Choix du secteur :
Se connecter :
 

Trois communes jurassiennes, la Chaux-du-Dombief, Dramelay et Villeneuve-sous-Pymont, bénéficient de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols au titre de l’année 2022. La décision a été publiée au journal officiel de la République française. Les communes concernées ont informé leurs administrés sur les démarches à suivre.

Dans un communiqué de presse, la préfecture du Jura fait savoir que Serge Castel, le préfet jurassien, a adressé ses instructions aux forces de l’ordre et à l’ensemble des collectivités et services de l’état de son département. Il leur a rappelé « la vigilance particulière à adopter dans le contexte actuel ainsi que les mesures de sécurité complémentaire à mettre en œuvre ». Cette décision fait suite au rehaussement du plan Vigipirate à son niveau le plus élevé « urgence attentat » sur l’ensemble du territoire, suite à l’attentat de Moscou, survenu le 22 mars dernier.

La Préfecture du Jura fait savoir, qu’après son report, l’essai mensuel du signal national d’alerte et d’information des populations (SAIP) se déroulera ce mercredi 8 novembre. Dans le Jura, douze sirènes sont raccordées à ce système, dont l’objectif  est d'alerter une population exposée, ou susceptible de l'être, aux conséquences d'un évènement grave.

Douze communes sont concernées sur le territoire jurassien :  Abergement la Ronce, Damparis, Tavaux (3 sirènes), Salins-les-Bains (2 sirènes), Chassal-Molinges, Vaux-les-Saint-Claude, Jeurre et Saint-Claude (2 sirènes).

La préfecture du Jura indique la levée des mesures instaurées par le zonage règlementaire au titre de la maladie hémorragique épizootique (MHE), du fait des nouvelles analyses réalisées en Suisse infirmant la présence de la maladie, détectée dans deux élevages bovins suisses les 11 et 16 octobre derniers. Ces deux foyers ont été infirmés ce mardi 24 octobre par les autorités helvètes.

Six nouvelles communes jurassiennes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après le phénomène de sécheresse de l’été 2022. Les administrés concernés disposent d'un délai de 30 jours, à compter de la date de la publication de l’arrêté au journal officiel, pour déclarer un sinistre ou déposer auprès de leurs compagnies d'assurances un état estimatif de leurs pertes. Ces communes sont Andelot-Morval - Arlay - Ivrey - Salans - Val Suran  et Villards-d'Héria

De nouvelles mesures de restriction des usages de l’eau ont été prises par le Préfet du Jura. Ainsi, le secteur Nord Jura  a été placé « en alerte renforcée » pour les usages économiques et « en crise » pour les usages non économiques. Les autres secteurs maintiennent leur statut.

Ce mardi, le Préfet du Jura, Serge Castel,  a inauguré la première piste de défense forestière contre les incendies du Jura (DFCI), desservant le secteur de Lect/Montcusel.

La préfecture précise que « ce projet porté par les deux communes, accompagnées par l'ONF et le SDIS, et réalisé par une entreprise jurassienne, s'inscrit dans le déploiement du plan d'action de résilience du territoire face au risque feu de forêt dans le Jura ».

Cette nouvelle piste permet désormais l'intervention des engins de secours depuis le sommet sur le massif, améliorant nettement la défendabilité des massifs et leur accessibilité.

Selon des chiffres préfectoraux, « les travaux d'aménagement de cette piste de plus de 4km ont été soutenus par l’État dans le cadre du plan Fonds vert pour un montant de 73 000€, soit 80% du coût total ».

La Préfecture du Jura fait savoir que le Préfet du département a autorisé, pour une durée de trois mois, renouvelables, l’utilisation de drones par le groupement de gendarmerie départementale du Jura pour le secours à personne. La captation, l’enregistrement et la transmission d’images au moyen de caméras sur des aéronefs est donc provisoirement légal. Pour le représentant de l’état, cette décision vise à améliorer les modalités d’intervention. Et ce, « dans un contexte d’afflux touristique en période estivale ».

A l’initiative du préfet du Jura se sont tenues, hier, les Assises départementales de l’eau. Les collectivités territoriales, les acteurs socio-économiques et l’ensemble des partenaires compétents dans le domaine de l’eau étaient présents.  Les enjeux sont importants.

L’été 2022 est venu nous le rappeler. La préservation de la ressource en eau est une priorité. Ces Assistes départementales permettront d’associer tous les participants à l’écriture d’un plan d’action départemental à travers quatre thématiques : la préservation de la ressource et des milieux naturels, l’alimentation en eau potable, les différents usages et l’organisation et l’accompagnement des collectivités.

La préfecture du Jura indique dans un communiqué de presse que sept nouveaux postes de policiers nationaux ont été ouverts par Gérald Darmanin et rejoindront le département du Jura en septembre prochain.  Quatre fonctionnaires seront affectés dans la circonscription de sécurité publique de Dole et trois sur le secteur de Lons-le-Saunier.