Choix du secteur :
Se connecter :
 

NAISSANCES

26/08/2021 – Lucine de Rémi NICOD, conseiller agricole et de Trecy BROT, assistante sociale.

25/08/2021 – Cléo de Lilyan MARQUES DA ROCHA, technicien méthode et de Julie CUYNET, chargée de projet.

28/08/2021 – Séphora de William CHARLES, manager de rayon et de Sara PARENTE, hôtesse d’accueil.

27/08/2021 – Thyam de Billy RUFENACHT, carrossier et de Gaëlle RENAUD, sans profession.

27/08/2021 – Lisa de Emmanuel GARDOT-PYOT, responsable achat et de Cécile QUINNEZ, opticienne.

27/08/2021 – Théa de Maxime MICHEL, charpentier et de Anaïs CUINET, intérimaire.

30/08/2021 – Léa de Carlos VILELA, cuisinier et de Delphine INDACO, gestionnaire en intendance.

31/08/2021 – Ilyès de Abdelhakim DAHMRI, infirmier et de Amira LACHEHEB, assistante commerciale.

30/08/2021 – Lino de Cédric BAUDURET, ferblantier et de Charlotte DELERUE, responsable accueil.

31/08/2021 – Jules de Paul RAGUIN, boucher et de Sophie PONCET, employée de commerce.

30/08/2021- Auguste de Thomas ROBICHON, dessinateur et de Pauline CASSARD, secrétaire commerciale.

31/08/2021 – Owen de Aloïs MARTIN, mécanicien de précision et de Laura GORNIAK, aide-soignante.

31/08/2021 – Ambre de Jérémy MARESCHAL, entrepreneur et de Clothilde MOUREAUX, assistante de magasin.

01/09/2021 – Ezio de Fabrice HENRIET, agent de maîtrise et de Clémence PATOZ, déléguée aux prestations familiales.

01/09/2021 – Malia de Denis CHOUX, ferblantier et de Lise PHILIPPE, sans profession.

31/08/2021 – Julian de Morgan CART, agriculteur et de Julie CHABROLLE, secrétaire.

31/08/2021 – Arthur de Yann SPAGNOL, responsable supply chain et de Meike PINARD, assistante des ventes.

31/08/2021 – Lukas de Laurent VUITTENEZ, régleur et de Aline BUET, sans profession.

01/09/2021 – Côme de Alexandre MICHAUD, chef de projet et de Léa PELLETIER, professeur des écoles.

01/09/2021 – Roni de Yann BELLOT, chef d’atelier et de Sandra NEVES, coiffeuse.

02/09/2021 – Côme de Matthieu BAUDOZ, chef de projet et de Emeline MOURAUX, sans profession.

MARIAGE

04/09/2021 – Maxime FAIVRE, horloger et Marina LOCATELLI, sans profession.

PUBLICATION

13/08/2022 – Adrien MANQUILLET, chauffeur routier et Pauline CORNEVAUX, assistante maternelle.

DECES

28/08/2021 – Rosalba RIGHETTI, 79 ans, retraitée, domiciliée à Pontarlier (Doubs).

29/08/2021 – Lucien BÔLE, 74 ans, retraité, domicilié à Frasne (Doubs) époux de Paulette BAUD.

29/08/2021 – Odette BRESSAND, 97 ans, retraitée, domiciliée à la Rivière Drugeon (Doubs) veuve de César CART.

27/08/2021 – Henri LONCHAMPT, retraité, domicilié à Levier (Doubs) époux de Marie WAUTHY.

02/09/2021 – François CUENOT, 93 ans, domicilié à le Bélieu (Doubs) époux de Anne-Marie ROLAND

02/09/2021 – Jean-Marie FAIVRE, 75 ans, domicilié à Gilley (Doubs) époux de Yvette BOURNEL-BOSSON.

03/09/2021 – Denis CUENOT, 65 ans, domicilié à Pontarlier (Doubs) époux de Claudine DUBOIS.

Denis Leroux, le président du Pays Horloger, ne cache pas sa satisfaction. Son territoire vient d’obtenir le label « Parc naturel régional du Doubs Horloger ». Ce secteur est le 57è Parc naturel régional de France. Il compte 94 communes, dont la plus importante est Morteau, pour une superficie de près de 104.000 hectares et une population de presque 60.000 habitants. Il englobe ainsi la haute-vallée du Doubs, la vallée du Dessoubre, le Val de Morteau et les plateaux de Maîche, le Russey et Belleherbe.

 Engagés pour une durée de 15 ans renouvelable, élus et acteurs socioprofessionnels vont pouvoir décliner leur projet qui concourt au dynamisme et à la revitalisation de ce territoire. Ainsi, de nombreuses actions sont prévues. «  C’est une stratégie globale qui sera mise en place » explique Mr Leroux. Un million d’euros par année sera apportée pour décliner les opérations envisagées, dans des domaines aussi variés que l’environnement, l’urbanisme, l’aménagement du territoire, le développement économique et social, l’éducation, les mobilités, douces, le tourisme, … .

La Région Bourgogne Franche-Comté est le contributeur le plus important, mais le conseil départemental du Doubs et les communes partenaires apportent également des moyens financiers non négligeables.

L'interview de la rédaction / Denis Leroux

 

C’est la fierté de tout un territoire. Le nouveau Mont d’Or va se découvrir le 10 septembre prochain, après 21 jours d’affinage. La fabrication a repris chez les producteurs depuis le 15 août et la date du 10 septembre marque sa commercialisation. Soumis à un cahier des charges très strict depuis 1981, ce fromage saisonnier est produit dans les fromageries du Haut-Doubs entre le 15 août et le 15 mars. La filière Mont d’Or réunit 400 producteurs de lait et 10 fromageries. 5700 tonnes de fromage ont été produites lors de la saison 2020/2021, soit plus de 9,7 millions de boîtes.

Servi chaud ou froid, le Mont d’Or est très apprécié. Il est l’un des derniers fromages saisonniers en France. Fromage au lait cru, sanglage manuel à base de bois d’épicéa et d’une durée d’affinage de 21 jours, il est devenu un incontournable. Cette année, il célèbre  les 40 ans de l’obtention de son appellation, d’abord AOC au niveau français puis AOP au niveau européen. Quatre décennies en Appellation Contrôlée donc, précédées par plusieurs siècles de savoir-faire, transmis de génération en génération, qui permettent au Mont d’Or de devenir un fromage de plus en plus populaire, tout en gardant ses valeurs intrinsèques.

Tout au long de ce samedi, la Ville de Pontarlier organise son forum des associations. 85 associations dans de très nombreux domaines ont fait le déplacement pour présenter leur savoir-faire. Personne ne cache son plaisir de pouvoir profiter de cette belle journée placée sous le signe du partage et de la rencontre.

Les bénévoles, professionnels et responsables des associations pontissaliennes ont pu retrouver leurs adhérents et licenciés, des nouveaux se sont également fait connaître. Du côté des visiteurs, on est venu confirmer une inscription ou se renseigner pour reprendre une activité. Certes, les incertitudes qui planent encore sur l’avenir, en raison de la crise sanitaire, retardent les décisions, mais l’envie de reprendre un quotidien « normal » est dans toutes les têtes.

FORUM DES ASSOCIATIONS

 

Philippe Besson, l’élu en charge des sports à la Ville de Pontarlier se veut confiant et constate « une reprise des activités ». Dans les associations, on croit en l’avenir. « Nous devons reconstruire une vie associative » explique l’un d’eux. « Regardez pour le moment je suis seul à tenir le stand. Moi-même, je me suis interrogé sur la poursuite de mon engagement. Si un nouveau coup d’arrêt venait à se produire, je pense que j’arrêterai vraiment cette fois-ci » explique-t-il. Bénévoles et pratiquants sont donc attendus dans les associations pontissaliennes.

L'interview de la eédaction : Philippe Besson

 

FORUM DES ASSOCIATIONS 2

Le forum des associations de la Ville de Pontarlier se poursuit tout au long de la journée. La manifestation se déroule jusqu’à 18h au parc des Ouillons ( près de piscine). Pensez  à votre pass sanitaire. Il vous sera demandé à l’entrée du site.

FORUM DES ASSOCIATIONS 3

La Ville de Pontarlier reprend ses réunions de quartiers. Patrick Genre et son équipe vont à la rencontre des Pontissaliens pour aborder avec eux les sujets qui les préoccupent et qui concernent la gestion municipale.  Pour une meilleure préparation de ces réunions, les participants  peuvent déposer dès à présent leurs observations et suggestions dans l'urne installée dans le hall de l'Hôtel de Ville.

Les plannings des réunions est le suivant ( chaque rencontre débutera à 20h) :

Mardi 7 septembre - Salle Morand : Centre
Jeudi 16 septembre - Ecole Pergaud : Castors-Bois de Doubs
Mardi 21 septembre - Salle de réunion de l'ancienne école des Etraches : Les Etraches
Mardi 28 septembre - Ecole Cordier : Côté Larmont
Jeudi 7 octobre - Salle Morand : La Chapelle
Mardi 19 octobre - Ecole Joliot-Curie : Longs-Traits-Planchants

La Ville de Pontarlier lance un appel à projets pour 2022 à toutes catégories d’organismes intéressés par une action dans le champ de la politique de la ville : associations, établissements publics, entreprises, collectivités… Les projets doivent s’intégrer dans le cadre de quatre piliers du contrat de ville. A savoir : le développement économique et l’emploi, la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain et les valeurs de la République et de la citoyenneté.

Pour télécharger le dossier, il suffit de se rendre sur le site internet de la ville : www.ville-pontarlier.com Puis, cliquez sur les rubriques : vivre à Pontarlier – cohésion sociale et solidarités – contrat de ville 2015-2022 et appel à projets.

Un dossier de demande de subvention devra être rempli pour chaque projet présenté et devra impérativement être retourné par voie électronique, au plus tard le 29 octobre prochain, délai de rigueur, à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Comme prévu, le tunnel de la Citadelle sera à nouveau ouvert à la circulation ce mercredi 1er septembre. Les tests de sécurité ont convaincu les autorités. Rappelons que le tunnel a été fermé entièrement à la circulation durant les mois de juillet et août, pour permettre la réalisation d’importants travaux réglementaires, principalement en matière de sécurité incendie.

Ainsi, les anciens ventilateurs de désenfumage ont été remplacés par deux nouveaux, très puissants. En cas d’incendie, les capacités d’extraction sont maintenant deux fois plus importantes. Une colonne sèche a été installée pour permettre aux pompiers de brancher directement leur lance à incendie. Le revêtement de la chaussée et le trottoir ont été rénovés, le système électrique remis à niveau et les éclairages passés en LED pour des économies d’énergie.

C’était une belle journée sportive ce samedi à Besançon. Après de nombreux mois d’inactivité, en raison de la pandémie, la ville de Besançon et l’office municipale des sports ont choisi de donner la possibilité aux clubs sportifs du territoire de montrer toute la gamme de leur savoir-faire et de retisser du lien avec la population locale. Une soixantaine d’associations a répondu présent. Gymnase Bersot, complexe Léo Lagrange, Piscines Mallarmé et Port Joint, Malcombe,… , de nombreux sites accueillaient le public. Les pratiques étaient nombreuses : lutte, boxe, musculation, haltérophilie, volley-ball, basket, plongée, gymnastique, … . L’offre sportive est riche à Besançon et chacun peut y trouver son compte.

SPORT BESANCON 17 GYM GRS

Des bénévoles et professionnels satisfaits

Il n’y a pas de doute, les responsables et techniciens des clubs sportifs bisontins engagés dans cette journée avaient le sourire. Si certains auraient aimé que la Ville communique davantage, tous se félicitent de cette initiative. Une journée heureuse qui permet de sensibiliser et d’informer le grand public. Parfois, ce sont les anciens licenciés qui sont venus confirmer leur retour, mais parfois, souvent même,  des petits nouveaux sont apparus. « On a fait le plein » confirme Patrick Mazzolini, le vice-président du club de gym la Saint-Claude. Même enthousiasme à la piscine Mallarmée, où le club de plongée reprenait vraiment son activité après neuf  mois d’interruption. « On fait découvrir notre passion » explique Jean-Marie, ravi de pouvoir transmettre ses connaissances aux petits comme aux grands. Cédric Ambs, le responsable technique du Besançon Volley-Ball est rassuré également. D’autant plus que les Jeux Olympiques de Tokyo et le sacre de l’équipe de France ont suscité de l’intérêt chez de nouveaux jeunes, désireux de découvrir ce sport collectif.

 

SPORT BESANCON 15

Le pass sanitaire

Le reportage de la rédaction

A compter de lundi, le pass sanitaire sera de rigueur lorsque l’on pratique une discipline sportive en club. Pour le boxeur Morrad Hakkar, « c’est le seul moyen de pouvoir reprendre une activité normale. Il faut respecter les décisions de la République ». Au club de gymnastique rythmique et Sportive, on se fait du souci. « Certaines pratiquantes pourraient ne pas reprendre.  Leurs familles étant  encore indécises sur le bienfait du vaccin » explique cette maman bénévole.  « Dès lundi, nous devons nous conformer à la réglementation » confirme Abdel Ghezali, 1er adjoint à la Ville de Besançon et responsable des sports. Et de conclure : « nous sommes aux côtés des associations pour les accompagner au mieux dans la mise en place de cette obligation ».

SPORT BESANCON MORRAD HAKKAR

Comme le dit le vieil adage « toutes les bonnes choses ont une fin ». Plus que quelques jours pour profiter des derniers instants de vacances. A compter de lundi, la France va reprendre une activité on ne peut plus normal, après deux mois de farniente. Entre fatalisme et raison, les derniers vacanciers ne veulent pas manquer un seul instant de plaisir. La rédaction en a rencontré quelques-uns à Nans-Sous-Sainte-Anne, dans la vallée du Lison, où la source éponyme donne des forces à quelques jours d’une nouvelle échéance, beaucoup moins réjouissante.  

 

SOURCE DU LISON

En adulte responsable, tout le monde se fait une raison. Certes, l’idée de présenter son passe sanitaire, de porter le masque ou encore de supporter le patron et ses collègues font guère plaisir . Mais comme le dit Guy, « de toute façon, on n’a pas le choix ». Chez les étudiants également, on profite de ces derniers instants estivaux. A l’image d’Ema et de ses petits camarades, on espère retrouver une vie étudiante « normale », avec des cours en présentiel et de vrais moments de camaraderie sur les campus bisontins. Enfin, chez les adolescents, si l’on en croit Tom, la rentrée n’est pas une si mauvaise chose. Après ces deux mois de coupure, l’idée de retrouver les copains et les profs ne déplaît pas. Bien au contraire.

 

LISON SOURCE

Le reportage de la rédaction

Depuis la semaine dernière et pour une durée d'un mois, la deuxième tranche des travaux de la rue de Salins, entre la rue Jean Mermoz et la rue Antoine Patel, est en cours à Pontarlier. L’opération se décline en quatre temps.  Cela concerne la réfection des trottoirs, des pistes cyclables et de la voirie.  La ville précise qu’un alternat de la circulation sera parfois nécessaire et le stationnement sera ponctuellement interdit dans les zones de travail. Néanmoins, les accès aux commerces sont maintenus.