Choix du secteur :
Se connecter :
 

En handball féminin. L’ESBF annonce la prolongation de contrat d’Audrey Dembele jusqu’en 2023. Prêtée par Metz cette saison à la suite de la signature de son premier contrat professionnel, la néo-bisontine s’est pleinement intégrée au sein de sa nouvelle formation. Au point, qu’elle a choisi de poursuivre avec elle sa jeune carrière.

L’ESBF a terminé son championnat sur une bonne note hier soir au palais des sports Ghani Yalouz. Les Bisontines ont vaincu les Brestoises sur le score de 30 à 24. A la mi-temps, les visiteuses menaient 15 à 16.  La saison n’est pas encore terminée pour le groupe de Sébastien Mizoule. Les filles tenteront de vaincre Metz le 11 juin prochain lors de la finale de la Coupe de France de handball féminin.

Hier soir, dans le cadre de l’avant dernière journée de championnat en D1 féminine, l’ESBF a réalisé un match nul  à Plan-de-Cuques. Les deux équipes se sont quittées sur le score de parité de 28 partout. Ce résultat permet au groupe de Sébastien Mizoule de terminer cette saison à la quatrième place. C’est soulagé que le collectif recevra Brest samedi soir.

Ce mercredi soir, avant sa grande finale de Coupe de France, à Paris, dans l’antre du handball français, l’ESBF dispute son avant-dernier match de championnat de la saison en D1 féminine contre Plan-de-Cuques. Assuré de disputer l’Europa league, le groupe de Sébastien Mizoule veut soigner son classement. Entraineur et joueuses visent la quatrième place.

Cet épilogue ne sera possible que si les Bisontines s’imposent ce mercredi soir dans le sud, face à Plan de Cuques, et concluent cette saison de la plus belle des manières vendredi soir. Cette fin de parcours est palpitant et peut permettre au collectif de faire taire une bonne fois pour toute tous ceux qui exprimaient des incertitudes quant à sa capacité à réussir autant. Les Engagées et Sébastien Mizoule ont montré qu’ils ont su relever ce défi. L’heure du bilan n’est pas encore arrivée, mais d’ores et déjà, il est clair que l’objectif est atteint.

Oublier la défaite de contre Bourg de Péage

Après avoir digéré la défaite contre Bourg-de-Péage le 6 mai dernier, Sébastien Mizoule a fixé de nouveaux objectifs pour son groupe. Certes, la récente défaite a occulté toutes les chances de l’ESBF de figurer sur le podium comme l’an dernier, mais les enjeux sont désormais ailleurs. « Le match à Marseille à toute son importance. On pourrait finaliser notre quatrième place dès ce mercredi soir. En espérant que Metz fasse le taf contre Nantes » explique le technicien. Et de conclure : « si la logique sportive est respectée, on pourrait disputer le match de samedi soir libéré, comme un match plaisir. Sans avoir le couteau sous la gorge ».

Les filles de l’ESBF ont leur destin entre leurs mains. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h30 ce mercredi soir.

L'interview de la rédaction

 

La série d’invincibilité s’est arrêtée hier soir pour l’ESBF. Les Engagées se sont inclinées sur le score de 23 à 24 face à Bourge de Péage dans le cadre de la 24è journée de D1 féminine. Les handballeuses bisontines devront absolument relever la tête  le 18 mai prochain, lors de l’avant dernière journée de championnat, à Plan de Cuques.

Tout va bien pour les filles de l’ESBF qui se sont imposées hier soir face à Celles-sur-Belle sur le score de 23 à 28. Une huitième victoire consécutive qui confirme l’excellent état de forme du groupe de Sébastien Mizoule.

Tout va bien pour l’ESBF. Hier soir, elles ont décroché une septième victoire consécutive. Elle se sont imposées sur le score de 25 à 24 contre les voisines dijonnaises dans le cadre  de la 22è journée de championnat en D1 féminine. Le groupe de Sébastien Mizoule occupe désormais la 3è place au classement, à égalité de points avec Paris 92. Il reste encore quatre journées pour s’assurer une place européenne.

L’ESBF est heureuse d’annoncer sa première recrue pour la prochaine saison en D1 féminine. Ainsi, pour palier au départ d’Aleksandra Rosiak, le club s’attache les services de l’arrière gauche monténégrine Nada Corovic. Cette jeune joueuse de 21 ans et d’1m80 présente un riche curriculum vitae. Le club la présente comme « une joueuse d’expérience, ayant participé à toutes les sélections de son pays et à de nombreuses compétitions internationales ».

On a appris ce jeudi que la handballeuse bisontine Clarisse Mairot avait été appelée en renfort avec l’équipe de France pour le prochain rassemblement des Bleues pour la qualification de l’Euro 2022. Elle remplace la Messine Emma Jacques qui s’est blessée lors de la demi-finale de Coupe de France contre Metz. La demi-centre bisontine de 21 ans fera donc partie de l’effectif qui affrontera la République Tchèque le 20 avril et l’Ukraine le 23 avril.

C’est gagné. L’ESBF disputera bien la finale de la Coupe de France de handball féminin. Les Engagées ont vaincu hier soir, sur le parquet Ghani Yalouz, Fleury-Loiret sur le score de 28 à 24. La rencontre est programmée le 11 juin prochain à Bercy. Elles affronteront Metz.