Choix du secteur :
Se connecter :
 

Jura Sud disputait un quatrième match de préparation ce samedi après-midi. A Monistrol-sur-Loire, le groupe de Valentin Guichard a vaincu le FC Chamalièresn qui évolue également en N2,  sur le score de 5 buts à 1. Zakouani, Inchaud, Mansour et Nsingi (X2) ont permis aux Jurassiens de l’emporter.

Jura Sud poursuit sa préparation en vue de sa prochaine saison en national 2. Le club jurassien dispute un nouveau match de préparation ce mardi soir, à 18h. Les Jurasudistes vont affronter l’équipe de Villefranche, qui évolue en national. On notera la qualité de cette formation rhodanienne qui a disputé ces deux dernières saisons les barrages d’accession en Ligue 2. La rencontre se jouera à Gueugnon.

Jura Sud Foot annonce l’arrivée pour la saison prochaine de Mara Wagué, défenseur central de 25 ans en provenance de Jura Dolois Football. Le club vient renforcer sa défense centrale après la perte d’El Oihab Abdou, touché aux ligaments croisés au mois de mars. Mara Wagué, un puissant gaucher, a évolué chez les jeunes à l'USM Gagny avant de rejoindre EA Guingamp, puis USC Concarneau (N1). Blessé une partie de la saison, il a ensuite rejoint Jura Dolois Football, club dans lequel il évoluait depuis 2018.

Plus que quelques heures à attendre pour les footballeurs de Jura Sud. Ce dimanche, à 18h30, les Jurassiens affrontent l’AS Saint-Etienne pour le compte des 16ès de finale de la Coupe de France. Cette génération, coachée par Valentin Guichard, peut entrer dans l’histoire. Jamais le club du président Edmond Perrier n’a atteint ce niveau.  Dans le Jura, on espère revivre les mêmes sensations qu’en 1998. Cette année-là, les Jurasudistes avaient battu les Verts en 64ès de finale de l’épreuve. Un exploit que personne n’a oublié.

C’est officiel, le 16ieme de finale de la Coupe de France de football, opposant Jura Sud à l’AS Saint-Etienne, se disputera le dimanche 2 janvier, à 18h30, à Louhans.

Après sa victoire contre Saint-Denis samedi soir (5-2), Jura Sud connaît son adversaire pour les 16ès de finale de la Coupe de France. Le tirage au sort s’est prononcé. Les Jurasudistes affronteront l’AS Saint-Etienne, qui évolue en Ligue 1. La rencontre se disputera le 2 ou le 3 janvier prochain. Un bel évènement se prépare dans le Jura.

L’aventure sochalienne en Coupe de France s’arrête déjà. Cet après-midi, le groupe d’Omar Daf s’est incliné aux tirs au but contre le FC Nantes dans le cadre des 32ès de finale. A l’issue du temps réglementaire, le tableau des scores affichait 0-0.

En revanche, Jura Sud s’est qualifié pour les 16ès de finale. Les Jurassiens ont vaincu Saint-Denis sur le score de 5 buts à 2. C. M'Buyi (9è) et (34è), L. Faucher (43è), E. Kasong Yav (50è) et A. Khaled (73è) sont les héros du jour.

Après avoir éliminé Bourg-en-Bresse, pensionnaire de National 1, au tour précédent, Jura Sud fera face à Saint Denis, club de l’Ile de la Réunion. Le coup d’envoi sera donné ce samedi 18 décembre à 16h au stade de Moirans-en-Montagne.


La qualification en ligne de mire

Jura Sud espère bien continuer son parcours dans la reine des compétitions. Après avoir écarté des clubs de division inférieurs jusqu’au 8ème tour, les joueurs de Valentin Guichard ont réussi une grande performance en allant s’imposer à Bourg-en-Bresse, qui était leader du championnat de National 1 à ce moment-là, pour se hisser en 32ème de finale. Alors forcément, lorsqu’on s’apprête à recevoir une équipe de Régional 1 pour obtenir une place en 16ème de finale, on se prend à rêver. Jura Sud à l’opportunité d’atteindre ce stade de la compétition pour la quatrième fois de son histoire, après 1999, 2014 et 2015. Mais ce match, qui peut paraître simple sur le papier, n’aura rien d’évident. Le Saint Denis FC, arrivé dans le Jura après un long voyage de 9000 kilomètres depuis l’Ile de la Réunion, n’aura rien à perdre face à Jura Sud. Ils l’ont d’ailleurs démontré au tour précédent, en allant s’imposer face au Canet Roussillon, pensionnaire de National 2 tout comme Jura Sud. On devrait donc assister à une belle bataille ce samedi à 16 h.


« On ne sous-estime pas cette équipe de Saint-Denis » Valentin Guichard.


« On est favori »

Valentin Guichard, l’entraineur de Jura Sud, ne prend pas se match à la légère. Il ne veut cependant pas changer ses habitudes de travail, peu importe la rencontre qu’il prépare. « On a préparé ce match comme les précédents matchs de coupe et comme les matchs de championnat. On a bien étudié notre adversaire, notamment leur match face au Canet Roussillon au tour précédent ». Évoluant deux niveaux au-dessus du Saint Denis FC, les Jurassiens se savent favoris. « Effectivement on sera favori, car on joue ce match à domicile, mais également car les conditions climatiques nous seront favorables. Il fait plus de 30 degrés actuellement à la Réunion, donc ça sera difficile pour notre adversaire de s’acclimater au froid Jurassien » nous confie l’entraîneur de Jura Sud. Malgré tout, Valentin Guichard et ses troupes aborderont ce match avec beaucoup d’humilité, pour éviter une déconvenue qui les priverait d’un 16ème de finale, et donc, d’un potentiel match face à une équipe professionnelle.  


Interview de la rédaction, Valentin Guichard (entraîneur de Jura Sud) :

 

Le 18 décembre prochain, Jura Sud affrontera le club de Saint-Denis de la Réunion pour le compte des 32ès de finale de la Coupe de France.  Sur le papier, la qualification paraît probable, mais le Président Edmond Perrier se souvient qu’il y a deux ans sa formation s’était inclinée face à l’équipe de Saint-Pierre, qui, malgré le froid, s’était imposée dans le Haut-Jura. A Jura Sud, on se prépare pour cette nouvelle échéance. L’objectif est clairement affiché, Il faut décrocher la qualification pour espérer jouer un club de Ligue 1 en 16è de finale.

L'interview de la rédaction / Edmond Perrier ( président de Jura Sud)

Le FC Sochaux Montbéliard et Jura Sud connaissent leur adversaire pour les 32ès de finale de la Coupe de France. Le FCSM recevra Nantes, qui dispute le championnat de Ligue 1,  les 18 ou 19 décembre prochains. Quant à Jura Sud, le club recevra Saint Denis de la Réunion le 18 décembre à Moirans-en-Montagne.