Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans un communiqué de presse, la Ville de Morez indique que des nouveaux créneaux de vaccination contre la Covid-19 seront ouverts ce mercredi 30 juin. Ces derniers sont proposés sans rendez-vous de 13h30 à 17h30 à l’Espace Lamartine.


Une dernière étude de l’Insee révèle qu’entre le 1er mars et le 14 juin 2021, alors que nous connaissions une troisième vague épidémique, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 8 903 décès, toutes causes confondues, soit 3 % de plus qu'en 2019. À l'exception de la Martinique (0 %), il s'agit de l'excédent de décès le plus faible de France.

Cette situation contraste avec les deux premières vagues épidémiques (mars-avril 2020 et septembre 2020 - janvier 2021) durant lesquelles la Bourgogne-Franche-Comté faisait partie des régions les plus touchées. Les décès avaient alors augmenté de 27 % puis de 28 % par rapport à l'année précédente. En Bourgogne-Franche-Comté, le Doubs est le département qui enregistre la plus forte progression des décès depuis le 1er mars par rapport à 2019 (+ 11 %).

En revanche, la baisse est notoire par rapport à 2020 (-17,2%). Concernant le département du Jura, le taux de mortalité augmente de 1,3% entre 2019 et 2021, alors qu’il baisse de 12,7 entre 2021 et 2020.

Les sapeurs-pompiers du Doubs, la préfecture et l’agence régionale de Santé invitent la population du département à se faire vacciner en masse. Le centre de vaccination de grande capacité de Micropolis dispose de nombreuses doses de vaccin disponibles. Le centre n’a pas atteint sa pleine capacité de fonctionnement et chaque jour de nombreux rendez-vous restent disponibles. Pour ce faire vacciner, il suffit d’appeler le 03.63.42.10.13. Il est également possible de venir sans être vacciné.

Un cluster a été identifié par les autorités sur le territoire de la communauté de communes du pays de Maîche et de Sancey-Belleherbe. Sept cas de covid porteurs de la mutation pouvant évoquer le variant delta ont été constatés. Ainsi les habitants de ce territoire sont appelés à se faire tester et vacciner sans délai.


Dans le Jura, dans un contexte de propagation du variant indien, les horaires des centres de vaccination s’adaptent pour favoriser l’accès à la vaccination de tous les publics éligibles. Ainsi, l’amplitude horaire des centres suivants a été élargie : A Lons-le-Saunier, le vendredi 2 juillet de 17h à 20h30. A Dole, le vendredi 2 juillet de 13h30 à 19h30. A Saint-Claude, vendredi 2 juillet de 16h30 à 20h30 et samedi 3 juillet de 9h à 12h.

Il est rappelé qu’il est possible de se faire vacciner sans rendez-vous dans tous les centres du Jura. La prise de rendez-vous s’effectue via les vecteurs habituels : sur doctolib.fr : https://www.doctolib.fr/vaccination-covid-19/jura ou auprès de la plateforme d’appel départementale de la préfecture, joignable au 03.84.86.86.00, du lundi au vendredi, de 09H00 à 13H00

Concernant l’épidémie de coronavirus, l’ARS Bourgogne Franche-Comté tire la sonnette d’alarme. Ces dix derniers jours, plus de 30 cas positifs liés au variant delta ont été recensés dans la région. Des clusters ont été identifiés dans le Doubs et le Jura. Face à cette situation, l’ARS en appelle de nouveau l’ensemble de la population à se vacciner sans attendre.

S’agissant de la circulation épidémique, tous les départements affichent une incidence en population générale inférieure à 20 et des taux de positivité des teste en-dessous de 1%. Depuis mars 2020, l’épidémie a entraîné 4.829 décès en établissements de santé et 2.296 décès en établissements médico-sociaux.

 

La préfecture du Jura indique que des mesures de dépistage et de vaccination sont mises en œuvre dans le Haut-Jura après l’identification d’un cluster de 13 cas de covid porteurs de la mutation pouvant évoquer le variant delta dans le secteur Haut-de-Bienne/Morez.

L’ARS et la préfecture appellent les habitants des communautés de communes concernées à se faire tester et vacciner, sans délai. Des opérations de dépistage sont programmées dans certains établissements scolaires. Par ailleurs, une opération grand public aura lieu ce mercredi 23 juin, de 14 heures à 18 heures, sans rendez-vous, espace Lamartine de Morez. Une autre est prévue le 25 juin, de 8h à 13h, sans rendez-vous également sur le marché des Rousses.

L’ARS fait le point sur la situation épidémique en Bourgogne Franche-Comté. L’épidémie a très nettement reculé dans la région mais le virus circule toujours. Le variant delta a été identifié dans cinq des huit départements de Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus est repassée en dessous du seuil d’alerte en Bourgogne-Franche-Comté.
Concernant la vaccination, plus de deux millions d’injections ont été enregistrées dans la région.

L’Agence Régionale de Santé souligne la mobilisation des adolescents dans cette campagne de vaccination. Lors de l’ouverture les concernant, le 15 juin dernier, plus de 1.200 jeunes ont franchi la porte d’un centre de vaccination. De nombreux rendez-vous restent disponibles dans tous les départements la semaine prochaine : plus de 3 000 dans le Jura, et plus de 10 000 dans le Doubs.

Le rectorat de Besançon vient de communiquer les nouveaux chiffres de la pandémie dans l’académie de Besançon. Selon les derniers chiffres, enregistrés à la date du 17 juin, à 13h, Aucune structure scolaire n’est fermée. 32 classes à distance bénéficient de la continuité pédagogique dans l’académie, dont 21 classes dans le Doubs et une dans le Jura. 56 élèves et 5 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours.

Depuis le 15 juin, la vaccination est ouverte aux jeunes à partir de 12 ans.

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin dernier, et au vu de l'évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d'abroger l'arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l'obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

Néanmoins, le port du masque reste obligatoire dans l'ensemble des établissements recevant du public, à l'exception des établissements recevant du public en plein air dès lors que les règles de distanciation physique sont respectées. De plus, le port du masque reste obligatoire dans les transports en commun et aux abords des gares, stations de tramway et arrêts de bus