Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce que tout le monde redoutait s’est produit ce mercredi soir. Les bisontines se sont inclinées sur le score de 21-25 face à Fleury, la lanterne rouge de leur groupe au palais des sports Ghani Yalouz dans le cadre d'une nouvelle journée de championnat en D1 féminine. Cette contreperformance n’arrange pas les affaires bisontines, qui viennent d’offrir à leur adversaire du jour sa première victoire de la saison.

Ce mercredi soir, à 20h, l’ESBF affronte Fleury dans le cadre d’une nouvelle journée de championnat en D1 féminine. Après leur défaite en Coupe d’Europe en Hongrie (38-30), les Engagées n’ont pas le droit à l’erreur. Sébastien Mizoule l’exprime lui-même, « perdre ce match serait « une contreperformance ». Rappelons que les visiteuses sont actuellement lanternes rouges. Elles présentent un triste bilan comptable, avec aucune victoire sur les dix matches disputés.

Changer de braquet

A Besançon, Sébastien Mizoule n’a pas envie, mais pas envie du tout, d’offrir la première victoire de la saison  aux Fleuryssoises. « Si nous perdons, ce serait une faute professionnelle » explique l’entraîneur, bien « décidé à changer de braquet » dans son coaching pour réveiller un groupe « trop gentil ». « Si je devais partir à la guerre, je ne saurais vraiment pas qui prendre, à part une Pauline Robert» lance-t-il. S’il ne remet pas en cause le jeu de ses joueuses, Sébastien Mizoule leur reproche leur engagement et leur combativité. Selon lui, les filles doivent aller puiser dans « leur amour propre ». Il leur demande de s’investir et de se plonger complètement dans l’univers qui est le leur.  

Faire preuve de résilience

C’est donc dans ce contexte particulier, à quelques jours d’un deuxième match de Coupe d’Europe très important à Besançon, contre Sola, que les Bisontines vont disputer ce match de championnat. La révolte est attendue. Pour Sébastien Mizoule,  les matches à venir d’ici la fin janvier doivent se transformer par des victoires, « pour avoir le sourire en février prochain »  et aborder avec sérénité les rencontres de février  contre les cadors du championnat.

L'interview de la rédaction

 

L'ESBF annonce la signature de Tonje Lerstad, la gardienne norvégienne évoluant actuellement sous les couleurs de Sola HK. L'internationale norvégienne rejoindra les Engagées la saison prochaine pour une période de deux ans. 

Les filles de l’ESBF ne débutent de la plus belle des manières la phase de poule de la Coupe d’Europe. Ce dimanche après-midi, elles se sont inclinées sur le score de 38 à 30 en Hongrie, face à Mosonmagyarovari. Bien évidemment, ce faux pas n’entache en rien les chances de qualification des petites protégées de Sébastien Mizoule. Ce mercredi, les Engagées recevront Fleury en championnat, avant de recevoir les Norvégiennes de Sola samedi à 18h au Palais des Sports également.

L’échéance approche à grands pas. Ce dimanche, à 14h, l’ESBF affronte les Hongroises de Monsonmagyarovari pour le compte du 1er tour des phases de poule de la Coupe d’Europe. Le départ est prévu ce samedi. Les Bisontines sont plus que jamais déterminées pour affronter cette formation, que personne n’attendait vraiment à ce niveau.  Selon Sébastien Mizoule, le coach bisontin, seule une défense imprenable permettra à son groupe de l’emporter. Avec une moyenne de 32 buts en championnat cette saison, les Hongroises sont réputées pour être solides en attaque. En revanche, elles prennent aussi des buts. Les statistiques en laissent apparaître une trentaine par confrontation.

« Être dans le combat »

Sébastien Mizoule a demandé à son équipe de montrer un autre visage que celui qu’elle a dévoilé  mercredi soir face à Dijon. « Il faudra être beaucoup plus dans le combat. Refuser de perdre ses duels » explique-t-il. Et de poursuivre : « Il faut qu’individuellement, on se secoue un petit peu plus les puces. Le mot d’ordre, c’est défendre fort. Les Hongroises n’ont rien à voir avec Dijon. C’est plus grand. C’est plus costaud. Ca tape fort ».

Départ prévu demain matin

Après une ultime séance d’entraînement demain matin à Besançon, le groupe prendra la direction de la Hongrie. Son arrivée est prévue vers 19h. Le match est programmé à 14h et le retour en Franche-Comté dans la nuit de dimanche à lundi.

L'interview de la rédaction

 

L’ESBF a remporté ce mercredi soir son derby face à Dijon dans le cadre d’une nouvelle journée de championnat en D1 féminine. Les Engagées ont vaincu les Bourguignonnes sur le score de 31 à 33. Un résultat encourageant à quelques jours de leur déplacement en Hongrie en Coupe d’Europe.

L’ESBF a repris l’entraînement en début de semaine. La trêve de Noël n’aura été que de courte durée. Il faut bien avouer que ce début d’année sera riche en évènements. La Coupe d’Europe se profile à l’horizon et le championnat est plus que jamais une priorité. Ce jeudi soir, le groupe de Sébastien Mizoule dispute un match amical. Il se jouera à 19h à Morteau. Les Engagées affrontent une équipe suisse, le DHB RotweissThun.

Il n’y aura pas de troisième étoile pour l’équipe de France de handball. Ce dimanche soir, les françaises se sont inclinées sur le score de 29-22 face à la Norvège en finale du Mondial 2021 qui se disputait en Espagne.

Une bonne nouvelle en provenance de l’ESBF. Le club annonce la prolongation de contrat de sa capitaine Pauline Robert. La pivot, numéro 23,  s’engage au sein de l’ESBF pour deux saisons supplémentaires, jusqu’en Juin 2024. Elle débutera à partir de Juillet 2022, sa neuvième saison sous le maillot rouge. La Haute-Saônoise qui a débuté le handball au HBC Val de Saône, a rejoint l’ESBF en 2013 pour intégrer le centre de formation. C’est en 2018, qu’elle signa son premier contrat professionnel.

Aux Mondiaux de handball féminin, l’équipe de France va tenter de se qualifier pour la finale. Ce vendredi, les camarades de Lucie Granier et Chloé Valentini affrontent le Danemark. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 17h30 au Palais des Sports de Granollers en Espagne.