Choix du secteur :
Se connecter :
 

L’Agence Régionale de Santé indique que « la semaine écoulée a été marquée par une hausse préoccupante du nombre de patients hospitalisés dans les services de réanimation et de soins critiques », qui s’est presque multiplié par deux avec 47 patients pris en charge ce vendredi dans les hôpitaux de la région pour des formes graves de Covid-19.

Le taux d’incidence en population générale s’élève à 120 pour 100 000 habitants, en hausse de plus de 10 points par rapport à la semaine dernière. Concernant la tranche d’âge des 65 ans et plus, l’augmentation du taux d’incidence continue mais reste modérée : 46 pour 100 000 habitants pour la période de référence.

Concernant la vaccination, le taux par tranche d’âge, avec une dose, est le suivant :

12 – 17 ans : 57%

18 – 49 ans : 75%

50 – 64 ans : 85%

65 – 74 ans : 93%

75 ans et plus : 90%

La préfecture du Jura dresse le bilan de la situation sanitaire et vaccinale dans le département. Le taux d’incidence (nombre de cas / 100 000 habitants) sur une moyenne des 7 derniers jours est de 128 pour le Jura. Il est de 124 au niveau de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Pour le Jura, le nombre de contamination est donc assez stable, en légère progression toutefois sur 1 mois. « Les effets de l’intensification de la campagne vaccinale se font sentir » écrit la préfecture jurassienne. Le taux de positivité des tests est légèrement inférieur à 3% ; il est toutefois passé de 4% à 6% pour les moins de 18 ans sur les 10 derniers jours. Au niveau des hospitalisations, 8 personnes sont hospitalisées dans le Jura, dont 2 en réanimation.

La vaccination

Depuis le début de la campagne de vaccination dans le Jura, 183 185 personnes ont reçu au moins une première injection, et 131 820 ont reçu deux injections. Plus de 11 382 personnes de moins de 18 ans ont reçu au moins une première injection, et plus de 4 344 une deuxième. Cette semaine, plus de 4 800 premières injections ont été réalisées dans les centres. Pour les deux semaines à venir, plus de 10 500 créneaux sont d’ores-et-déjà ouverts à la réservation dans les centres du Jura

L’ Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté indique que sept professionnels de santé de la région ont répondu à l’appel d’Olivier Veran et sont partis en renfort aux Antilles pour aider à la lutte contre la propagation de la Covid-19. Deux avions ont été affrétés pour l’occasion, au départ de Paris en fin d’après-midi le 10 août, un vers la Guadeloupe et un vers la Martinique.

Cinq d’entre eux sont partis hier pour une mission de 15 jours. Deux autres professionnels de santé sont déjà sur place. La délégation régionale compte une aide-soignante du Doubs, trois infirmiers de Saône-et-Loire, du Jura et de Côte d’Or et trois médecins du Jura et de Côte d’Or.

Ce lundi, alors que l’extension du pass sanitaire est entrée en vigueur, une action pour demander son retrait s’est tenue, en fin d’après-midi,  sur le parvis du CHU de Besançon. Environ 250 personnes se sont rassemblées.

PASSE SANITAIRE CHU MINJOZ 7

Des soignants, représentant pour certains des syndicats, ont pris la parole pour dénoncer cette situation. « Ceux qui étaient applaudis hier sont foutus dehors aujourd’hui » ont déploré ces professionnels de la santé. Ils s’insurgent contre « une loi qui porte atteinte aux libertés ».

PASSE SANITAIRE CHU MINJOZ 3

Parmi les manifestants, le Professeur Laurent Thines, ancien chef du service de neurochirurgie du CHRU de Besançon. Sifflé par quelques manifestants lorsqu’il a rappelé l’importance de la vaccination, le spécialiste a trouvé le consensus lorsqu’il a dit tout le mal qu’il pensait du passe sanitaire. Il a évoqué « un outil numérique pour mieux contrôler la population ». Lui aussi demande « son annulation et son arrêt définitif ». Selon Laurent Thines, ce passe sanitaire est un document de contrôle « dont rêve tout état libéral ».

Les soignants se sont fixés un nouveau rendez-vous. Un nouvel appel à la mobilisation est lancé pour ce jeudi, à 14h30, devant l’Agence Régional de Santé à Besançon.

PASSE SANITAIRE CHU MINJOZ 8

La Préfecture du Jura indique qu’avec une moyenne de 96 pour 100.000 habitants le taux d’incidence dans le département est stable. Il est de 90 au niveau de la région Bourgogne-Franche-Comté. Pour le Jura, le nombre des contaminations est donc assez stable, et même en légère diminution depuis le début de la semaine. « Les effets de l’intensification de la campagne vaccinale se font sentir » explique le communiqué préfectoral.

Au niveau des hospitalisations, 12 personnes sont hospitalisées dans le Jura (4 CH Lons ; 4CH Dole ; 3 CHS Saint-Ylie ; 1 CH Champagnole), dont 2 en réanimation (les deux patients sont au CH de Lons). Au niveau régional, 186 personnes sont hospitalisées, dont 21 en réanimation.

Vaccination

Depuis le début de la campagne de vaccination dans le Jura, 176.472 personnes ont reçu au moins une première injection, et 124.497 ont reçu deux injections. Plus de 10.000 personnes de moins de 18 ans ont reçu au moins une première injection, et plus de 3.200 une deuxième. Du vendredi 30 juillet au jeudi 5 août, plus de 13.600 injections ont été réalisées, dont plus de 8.700 premières.

Durant la semaine du 9 août, le centre de vaccination de Lons le Saunier continuera à proposer des créneaux de vaccination sans rendez-vous. Les horaires des centres de vaccination sont disponibles sur le site de la préfecture à l’adresse suivante : https://www.jura.gouv.fr/Actualites/Breves/La-vaccination-dans-les-centres-du-Jura  

Des opérations spécifiques sont menées pour faciliter l’accès à la vaccination :

  • Lac de Vouglans (plage du Surchauffant), dimanche 08 août de 14H00 à 17H00 (opération de vaccination et de dépistage – sans rendez-vous)
  • Dole, centre social des Mesnils pasteur, mardi 10 août de 09H00 à 12H00 (opération de vaccination et de dépistage – sans rendez-vous)
  • Chaussin, jeudi 12 août de 13H00 à 17H00 (avec et sans rendez-vous)
  • Morez, mardi 10 août, jeudi 12 août et vendredi 13 août de 08H30 à 17H00

Le CHU de Besançon fait savoir que l’extension du passe sanitaire s’appliquera dès ce lundi 9 août au sein de l’établissement. Dans le courant de la semaine prochaine, les contrôles débuteront.

Hors urgence, toute personne désireuse de venir au CHU devra présenter, en format numérique ou en version papier :
- Soit un justificatif du statut vaccinal ;
- Soit un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ;
- Soit un certificat médical de rétablissement à la suite d’une contamination par la Covid-19.

Cette demande de justificatif concerne :
- Les patients venant pour des soins programmés (consultation ou hospitalisation) ;
- Les accompagnants (y compris de patients mineurs). Le nombre d’accompagnants doit être limité autant que possible à une personne par patient.
- Les visiteurs (il est demandé aux visiteurs de venir en nombre très restreint).
- Les patients admis dans un service d’urgence ne sont pas concernés par la présentation d’un justificatif. Dans ce cas, il est demandé de restreindre l’accompagnement du patient à une personne.
- A compter du 30 août, les dispositions relatives au passe sanitaire seront également applicables aux intervenants et prestataires extérieurs amenés à être présents sur les différents sites du CHU. Elles s’imposeront également aux mineurs dès l’âge de 12 ans.

Des vérifications effectuées aux entrées du CHU

Afin de s’assurer de la bonne application du passe sanitaire au sein de l’établissement, des agents seront missionnés pour effectuer des contrôles aux entrées de l’hôpital (site Jean-Minjoz et site Saint-Jacques) réservées aux patients, à leur accompagnant et aux visiteurs.

Préparer sa venue pour limiter le temps d’attente

Il est demandé aux patients de se présenter 30 minutes avant l’heure de leur rendez-vous et de préparer leur justificatif pour faciliter le travail des agents de contrôle.

Les gestes barrières toujours en vigueur

Parallèlement à l’application du passe sanitaire, les gestes barrières continuent à être appliqués au sein de l’établissement :

- Le port correct du masque de l’entrée à la sortie de l’hôpital y compris dans la chambre des patients ;
- La désinfection des mains à l’entrée et à la sortie du service ;
- Le respect des distances physiques.

Selon l’ARS, « ces dernières semaines, la circulation virale est en recrudescence. La 4ème vague se fait ressentir à l’échelle nationale comme à l’échelle régionale. En 3 semaines, le taux d’incidence de la Bourgogne-Franche-Comté en population générale est passé de 13 à 108 pour 100 000 habitants ». L’augmentation est moins fulgurante pour la tranche d’âge des plus de 65 ans, et s’établit à 30. Le haut taux de vaccination leur permet d’être plus à l’abri de cette 4ème vague que les plus jeunes générations.

Les hospitalisations

Par ailleurs, l’impact sur le système hospitalier reste modéré pour le moment. Le nombre de personnes hospitalisées est pour l’instant en baisse, mais le nombre de patients soignés dans les services de réanimation de la région augmente.

La vaccination

En parallèle, la campagne de vaccination continue de progresser. Le taux de vaccination de toutes les tranches d’âge s’améliore de manière significative. La couverture vaccinale (1ère dose) est la suivante :

                                                                                                           

12 – 17 ans : 49%

18 – 49 ans : 70%

50 – 64 ans : 82%

65 – 74 ans : 91%

75 ans et plus : 89%

L’hôpital de Pontarlier fait savoir qu’à compter du lundi 9 août, « toute personne souhaitant pénétrer dans l’hôpital devra présenter à l’accueil un pass sanitaire qui peut prendre trois formes : un schéma de vaccination complet, un test, RT-PCR ou antigénique, négatif de moins de 48H et un certificat de rétablissement après avoir été infecté par le Covid 19 ». Le contrôle s’effectue en scannant un QR code présenté sur outil numérique ou certificat papier.

Il est par ailleurs précisé que « les mineurs sont dispensés de pass sanitaire jusqu’au 30 septembre et « qu’il n’y a pas de pass sanitaire pour les soins non programmés (urgences) ».

Ce jeudi, le Conseil constitutionnel a rendu sa décision concernant l’extension du pass sanitaire. Il a validé l’essentiel de la loi  et la vaccination obligatoire pour les soignants. 

Les sages ont en revanche suspendu la rupture anticipée d’un CDD ou d’un contrat d’intérim pour non présentation du pass sanitaire, ainsi que l’isolement obligatoire de dix jours.

La pass sanitaire s’appliquera à compter du 9 août dans les cafés, les restaurants et les centres commerciaux.

Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid 19, de nouveaux créneaux sont disponibles à la réservation cette semaine dans les centres suivants : Chaussin, jeudi 12 août de 13H à 17H  et Morez, mardi 10 août, jeudi 12 août et vendredi 13 août de 08H30 à 17H00

Ces créneaux viennent en complément de ceux déjà disponibles sur les centres principaux. Par ailleurs, il est également possible de se faire vacciner sans rendez-vous dans le centre de vaccination de Lons le Saunier.

Les horaires des centres de vaccination sont disponibles sur le site de la préfecture à l’adresse suivante : https://www.jura.gouv.fr/Actualites/Breves/La-vaccination-dans-les-centres-du-Jura,  La prise de rendez-vous s’effectue via les vecteurs habituels : sur doctolib.fr : https://www.doctolib.fr/vaccination-covid-19/jura et  auprès de la plateforme d’appel départementale de la préfecture, joignable au 03.84.86.86.00, du lundi au vendredi, de 09H00 à 13H00