Choix du secteur :
Se connecter :

Feux de forêt dans le Jura : la colère du Maire de Vescles

Publié le 12 Aoû. 2022 à 10:08
Tags: fait divers | feux de foret |
Lecture: min
Feux de forêt dans le Jura :  la colère du Maire de Vescles Photo : préfecture du Jura

Il est en colère Jean-Pierre Boisson, le Maire de la Commune de Vescles. L'édile ne cache pas son amertume. Et ce, pour deux principales raisons. Tout d’abord, par rapport aux moyens qui ont été accordés sur place. Ils regrettent que les moyens aériens nécessaires pour lutter contre les flammes aient été si tardifs. Par ailleurs, selon lui, la piste criminelle ne fait aucun doute. Il dénonce l’inconscience de celles et ceux qui se promènent ou circulent aux abords de la forêt sans se soucier des dégâts qu’ils peuvent occasionner.

Cette situation n’est pas forcément une surprise pour le Maire jurassien. « Vu la sécheresse que nous connaissons, nous redoutions cette catastrophe. Certaines personnes, telles que les fumeurs qui jettent leurs mégots par terre, n’ont aucune conscience du danger » explique-t-il. Ce dernier compte sur les investigations menées pour faire toute la lumière sur ces terribles incendies. « J’espère bien que l’on trouvera les causes du feu. J’ai de grands doutes qu’il s’agisse de feux accidentels ».

Des moyens aériens beaucoup trop tardifs

Selon Jean-Pierre Boisson, les moyens aériens consentis sont arrivés trop tard. Rappelons que deux hélicoptères bombardier d'eau et quatre canadairs ont procédé à des largages d’eau hier soir seulement. « Nous avons perdu une journée sur le feu. Nous avons peut-être perdu 200 hectares » déplore-t-il.  Et de poursuivre : « Je sais très bien que les moyens aériens sont faibles en France et qu’il y a de nombreux feux partout. Je ne veux surtout pas mettre en cause les sapeurs-pompiers ».

Et l’avenir ?

Difficile de se projeter. Tant les dégâts sont colossaux et qu’ils resteront ancrés très longtemps dans les mémoires. « Nous ne savons pas encore ce que nous ferons après. L’objectif, c’est de vaincre le feu, remettre tout le monde en sécurité et permettre à tout un chacun de regagner son domicile. Nous ferons le point ensuite avec les autorités compétentes sur ce que l’on peut faire pour la remise en état de nos forêts ».

L'interview de la rédaction / Jean-Pierre Boisson

 

Dernière modification le vendredi, 12 août 2022 11:55