Choix du secteur :
Se connecter :
 

Demain, mardi 7 mai, la Mission Locale du Bassin d’Emploi de Besançon organise son salon de l’alternance. Il s’adresse à tous les jeunes en quête de formation professionnelle et d’emploi. De 14h à 17h, des centres de formation et des organismes de formation seront présents. L’organisateur annonce également la participation d’employeurs, représentant différents secteurs d’activité, et de partenaires, pouvant répondre aux questions liées au logement, à la mobilité, au handicap, … . Sur place, le public pourra accéder à de nombreuses offres.

Selon les derniers chiffres de l’Insee, l’emploi salarié reste stable dans la région au quatrième trimestre 2023. Dans la construction, le repli semble marquer une pause, tandis que l’immobilier poursuit sa baisse. Seuls les services marchands gagnent légèrement des emplois malgré des signes de ralentissement observés dans l’hébergement-restauration. Les pertes dans l’intérim pèsent toujours sur l’emploi. L’augmentation, sur cette même période, est de 0,3% dans le Doubs. L’emploi salarié stagne dans le Jura.

La Communauté de Communes du Grand Pontarlier organise le jeudi 7 mars la 4è édition du salon de l’emploi et de la formation. Près de 100 recruteurs seront présents à l’Espace Pourny. Un maximum de secteurs d’activités seront représentés. « Le monde professionnel privé, les administrations et le secteur associatif sont au rendez-vous » explique Bertrand Guinchard, l’élu en charge de l’économie au sein de la collectivité.

Dans le Haut-Doubs, peut être plus qu’ailleurs, avec un taux de chômage de 4,3%, le monde économique pontissalien éprouve de nombreuses difficultés pour recruter. « Le nombre de personnes disponibles est largement inférieur au nombre d’emplois proposés » explique l’élu. Et de poursuivre : « les entreprises que nous rencontrons chaque année nous disent ne pas éprouver de difficultés pour remplir leurs carnets de commandes, mais ne pas avoir assez de main d’œuvre pour les honorer ». C’est donc toute la mission que se fixe ce forum.

Un forum de l’emploi et de la formation

Forts des trois dernières années d’existence, les élus du Grand Pontarlier  ont voulu également donner une autre dimension à leur forum. A l’emploi », c’est ajouté la dimension formation.  Deux angles qui sont complémentaires, selon les propos de M. Guinchard. « Il y a des entreprises prêtes à investir sur l’humain, via la formation. Il y a aussi un grand public qui cherche à se reconvertir » ajoute-t-il. A ce sujet, la Mission Locale du secteur du Haut-Doubs proposera, grâce à la réalité virtuelle, une immersion au sein de 200 métiers différents. L’an dernier, plus de 900 visiteurs avaient fait le déplacement. Ils avaient ainsi pu échanger avec des professionnels, à la recherche de collaborateurs, dans des registres diversifiés et variés : CDI, CDD, intérim, alternance, jobs étudiants, … .

Rendez-vous le 7 mars prochain, de 9h à 19h, à l’Espace Pourny de Pontarlier. L’entrée est gratuite. Pensez à vous munir d’un CV.

Toutes les informations sont à retrouver : www.grandpontarlier.fr

L'interliew de la rédaction : Bertrand Guinchard

 

Selon les chiffres de l’Insee Bourgogne-Franche-Comté, l’emploi marque le pas mais reste à un niveau élevé. Dans la région, l’emploi salarié est relativement stable depuis un an. Au troisième trimestre 2023, le secteur public maintient ses effectifs alors que le secteur privé en perd. Malgré des embauches dans les transports et le commerce, les services marchands ne gagnent plus d’emplois. Les secteurs de la construction et de l’immobilier demeurent en difficulté.

Le Conseil Départemental du Doubs recrute des agents d’exploitation des routes. Seize postes sont à pourvoir sur l’ensemble du territoire. La mission consiste à participer à des opérations et chantiers de sécurisation des routes tout au long de l’année.

La collectivité fait savoir que si vous n’êtes pas titulaires du permis poids  lourd, un programme de formation interne sera proposé. Une rémunération fixe autour de 2.200 euros  brut  mensuels est annoncée pour un débutant, à laquelle s’ajoute le paiement des heures supplémentaires et des astreintes. Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leur CV et lettre de motivation par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce jeudi, la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs organise son forum de l’emploi à Valdahon. Cela faisait une dizaine d’années qu’une telle initiative n’avait pas vu le jour. Sur un territoire, où l’emploi est en tension, la collectivité locale, encouragée dans cette démarche par le monde économique, a décliné ce projet dans le cadre des actions mises en place par les élus dans leur programme économique. « Lorsque nous avons rencontré les entreprises, elles ont exprimé un fort besoin à ce niveau-là » explique Samuel Girardet, vice-président à la Communauté de Communes, en charge de l’économie

Comme l’explique M. Girardet, ce forum s’adresse à toutes les personnes à la recherche d’un emploi ou en reconversion professionnelle. « L’objectif est de favoriser une mise en relation entre les demandeurs d’emploi et les employeurs de notre territoire » précise l’élu. Avec un taux de chômage d’environ 4%, le territoire des Portes du Haut-Doubs, a néanmoins besoin de main d’œuvre.  A travers cette démarche, les élus s’adressent aussi aux personnes les plus éloignées de l’emploi, qui rencontrent également des difficultés dans le domaine de la mobilité et de la formation.

Une trentaine de stands

Le rendez-vous se tiendra ce jeudi, de 9h à 13h30, à l’espace Ménétrier de Valdahon. Une trentaine de stands seront présents. Des entreprises de l’industrie, de la santé et de l’aide à la personne, du commerce et des services, du tourisme, …  ont validé leur participation. Des agences d’intérim, Pôle Emploi, la Mission Locale, … ont également répondu à l’invitation.

Pensez à vous présenter en possession d’un CV et d’une lettre motivation. La rencontre, le relationnel et la discussion  sont également des éléments déterminants, qui peuvent conduire à une collaboration  professionnelle intéressante et riche.


Selon les chiffres provisoires de l’INSEE, l’emploi salarié privé est resté « quasi stable » au troisième trimestre de cette année. Il est évoqué la destruction de 17.700 postes, soit -0,1%. C’est le deuxième trimestre de quasi-stabilité ( +0,1% au trimestre précédent), après le constat d’une nette augmentation en 2021 et 2022.

Le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Pontarlier recrute des auxiliaires de puériculture, des éducatrices de jeunes enfants, des professionnelles disposant d’un CAP petite enfance, des puéricultrices et des assistantes maternelles agréées. Les personnes recrutées travaillent au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Ces professionnels de la petite enfance sont chargés de la prise en charge des enfants de moins de 6 ans et de leurs familles.

Les personnes intéressées peuvent contacter Myriam Decreuse au CCAS de Pontarlier – Service d’Accueil Petite Enfance, 6 rue des Capucin, à Pontarlier. Tel : 03.81.46.51.36. Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans le cadre de la « semaine du Développement durable » la ville de Besançon s'est associée avec des acteurs engagés dans la transition sociale, sociétale et écologique pour proposer « Le mois des choix solidaires et durables », qui se tient du 26 septembre au 28 octobre 2023. Au programme : animations, ateliers et présentations pour mettre en pratique des écogestes, réduire son impact sur l'environnement ou encore découvrir des pratiques alternatives de consommation et des activités économiques, durables et solidaires. En point d’orgue, « Place aux choix solidaires et durables », un événement à ne pas rater qui se tient ce samedi 28 octobre à la Maison de quartier de Montrapon.

 

Initié et animé par Intermed, l’événement « Place aux choix solidaires et durables » fédère 40 structures, issues soit de l'économie sociale et solidaire, ou des services de la ville de Besançon. « Toutes présenteront des manières de consommer et de fonctionner en lien avec le développement durable » indique Mathilde Huot-Marchand, directrice à Intermed à Besançon. « C'est une manière de présenter aussi notre projet d'association, où on œuvre tous les jours à ce que les personnes retrouvent un emploi qui leur correspond, qui leur permette de vivre dignement de leur travail, tout en conciliant leur vie professionnelle et les impératifs qui y sont liés » poursuit la directrice d’Intermed.

 

Le rendez-vous se tiendra à la Maison de quartier de Montrapon ce samedi dès 13h30. 40 exposants présenteront leurs activités sur des stands. L'idée derrière cet événement, c’est de présenter toutes les actions qui existent quotidiennement sur le bassin d'emploi de Besançon, et de les exposer aux personnes intéressées. Toujours dans une logique de « choix solidaires et durables ».  Où est-ce que j'achète, qu’est-ce que j'achète, quel service est à disposition dans ma ville, que je peux utiliser pour gagner du confort de vie tout en faisant des choix éthiques ? « C'est quelque chose qui nous tient à cœur, de permettre à toute personne d'avoir un emploi sur un temps de travail choisi, et sur des missions qui lui correspondent, en lien avec des personnes qui lui correspondent. Et puis, on a aussi des liens très forts avec d'autres structures qui travaillent déjà à une transformation sociétale, sociable et écologique » détaille la directrice d’Intermed.

 

Le programme :

13h30 – 16h : Stands de présentation des structures

16h – 17 : « Criée dessinée » un spectacle proposé par les Arpentistes

17h – 18h30 : Stands de présentation des structures

18h30 – 19h : Apéro convivial

19h – 20h : Spectacle « Classe verte » par la Compagnie Robert et Moi

 

L’événement est gratuit et ouvert à toutes et à tous et se tiendra ce samedi 28 octobre de 13h30 à 20h à la Maison de quartier de Montrapon, 1 place Pierre de Coubertin.

 

Selon l’Insee, le taux d’activité des personnes âgées de 30 à 54 ans a baissé de 0,5% depuis 2014 en France, contrairement à celui de l’ensemble de la population en âge de travailler, les 15-64 ans, qui a augmenté de 1,6%. Les hausses de l’inactivité  pour maladie ou invalidité et pour études et formation expliquent cette situation. Les hommes et les femmes sont autant concernés.