Choix du secteur :
Se connecter :
 

L’exposition « De sa majesté la Montbéliarde à son Excellence le Comté » était programmée pour 2020 et le Super-Comice, mais la crise sanitaire en a malheureusement décidé autrement. Cette exposition sur la race montbéliarde et le comté, s’affiche à partir de ce samedi à la Chapelle des Annonciades, à Pontarlier.

 

 

Un événement qui se réalise enfin

 

L’exposition devait se tenir à l’occasion du Super-Comice de Pontarlier, qui aurait dû se dérouler ce samedi, sauf que les conditions d’application du passe sanitaire en ont décidé autrement. Initialement elle aurait même dû se dérouler l’an dernier, mais la crise ne permettait encore pas ce genre d’événement qui rassemble beaucoup de public. Mais « De sa majesté la Montbéliarde à son Excellence le Comté » aura bien lieu dès ce samedi 23 octobre jusqu’au 14 novembre, tous les jours de 14h à 18h30. Un événement important dans la capitale du Haut-Doubs, puisque des thèmes chers à la population y seront abordés. On y parle de Montbéliardes et d’un des produits phares qu’elles contribuent à fabriquer : le comté.

 

Des archives inédites

 

Ce sont les frères Gurtner, Michel et Jean-Pierre qui en sont à l’initiative, ainsi que Philippe Marguet. En 2015, en marge du Super-Comice de 2020, les deux frères accompagnés d’Annie Brischoux, directrice des archives municipales de Pontarlier, avaient monté une exposition sur les fruitières à comté. Philippe Marguet avait quant à lui mis en avant la race Montbéliarde.

« Cette exposition présente le lien étroit et indispensable pour avoir une qualité de comté entre les producteurs de lait, les fromagers, et les affineurs. A travers la filière comté, à travers l’élaboration du cahier des charges, et à partir des archives du CIGC (comité interprofessionnel de gestion du comté) qui jusqu’à présent n’avaient pas été exploitées » souligne Annie Brischoux.

Ces deux expositions exposeront donc le travail des archivistes, avec des documents qui n’avaient jamais été exhibés jusque-là. Pour pouvoir en profiter pleinement, tout cela se passe dès samedi 23 octobre, à la Chapelle des Annonciades, à Pontarlier.  

Tous les ans, des actions d'éducation à la santé prennent place à l’UNAP, à Pontarlier. Cette année, après 1 an et demi de COVID, c’est une sensibilisation un peu différente qui s’est tenue, avec un projet dynamique citoyen. « Parce que c’est une journée nationale, et l’ensemble des travailleurs y a participé. Donc nous avons proposé un parcours au sein de l’UNAP, que chaque travailleur a fait, tout comme le personnel » souligne Isabelle Durand, responsable médico-sociale à l’UNAP. « L’objectif était d’atteindre un certain nombre de kilomètres. On avait envisagé 400Km, mais je crois que nous avons été très ambitieuses » poursuit Isabelle en souriant.

 

UNAP 2

 

Cette année, le thème portait sur octobre rose, et la prévention contre le cancer du sein. « C’est d’autant plus important que tout le monde peut être concerné. On a des personnes que nous accueillons qui ont déjà été concernées, ou leur famille, et c’est très important » précise la responsable médico-sociale. L’événement, soutenu par l’ESAT de Maîche et Morteau, se déroulait toute la semaine, et les travailleurs ont pu effectuer à de multiples reprises ce parcours sillonnant l’espace extérieur de l’UNAP. Tout au long duquel de nombreuses affiches de sensibilisation étaient disposées, relatives à octobre rose, au cancer du sein, au dépistage, et au bien-être général. Après avoir effectué ce parcours de 550m, les travailleurs étaient invités à récupérer un petit ruban rose sur lequel ils inscrivaient leurs noms, avant de le disposer sur le kiosque servant de point de rassemblement.  « Les retours qu’on a sont positifs, les gens sont contents, ils apprennent davantage de choses autour de la prévention du cancer du sein. Et ça permet aussi de fédérer l’ensemble du personnel et l’ensemble des personnes accueillies, puisque tout le monde est invité à venir participer à la marche » indique Isabelle Durand.  

Le réseau de chaleur de Pontarlier qui alimente en chauffage et eau chaude sanitaire, environ 70 bâtiments, poursuit son extension. Actuellement, une opération exceptionnelle est réalisée sous la RN5 : le passage des canalisations sous le pont de la Fauconnière.  

 

pont fauconnière 2

 

Un réseau datant de 1989 à changer

 

Le réseau de chaleur qui sillonne de nombreuses rues de la capitale du Haut-Doubs, avec 20km de canalisations souterraines afin d’alimenter des bâtiments avec une énergie locale de « récupération », provient principalement de la combustion de déchets. Le raccordement des bâtiments à ce réseau de chaleur permet de substituer les énergies fossiles utilisées telles que le gaz ou le fioul. Mis en service en 1989, le réseau dispose encore de canalisations de cette époque, qui se font un peu vieillissantes. « Il y a des points de fragilité. Au bout de 30 ans, il est totalement normal d’entretenir cet ouvrage. C’est ce qu’on est en train de faire » souligne Claude Gindre, le président de Préval. Progressivement, l’entreprise propriétaire de ce réseau renouvelle ces canalisations, en remplaçant la fonte par de l’acier, avec un diamètre plus important, afin d’assurer le développement de ce réseau. « On le redimensionne afin de pouvoir offrir des possibilités de densification de notre réseau de chaleur » poursuit le président.

 

pont fauconnière

 

Les canalisations à fixer sous le pont de la Fauconnière

 

C’est donc un chantier de taille qui est en train d’être réalisé sous la RN57, comprenant de nombreuses contraintes. « Les contraintes sont communes à celles de la ville. On est sur un tracé fréquenté par environ 24.000 véhicules par jour. Les travaux se déroulent sur le Doubs, et avec toutes les contraintes environnementales qu’il faut prendre en considération. Et nous sommes en plein centre-ville, donc il y a tous les réseaux annexes qu’il faut prendre en compte dans tous les calculs » précise Claude Préval. Le montant des travaux s’élève à 484.794€, dont 40% sont subventionnés par l’Ademe, via le Fonds de chaleur. Pour réaliser cette opération et assurer la sécurité du chantier, la circulation est alternée durant 15 jours sur le mois d’octobre, de 9h à 16h, depuis le 4 octobre.  

Les sapeurs-pompiers du Doubs sont intervenus pour une fuite de gaz à Pontarlier, au 75 rue de Besançon, suite à une rupture de canalisation lors de travaux de TP au pied d'une façade d'un bâtiment habité de 4 étages. Les secours ont procédé à la réalisation d'un périmètre de sécurité et à la mise en place d'une lance à incendie en protection. En parallèle de ces actions, 40 personnes ont été évacuées et 3 employés d'une boulangerie ont été confinés. L'activité commerciale de la boulangerie a été stoppée le temps de l'intervention. A l'issue de cette procédure gaz renforcée, 78 abonnés sont privés de gaz

Le dernier dimanche de septembre, comme depuis 17 ans déjà, Doubs Sud Athlétisme Pontarlier, en collaboration avec la Ville de Pontarlier et la Communauté de Communes du Grand Pontarlier, organise une nouvelle édition du Trail des Sangliers, le dimanche 26 septembre 2021 à partir de 8h15. Environ 600 coureurs s'élanceront sur les sentiers de Pontarlier.

 

« Une épreuve historique du calendrier franc-comtois »

 

Voici comment Christophe Clayrac, entraîneur au Doubs Sud Athlétisme Pontarlier, décrit cet événement. Une 16ème édition très attendue par les coureurs, après l’annulation l’année dernière de cette manifestation sportive à cause de la crise sanitaire. Cette année, quatre trails de 9km, 15km, 23km et 43km seront chronométrés. Le 43 km, labellisé trail régional FFA, sera support du championnat régional de Trail long et du challenge « trail long » Doubs Terre de Trail / Procompta. Le 16km, quant à lui, sera support du challenge « trail court » Doubs Terre de Trail / Procompta. Une marche nordique de 14km, non chronométrée, sera reconduite cette année, tout comme le challenge inter-entreprises par équipes mixtes de 4 coureurs. Et enfin, la nouveauté de cette édition sera mise en avant : le canitrail. Il s’agit d’un trail où les coureurs effectuent un parcours, tout en étant attelés avec leurs chiens.  

 

L’édition 2021

 

Le pass sanitaire est évidemment obligatoire pour tous les participants et pour toute personne souhaitant entrer sur la zone d’arrivée. Par ailleurs, pour chaque inscription, 1 € sera reversé à l'association « les Amis de la Pédiatrie » qui œuvre pour améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants au centre hospitalier de Haute-Comté. Au niveau de l’affluence, la participation a été largement diminuée cette année. « Habituellement, on accueillait entre 1200 et 1300 coureurs. Cette année, ça sera moins. On table plutôt sur 600-650 personnes » indique Christophe Clayrac. Les inscriptions sont officiellement fermées, mais il est encore possible, en prenant contact avec le Doubs Sud Athlétisme Pontarlier, de pouvoir bénéficier d’un dossard, dans la limite de ceux disponibles.

Rendez-vous dimanche au départ en face de l'usine Nestlé à 8h15 pour le premier départ, puis tout au long du parcours et sur l'aire d'arrivée, au stade Robert Tempesta, où buvette et petite restauration seront proposées.

 

Interview de Christophe Clayrac : 

 

 

La prochaine réunion du Conseil Communautaire se tiendra mercredi 22 septembre à 20h, salle du conseil communautaire de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier.

La prochaine réunion du Conseil Municipal de Pontarlier aura lieu lundi 27 septembre à 20h salle Paul Robbe, à l'Hôtel de Ville.

Ces réunions auront de nouveau lieu dans les salles de conseil habituelles et seront ouvertes au public, sous conditions de présenter un pass sanitaire valide. Le public est également invité à suivre ces séances en retranscription sonore sur YouTube.

 

Chacun peut ainsi : 

- Se rendre sur la Chaîne Youtube de la Ville de Pontarlier

- Se rendre sur la Page Facebook de la Ville de Pontarlier

- Se rendre sur le site internet de la Ville de Pontarlier et du Grand Pontarlier

Une opération alternative a été montée suite à l’annulation de la Haute-Foire de Pontarlier. Il s’agit de la Parade de la Haute-Foire. Un évènement qui se tiendra de jeudi matin à dimanche soir, afin de permettre aux commerçants et aux exposants qui le souhaitent, de mettre en place des animations, « tout en laissant la possibilité à ceux qui avaient engagé des achats pour la Haute-Foire, de les mettre en avant, et essayer de les commercer » souligne Denis Gérôme, président de la fédération des Commerçants du Grand Pontarlier. « Bien qu’elle ne puisse la remplacer, cette opération est une volonté de donner la possibilité à nos commerçants, et exposants de la Haute-Foire, mais aussi aux autres, de profiter d’une week-end portes ouvertes » poursuit-il.

Ayant obtenu une autorisation d’ouverture dominicale, cette opération sera possible chez tous les commerçants de la communauté de communes du Grand Pontarlier qui le souhaitent, de jeudi à dimanche soir. Ce sont environ 90 exposants du Grand Pontarlier qui devaient participer à la Haute-Foire. « Beaucoup avaient fait des achats spécifiques, et ils pourront en faire profiter les consommateurs pendant 4 jours » précise Denis Gérôme. Rendez-vous donc demain matin, afin de déambuler à la rencontre des commerçants et des artisans dans tout le Grand Pontarlier ! 

Ce week-end, le CAP Pontarlier organise la première édition du « Cross the border », un événement sportif novateur. Avant de démarrer sa saison en Prénationale, le club pontissalien crée l’événement avec un tournoi où s’opposeront quatre équipes professionnelles de taille.  

 

L’idée vient de Pierre Mélicine, le manager général, qui voulait organiser un match professionnel à Pontarlier, afin de montrer du basket de haut niveau à la population pontissalienne. Au départ, c’était le BesAC qui devait affronter une équipe suisse, mais peu à peu, le CA Pontarlier a eu beaucoup de demandes en provenance de tout le territoire, et même au-delà. Rencontrant un certain succès, l'événement s’est alors décliné en tournoi de 2 jours, avec quatre équipes ayant donné leur accord très rapidement : le BesAC (NM1), Aix Maurienne Savoie Basket (ProB), Union Neuchâtel Basketball (LNA) et Fribourg Olympic Basket (LNA) le champion de Suisse, qui disputera la ligue des champions la saison prochaine.

 

« La billetterie est en ligne, sur le site internet du CA Pontarlier, ou sur le Facebook du club. Il est conseillé de commander les places un peu en avance, à cause des contraintes sanitaires »

 

Renouveler cet évènement

 

« L’objectif est clairement de pérenniser cet évènement. Qu’à chaque rentrée, chaque mois de septembre, on puisse proposer cet évènement, dès l’année prochaine » affirme Maxime Tellier, président du CA Pontarlier. Le dirigeant pontissalien explique premièrement qu’au niveau du spectacle, c’est un événement qui sera très intéressant pour les licenciés, mais aussi pour les spectateurs venant assister à ces rencontres. Mais aussi pour les clubs professionnels, très demandeurs de ce genre d’évènements. « Le secteur géographique sera aussi très intéressant pour les clubs venant participer à ce tournoi. Il y a la possibilité d’aller faire de belles balades dans nos montagnes ! », souligne le président du CA Pontarlier.  

 

Fribourg affrontera le BesAC samedi soir à 20 h 30. Un peu avant, à 17 h, Neuchâtel défiera Aix-Maurienne. Le lendemain, la petite finale se jouera à 14 h, et la finale se tiendra à 17 h 30.

 

Dimanche matin vers 5h30, un individu a percuté avec son véhicule, deux voitures avenue Jean Jaurès, à Pontarlier. Après avoir été intercepté par une patrouille de police, l’individu était tellement saoul qu’il lui était impossible de souffler dans l’éthylotest.

Après une enquête, les forces de l’ordre ont pu déterminer que le trentenaire était en soirée, et avait consommé avec son groupe de 5 amis, quatre bouteilles de Pontarlier. Il présentait un permis volé en 2019 en Bretagne et se trouvait en situation irrégulière. Assujetti à une obligation de quitter le territoire français, et placé en assignation à résidence, il sera convoqué devant le tribunal de Besançon en décembre prochain.

Sur les hauteurs de La Cluse-et-Mijoux, le Château de Joux ouvre ses portes aux visiteurs jusqu’au 29 août cette saison. Malgré une saison marquée par le Covid-19 et ses restrictions, le Château continue d'accueillir du public et propose de nouvelles activités. Retour sur les animations estivales avec Laurène Mansuy, directrice du Château de Joux et du Musée de Pontarlier.

Une multitude d’activités est proposée au Château et pour tous les âges. Il est ouvert de jour ainsi qu’en soirée afin d’observer le monument différemment selon le moment dans la journée. Les visites guidées accompagnent les touristes au cours de leur balade. Pour les familles, “il y a des animations tous les matins comme une chasse au trésor ou un rallye photo”, détaille Laurène Mansuy. Le site peut aussi être visité librement au cours de la journée. Tout au long du parcours, des panneaux racontent l’Histoire du Château avec des dessins, permettant à chacun d’imaginer les lieux quelques années voire quelques siècles auparavant. Les animations continuent en soirée. “Un spectacle théâtralisé et en déambulation dans le Château a lieu deux jours par semaine, le mardi et le jeudi”, explique la directrice du Musée de Pontarlier. Et depuis mercredi dernier a démarré le “Festival des Nuits de Joux”.  Il s’agit ici d’une programmation de plusieurs pièces de théâtre, à 19h et à 21h. “Tout est dans la cour du Château, et son décor majestueux”, explique t-elle.

Des rénovations à venir

Si le Château de Joux est ouvert au public, il est néanmoins en cours de rénovation et fermera plus tôt dans l’été. Ces travaux vont permettre d'accueillir dans de meilleures conditions les visiteurs lors de la saison 2022. “Deux ponts-levis, un pont dormant, tous faits de bois, souffrent des aléas climatiques, d’où de prochaines restaurations et une fermeture au 29 août”, déclare la directrice du Château de Joux. La restauration des ponts sera accompagnée par une restauration de maçonnerie. Le but est toujours de garantir plus de sécurité sur le site.

 

 

Comme tous les lieux culturels, le Château est soumis aux règles sanitaires. Au 1er Juin, la forteresse militaire n'accueillait du public que lors de visites guidées. Les scolaires étaient aussi conviés. “De nombreuses classes ont pu profiter des lieux”, se réjouit Laurène Mansuy. Cependant, alors que l’été avait bien commencé, le pass sanitaire est venu bouleverser le nombre d’entrées au Château. “Même si ce contrôle limite les risques de cluster au sein de l’enceinte, on a observé une baisse de la fréquentation ces derniers jours”, déplore t-elle. Ainsi, la directrice du Château de Joux compte sur les animations pour attirer un public local mais aussi régional.

Interview de la rédaction / Laurène Mansuy

 

A propos de la “Murder Party”, le 29 août