Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le masque fait son retour dans toutes les écoles de France. Cette décision fait suite à la hausse des cas de covid dans le pays. Le taux d’incidence est désormais supérieur à 50 cas pour 100.000 habitants dans tous les départements. Le retour à la normale est bien entendue conditionnée à l’évolution sanitaire. Il n’en reste pas moins que cette énième mesure engendre une grande lassitude chez les parents et les enseignants. Rappelons qu’à l’école, le masque doit obligatoirement être porté à partir de 6 ans. Les enseignants doivent également le mettre.

Selon l’Agence Régionale de Santé, la situation épidémique a cessé de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté, où l’on observe de premiers indices de rebond. Si l’ensemble des départements de Bourgogne-Franche-Comté affichent une incidence en population générale inférieure ou égale à 50 pour 100 000 habitants, l’indicateur repart à la hausse chez les plus de 65 ans, en particulier en Haute-Saône.

L’ARS Bourgogne Franche-Comté note « une circulation modérée du virus » dans la région. Le taux d’incidence de tous les départements de la région s’établit désormais sous le seuil de 50 pour 100 000 habitants. L’épidémie reste sur la même tendance que les semaines précédentes, sans amélioration ni dégradation.

Concernant l’épidémie de covid-19 dans l’académie de Besançon, le rectorat de Besançon indique, qu’à la date de ce jeudi après-midi, aucune structure scolaire n’est fermée et 23 classes à distance bénéficient de la continuité pédagogique dans l'académie. 62 élèves et 5 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours.

Pour la 13è semaine consécutive, les anti pass se sont rassemblés au centre-ville de Besançon ce samedi après-midi. Ils étaient encore près d’un millier à s’opposer à la politique gouvernementale en la matière. Une mobilisation qui coïncide également avec l’action des soignants qui ont contesté, en fin de semaine, leur suspension devant le tribunal administratif de Besançon. La justice doit rendre sa décision ce lundi.

ANTI PASSE 3

Frédéric Vuillaume, un des portes paroles du mouvement, a dénoncé cette obligation vaccinale et le sort qui est réservé «  à celles et ceux qui ont sauvé des vies et soigné de nombreux malades au plus fort de la crise ».

ANTI PASSE 4

Au cours de son périple, le cortège s’est rendu symboliquement devant le Kursaal bisontin où la salle Proudhon accueillait une vente de livres dont les fonds sont reversés à l’hôpital. Pour Mr Vuillaume, difficile d’accepter que « la salle portant le nom du précurseur de l’anarchisme soit inaccessible aux personnes qui ne disposent pas d’un passe sanitaire ».

ANT PASSE VUILLAUME

La Ville de Pontarlier indique que les centres de vaccination et de dépistage seront déplacés. Le centre de dépistage s’installera 4 rue du Bastion, dans les anciens locaux de la police municipale et ouvrira le 15 octobre. Quant au centre de vaccination, il prendra ses quartiers rue de la halle, au théâtre Bernard Blier, salle Toussaint Louverture, et ouvrira le 20 octobre. La cité du Haut-Doubs explique que « ces déplacements se justifient au regard de l’évolution de la situation sanitaire et du nombre de dépistages et de vaccins réalisés par jour ».

.’ARS fait savoir que le virus circule de façon « modérer »  en Bourgogne Franche-Comté. A l’exception du Jura, l’ensemble des départements de la région affichent à ce jour une incidence en population générale inférieure à 50 pour 100 000 habitants.

Comme chaque fin de semaine, le Rectorat de Besançon fait le point sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires de l’académie de Besançon. A la date de ce jeudi après-midi, aucune structure scolaire n’est fermée et 19 classes bénéficient de la continuité pédagogique à distance. 68 élèves et 5 personnels sont cas confirmés à la Covid-19 en cumul sur les 7 derniers jours.

L’administration rappelle que depuis le 4 octobre, le protocole sanitaire de niveau 1 s'applique dans le département de la Haute-Saône. A partir du lundi 11 octobre, il sera déployé  dans les départements du Doubs et du Territoire-de-Belfort. Ce qui signifie notamment que les enfants ne porteront plus le masque dans les écoles de ces deux territoires.

Pour cette semaine, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté annonce « une stabilisation du niveau de circulation du virus ». Le repli de l’épidémie s’est ralenti ces 7 derniers jours. La tendance est à la stabilité davantage qu’à l’amélioration nette en Bourgogne-Franche-Comté. Elle s’inscrit même à la hausse dans le département du Jura et sur la tranche d’âge des plus de 65 ans.

Concernant l’épidémie de Covid-19.  L’Agence Régionale de Santé indique que « la nette amélioration de la situation sanitaire se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté. Désormais, tous les départements affichent une incidence en population générale inférieure à 100 pour 100.000 habitants. En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de de couverture vaccinale de la population, par au moins une dose de vaccin, s’établit à près de 75%.