Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un feu de cheminée, située au rez-de-chaussée,  s’est déclaré ce samedi, vers 12h15, à Loray. Il concerne une maison de 300 m2 au sol et sur deux niveaux. Trois lances, dont une sur grande échelle, a permis d’éviter la propagation au niveau de la toiture et de la maison mitoyenne.

Les investigations concernant les tirs, survenus les 16 et 17 décembre 2022, dans le quartier Planoise, ont donné leurs premières informations. Rappelons que, sur fond de trafic de drogue et de guerre de territoire, deux salves de tirs ont eu lieu. Elles ont été menées par deux clans différents.

Lors de la première journée, un jeune de 15 ans a été touché à la cuisse. Le lendemain, un autre mineur, du même âge, a trouvé la mort après avoir été touché au thorax. C'est grâce à  la découverte d'un garage, devant lequel deux mineurs ont été visés, provoquant le décès de l’un d’eux,que les investigations ont avancé. Les enquêteurs ont découvert  à l’intérieur deux scooters, ayant servi à la première attaque, celle du 16, et différents autres matériels et affaires probants.

Le commanditaire présumé déjà incarcéré

Ce travail d’enquête a permis l’interpellation d’un adolescent de 15 ans, soupçonné d’être  l’auteur des tirs, non mortels,  du 16 décembre,  et trois autres majeurs, grâce à l’étude de traces ADN, laissées sur les affaires saisies dans le garage. Un cinquième homme, placé en détention,  dans le cadre d’un autre dossier, serait également impliqué. Il serait le commanditaire de cette action punitive. C’est à grâce à l’exploitation du téléphone portable du mineur et à une mise sur écoute, que les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui. Ces hommes ont été mis en examen pour « association de malfaiteurs ». Ils sont actuellement incarcérés en attendant leur procès. Le parquet de Besançon a demandé la disjonction de ces deux affaires. Concernant l’assassinat du 17 décembre, l’information judiciaire se poursuit. Pour l’heure, aucune mise en examen n’a été enregistrée.

Un procès dans les deux mois à venir

Le tireur, en l’occurrence le mineur, encourt une peine de 20 ans d’enfermement. En fonction des décisions de justice, qui tomberont  dans le courant de la semaine prochaine, les procès se tiendront  dans les deux mois à venir. Le mineur sera présenté à un juge des enfants. Les majeurs comparaîtront devant le tribunal correctionnel.

L'interview de la rédaction : Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon

 

Un accident, impliquant un poids-lourd seul, immatriculé en Pologne, s’est produit ce jeudi, en fin de matinée, sur l’autoroute A36, à hauteur de Fontaine-lès-Clerval. L’autoroute a dû être fermée dans le sens Beaune/Mulhouse, à hauteur de la sortie 5. La victime, un homme de 65 ans, consciente, a été désincarcérée, avant d’être transportée, par hélicoptère, à l’hôpital de Besançon. On vient d’apprendre que la circulation s’effectue désormais dans un seul sens,  le temps d’évacuer le véhicule.

Un feu de voiture, avec un début de propagation à un second véhicule, s’est produit ce jeudi matin à Besançon, rue Denis Papin. Le sinistre a été éteint au moyen d’une lance.

Un homme de 39 ans a été interpellé le 21 novembre dernier à la suite d’un vol, survenu dans une enseigne de parfumerie dans la zone commerciale de Besançon- Chateaufarine. Le montant du préjudice s’élève à 483 euros. Au cours de son audition, le malfrat présumé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il s’expliquera en mars prochain devant le tribunal judiciaire de Besançon en état de récidive légale.

Un jeune homme de 17 ans a été placé en détention à la maison d’arrêt de Besançon. Ce  tunisien, en situation administrative irrégulière, a dérobé un flacon de parfum, d’une valeur de 167 euros, dans une boutique du centre-ville bisontin, le 20 novembre dernier.

Les investigations ont permis d’établir qu’il faisait l’objet de recherches par le Commissariat de Créteil pour des faits d’évasion, mais sous une autre identité. La justice a mis en exécution une première condamnation de six mois d’emprisonnement émanant d’un jugement du tribunal pour enfants d’Auxerre, auxquels s’ajoutent deux mois de prison ferme pour le vol du 20 novembre.

Les jeunes agriculteurs du Doubs ont décidé de suivre l’appel à la mobilisation nationale. Depuis la nuit dernière, ils  procèdent au retournement des panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération. Cette mobilisation a été lancée dans les 22 cantons que compte le département.  Les territoires levitiens, mortuacien et du Saugeais ont été la cible des agriculteurs de leur  territoire. A travers cette action symbolique, ces professionnels veulent dénoncer la politique gouvernementale en matière d’agriculture.

Un homme de 33 ans devra s’expliquer en mars prochain devant la justice. Dimanche soir, son véhicule a quitté la route, à hauteur de la sortie de Saint-Claude, dans le sens Vesoul/Besançon. A l’arrivée des policiers, il n’était plus présent. Contacté par les forces de l’ordre, et étant donné la gravité du choc, l’individu a été transporté à l’hôpital. Les prélèvements sanguins réalisés ont permis de mettre en lumière une consommation excessive d’alcool. Il est également apparu que le mis en cause était un récidiviste. Lors de sa garde à vue, il a reconnu les faits. Il a expliqué avoir consommé de l’alcool lors d’une réunion familiale.

Ce dimanche, en début d’après-midi, un accident de la route s’est produit à la Cluse-et-Mijoux. Trois voitures sont impliquées. Cinq personnes sont concernées. On déplore trois blessés, qui se trouvaient dans un seul véhicule. Ils ont été transportés à l’hôpital de Pontarlier. Les autres protagonistes ont été laissés sur place.

Un accident de la route s’est produit ce dimanche , en fin d’après-midi, à Besançon, sur la RN 57, dans le sens Vesoul – Besançon. Une seule voiture est en cause. Un homme de 33 ans, légèrement blessé, a été pris en charge par les secours et transporté sur le centre hospitalier de la ville.