Choix du secteur :
Se connecter :
 

L’ESBF connaît  ses adversaires qui composeront son groupe pour la phase de poule de la coupe d’Europe de handball. Les Engagées affronteront Motherson Mosonmagyarovari KC (Hongrie) ; Sola HK (Norvège) et HC Lokomotiva Zagreb (Croatie). La compétition débutera le 8 janvier, et jusqu’au 20 févier. Elle se déclinera sous la forme de rencontres aller et retour.

Les quatre internationales qui composent l’effectif de l’ESBF ont rejoint leurs sélections respectives pour des stages de préparation au mondial 2021 qui aura lieu du 1er au 19 décembre en Espagne. Rappelons que Lucie Granier porte les couleurs françaises. Natalia Nosek et Aleksandra Rosiak celles de la Pologne. Sakura Hauge évolue avec la sélection japonaise.

L’ESBF s’est qualifiée pour la phase de poules de la Coupe d’Europe de handball féminin. Les filles ont vaincu l’Atlético Guardes sur le score de 30 – 24 ce dimanche soir en Espagne lors du match retour du 3è tour de cette compétition. Les Bisontines connaîtront leurs adversaires pour la suite de cette aventure européenne  ce jeudi.

Les Engagées ont de nouveau rendez-vous avec l’Europe. Ce dimanche, elles affrontent l’Atlético Guardes pour le compte du match retour du 3è tour de cette compétition. A l’aller, au palais des sports, les handballeuses bisontines avaient vaincu leur adversaire sur le score de 24 à 33. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h.

L’ESBF termine l’année civile sur une bonne note. A quatre jours de son déplacement en Espagne pour le match retour du 3è tour de la Coupe d’Europe, les Engagées ont vaincu Toulon hier soir, en D1 féminine, au Palais des Sports Ghani Yalouz. Les Bisontines se sont imposées sur le score de 33 à 24.

Les handballeuses de l’ESBF reçoivent Toulon ce mercredi 17 novembre pour le compte de la 9ème journée de championnat national. Entre deux matchs de Coupe d'Europe, l’objectif est clair pour les bisontines : s’imposer à domicile contre une formation toulonnaise qui peine en ce début de saison. Le match débutera à 20h au Palais des Sports Ghani Yalouz.

 

Une bonne dynamique

Les Engagées étaient bien parties après avoir réalisé un exploit en Bretagne le 3 novembre dernier en renversant Brest, les dernières finalistes de la Ligue des Champions féminine de l’EHF, qui étaient invaincues dans leur salle depuis plus d’un an. Les bisontines ont ensuite connu malheureusement une petite déconvenue lors du déplacement à Nice, où elles tombent seulement à 3 points (29-26) contre les azuréennes. Mais ce samedi 13 novembre, deux ans plus tard, le Palais des Sports a revêtu le logo de l’EHF European League. Dans une salle comble, les Engagées se confrontaient aux espagnoles de l’Atletico Guardes. Un match maîtrisé et abouti, face à une formation galicienne plombée par les blessures et s’étant déplacée à 12. Sous l’impulsion de Zazai et Aoustin qui malmène le collectif espagnol, l’écart se creuse petit à petit entre les deux formations, et l’ESBF s’impose avec la manière de 11 longueurs (34-23). De bon augure avant de disputer le dernier match de championnat de l’année, « très important comptablement parlant » d’après l’entraîneur de l’ESBF, Sébastien Mizoule.

 

Une formation prenable

Bien que toujours privé de Clarisse Mairot, blessée au visage lors match contre Nantes, l’ESBF ambitionne de saisir les 3 points ce mercredi face à Toulon, afin de se placer dans le haut de tableau avant la trêve hivernale. Même si la formation varoise connaît pour l’instant un bilan plus que mitigé avec seulement deux victoires pour six défaites, et possède l’attaque la moins prolifique du championnat avec Plan-de-Cuques (182 buts), elle dispose aussi d’une des défenses les plus solides avec 205 buts encaissés. Seulement 3 de plus que Metz, leader incontestable de la Ligue Butagaz Énergie. La rencontre risque d’être intense ce soir, dans un Palais des Sports qui, on l'espère, sera une fois de plus bouillonnant et explosif, et transcendera le collectif bisontin.   

Devant un palais des sports Ghani Yalouz acquis à leur cause, les filles de l’ESBF ont fait un grand pas vers la qualification pour les phases de poule de la Coupe d’Europe de handball. Ce samedi, lors du match aller comptant pour le 3è tour de cette compétition, les Engagées ont vaincu leurs homologues espagnoles de l’Atletico Guardes sur le score de 34 à 23.  Onze points d’écart qui placent le groupe de Sébastien Mizoule en position très favorable pour le match retour de dimanche prochain.

ESBF coupe d'europe 6

L’entraîneur  est satisfait de cet épilogue. Et ce, même s’il aurait aimé une victoire plus large. « C’est une belle entame. C’est un bon résultat. Néanmoins, l’addition aurait dû être encore plus salée. Nous avons trop de déchets parce que, sans doute, nous jouons avec un peu plus de facilité vers la fin. Il manque  3 ou 4 buts au compteur » explique-t-il.

ESBF Coupe d'Europe 10

« On est dans le juste »

S’il aurait aimé voir son équipe s’imposer avec une plus grande différence de but, Sébastien Mizoule apprécie le faible nombre de buts encaissés. Autre signe de satisfaction, le comportement du collectif qui a tenu bon tout au long de la partie. « C’est positif. Tout le monde a œuvré dans le même sens, a apporté sa pierre à l’édifice ». Avant de se concentrer sur le match retour de dimanche prochain, Sébastien Mizoule prévient que son équipe ne devra pas manquer le rendez-vous de mercredi. Les Bisontines affrontent Toulon pour le compte d’une nouvelle journée de championnat en D1 féminine.

L'interview de la rédaction : Sébastien Mizoule

 

ESBF COUPE d'europe 18

Ce samedi, l’ESBF dispute le 3è tour de la Coupe d’Europe de handball féminin. Les Engagées reçoivent les Espagnoles de l’Atletico  Guardes. A l’image de Pauline Robert et Alizée Frecon-Demouge, les Bisontines espèrent passer ce cap et pouvoir disputer la phase de poule qui se disputera en janvier prochain.

Les handballeuses reconnaissent que ces matches de Coupe d’Europe ont une saveur bien particulière et qu’en tant que compétitrices, il n’est pas question de passer à côté de ces rencontres, qui changent du quotidien du championnat. Sébastien Mizoule et son collectif avouent partir dans l’inconnu. Le championnat national espagnol reste confidentiel et ses actrices peu connues.

Néanmoins, à l’ESBF, on s’est richement informé sur cet adversaire et tous les matches ont été décortiqués et visionnés comme il se doit. La défaite contre Nice n’a pas entamé le moral des Bisontines. Bien au contraire, le groupe sait qu’il est capable de se transcender lors des matches à enjeu. Avec l’avantage de pouvoir recevoir dès le match aller, la formation devra se montrer à la hauteur si elle veut voyager, dans une semaine, avec un maximum de sérénité. La semaine prochaine s’annonce des plus importantes pour la formation bisontine qui ne devra pas manquer également son match de championnat, en D1 féminine, le 17 novembre, contre Toulon, au Palais des Sports Ghani Yalouz.

L'interview de la rédaction / Pauline Robert et Alizée Frecon-Demouge

 

Après un déplacement victorieux du coté de Brest mercredi soir (34-35), les Engagées se déplaceront à Nice pour la huitième journée de championnat, avec l’objectif de continuer cette série de victoire.

 

Une grande victoire à Brest

L’ESBF a réalisé un gros coup en allant s’imposer à Brest mercredi soir. Pourtant handicapé par quelques blessures à des postes clés, les bisontines ne se sont pas laissés abattre. Face aux championnes de France en titre, les Engagées ont réalisé un grand match pour finalement s’imposer 35 à 34. De quoi laisser présager de bonnes choses pour la suite.

 

« On va à Nice pour gagner le match » Sébastien Mizoule.

« Un match piège »

Sûr de leurs forces, le coach de l’ESBF Sébastien Mizoule et ses troupes se déplaceront du côté de Nice avec l’envie de ramener les trois points. « On va à Nice pour gagner le match, je pense que c’est clair pour tout le monde ». Cependant, l’entraineur bisontin ne s’attend pas à un match facile face à une équipe très difficile à manœuvrer. « Ça ressemble à un match piège, elles accrochent tout le monde dans ce championnat ». Les Niçoises viennent de remporter leur premier match face à Paris, elles seront donc en confiance et pourraient poser des problèmes aux joueuses bisontines. « Elles ont de très bonnes joueuses qui sont capable de faire la différence, je me méfie beaucoup de cette équipe ». Les bisontines se déplaceront donc à Nice avec un brin de méfiance, mais surtout avec beaucoup de confiance pour aborder cette rencontre, l’objectif étant de poursuivre la série de victoires.

 

Interview de la rédaction, Sébastien Mizoule (Coach de l'ESBF) :

Les filles de l’ESBF ont réalisé l’exploit de s’imposer à Brest hier soir dans le cadre de la 7è journée de D1 féminine. Les Engagées ont vaincu les Bretonnes sur le score de 35 à 34. Une précieuse victoire pour la suite de la compétition et avant un nouveau déplacement en fin de semaine à Nice. Les Bisontines se rapprochent du top 5. Elles sont désormais sixièmes au classement. A un point des Dijonaises, positionnées actuellement à la 5è place.