Choix du secteur :
Se connecter :

Législatives 2022 : Laurent Croizier, « en défenseur du territoire »

Publié le 19 Mai. 2022 à 08:05
Tags: Politique | legislatives 2022 | laurent croizier |
Lecture: min
Législatives 2022 : Laurent Croizier,  « en défenseur du territoire » Laurent Croizier et Laurence Cornier (suppléante)

Laurent Croizier sera le candidat de la majorité présidentielle dans la 1ère circonscription du Doubs. Sa suppléante est Laurence Cornier, élue à la ville de Saint-Vit, qui a quitté depuis peu Les Républicains.

Laurent Croizier, 47 ans   n’est plus à présenter. Il est un habitué des campagnes électorales et des combats politiques. Marié et père de deux enfants, le Bisontin est élu au conseil municipal de Besançon et à Grand Besançon Métropole depuis 2014. Il occupe également les responsabilités de président du MODEM du Doubs et du groupe des élus LREM et MODEM au conseil municipal de Besançon. C’est en raison de cette expérience d’élu local qu’il se présente pour une deuxième fois à ce scrutin. Il avait déjà tenté sa chance en 2017.

Une expérience d’élu local

Laurent Croizier veut poursuivre l’engagement qui est le sien aux côtés de la population locale. Le candidat veut « porter au plus haut les dossiers importants du territoire ». Il dit vouloir être « un véritable ambassadeur » et travailler au contact de la population, des entreprises et des associations « avec transparence et rigueur ». Selon lui, le département du Doubs doit s’affirmer davantage pour ne pas se faire oublier. L’écriture d’un blog et son dynamisme au sein des collectivités pour lesquels il est élu en font un élu très investi. « Depuis juin 2020, j’ai formulé plus de 120 propositions » rappelle M. Croizier.

Trouver une solution à la crise

Laurent Croizier ne le nie pas, « les Français connaissent une grave crise ». Et de poursuivre : « Nous devons nous mobiliser pour répondre aux défis qui nous attendent ». La hausse des prix de l’énergie, des matières premières et des produits de première nécessité, le pouvoir d’achat des Français, les retraites, avec une réflexion sur la possibilité de « relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans », l’emploi des jeunes, l’écologie, la réindustrialisation du pays … sont quelques-unes des problématiques sur lesquelles M. Croizier veut, avec la majorité présidentielle, travailler et appliquer des mesures pertinentes. Plus localement, il se battra notamment pour que le siège de l’Université de Bourgogne Franche-Comté soit à Besançon, la défense du CHU, ses filières et ses plateaux de haute technicité, sans oublier le soutien aux entreprises locales pour qu’elles puissent se développer et créer de l’emploi et l’aménagement de la RN57, entre Besançon et Micropolis.

Mélenchon : un danger colossal

Laurent Croizier ne peut envisager l’arrivée à Matignon de Jean-Luc Mélenchon. « Le risque est énorme s’il venait à obtenir la majorité à l’Assemblée Nationale » lance-t-il. Selon lui, les propositions formulées par l’homme de gauche ne sont pas « finançables ». C’est la raison pour laquelle, Laurent Croizier et son équipe iront défendre leurs idées auprès des habitants de leur territoire d’action. « Il faudra convaincre » explique-t-il. La tâche s’annonces des plus difficiles. D’autant plus qu’Emmanuel Macron n’a pas vraiment encore montré son désir de changement. C’est donc en organisant des réunions publiques, en visitant les quartiers et en faisant du porte-à-porte que le candidat de la majorité présidentielle espère rassembler un maximum de suffrages.

L'interview de la rédaction

Dernière modification le jeudi, 19 mai 2022 10:52