Choix du secteur :
Se connecter :

Football : le Racing Besançon à quatre "finales" de la montée en N2

Publié le 12 Mai. 2022 à 11:05
Tags: sports | Racing Besançon | Football |
Lecture: min
Football : le Racing Besançon à quatre "finales"  de la montée en N2 Jérémy Guyen, directeur sportif du Racing Besançon

La fin de saison approche en national 3. Pour le Racing Besançon, il reste quatre matches à disputer pour décrocher le billet pour le niveau supérieur. Deux victoires sont suffisantes, mais le club du président Claude Cuinet veut terminer de la plus belle des manières en remportant les quatre « finales » à venir.

Le compte à rebourre est lancé. Le premier des rendez-vous est fixé ce samedi, à 18h, face à Pontarlier, qui n’a pas encore validé son maintien. Le 21 mai, un palpitant derby face à l’ennemie de toujours, le Besançon Football, est dans toutes les têtes. Cette rencontre pourrait d’ailleurs être décisive pour le clan de Jean-Marc Trinita. Les deux derniers matches opposeront les Bisontins à la réserve sochalienne le 28 mai et à Montceau, en Bourgogne, le 4 juin.

Ne rien regretter

Inutile de parler à Jérémy Guyen, le directeur sportif du club, de ses projets et de ses choix pour l’avenir. Officiellement, le responsable ne veut pas se projeter. « Chaque chose en son temps. Pour le moment, concentrons-nous sur le présent et les quatre rencontres à venir » lance-t-il. Au Racing, on sait que cette montée aurait pu être acquise plutôt si le début de deuxième partie de  championnat avait été meilleur, mais la page est tournée et les regards sont désormais tournés vers l’épilogue de cette fin de saison.

Tous au stade

Par la voix de Jérémy Guyen, le club invite les partenaires, les associations bisontines, leurs adhérents et tous les Bisontins amoureux du ballon rond à venir encourager les Racingmen ce samedi soir. « Le football doit reprendre la place qu’il mérite à Besançon. La ville compte de nombreux passionnés » conclut Jérémy Guyen, conscient que la montée du club et son développement passeront aussi par la dynamique et l’enthousiasme que le Racing Besançon saura  insuffler en terre bisontine.

L'interview de la rédaction / Jérémy Guyen

 

Dernière modification le jeudi, 12 mai 2022 12:43