Choix du secteur :
Se connecter :
 

La Fédération Française de Football a tranché. Le match, comptant pour le 8è Tour de Coupe de France, entre Limonest et Jura Sud devra être rejoué. Cette rencontre avait dû s’interrompre le week-end dernier en raison d’une panne d’éclairage. Finalement, elle se jouera le mercredi 30 novembre, avec inversion de terrain. Une option choisie car Jura Sud menait au score (3-2) lorsque l’incident est survenu. Précisons que le vainqueur de ce match recevra l’AC Ajaccio en 32ès de finale, début janvier.

Trois clubs francs-comtois sont encore en lice pour disputer le 8è Tour de la Coupe de France. Jura Sud (N2) affrontera le FC Limonest, un club de N3. Sochaux (L2) se déplacera à Thaon (N3). Belfort (N2) ira défier Haguenau (N2), le tombeur de Jura Dolois. Les matches se disputeront les 19 et 20 novembre. Il s’agira de l’ultime tour avant l’entrée en compétition des clubs de Ligue 1.

La rencontre du 7e tour de Coupe de France entre le FC Sochaux-Montbéliard et Hombourg-Haut se disputera finalement au Stade Auguste Bonal ce samedi 29 octobre. Le coup d’envoi sera donné à 14h. Les installations du club mosellan ne répondaient pas au règlement de la compétition. Rappelons que le vainqueur de ce match sera opposé à celui  de la confrontation entre Thaon à Sarre Union, deux clubs de national 3. Ce 8è tour de Coupe de France se disputera les 19 ou 20 novembre.

On connaît le tirage au sort des 7è et 8è tours de la Coupe de France. On notera l’entrée en lice des clubs de Ligue 2, et donc du FC Sochaux Montbéliard. Ainsi, les professionnels sochaliens iront défier Hombourg Haut, une formation de Régionale 2. A suivre également les matches : Jura Sud (N2) – Vaulx-en-Velin (N2), Haguenau (N2) – Jura Dolois (N3) et Vénus, une formation évoluant à Tahiti, face à l’ASM Belfort. Ces rencontres se disputeront le 30 octobre. Le 8è Tour est prévu le 20 novembre.

On connaît les affiches du 5è Tour de la Coupe de France de football en Bourgogne Franche-Comté. Les matches se disputeront les 8 et 9 octobre prochains. Parmi les rencontres à suivre :

Selongey (N3) – Racing Besançon (N2)

Besançon Football (N3) – Cosne (N3)

Sennecey le Grand (R3) – Jura Dolois (N3)

Bart (R2) – Jura Sud (N2)

Morteau Montlebon (N3) – Vesoul (R1)

La Joux Nozeroy (R3) – Saint Apollinaire (N3)

Bresse Jura (R1) – Belfort Sud (R1)

Champagnole (R1) – ASM Belfort (N2)

Pontarlier (N3) – UF Mâconnais (N3)

On connaît le tirage au sort du 4è tour de la Coupe de France. 64 équipes sont encore en lice.  On notera l’entrée en compétition des clubs de national 2.  Les matches se disputeront les 24 et 25 septembre prochains.

La Joux Nozeroy (R2) – Chevigny Saint Sauveur (R2)

Grand Besançon (D1) – Marsannay (R2)

La Chapelle de Guinchay (R1) – Racing Besançon (N2)

Saint-Vit (R1) – Jura Sud (N2)

Macon FC (R2) – Jura Dolois (N3)

Arcade Foot (R3) – Bresse Jura (R1)

Champagnole (R1) – Fontaine les Dijon (R2)

Morteau Montlebon (N3) – Valdahon Vercel (R1)

1er Plateau (D2) – Grandvillars (N3)

Lure (R1) -ASM Belfort (N2)

Vesoul (R1) – Noidanais (R2)

Bart (R2) – Frasne (R3)

Belfort Sud (R1) – Roche Novillars (R2)

Montfaucon (R2) – Pontarlier (N3)

Massif Haut-Doubs (D3) – Méziré Fesches (R3)

Audincourt (R1) – Besançon Foot (N3)

On connaît les affiches du 3è Tour de la Coupe de France. Les matches se disputeront les 10 et 11 septembre prochains.

Macon (D1) – La Joux Nozeroy (R2)

Pleure (D2) – Arcade Foot (R3)

Aromas ou Archelange (D3) – Sornay (R3)

Lons RC (R1) – Maconnais (N3)

Val d’Amour (R2) – Bresse Jura (R1)

Montmorot (D1) – Champagnole (R1)

Grandvaux Foot (D2) – Sennecey-le-Grand (R3)

Jura Lacs (R1) – Macon FC (R2)

Coteaux de Seille (R3) – Jura Dolois (N3)

Thise Chalezeule (D2) – Besançon Football (N3)

FC du 1er Plateau (D2) – Baume-les-Dames (R1)

Roche Novillars (R2) – Pouilley-les-Vignes (R2)

Lac Remoray Vaux (D2) – Montfaucon (R2)

Orchamps Vennes (R3) – Frasne (R3)

Ornans (R1) – Valdahon Vercel (R1)

Rioz/Etuz/Cussey (R2) – Pontarlier (N3)

Massif Haut-Doubs (D3) -Marnay (R3)

FC Lièvremont (D1)  – Grand Besançon Football (D1)

Etalans (D2) – Saint Vit (R1)

Pont de Roide Vermondans (R1) – Morteau Montlebon (N3)

Pays Maîchois (R2) – Vesoul (R1)

Pierrefontaine (D3) – Grandvillars (N3)

On connaît le tirage au sort du 1er Tour de la Coupe de France dans la région. Les matches se disputeront les 20 et 21 août prochains. Parmi les rencontres à suivre :

Clerval – Mathay

Sous Roches – Hérimoncourt

Avoudrey – l’Isle sur le Doubs

Guyans Vennes – Voujeaucourt

Dambelin – le Russey

Les Fontenelles – Essert

Bavans – Pierrefontaine les Varans

Plaimbois du Miroir – Villars Sous Ecot

Orchamps Vennes – Saint Hippolyte

Delle – Trévillers Thiébouhans

Le Châteleu – Frasne

Les Fins – Lac Remoray Vaux

Foncine/Fort du Plasne – Lièvremont

US Laveron – Doubs

Amathay Longeville – Mont d’Usier

Charquemont – Dannemarie

AS Besançon Ouest – Les Forges

Etalans – Drugeon

Haut Lison – Quatre Monts

La chaux de Gilley – Massif Haut-Doubs

Les Sapins – Entre Roche

Sirod – Chaux du Dombief

Montandon – Châtillon Devecey

Gevry – La Barêche

SP Besançon – Emagny/Pin

Bressey Spartak – Pouilley les Vignes

FC 1er Plateau – Mouchard

Mont de Gy – Myon

Mahoraise Besançon – Saône Mamirolle

Foucherans – Grand Besançon

Us Doubs Sud – Triangle d’Or

Velotte – Val de Norges

Clémenceau Besançon – Genlis

Amagney/ Marchaux – RC Saônois

Beure – Aignay Bagneux

Brenne Orain – Avanne Aveney

Vingeanne – Jura Nord

Jura Stad’FC – Thise Chalezeule

Val de Loue – Roche Novillars

Petite Montagne – Montmorot

Sud Revermont Marconnay

Avec un parcours historique en coupe de France qui l'a hissé jusqu'en finale, l'Entente Sportive Besançon féminin a réalisé avec des moyens financiers limités une saison plus que réussie.

 

Avec une quatrième place en Ligue Butagaz Énergie, un quart de finale de coupe d'europe et une belle aventure en coupe de France, la saison 2012/2022 de l'ESBF peut-être considérée comme une belle réussite. Le club bisontin confirme avec ces belles performances son retour au premier plan du handball féminin français. Pour rappel, les rouges et blanches n'avaient plus atteint la finale de la coupe de France depuis la saison 2004/2005, où elles avaient soulevé le titre. « En début de saison c'était pour moi une année qui s'annonçait un peu compliquée », témoigne le président du club Daniel Hournon. « Au final ça n'a pas été le cas du tout. Je suis plus que satisfait des résultats que nous avons obtenus ».

 

Lutter avec des moyens limités

 

Une réussite encore plus satisfaisante lorsque l'on connaît le budget du club, assez limité depuis la descente en division 2 de 2008. « L'ESBF brille avec ses propres moyens. On est un club formateur. On fait jouer de jeunes joueuses du centre de formation ou d'autres qui n'ont pas encore le statut international », confirme le président. Tous les espoirs sont permis chez Les Engagées, qui rêvent de soulever au plus vite le titre de première division. Pour obtenir ce trophée, qui lui échappe depuis 2002, le club bisontin compte s'appuyer sur ces joueuses « made in ESBF », tout en les entourant de joueuses plus confirmées. 

L'interview de la rédaction / Daniel Hournon, président de l'ESBF

 

Ce vendredi 4 février à 21h, au gymnase de Clénay, au nord de Dijon, le Besançon Académie Futsal disputera son 32ème de finale de Coupe de France de Futsal face au club du FC Dijon-Clénay. Pour le Besançon Académie Futsal, ce match historique est l’occasion de marquer un peu plus l'histoire du club en se qualifiant pour un 16ème de finale, de confirmer son très bon début de saison, et d'ancrer l'essor du futsal dans le paysage sportif bisontin. La rédaction a rencontré Paul Rochefort, directeur technique du Besançon Académie Futsal et entraîneur de l’équipe 1ère.

 

Dans quel état d’esprit êtes-vous, à l’approche de ce match ?

Bien, très bien. On est content d’avoir fait ce parcours, et de pouvoir le continuer. On s’est bien préparé pour ça, donc on se sent bien !

 

Vous êtes satisfaits de votre parcours jusqu’à présent ?

Très satisfait oui, ça faisait partie des objectifs qu’on s’était fixé, donc on est toujours content quand ils sont atteints. Donc maintenant on révise, on va voir nos ambitions à la hausse, et on va essayer d’aller le plus loin possible.

 

Cela vient appuyer tout le travail effectué au sein du club ?

Exactement. C’est une grosse satisfaction puisque ça récompense le travail mis en place au club depuis quelques années, ainsi que les bonnes performances de la saison. Que ce soit sur l’ensemble du club et sur l’accès aux compétitions. Parce que concernant le travail du club, il y a plusieurs axes de développement. Aujourd’hui on parle de la compétition, mais dans toutes les équipes il y a de bonnes performances. Notre équipe réserve monte en régionale 2, on a aussi une équipe 3 qui va jouer en départementale 1. Et puis nos féminines tournent fort aussi, puisqu’elles sont qualifiées en coupe pour la finale départementale, elles accèdent à la finale régionale, et tout ça en étant premières de leur championnat. Tout fonctionne bien, on est très satisfait, et le 32ème vient mettre en lumière tout ce travail.

 

Vous affrontez Dijon-Clénay, ancien pensionnaire de D2 Futsal au niveau national. Cette équipe va être difficile à battre ?

Oui c’est clair. C’est une équipe très forte. On joue à l’extérieur, mais ce sont nos voisins, on les connaît bien, et puis j’ai des relations particulières parce que j’ai aussi entraîné là-bas. C’est une équipe que j’apprécie. Les deux clubs se connaissent et s’entendent bien, donc ça va être un bon match dans sa globalité.

 

Ce match est important, peut-il servir de référence pour ancrer le futsal dans le paysage sportif bisontin ?

Complètement oui. C’est clair que si on arrive à passer ce tour, on va marquer un gros coup. C’est comme ça qu’on l’appréhende. Un 16ème de finale ça ne se refuse pas, donc on va y aller à fond. On va tout donner pour l’emporter.

 

Cette rencontre sera donc le reflet de tout le travail accompli en amont au sein du Besançon Académie Futsal ?

Oui, et en tant que directeur technique du club, je ne peux pas m’empêcher de parler de l’ensemble de ce qu’on fait en interne, et de mettre en valeur le travail de l’ensemble des dirigeants du comité directeur. On parle de la compétition, mais il y a aussi tout le travail autour de la formation. On peut même dire que les performances en compétition sont le fruit du travail de formation, parce que dans l’équipe actuelle, il y a des joueurs qu’on a formés en U18, qui sont désormais au club depuis quelques années. Nous sommes aussi labellisés aujourd’hui, donc il y a tout un travail de fond derrière tout ça. Ainsi que tous les autres aspects, l’accès aux loisirs du club, avec l’officialisation de la section loisir cette saison. La section handisport qui continue son développement aussi, ça fait partie de nos valeurs, et on essaye de mettre tout ça en lumière.