Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mardi 15 novembre se tiendra à 20h salle Morand à Pontarlier, une conférence animée par Stéphane Le Guen, formateur et animateur biodéchets. Grâce à quelques astuces simples, il sera possible de découvrir pourquoi le paillage et le compost fait maison rendent les jardins plus sains et productifs. Tontes de gazon, feuilles mortes et tailles de haies vont désormais devenir de vrais trésors pour les jardins !

Le projet Parloncap est mis en place par les maisons de quartiers de Pontarlier. Il permet aux jeunes qui le souhaitent de découvrir certains sports et pratiques afin de susciter des passions. Il organisait de mercredi à vendredi la semaine culturelle, qui a lieu chaque année depuis 15 ans à Pontarlier. Cette action regroupe l’ensemble des structures d’animation, avec l’idée de mélanger et mixer les publics adolescents autour de pratiques artistiques. 

Cette année, 4 artistes étaient présents dans les maisons de quartiers et une au sein du musée de Pontarlier. Les jeunes avaient l’occasion de découvrir une pratique artistique pendant 3 jours parmi le beatbox, l’autoportrait, la dance hip-hop, le graffe et la customisation de basket et casquettes. Une action réussie avec plus de cinquante jeunes inscrits cette année. « Ils sont à fond dans leurs pratiques, les retours le midi et le soir quand on va les chercher sont formidables. Ils sont très emballés par ce projet » indique Nicolas Roche, directeur de la maison de quartier des Pareuses. L’événement se terminait ce vendredi par une exposition éphémère à la MPT Long Traits, où les parents ont été invités afin d’observer le travail de ces jeunes.

 

La rédaction a rencontré de jeunes s’initiant au beatbox, ainsi qu’un groupe sculptant à l’argile au musée de Pontarlier : 

 

 

Des jeunes s’initient au beatbox sous la houlette d'Adrien Grangeret, intervenant musiques actuelles, que l'on peut retrouver sur https://www.facebook.com/assobuzzenson !

 

 

Un travail collectif de longue haleine a permis un impressionnant coup de filet le 10 octobre dernier. Grace à une enquête mobilisant plus de 60 enquêteurs, une équipe de malfaiteurs français qui frappait des chefs d'entreprises d'horlogeries en Suisse, a été démantelée par la Direction centrale de la police judiciaire. 14 individus ont été interpellés par la brigade de recherche et d'intervention et le RAID. De nombreuses voitures, trois armes volées, une balise et des produits stupéfiants ont été saisis. Parmi ces 14 personnes interpellées, 6 ont été présentées devant un magistrat et placées en détention provisoire. Deux ont été mis en examen pour tentative d'extorsion en bande organisée commise au Locle en Suisse, et tous ont été mis en examen du chef d'association de malfaiteurs. Deux individus interpellés à Pontarlier en janvier avaient déjà été mis en examen et placés en détention provisoire.

Pour rappel, le 3 novembre 2021, une société située dans le canton du Jura Suisse était victime d'un commando armé. Les auteurs, munis d'armes lourdes, avaient pris en otage le gérant de la société, sa femme, et leurs deux enfants mineurs. Les malfaiteurs avaient contraint le gérant de les faire pénétrer dans sa société de fabrication de montres de luxe, afin de leur ouvrir les coffres-forts. Il avait remis 70 kilos de métaux précieux et deux montres de marque Purnell destinées aux Ballons d'Or 2021, Lionel Messi et Alexis Putellas. Le lendemain, les deux véhicules utilisés pour cette opération avaient été retrouvés brûlés dans une forêt. Et puis, quelques mois plus tard, dans le canton de Neuchâtel le 6 janvier 2022, le fils d’un directeur d’entreprise horlogère était enlevé sur le parking de sa résidence par des hommes cagoulés et armés. Contrait d’ouvrir son domicile, il est pris en otage avec sa femme enceinte. Une nouvelle fois, les auteurs se font conduire dans l’horlogerie, où ils séquestrent deux employés avant de s’échapper, effrayés par une patrouille de sécurité privée. Dans leur fuite, les malfaiteurs menacent une automobiliste avec une arme à feu, avant de lui voler son véhicule et de se réfugier en France. Mais après une course-poursuite, ils sont finalement interpellés par les policiers de Pontarlier.

Pendant quinze jours, du 18 octobre au 1er novembre, le cinéma sera au rendez-vous à Pontarlier. Pour sa deuxième édition, le Ciné-Open revient cet automne avec plus de 60 films au programme. Né d’une fusion entre le festival du film d’animation et celui dédié au cinéma féminin, cet événement se veut pédagogique et interactif. Cette année, la première semaine sera consacrée à la thématique du cinéma d’animation, alors que la seconde sera orientée autour du cinéma féminin et mettra en lumière un pays invité d’honneur : la Belgique.

Deuxième édition pour ce rendez-vous annuel instauré depuis l’an dernier. Ciné Open retrouve de nouveau l’écran du Théâtre Blier cet automne 2022. Pendant la première semaine de ce Festival, il sera possible de découvrir des films inédits, projetés et primés en de nombreux festivals internationaux, et dont les cinéastes ne sont pas toujours connus du grand public mais ont été distingués par les critiques du 7ème Art. La volonté de cet événement est de conjuguer une compétition de courts métrages d’animation avec des projections de courts et longs métrages, qui permettent à l’animation d’être porteuse de regards singuliers sur l’histoire et la création, en France et au-delà.

Un casting 5 étoiles

Une première semaine dédiée aux films d’animation, et la seconde qui abordera une double thématique. Celle du cinéma au féminin mais aussi du cinéma belge. Le Plat Pays invité d’honneur cette année, qui succède à la Suisse. « Nous souhaitions rendre hommage au cinéma belge. Le nouveau cinéma belge avait quelque chose à nous dire » indique Patrick Colle, le président du Ciné-Club Jacques Becker. « On recevra à cette occasion trois invités cette semaine-là, Laura Wandel, Serge Mirzabekiantz et Amélie Van Elmbt, qui présentera d’ailleurs son film réalisé avec Maya Duverdier, Dreaming Walls ». Par ailleurs, six autres invités seront aussi au rendez-vous cette année et viendront à la rencontre du public pontissalien : Sandrine Stoïanov, Jean-Charles Finck, Léo Marchand, Lucrèce Andreae, Éléa Gobbé-Mévellec et Sébastien Laudenbac. « Cet événement, c’est un cadeau qui peut être fait aux spectateurs qui ont envie de se déplacer, de voir dans un des conditions idéales, avec d’autres spectateurs, et d’assister à des séances avec des clefs d’interprétation, de clefs de lecture, des questions qui peuvent être soulevées et partagées. C’est un moment génial à vivre » souligne Patrick Colle. « Avec des coûts qui défient toute concurrence. Quand on achète une place à 5€ ou trois places à 13€, j’ai envie de dire qu’on est dans ce qu’on appelle de l’éducation populaire. L’argent ne doit pas être un frein ». Un écran de 12 mètres sur 8, un son « surround » (qui englobe l'utilisateur, destiné à renforcer l'immersion et l'expérience auditive du spectateur), des acteurs et un scénario de très grande qualité, avec des spectateurs qui vibrent à vos côtés, ça ne se manque pas !

Pour avoir de plus amples informations concernant la programmation, rendez-vous sur : https://www.ccjb.fr/

 

Patrick Colle, le président du Ciné-Club Jacques Becker : 

 

 

Une jeune femme a refusé de se soumettre à un contrôle routier hier soir à Pontarlier. Après son interpellation, elle a été placée en garde à vue à 23h30. Le dépistage d'alcoolémie présentait ce matin à 6h un taux de 0,50g par litre de sang. Par ailleurs, il s’est avéré que la jeune femme de 23 ans était recherchée par la gendarmerie. Elle a reconnu les faits et a fait l’objet d’une ordonnance pénale.

Installé place d'Arçon et rue de la République depuis plus d'une dizaine d'années, le marché de Noël de Pontarlier connaîtra en 2022 une nouvelle dynamique. Cette année, l’événement proposera une toute nouvelle formule, mêlant tradition et évolution. Une nouvelle implantation, de nouvelles décorations et de nouvelles animations seront à découvrir. Le Père Noël sera aussi bien plus présent que jamais, en ville, dans sa nouvelle « bulle photo » et au cœur d'une grande parade.

 

Un marché de Noël en trois pôles

« Nous souhaitions repartir d’une page blanche, avec un œil nouveau, pour ce marché de Noël. Il se portait très bien, mais le moment était arrivé, parfois il ne faut pas attendre que les choses aillent moins bien avant de changer, c’était l’occasion, nous y réfléchissions depuis longtemps » indique Bertrand Guinchard, adjoint en charge de l'Économie à la ville de Pontarlier. Ce dernier s’est d’ailleurs placé un peu plus en retrait au niveau de l’organisation de ce marché que lors des années précédentes, et a missionné un groupe de travail piloté par Anthony Gauthier, conseiller municipal, pour proposer une refonte du Marché de Noël. Désormais, le marché se déploiera sur trois sites distincts mais complémentaires. Le premier, Place Saint Pierre, marché de quartier animé par les commerçants de la place. Mais aussi au village féérique et traditionnel autour de l’église Saint Bénigne, en cœur de ville. De nombreux chalets seront déplacés sur cette place afin de créer le village de Noël. Pour renforcer cette ambiance, de nouvelles décorations pourront être admirées. Enfin, le pôle de glisse ludique et convivial sur la place d’Arçon, avec la patinoire et quelques chalets de restauration. La patinoire se dotera d’une nouvelle animation avec la possibilité de jouer au curling sur certains créneaux.

 

Les nouveautés de l’édition 2022

Le Père Noël ne descendra pas du clocher de l'église Saint Bénigne cette année, mais il arpentera les rues du centre-ville, installé sur son char, au cœur d'une parade de Noël musicale le dimanche 18 décembre à 17h30. Il rejoindra ainsi une toute nouvelle maison du Père Noël revisitée, au sein d'une bulle géante, installée dans le village traditionnel de Noël sur la place Saint Bénigne. Le Père Noël sera encore plus présent cette année. Tous les week-ends et les mercredis, il sera au rendez-vous pour écouter les vœux de chacun ou prendre la pose dans un nouveau studio photo sur la place Saint Bénigne. Cette refonte du marché de Noël s'accompagnera aussi de nouvelles décorations d'envergure, place Saint Bénigne, dépassant les trois mètres de haut. Plusieurs animations musicales, artistiques et déambulatoires rythmeront ces deux semaines de fête. « Le principal est que la ville reste festive, qu’on est un réel sentiment de fête à Noël. Avec de la beauté et de la féérie » souligne Anthony Gauthier.

 

Une large programmation d'animations

Ce marché de Noël sera animé par de nombreuses animations : bricolages pour les enfants, maquillages et bien d'autres surprises encore. Tous les vendredis, samedis et dimanches, une animation musicale sera également proposée. Des styles très différents se succèderont, allant de la variété au gospel en passant par le jazz. 

  • Classes du conservatoire : jeudi 8 (18h), vendredi 9 (18h) et samedi 10 (14h)
  • DJ Fred Balkayou : samedi 10 et vendredi 23 (17h30)
  • Les Splits (rock / variété) : dimanche 11 (15h)
  • Les Chœurs du Haut-Doubs (chorale) : mercredi 14 (17h)
  • Ars Nova (gospel) : vendredi 16 (18h)
  • Christian Cuinet (style) : samedi 17 (18h)
  • Zikadoo (orchestre) : dimanche 18 (14h) 

 

Anthony Gauthier, conseiller municipal à la ville de Pontarlier : 

 

Octobre rose est une campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Plus on dépiste tôt et plus on a de chance de vaincre la maladie. Cette campagne nationale débute en général le premier jour du mois d’octobre. On manifeste son intérêt à la campagne en arborant quelque chose de rose sur soi. Cette année, un programme chargé et de nombreuses animations sont prévues à Pontarlier.

La Crasy Pink Run fait son grand retour

La course emblématique revient pour cette édition 2022. L'an dernier, en raison des circonstances sanitaires et du nombre important de personnes qu'elle mobilise, le choix de ne de ne pas l'organiser avait été pris. Cette année elle revient donc en force, avec un parcours nouveau et aura lieu à Pontarlier le mercredi 5 octobre. Concernant les petites nouveautés, Bénédicte Hérard, adjointe au Maire en charge des Solidarités, du Social et de la Santé insiste « sur le fait qu’il faudra pour les participants une petite lampe frontale pour pouvoir faire ce parcours ». « Il y aura quelques surprises, et n’oubliez pas vos vêtements roses » indique aussi l’élue. Les animations sur la place d'Arçon commenceront à 18h pour laisser place à 19h35 à l'échauffement et au briefing. Enfin, à 20h sonnera le départ la course. Il y aura aussi des animations musicales sur la place à partir de 20h45. La première inscription est à 5,50€ et la deuxième de 11€ ( 5,50€ pour la course et 5,50€ de don). Les bénéfices sont ensuite reversés aux associations partenaires.

 

Bénédicte Hérard, adjointe au Maire en charge de la politique de la ville, des Solidarités, du Social de la Santé, et de l'administration générale : 

 

La Crazy Pink Run n’avait pas eu lieu l’année dernière, mais l’événement s’était quand même tenu. La manifestation s’était déroulée sous la Halle Pasteur sur une demi-journée. Habituellement, c’est entre 2500 et 2800 coureurs qui sont mobilisés. Également sur place, de nombreuses associations, et les partenaires habituels qui sont en lien avec la lutte contre le cancer. « On a vraiment un large panel de d'associations partenaires qui viennent régulièrement et qui nous apportent leur soutien. Non seulement à la manifestation, mais aussi dans l'accompagnement des personnes qui sont prises en charge » souligne Bénédicte Hérard. Si cette année le Covid est encore d’actualité, nous savons désormais mieux gérer la situation et les cas sont moins graves. La course ouvrira officiellement le mois de sensibilisation. Un programme riche et varié sera proposé au sein de la cité pontissalienne. 

 

Pour retrouver toute la programmation de l’évènement :

https://www.ville-pontarlier.fr/sortir/agenda/fiche/octobre-rose

 

Depuis le 23 septembre et jusqu'au 3 octobre prochain, le CCAS de Pontarlier et son service le Relais Petite Enfance, invitent à participer à la semaine « Tous famille » qui abordera des questions autour de la parentalité. Un ensemble d’activités gratuites sera proposé aux familles pour permettre aux parents de s’accorder du temps à partager avec leurs enfants. Mais aussi des moments pour parler, écouter, et s’enrichir de l’expérience des autres lors de rencontres entre parents ou conférences.

 

Le programme est à retrouver sur : 

https://www.ville-pontarlier.fr/uploads/elfinder/Petite%20enfance/Flyer%202022%20Semaine%20Tous%20Famille.pdf

 

Pour contacter le Relais Petite Enfance : 03.81.46.94.49  

 

Une femme a déposé plainte au commissariat de Pontarlier ce jeudi pour un harcèlement psychologique qu’elle subit depuis octobre 2021, date de la séparation de son conjoint. Ce dernier aurait exercé de très nombreuses pressions et menaces par téléphone, ce qui a été corroboré par différents témoignages. L’homme a nié les faits et a tenté de se justifier. Présenté ce jeudi devant le magistrat, il a été placé sous contrôle judiciaire strict et sera jugé en février 2023.

La police de Pontarlier est intervenue ce mercredi dans un lycée professionnel de la ville. Deux jeunes adolescents de l’internat se sont plaints de violences subies depuis plusieurs jours de la part de deux autres élèves. Ils auraient été les victimes du jeu de la « picore », une nouvelle tendance violente qui se développe sur les réseaux sociaux. Les deux auteurs, âgés de 14 et 15 ont été placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits, et devront participer à un stage de sensibilisation.