Choix du secteur :
Se connecter :
 


Dans un communiqué de presse, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté invite la population, avant de se rendre aux urgences, à consulter son médecin traitant en première intention ou à composer le 15 pour être bien orienté. En cette période ou les virus de la grippe et de la covid-19 circulent fortement, les services d’urgence régionaux sont beaucoup sollicités. Selon l’ARS, ce contexte sanitaire particulier conduit à des tensions sur la prise en charge hospitalière.

Concernant l’épidémie de Covid-19, la circulation du virus a continué d’augmenter fortement ces 7 derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté, où la grippe reste par ailleurs en phase épidémique pour la troisième semaine. La COVID-19 est responsable de 50 décès supplémentaires ces 7 derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté.

Concernant l’épidémie de Covid-19, le rectorat de Besançon fait le point sur la situation sanitaire dans l’académie de Besançon. A la date de jeudi après-midi, aucune structure scolaire n'est fermée et 116 classes à distance bénéficient de la continuité pédagogique dans l'académie. 2084 élèves et 202 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours

Selon le rectorat, publiant des données datant de jeudi après-midi, aucune structure scolaire n'est fermée dans l’académie de Besançon et 93 classes à distance bénéficient de la continuité pédagogique. 1822 élèves et 190 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours.

L’accélération de la circulation virale se poursuit nettement en Bourgogne-Franche-Comté. Durant les sept derniers jours, dans quasi tous les départements, le taux d’incidence a enregistré une hausse de plus de 50% en population générale et de 60% chez les plus de 65 ans. Le contexte est par ailleurs marqué par l’épidémie de grippe qui touche la Bourgogne-Franche-Comté à l’image de l’ensemble du territoire métropolitain.

Concernant l’épidémie de Covid19, selon des chiffres communiqués par le Rectorat de Besançon, aucune structure scolaire n'est fermée et 93 classes à distance bénéficient de la continuité pédagogique dans l'académie. Par ailleurs, selon des chiffres arrêtés ce jeudi après-midi,  934 élèves et 64 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours

L’Agence Régionale de Santé indique que la circulation du virus est repartie à la hausse ces 7 dernières jours dans tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté. Le taux d’incidence en population générale dépasse de nouveau 500 cas pour 100 000 habitants et plus d’un quart des tests de dépistage sont positifs.

Il est rappelé que le port du masque reste obligatoire dès 6 ans dans les transports collectifs de voyageurs, dans les établissements de santé et médico-sociaux, les lieux d’exercice de professionnels de santé. Il est d’autre part fortement recommandé dans les lieux de promiscuité importante.

Depuis le 16 mars, les visites aux patients hospitalisés au CHU de Besançon sont à nouveau autorisées. Les visites restent soumises à certaines mesures. La présentation d’un pass sanitaire valide est toujours exigée à l’entrée de l’établissement. Le port du masque et la désinfection des mains à l’entrée et à la sortie du service restent d’actualité. Par ailleurs, les visites sont strictement interdites aux personnes qui présentent des symptômes de la Covid-19, ont été testées positives au virus ou sont cas-contact d’une personne infectée.

A Pontarlier, le Centre Hospitalier Intercommunal Haute-Comté modifie ses horaires de visites pour le site des Rives du Doubs et celui du Grandvallier. Les consultations sont également soumises à des mesures particulières. L’établissement précise que des contrôles sanitaires aléatoires pourront être effectués sur le site des Rives du Doubs par le service de sécurité incendie.

Site des Rives du Doubs

Les visiteurs sont autorisés à se rendre :

  • dans tous les services de médecine, chirurgie et soins continus de 13h30 à 20h,
  • à la maternité pour le coparent une fois par jour et confinés en chambre et pour la fratrie 1 fois pendant le séjour confinés en chambre,
  • en pédiatrie et en néonatalogie, les visites restent « au cas par cas », à déterminer avec l’équipe soignante

Site du Grandvallier

Les visiteurs sont autorisés à se rendre en psychiatrie de 14h à 18h.

Il est rappelé à tous que les visiteurs sont soumis au passe sanitaire et au respect des gestes barrières (port du masque obligatoire à partir de 6 ans).

En cas d’intervention ou d’examen programmé, un test virologique négatif de – 48h reste obligatoire.

Des contrôles aléatoires pourront être effectués de 18h à 20h sur le site des Rives du Doubs par le service de sécurité incendie.

C’est une nouvelle étape qui s’ouvre ce lundi dans la gestion de la crise sanitaire. En ce début de semaine, le masque ne sera plus obligatoire dans pratiquement tous les lieux clos et le pass vaccinal ne sera plus demandé également. En revanche, l’obligation demeure toujours dans les transports collectifs, les hôpitaux et les Ehpad. Cette levée des restrictions  apparaît alors qu’Olivier Veran, le ministre de la santé, alertait sur le rebond que connaît l’épidémie actuellement.