On n’oubliera pas également le VTT et le VTT électrique, qui prend de l’ampleur dans la cité comtoise.

13.200 visiteurs

2023 a confirmé l’installation de ce rendez-vous dans le calendrier des événements sportifs et festifs de l’année. L’an dernier, 13.200 visiteurs ont été accueillis sur les deux jours sur le seul village du site et 2150 participants ont été comptabilisés sur les épreuves sportives. On notera également la participation de 650 élèves et accompagnants, représentant 26 classes de l’agglomération, au cours de la journée du 16 juin.

L'interview de la rédaction : François Bousso

 

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 arrivent à grand pas. Le coup d’envoi sera donné le 26 juillet prochain. Sans oublier les Jeux Paralympiques, qui débuteront le 28 août. Sur le territoire bisontin, la Ville et Grand Besançon Métropole se mobilisent pour donner à cet évènement toute la lumière qu’il mérite. Ainsi, un budget de 240.000 euros, hors Vital’Eté, a été prévu par les élus des deux collectivités afin d’associer le plus possible la population à cette compétition planétaire.

Le passage de la flamme

Si le passage de la flamme olympique, le 25 juin, est le point d’orgue du programme, la Ville de Besançon a multiplié les initiatives pour que l’ambiance des  JO rythment l’été des Bisontins. Au total, ce sont 27 temps d’animation qui sont prévus jusqu’en septembre prochain. Ces initiatives se tiendront sur l’ensemble des quartiers, à destination de tous les publics. Les festivités ont débuté le 2 avril,  avec la semaine olympique,  et se prolongeront avec des raids et des tournois, des journées de découverte et de pratiques sportives, le festival grandes heures natures, une exposition, Vital’été, … . A noter qu’un village olympique sera proposé, à la Malcombe,  du 26 juillet au 11 août, de 9h30 à 22h30, et du 17 août au 1er septembre, durant les mêmes horaires, où des ateliers sportifs, des animations et des espaces de convivialité seront proposés. Les compétitions sportives seront également retransmises.

La billetterie

La Ville et Grand Besançon Métropole se sont procurés près de 800 places. Permettant ainsi à de nombreux jeunes et pratiquants de pouvoir vivre de l’intérieur cet évènement. Le coût d’une telle opération s’élève à 90.000 euros pour les deux collectivités, qui offriront ces entrées, transport compris, aux clubs du territoire, mais également aux maisons de quartier de la Ville. Des étudiants en bénéficieront également. Un moyen d’offrir à des sportifs et bénévoles méritants, mais aussi des jeunes en difficulté, la possibilité de suivre une des multiples compétitions proposées sur le sol français.

L'interview de la rédaction : Abdel Ghezali, 1er adjoint à Maire de Besançon, en charge des sports