Choix du secteur :
Se connecter :
 

 Pour la prochaine sportive 2023/2024, le Besançon Football a décidé de jouer la carte de la stabilité. Le club bisontin a décidé de reconduire le staff technique dans son ensemble. Ainsi, Benoît Pansier a été confirmé dans ses fonctions d’entraîneur général. Précisons que la formation a terminé en septième position, en championnat, dans son groupe de national 3.


Une bonne nouvelle sportive en provenance du Val de Morteau. L’équipe du collège Jean-Claude Bouquet a décroché le titre de Vice-Champion de France UNSS excellence de badminton. La compétition se disputait à Guéret dans la Creuse. Arthur Tatranov, Louka Cesari, Clara Faivre-Perret, Hanna Ivanova et leur arbitre, Anatole Bosson, s’inclinent en finale contre l'équipe de Saint-Maur des Fossés,

Tout va bien  pour le kayakiste pontissalien Jules Bernardet. Ce samedi après-midi, il a pris la 3è place de la manche de Coupe du Monde de canoë kayak qui se dispute actuellement à Prague. Jule a réalisé une grosse performance. De bon augure pour les qualifs pour les JO 2024 à Paris. Il concourrait ce jour en canoë monoplace.  

Le Pontissalien va tenter de bien figurer demain en kayak cross.  Le sésame pour Paris est encore loin. D’autres compétitions internationales sont à venir et décisives pour les futures olympiades.

Après une saison bien maîtrisée, les joueuses valdahonnaises auront l’occasion d’évoluer, l’année prochaine, en régional 1. Une réelle satisfaction pour cette formation qui ne se voyait  pas en tête du championnat en début de saison. Ayant obtenue des résultats plus que satisfaisant au cours de cet exercice, cette équipe a su trouver les arguments pour décrocher la première place.

Des résultats amplement mérités

Tout au long de la saison, la formation valdahonnaise a donné une grande satisfaction à son coach Thomas Dornier. Ce dernier souligne d’ailleurs l’état d’esprit et l’investissement de ces joueuses qui auront été irréprochables, tant à l’entraînement que durant les matchs. « L’équipe a su tout mettre en œuvre pour réussir dans ce groupe élite de régional 2. Cette première place est amplement méritée pour cette formation, qui aura été sérieuse du début jusqu’à la fin. Les objectifs affichés en début de saison étaient de consolider le groupe, maintenir une équipe féminine en régional 2 et bâtir une équipe solide qui pouvait rivaliser sans problème avec les adversaires. Finalement, les attentes ont été dépassées puisque les joueuses sont arrivées en tête de leur championnat.

Promouvoir le foot féminin

En cette fin de saison, le club de Valdahon Vercel organise des portes ouvertes le lundi et le jeudi, de 19h30 à 21h, jusqu’au 22 Juin, lors des séances d’entraînement. L’objectif est avant tout de faire découvrir le foot féminin dans une ambiance presque « familiale ». Le club compte déjà 89 licenciées, toutes catégories confondues, mais il souhaite enrichir ses effectifs. D’autres portes ouvertes seront organisées pour les plus jeunes. Le club veut poursuivre le travail engagé en 2015 par ses équipes de dirigeants, désireux de démocratiser cette discipline auprès de la gente féminine.

L'interview de la rédaction : Thomas Dornier, coach de l'équipe

 

Dimanche 11 juin, le club de Saône Mamirolle (ASMM) se déplace sur le terrain de Lièvremont-Arçon dans le cadre de la dernière journée du championnat de 1ère division de district. L’équipe joue ici un des matchs les plus importants de sa saison qui déterminera son accession ou non au niveau régional. Une confrontation pleine d’enjeux pour clôturer la saison.

La victoire à tout prix

Depuis 2019, l’ASSM a quitté le niveau régional après une saison compliquée. Aujourd’hui, ils ont l’occasion de retrouver le championnat de régional 3. L’objectif de ce match est évidemment la victoire, synonyme de montée. Le sort de cette équipe dépendra aussi du match entre le leader Val de Loue, qui a déjà validé sa montée, et Saugette Entre-roches.  En effet, la dernière place accessible pour le niveau régional se disputera à distance dans le Haut-Doubs. Les joueurs saônois ont toutes les cartes en main et auront à cœur de tout donner pour atteindre cet objectif. Pour cette équipe, la victoire est impérative afin de confirmer sa 2ème place.

Un match qui clôture une saison à deux mesures

Le match de ce week-end marquera la fin de la saison pour l’AS Saône Mamirolle. Après un début d’exercice qui lui a permis de partir en trêve avec une avance confortable, le club s’est compliqué la tâche par la suite. De nombreux points ont été perdus notamment à domicile, en raison d’un manque de concentration et de nombreuses erreurs individuelles. Cela a causé des difficultés et c’est pour cela que  ce dimanche, ils devront jouer leur montée, « chose qui aurait dû être confirmée bien avant», selon leur coach.  « Un très bon groupe selon ce dernier, mais qui a connu des difficultés plus ou moins évitable en fin de saison ». Le club espère donc clôturer cette compétition en beauté et souhaite fêter, ce dimanche, son retour au niveau régional.

Le coup d’envoi de ces matches sera donné à 15h ce dimanche après-midi.

L'interview de la rédaction : Christophe Anicet, coach de l'ASSM

 

Le Critérium du Dauphiné passe par le Jura ce jeudi. L’arrivée est prévue, en fin d’après-midi à Salins-les-Bains. Sans doute qu’Alexis Vuillermoz, le local de l’étape, a envie de s’illustrer. L’arrivée définitive, dans la cité thermale, est prévue vers 16h30, rue de la République. L’étape du jour est longue de 191 kilomètres. Au menu : Cosges, Bletterans, Voiteur, Crotenay, Pont de Gratteroche, Pont d’Hery et Salins-les-Bains, pour un premier passage, vers 15h20.

Au classement général, à l’issue de la quatrième étape d’hier. Alexis Vuillermoz, le natif de Saint-Claude, apparaît en 65è position. La course de mercredi ne lui a pas souri puisqu’il a terminé en 104è position.

Du haut de ses 18 ans, Jules Barriod, originaire de Ney, participe actuellement aux championnats du Monde junior de course en montagne avec l’équipe de France de la discipline. En même temps, les meilleurs traileurs du monde se défient aussi. Avec une quarantaine d’autres athlètes français, Jules est à Innsbruck, en Autriche, où il se prépare pour sa course. Celle qui se disputera le 10 juin. Au programme : un parcours de 7,5 kilomètres.

 Jules Barriod fait partie de ces jeunes sportifs talentueux que rien ne prédestinait à réussir dans cette discipline, mais qui se sont rapidement révélés. Ses performances sont telles qu’il a réussi à accéder à l’échelon international. Après onze années de football, le lycéen champagnolais décide de tourner la page. Le jeune homme aime les challenges et le ballon rond ne lui procure plus aucun plaisir. L’évolution est rapide. Les choses s’accélèrent. Très rapidement, il rejoint l’ASPTT Besançon et le Brook Trail Project bisontin.

JULES BARRIOD

 Une deuxième sélection

Actuellement en terminale au lycée Paul Emile Victor de Champagnole, l’athlète envisage d’effectuer ses études supérieures au sein de l’UFR Staps de l’université de Franche-Comté en septembre prochain. Le jeune champion savoure sa deuxième sélection au sein de l’effectif tricolore. Sa première expérience a été plutôt concluante puisqu’il a pris une prometteuse 14è place, en Italie, en cadets. Il prend beaucoup de plaisir dans son nouvel univers. Il espère encore grandir et pouvoir faire de cette passion, une activité professionnelle à part entière. Il sait qu’il faudra encore performer pour atteindre cet objectif. Néanmoins, les parcours et les trajectoires de Thibaut Baronian, Sangé Sherpa, Xavier Thévenard et Manon Bohard donnent des ailes et sont source de motivation.

L'interview de la rédaction : Jules Barriod

 

 

 

H-24 avant l’arrivée du Critérium du Dauphiné dans le Jura. Ce jeudi, en fin d’après-midi, le peloton arrivera à Salins-les-Bains. D’ici là, une quatrième étape attend les coureurs ce mercredi. Hier, le Jurassien Alexis Vuillermoz a pris la 61è place. Il occupe la 42è position  au classement général.

Le FC Sochaux Montbéliard annonce le départ de sept joueurs professionnels en fin de contrat  à compter du 30 juin prochain. Le gardien Manu Agro, Maxime Do Couto, Valentin Henry, Julien Faussurier, Ismaël Aaneba, Franck Kanouté et Adrien Delphis ne porteront plus les couleurs sochaliennes la saison prochaine. Le club précise que des échanges auront lieu avec Mehdi Jeannin pour une possible prolongation de son contrat.

Deux jeunes handballeuses rejoignent le centre de formation de l’ESBF. Agée de 17 ans, Prunelle Kingue, qui fait partie de l’effectif France U17, présente déjà un joli parcours dans le milieu du handball. A Besançon, elle pourra parfaire son jeu et enrichir son expérience en évoluant en Nationale 1 avec l’équipe réserve bisontine, tout en ayant la possibilité de découvrir l’élite du handball féminin français.

TARYN FUERNKRANZ esbf

 

Quant à Taryn Fuernkranz, elle posera également ses valises à Besançon. Elle sera la troisième gardienne de l’équipe professionnelle et la première gardienne de l’équipe réserve. Elle a 18 ans.