Choix du secteur :
Se connecter :
 

Hier soir, lors de leur deuxième match de préparation qui se tenait à Lons-le-Saunier, les Engagées se sont imposées sur le score de 38 à 31 face à Vaulx-en-Velin. Et ce, après une mise en route difficile. A la pause, les Bisontines avaient néanmoins pris l’avantage et menaient 14 à 11.

Hand féminin : Ce mercredi, les Engagées disputent leur deuxième match de préparation en vue de la nouvelle saison. L’équipe affronte le club de Vaulx-en-Velin à Lons-le-Saunier. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h15.

Quelle belle image. La Mortuacienne Chloé Valentini, ancienne bisontine et néo-messine, et l’équipe de France de handball ont décroché ce dimanche le titre olympique à Tokyo.

Les Bleues on vaincu la Russie sur le score de 30 à 25. Et ce, cinq ans après leur défaite face à cette même formation, en finale, à Rio. Il y a une dizaine de jours, en phase de groupes, la France s’était de nouveau inclinée face au Comité olympique russe sur le score de 28 à 27.

C’est un résultat encourageant pour la suite de la compétition. Hier soir, pour leur premier match de préparation de la saison, les filles de l’ESBF sont allées s’imposer sur le score de 27 à 35 à Metz. La préparation se poursuit, avant un repos bien mérité dimanche.

 

Après deux semaines de préparation dont un stage à Luxeuil en cours, le Grand Besançon Doubs Handball va effectuer son premier match amical ce samedi 7 août à 18h au Palais des Sports face à Belfort (N1). L’occasion de pouvoir accueillir de nouveau du public après presque un an sans supporter. L’entrée sera gratuite et ouvert à tous sur présentation d’un pass sanitaire.

Avant la reprise du championnat, les Bisontins effectueront six matches amicaux : contre Belfort (N1) ce samedi 7 août, à Sélestat le vendredi 13 août, à Gray contre Sarrebourg (ProLigue) le 21 août, à Haguenau contre Strasbourg (PL) le 27 août, à Vesoul (N1) le 28 août et à Besançon, le 1er septembre, contre Mulhouse (N1).

Il y a du handball ce jeudi soir. L’ESBF se déplace à Metz. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h. Il s’agit du premier match amical des Bisontines depuis le début de la préparation.

L’effectif bisontin pour cette nouvelle saison

Demi-centre : #7 Alizée Frécon - #93 Line Uno - #30 Juliette Faure - #18 Juliette Mairot

Arrières droits : #39 Natalia Nosek - #4 Mathilde Roy

Arrières gauche : #66 Alesandra Rosiak - #8 Clarisse Mairot - #75 Audrey Dembélé

Pivots : #23 Pauline Robert - #10 Louise Cusset - #9 Léa Cuenot

Ailières droite : #13 Camille Aoustin - #15 Kiara Tshimanga

Gardiennes : #1 Roxanne Frank - #87 Sakura Hauge - #21 Florence Bonnet

Staff technique

Sébastien Mizoule : Entraîneur principal

Tom Garnier : Entraîneur adjoint

Charles Fostel : Préparateur physique

Fabien Vidal : Analyste vidéo

Les handballeurs du Grand Besançon du Handball disputeront un match amical ce samedi 7 août. Il s’agit de leur première confrontation depuis le début de la préparation. Ils affronteront Belfort. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h au palais des sports Ghani Yalouz.

Les supporters pourront assister à cette rencontre. Cependant, ils devront présenter un pass sanitaire. L’entrée est gratuite.

Les joueurs du Grand Besançon Doubs Handball refoulaient le parquet ce lundi 26 juillet. Benoît Guillaume, le nouveau coach ayant signé pour 2 ans, accompagné de Lionel Geoffroy, le vice-président du secteur professionnel, ont tenu un point presse avant le premier entraînement de la saison. Ce sont ensuite Thibaud Arteaga, joueur emblématique du GBDH, et Jotham Mandiangu, un pivot prêté par Istres qui ont répondu aux questions des journalistes. La compétition reprendra pour eux le 10 septembre, à Billière.

 

 

Créer un collectif

 

Le bruit des chaussures crissant sur le parquet a de nouveau résonné ce lundi au Palais des Sports Ghani Yalouz de Besançon. Sous la houlette de Lionel Geoffroy, chartrain d’origine, les joueurs du GBDH ont effectué leur premier entraînement de la saison. « Les premières pierres du projet sportif » selon Benoît Guillaume. « Nouveau coach, nouveau mode de jeu, quelques arrivées. Il faut créer de la cohésion entre tout ça pendant les 15 prochains jours, puis affiner, affûter, et progresser tout au long de la préparation pour continuer à progresser dans la compétition » explique le nouvel entraîneur. Ayant toujours connu des équipes à vocation offensive, Benoît Guillaume ne cache pas sa philosophie : mettre un but de plus que l’adversaire. Porté sur un jeu ouvert, le coach qui dispose d’un groupe jeune souhaite « mettre le plus d’huile dans tous les rouages possibles, de développer les savoir-faire individuels, mais surtout la maîtrise collective de ce groupe ».

 

Benoît Guillaume, le nouvel entraîneur du GBDH :

 

 

Franchir un palier

 

« Le GBDH vient de vivre trois, quatre saisons en étant à la lutte, voire en étant descendu en N1. L’objectif pour moi, c’est de l’amener au-dessus de ce niveau de jeu, et d’empiler des points un peu plus que les saisons précédentes, pour se situer sur un maintien tranquille » souligne Benoît Guillaume. Pas d’objectif de montée pour l’instant donc selon l’entraîneur. Mais de faire d’abord un pas en avant par rapport aux dernières saisons, avec une condition nécessaire : faire du Palais des Sports une forteresse.

 

 

« Faire du fief, un endroit où tout le monde craint de venir »

 

« Une forteresse qui va être attaquée de toutes parts » souligne le coach du GBDH. En effet, des gros concurrents sont attendus au Palais des Sports Ghani Yalouz, comme Ivry, Tremblay, ou encore Pontault. Des adversaires redoutables, promettant de donner du fil à retordre aux bisontins. Mais des challenges, s’ils sont relevés, qui « permettront de nourrir des ambitions » explique Benoît Guillaume. « Mais comme ça va être compliqué, si on n’y arrive pas, on se devra d’être brillant à l’extérieur. En étant capables d’aller renverser des montagnes loin de nos bases », poursuit-il.  

 

Jotham Mandiangu et Thibaud Arteaga : 

 

 

 

 

 
Les joueuses de l’ESBF ont retrouvé le parquet du Palais des Sports ce mardi matin. Un premier entraînement axé sur le physique, sous la houlette de leurs nouveaux entraîneurs Sébastien Mizoule et Tom Garnier. Elles disposent de sept semaines de préparation estivale, où les bisontines enchaîneront des séances de musculation, de physique, de course, de handball, ponctuées par des matchs amicaux, avant la reprise de la compétition qui se tiendra le 8 septembre.

 

Un groupe en forme et enthousiaste

 

« Tout le monde était content de se retrouver ce matin. J’étais content de retrouver le groupe » souligne Sébastien Mizoule, le nouveau coach de l’ESBF. Un groupe au complet, sans blessée, qui a débuté par une première séance afin de développer le côté musculaire, hormis deux joueuses absentes : Sakura Hauge qui disputera les Jeux Olympiques de Tokyo, et Kiara Tshimanga qui disputera le Championnat Europe U19. « On va aborder cette saison le plus simplement du monde. Tout d’abord par un travail axé sur le développement des capacités physiques dans un premier temps. Et puis surtout s’attacher à jouer au handball, et créer du lien avec l’équipe qui est en recomposition » explique l’entraîneur. Un chantier surtout « handballistique » selon Sébastien Mizoule, convaincu de la bonne forme physique des Engagées qui a été confirmé par le test VMA effectué dans la matinée. « Avec les cadres qui nous ont quittés l’année dernière, il va falloir retrouver une nouvelle dynamique et une nouvelle façon de jouer » précise le coach.

 

Un entraîneur d’expérience, imprégné du club

 

Avec un staff qui a aussi beaucoup changé, d’autres aspects seront apportés à l’ESBF cette année, mais sans bouleversement qui viendrait perturber le groupe. En effet, la plupart de ces membres sont originaires du club, et veilleront à perpétuer sa philosophie. Tout comme Sébastien Mizoule, le nouvel entraîneur qui fut pendant quatre ans adjoint et préparateur physique de la première division du HBC Nîmes, mais déjà très bien imprégné de l’ESBF par ses 6 années passées au club, où il était notamment responsable du centre de formation et entraîneur de l’équipe réserve. L’ESBF ressemble par ailleurs beaucoup à ce qu'il a connu à Nîmes, « un club familial, où on véhicule les mêmes valeurs. Mais aussi dans le jeu, tout ce qui est travail défensif et travail physique » explique le coach. « Je m’y retrouve complètement, donc à partir de là je ne vais pas changer énormément de choses. Je vais m’appuyer sur ce que je sais faire, sur ce que j’ai vécu, et sur ce que j’ai vu aux côtés de Raphaëlle (Tervel), Sandrine (Delerce) et Philippe (Monnier-Benoit) l’année dernière, et les cinq années passées. On va continuer dans cette lignée ».

 

Un début de championnat très rythmé

 

« On ambitionne toujours d’être européen à chaque saison. On ne va pas se cacher, chaque année c’est l’objectif, donc on va tout mettre en place pour l’atteindre » affiche l’entraîneur de l’ESBF. Mais le début de championnat sera ardu. Un début de championnat des plus compliqués depuis qu’il est à Besançon confie-t-il. Sept matchs seront joués, dont six contre des équipes présentes en play-offs la saison dernière. Des déplacements difficiles à Brest et à Metz sont à venir. « On va avoir un début de saison très copieux » souligne Sébastien Mizoule. En tout cas les esprits sont préparés, les corps échauffés, et les Engagées n’ont qu’une hâte : refouler le parquet et faire trembler les filets.  

 

Interview de Sébastien Mizoule, entraîneur de l'ESBF :

 

 

Le Grand Besançon Doubs Handball vient de dévoiler le nom de sa cinquième recrue. Ainsi, lDiego Moreno (25 ans) sera bisontin la saison prochaine. Il arrive en provenance de Angers, une formation de Proligue. Il évoluera au poste d’arrière gauche.