Choix du secteur :
Se connecter :
 

Malgré une deuxième période de meilleure facture, les filles de l’ESBF n’ont rien pu faire contre leurs adversaires messines. Hier soir, en Lorraine, le retour en championnat s’est conclu sur une défaite. Score final : 33 à 24. Désormais, le groupe va devoir se concentrer sur son aventure européenne qui commence ce samedi, à 20h, par la réception de la formation espagnole de Bera Bera.

C’est un immense défi qui attend les handballeuses Bisontines ce soir en Moselle pour le compte de la 7ème journée de championnat en Ligue Butagaz Énergie. Elles seront confrontées à Metz, leader invaincu avec 6 victoires en autant de matchs. Les Engagées qui n’ont plus gagné face aux Messines depuis 2006 pourront néanmoins compter sur le retour d’Alizée Frécon-Demouge, absente depuis 9 mois à la suite de sa blessure au genou. Elles enregistrent aussi les retours des internationales Lucie Granier et Audrey Dembélé, revenues des championnats d’Europe avec l’équipe de France, ainsi que Natalia Nosek sélectionnée avec la Pologne, tout comme Sabrina Zazaï qui disputait la CAN avec l’Algérie.

 

L'effet post-sélection

A travers un collectif beaucoup moins impacté par les sélections nationales que leurs opposantes, les Bisontines auront des ambitions en terre messine. Plusieurs matchs amicaux disputés lors de la trêve internationale ont permis aux Engagées de garder un bon rythme. Sébastien Mizoule, l’entraîneur de l’ESBF, compte aussi sur la fatigue qu’a pu engendrer l’Euro 2022 et ce qu’il décrit comme « l’effet post-sélection », un facteur non-négligeable. « Beaucoup de joueuses de Metz étaient en sélection, et peut-être que suite à cet effet de post-sélection, il a quelque chose à faire. Leur machine tournait très bien avant et il n’y a pas de raison pour qu’elle tourne mal après l’Euro, mais on va tenter le coup » indique Sébastien Mizoule. « On est en capacité aujourd’hui d’aller faire dérailler le train messin qui est sur des rails qui semblent indéboulonnable. On va tenter de la faire dérailler », poursuit le coach.

 

Un début de saison mitigé

Après plusieurs belles victoires face à Toulon (18-26), Mérignac (31-25), Brest (24-27), un très bon match nul à Paris (23-23) mais aussi deux défaites face à des concurrents pour la coupe d’Europe, Dijon (34-21) et Chambray (22-31), l’ESBF se positionne à la 9ème place du classement général après 6 journées. Du côté de Metz, la dynamique est impressionnante avec 6 victoires sur 6 et plus de 35 buts inscrits en moyenne par match. La tâche semble ardue pour les Engagées, mais elles pourront compter sur un retour majeur, celui d’Alizée Frécon-Demouge, revenue après 9 mois de blessure. « C’est extrêmement profitable, l’apport d’Alizée sur la stratégie offensive est important » précise le coach. Mais ce retour impliquera plusieurs choix de la part de Sébastien Mizoule. « Aujourd’hui tout le monde est apte. Et pour la première fois depuis que je suis coach principal, je vais devoir faire un choix concernant une joueuse professionnelle ». Un choix technique et tactique arbitré par l’entraînement de ce mardi soir.

 

Battre Metz serait un véritable exploit pour les Engagées. Cet exploit, Sébastien Mizoule l’avait réalisé avec Nîmes, le 18 janvier 2015, mettant fin à huit ans d’invincibilité des messines. La date du dernier succès de l’ESBF en Moselle remonte au 14 mai 2005. Fin de la malédiction ce soir pour les bisontines ? Réponse à partir de 20h.

 

Sébastien Mizoule, entraîneur de l'ESBF : 

 

 

 

Ce mardi après-midi, le Palais des Sports de Besançon accueillait quatre établissements scolaires bisontins pour un tournoi de Hand-Fauteuil. Cette action se tenait dans le cadre de la semaine de sensibilisation au handicap. Quelques joueuses de l’ESBF, marraine de l’événement, ont pu venir à la rencontre des élèves afin d’échanger avec eux. Mathilde Roy et Pauline Robert, en plus de coacher et de participer au tournoi, ont animé un moment sportif autour du handisport et de l’hygiène de vie d’une sportive.

« Ça nous tient à cœur, il me semblait important d’être présentes sur cet événement, avec quelques joueuses qui ont un temps d’accompagnement et d’échange. Si on peut servir et appuyer ce genre d’action avec le club, et ses valeurs qui sont l’entraide et le dévouement, c’est important » Marion Pourre, manageur de l’ESBF.

L’accent était aussi porté sur la découverte de ce qu’est véritablement le handicap et le handisport. Car si les mentalités commencent à évoluer, et que de nombreuses actions sont réalisées en ce sens, il reste encore du chemin à parcourir. D’où l’importance de développer ces thématiques plus régulièrement encore, en les évoquant le plus tôt possible, dès le scolaire. Une démarche qui a porté ses fruits ce mardi, tant l’engouement et l’enthousiasme des élèves des lycées Saint-Jean, Pergaud, Jules Haag et Pierre-Adrien Pâris se sont fait ressentir au travers de cette journée. Par ailleurs, l’ESBF a récompensé les jeunes participants en leur offrant deux places chacun pour assister à son match à domicile en Ligue Butagaz Energie, le 7 décembre prochain contre Nice.

 

Marion Pourre, manageur de l’ESBF :  

 

View the embedded image gallery online at:
https://pleinair.net/details/itemlist/tag/esbf#sigProIdf5600e36b8

 

 

 

L’ESBF vient de donner naissance à son académie. Le club est parmi les premiers   de la ligue Butagaz Energie à se lancer dans cette aventure. Cette création a pour but d’associer l’ensemble des forces vives du territoire autour d’actions permettant d’améliorer le niveau global du handball local.

Pour cela, les structures partenaires pourront s’appuyer sur le savoir faire de la formation bisontine et de son équipe de techniciens. Par cette démarche, l’ESBF souhaite permettre aux jeunes joueuses de progresser au sein de leur propre environnement et transmettre aux encadrants des connaissances et des pratiques solides. Ce cursus prendra en compte l’ensemble des catégories de joueuses, des débutantes à celles évoluant en centre de formation et en pôle espoirs.

Ce vendredi 4 novembre débute l’Euro 2022 féminin de handball en République Macédoine du Nord, au Monténégro et en Slovénie. A cette occasion, à 18h, l’équipe de France affronte la Macédoine. Rappelons que cette épreuve est qualificative pour les JO de Paris en 2024. Au sein de l’effectif national, nous suivrons les performances de la mortuacienne et désormais messine Chloé Valentini, au poste d’ailière gauche et les Bisontines Audrey Dembélé, prêtée par Metz et  Lucie Granier, aux postes d’arrière gauche et  d’ailière droite.

A l’occasion des 50 ans du club de handball de Pontarlier, un match de gala se prépare. Il opposera ce samedi, à 17h30, l’ESBF, qui évolue dans l’élite du handball féminin français, à l’équipe de Palente, qui officie en 2è division. La rencontre se disputera au gymnase du Larmont.

Une nouvelle joueuse de l’ESBF va pouvoir montrer toute ses compétences à l’international. Ainsi, la Bisontine Sabrina Zazaï rejoint la sélection algérienne pour participer au stage de préparation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations de handball féminin, qui se déroulera du 9 au 19 novembre à Dakar au Sénégal

L’ESBF s’est inclinée hier soir face à Brest sur le score de 24 à 27 dans le cadre de la 6è journée de championnat en D1 féminine. Le groupe de Sébastien Mizoule a perdu, mais il a su montrer un bien meilleur visage. La reprise du championnat est désormais prévue le 30 novembre prochain, avec un difficile déplacement à Metz. Avant de recevoir Bera Bera, en Coupe d’Europe, quelques jours plus tard.

Dans le cadre de la 5è journée de championnat en D1 féminine, l’ESBF (7è) se déplace à Dijon (9è). Un petit point seulement sépare les deux formations. Ce derby devrait être âprement disputé. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. Il s’agit de l’avant dernière journée de championnat, avant la trêve internationale.

Durant cette semaine de stage de l’équipe de France féminine de handball, deux matches sont programmés. Les Bleues affronteront l’Allemagne à deux reprises : à Metz ce vendredi 30 septembre et à Nancy le 2 octobre. Ces rencontres sont l’occasion de souligner le grand retour en équipe de France de Lucie Granier, l’ailière droite de l’ESBF. La bisontine fait partie du groupe des 20 joueuses retenues par le sélectionneur Olivier Krumbholz. La mortuacienne Chloé Valentini, ancienne ailière gauche de l’ESBF, fait aussi partie du groupe. En ligne de mire se dresse la 14ème édition du Championnat d’Europe, qui débutera le 4 novembre en Macédoine du Nord, Monténégro et Slovénie.