Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le Jura, les travaux de modernisation sur la ligne des Hirondelles se poursuivent jusqu’au 18 novembre. Ce chantier entraîne une interruption des circulations ferroviaires entre Champagnole et Saint-Claude. « Cette opération, d’un montant de 1,1 million d’euros, vise à contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires », selon le communiqué de presse.

chantier sncf ligne des hirondelles 2 DD

30 agents interviennent sur ce chantier qui consiste à poser 2500m² de grillage sur 150 mètres de long sur la paroi rocheuse de la tranchée du Saillard à proximité de Morbier, renouveler 700 tonnes de ballast, 700 traverses et 350 mètres de rails à proximité du tunnel de Malproche sur la commune du Vaudioux et réparer définitivement le remblai du Vaudioux suite à l’affaissement dû aux intempéries de février 2021.

chantier sncf ligne des hirondelles DD

SNCF Réseau fait savoir qu’en raison de travaux de modernisation sur la ligne des Hirondelles, une interruption des circulations ferroviaires est prévue du 20 septembre au 18 novembre entre Champagnole et Saint-Claude.

Selon l’entreprise, ces travaux, d’un montant de 1,1 million d’euros, visent à contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires. Un service de substitution par autocar sera mis en place durant cette période.

Alors que les travaux sur la ligne des horlogers se poursuivent en France, on apprend que le tunnel du Col-des-Roches, sur la ligne ferroviaire Le Locale – Morteau, ne pourra pas rouvrir avant Noël. Un éboulement dans la galerie ralentit les travaux. Sans cet incident, les trains auraient pu reprendre leur circulation habituelle le 1er novembre.

Nos confrères du journal 20 minutes relatent que le 9 juin dernier, « un éboulement d’environ 800 mètres cubes de terre et de glaise s’est produit dans le tunnel, sans faire de blessé ». Obligeant ainsi à stopper le chantier, qui a néanmoins pu reprendre le 5 juillet. Néanmoins, cet incident a engendré des retards, qui obligent les autorités à revoir leur calendrier. La mise en service de la ligne entre Le Locle et Morteau est repoussée. Si aucune autre mauvaise nouvelle n’apparaît, elle pourrait être mise en service le 23 décembre prochain.

Cet imprévu aura bien entendu des conséquences sur le coût final de ce chantier. Initialement prévu à environ 4,5 millions d’euros pour l’assainissement du tunnel, ce montant n’est bien évidemment plus d’actualité. Affaire à suivre…