Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un homme de 39 ans a été interpellé le 21 novembre dernier à la suite d’un vol, survenu dans une enseigne de parfumerie dans la zone commerciale de Besançon- Chateaufarine. Le montant du préjudice s’élève à 483 euros. Au cours de son audition, le malfrat présumé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il s’expliquera en mars prochain devant le tribunal judiciaire de Besançon en état de récidive légale.

Un jeune homme de 17 ans a été placé en détention à la maison d’arrêt de Besançon. Ce  tunisien, en situation administrative irrégulière, a dérobé un flacon de parfum, d’une valeur de 167 euros, dans une boutique du centre-ville bisontin, le 20 novembre dernier.

Les investigations ont permis d’établir qu’il faisait l’objet de recherches par le Commissariat de Créteil pour des faits d’évasion, mais sous une autre identité. La justice a mis en exécution une première condamnation de six mois d’emprisonnement émanant d’un jugement du tribunal pour enfants d’Auxerre, auxquels s’ajoutent deux mois de prison ferme pour le vol du 20 novembre.

Les jeunes agriculteurs du Doubs ont décidé de suivre l’appel à la mobilisation nationale. Depuis la nuit dernière, ils  procèdent au retournement des panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération. Cette mobilisation a été lancée dans les 22 cantons que compte le département.  Les territoires levitiens, mortuacien et du Saugeais ont été la cible des agriculteurs de leur  territoire. A travers cette action symbolique, ces professionnels veulent dénoncer la politique gouvernementale en matière d’agriculture.

Un homme de 33 ans devra s’expliquer en mars prochain devant la justice. Dimanche soir, son véhicule a quitté la route, à hauteur de la sortie de Saint-Claude, dans le sens Vesoul/Besançon. A l’arrivée des policiers, il n’était plus présent. Contacté par les forces de l’ordre, et étant donné la gravité du choc, l’individu a été transporté à l’hôpital. Les prélèvements sanguins réalisés ont permis de mettre en lumière une consommation excessive d’alcool. Il est également apparu que le mis en cause était un récidiviste. Lors de sa garde à vue, il a reconnu les faits. Il a expliqué avoir consommé de l’alcool lors d’une réunion familiale.

Ce dimanche, en début d’après-midi, un accident de la route s’est produit à la Cluse-et-Mijoux. Trois voitures sont impliquées. Cinq personnes sont concernées. On déplore trois blessés, qui se trouvaient dans un seul véhicule. Ils ont été transportés à l’hôpital de Pontarlier. Les autres protagonistes ont été laissés sur place.

Un accident de la route s’est produit ce dimanche , en fin d’après-midi, à Besançon, sur la RN 57, dans le sens Vesoul – Besançon. Une seule voiture est en cause. Un homme de 33 ans, légèrement blessé, a été pris en charge par les secours et transporté sur le centre hospitalier de la ville.

Ce vendredi matin, à Besançon, pour des raisons qui restent encore à éclaircir, un élève du lycée Pasteur a sauté dans le Doubs, depuis le pont Battant. Deux personnes lui ont porté secours. La victime et ses deux sauveteurs ont été pris en charge par l’équipe des plongeurs des sapeurs-pompiers et leur embarcation. Seule la victime a été transportée médicalisée sur le CHU Minjoz. Une cellule d’écoute psychologique a été mise en place au sein de l’établissement scolaire.

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire Nicolas Zepeda. Le chilien, condamné à 28 ans de réclusion criminelle au printemps 2022 pour le meurtre de sa petite amie Narumi Kurosaki, doit être jugé en appel à partir du 4 décembre devant la cour d’Assises de Haute-Saône. Alors que ce procès devait être jugé en février, il n’avait pu se tenir puisque Nicolas Zepeda avait récusé son avocat quelques heures avant le début de l’audience. Ce vendredi, on apprend une nouvelle fois que ses deux avocats, Me Julien Dreyfus et Me Renaud Portejoie ont annoncé ne plus assurer sa défense. Aucune explication n’a été donné pour l’heure.

La garde à vue d’un homme de 35 ans a été prolongée. Il sera déferré ce vendredi matin. Dans la nuit de mercredi jeudi, à Besançon, cet homme a refusé de se soumettre à un contrôle routier, à hauteur de la rue Gounod. Une fois interpellé, il a été conduit au commissariat. Il présentait un taux de 1,6 gramme d’alcool par litre de sang. Il était également dépourvu de son permis de conduire. Il est apparu qu’il faisait l’objet d’une mesure de contrôle judiciaire, lui interdisant de tenir une arme. Une bombe lacrymogène a été trouvée en sa possession. Au cours de son audition, il a reconnu le refus d’obtempérer, le défaut de permis et la conduite sous alcool.  

Les sapeurs-pompiers sont intervenus hier soir à Pontarlier pour une intoxication au monoxyde de carbone dans un bâtiment de deux étages, utilisé par l’association des travailleurs turcs. L’établissement était contigu à un bâtiment, comportant au rez-de-chaussée une entreprise de zinguerie et à l’étage six appartements. Huit victimes ont été prises en charge pour un bilan. Deux d’entre-elles, un homme de 44 ans et une femme de 38 ans, ont été transportées sur l’hôpital de la ville. Après ventilation de l’ensemble des bâtiments et coupure de la chaudière au gaz de la ville du site concerné, les habitants ont pu regagner leur logement.