Choix du secteur :
Se connecter :
 

La jeune biathlète de 23 ans, revient sur ses succès et sur ses ambitions pour l’avenir.

D’où vous est venue cette passion pour le biathlon ?

Elle est venue progressivement. Quand j’étais petite,  mes parents m’ont inscrite au club de ski de l’Olympique Mont d’Or, après j’ai eu l’occasion d’essayer le biathlon et c’est venu gentiment. J’ai essayé et j’ai bien aimé. Maintenant,  j’en suis là.

Comment vivez-vous ce succès à 23 ans ?

C’est un petit succès. Je suis loin d’être une star, mais pour l’instant c’est cool. Je profite à fond. J’ai l’occasion de vivre des belles choses.

Qu’est-ce que cela fait de vivre une Coupe du Monde ?

J’étais vraiment contente de ma première sélection en République Tchèque. C’était une belle expérience même si j’étais un peu déçue parce qu’il n’y avait pas encore de public à cause du Covid.  J’ai seulement pu faire ma première coupe du monde avec du public cette année à Oslo. Franchement c’est chouette, c’est différent. J’ai hâte d’en faire plus.

Quelles sont vos prochaines compétitions ?

Pour l’instant il va falloir faire tout l’entraînement de l’été. Je ne sais pas encore dans quel groupe d’entraînement je serai. Je prends les choses une par une. Les compétitions on verra après. Normalement, ma prochaine compétition se jouera  en Finlande en coupe du monde.

A quoi ressemble une semaine d’entraînement ?

Ça dépend pas mal du mois et de la saison, mais l’été,  on fait beaucoup de volume. On a la chance de pouvoir faire pas mal de sport comme la course à pied, du vélo, du VTT, ou encore du ski à roulettes, pas mal de choses en extérieur. En hiver, on est vraiment beaucoup plus sur les skis. On fait moins de volumes horaires. On fait plus des choses spécifiques qui font bien monter le cardio. Ça me prend clairement tout mon temps !

Quelle a été votre réaction quand vous avez remporté le gros globe de cristal ?

J’étais vraiment super contente de l’avoir gagné, ça m’a donné accès à la coupe du monde d’Oslo en fin de saison et à la coupe du monde en début de saison cette année. Après,  le niveau en IBU Cup est assez aléatoire car tout le monde ne fait pas toute la saison sur ce circuit. Il y en a qui vont en coupe du monde d’autres qui vont faire les championnats du monde junior. Ce n’est pas comme un globe de Coupe du Monde où  celui qui gagne est vraiment le meilleur.

Est-ce que vous avez des objectifs à atteindre pour la suite ?

J’espère être aux Jeux Olympiques dans 4 ans, ce sera un bel objectif.

L'interview de la rédaction / Lou Jeanmonnot

Les Championnats de France de ski nordique se sont conclus en beauté ce dimanche à Prémanon (39). Les Jurassiens Quentin Fillon Maillet et Anaïs Bescond ont décroché une médaille d’argent lors du relais. Pour Anaïs Bescond, cette dernière course dominicale avait une saveur bien particulière puisque la jurassienne a mis un terme à sa belle carrière de biathlète. Un public très nombreux a fait le déplacement dans le Haut-Jura pour cette épreuve qui clôt cette splendide cette saison pour le biathlon français et jurassien.Jura

Le Pontissalien Oscar Lombardot a remporté ce samedi après-midi la mass-start des championnats de France de ski nordique à Prémanon. Il devance le champion jurassien Quentin Fillon Maillet. La troisième place revient à Antonin Guigonnat.

Par ailleurs, la Jurassienne Anaïs Bescond a dit aurevoir à la compétition. Elle termine néanmoins sur une bonne note en décrochant une belle médaille de bronze dans la mass-start. La première place a été ravie par Chloé Chevalier. Lou Jeanmonnot est en  argent.

Le petit globe de la mass-start échappe à Quentin Fillon Maillet. Le Jurassien a pris la 7è place de la course de ce dimanche à Oslo. Les tirs  couchés n’ont pas souri au biathlète jurassien. Néanmoins, Quentin a remporté cette saison trois globes : ceux du sprint, de la poursuite, et du général.

Tout va bien pour le Jurassien Quentin Fillon Maillet. Il a décroché vendredi le petit Globe de Cristal du sprint lors de la dernière étape de la Coupe du Monde de biathlon qui se dispute actuellement à Oslo. Ce dimanche, il tentera d’obtenir celui de la Mass Start. Une ultime récompense après avoir déjà raflé avec brio  le petit de la poursuite et le gros globe cristal.

Sur son compte twitter, la biathlète Anaïs Bescond a déclaré qu’elle mettait un terme à sa carrière. « Toutes les bonnes choses ont une fin. Ce printemps, je vais ranger ma carabine. Elle va me manquer » a-t-elle écrit. Tous les connaisseurs soulignent son excellent parcours et son palmarès.  On retiendra notamment, ses trois médailles olympiques décrochées à PyeongChang, dont notamment une médaille d’or en relais. Enfin, Anaïs Bescond, c’est aussi huit médailles aux championnats du monde, 46 podiums et douze victoires en Coupe du Monde.

Quelle saison pour Quentin Fillon Maillet ! Le biathlète jurassien a remporté ce samedi le gros globe de cristal après sa deuxième place obtenue sur la mass start d’Otepää en Estonie. Fillon Maillet remporte la Coupe du Monde pour la première fois de sa carrière. Il faut remonter en 2018 et le Français Martin Fourcade pour connaître pareil épilogue.

Quentin Fillon Maillet a remporté ce jeudi le sprint d'Otepää en Estonie devant le Norvégien Sturla Holm Laegreid et l'Allemand Benedikt Doll. Avec cette seizième victoire, sa troisième consécutive après ses succès à Kontiolahti, il creuse un peu plus l'écart au général sur ses poursuivants Émilien Jacquelin (32ème ce jeudi) et Sebastian Samuelsson (18ème). Le Français conforte sa place de leader de la Coupe du monde et se rapproche aussi du petit globe du sprint.

Décidemment, tout sourit au biathlète Quentin Fillon Maillet. Après sa médaille d’or lors du sprint samedi, il a récidivé dimanche. Le Jurassien a remporté ce dimanche la poursuite. Plus rien n’arrête, le champion français, qui décroche un septième succès à son palmarès en Coupe du Monde cette saison. Plus rien ne semble l’inquiéter pour brandir le Globe de Cristal en fin de saison.

Quentin Fillon Maillet a encore été impérial ce samedi après-midi. Lors de la manche de Coupe du Monde de biathlon qui se tient en Finlande, il a pris la première place du sprint. Il remporte donc une sublime médaille d’or. Ce résultat permet au Jurassien de creuser l’écart au classement.