Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce vendredi soir, dans le cadre de la 11è journée de ProLigue, le Grand Besançon Doubs Handball (10è) reçoit Pontault Combault (6è). Le coup d’envoi du match sera donné à 20h15. La semaine dernière, suite à leur défaite à Dijon, les handballeurs bisontins mettaient un terme à cinq matchs sans défaite ( 2 nuls et 3 victoires). La déception est encore de mise, d’autant plus que l’équipe s’est inclinée de deux buts seulement. Néanmoins, ce résultat est loin d’être une contreperformance, la formation de Benoît Guillaume ayant réussi à tenir tête à Dijon Métropole, l’actuel deuxième du championnat.

Demain soir, le club veut gagner et faire toujours du palais des sports une citadelle imprenable. « Bien jouer ne suffit pas, il faut l’emporter » clame le coach bisontin. Sa formation part un peu de l’inconnu face à Pontault Combault, qui alterne le chaud et le froid depuis le début de saison. En tout cas, le GBDH sait qu’il le potentiel pour rivaliser avec les meilleurs. Il l’a montré lors des six dernières rencontres. Un capital confiance  qui peut faire la différence.

L'interview de la rédaction / Benoît Guillaume

Répondant à un appel à projet de la fédération française de handball, la Ville de Besançon et l’ESBF ont organisé ce mardi soir, au Palais des Sports, l’opération « Hand pour elles ». L’objectif étant de promouvoir l’accès à la pratique sportive pour les jeunes filles éloignées des terrains de sport.

Pour cette vraie manifestation sportive, organisée dans le cadre périscolaire, après deux années d’interruption en raison de la pandémie, ce sont 70 filles, âgées de 9 à 10 ans, issues de neuf écoles des quartiers prioritaires de la ville ont répondu présent.  Comme le souligne, Théo Bryère, le responsable du secteur amateur à l’ESBF, « l’objectif est avant tout de prendre du plaisir, avant de penser au résultat et à la performance sportive ». Tout le monde espère que ces jeunes filles auront envire de poursuivre l’aventuSPORre et de s’investir dans ce sport collectif, au sein d’un club dont le savoir-faire en termes de formation n’est plus à prouver.

Le reportage de la rédaction : Frédérique Tournoux, coordinatrice périscolaire en charge du projet, et Théo Bryère, le responsable du secteur amateur à l’ESBF

 

L’ESBF s’est qualifiée pour la phase de poules de la Coupe d’Europe de handball féminin. Les filles ont vaincu l’Atlético Guardes sur le score de 30 – 24 ce dimanche soir en Espagne lors du match retour du 3è tour de cette compétition. Les Bisontines connaîtront leurs adversaires pour la suite de cette aventure européenne  ce jeudi.

La victoire est nette et belle. Les U18 nationaux du Grand Besançon Doubs Handball  ont confirmé ce dimanche après-midi ce qui était plus qu’une éventualité. Effectivement, grâce à leur domination sur Belfort, les Bleus sont désormais mathématiquement assurés de disputer le tableau haut du championnat de France. Ce jour, sur leur parquet, ils n’ont pas fait dans la dentelle en atomisant leur voisin franc-comtois sur le score de 41 à 22. Karim Bensedira, le coach bisontin, calme et décontracté sur le banc de touche, félicite ses joueurs.

GBDH BELFORT 9

Désormais, même s’il reste encore deux journées dans ce championnat, le coach va préparer ses joueurs à l’échéance de janvier prochain. Effectivement, comme chaque saison, on serait tenté de dire que les choses sérieuses vont commencer dans deux mois, même si cette qualification est bien méritée. Le groupe s’est  préparé, depuis le mois d’août dernier, pour atteindre cet objectif. Du côté des joueurs, on attend les futures échéances avec impatience. Un  bon moyen de se confronter avec le cran supérieur du haut niveau.

L'interview de la rédaction

GBDH BELFORT 22

La bonne série s’est arrêtée hier soir au Grand Besançon Doubs Handball. Les Bisontins se sont inclinés sur le score de 24 à 26 à Dijon. Le groupe de Benoît Guillaume disputait la 10è journée de championnat en ProLigue.

Il y a du handball ce vendredi soir. Dans le cadre de la 10è journée de championnat, le Grand Besançon Doubs Handball, désormais 8è au classement, se déplace sur le parquet de Dijon Métropôle, qui occupe actuellement la 2è place de ProLigue. La tâche s’annonce difficile pour le groupe de Benoît Guillaume, qui devra notamment composer avec l’absence de Thibaut Arteaga, qui souffre d’une grave entorse à la cheville droite

Le Grand Besançon Doubs Handball  compte désormais dans ses rangs une nouvelle recrue. C’est la sixième de la saison. Abdoulah Mané porte de nouveau les couleurs du club du président Christophe Vichot. Agé de 25 ans, il arrive en provenance de Macédoine. Les supporters bisontins pourront très prochainement voir évoluer de nouveau leur « choucchou » au Palais des Sports Ghani Yalouz.

Après une petite pause bien méritée, les U18 nationaux du Grand Besançon Doubs Handball retrouvaient la compétition ce dimanche. Quasiment assuré de jouer les play-offs, le collectif de Karim Bensedira entend terminer de la plus belle des manières cette deuxième partie de saison régulière. Ce dimanche, il est allé chercher la victoire à Plobsheim.

Après une première mi-temps, compliquée, durant laquelle les consignes n’ont pas été respectées, le groupe s’est ressaisi. La victoire est nette et sans contestation. Score final 37 à 23. Dimanche prochain, place au derby, avec la réception de Belfort.

Le Grand Besançon Doubs Handball retrouve des couleurs. Le groupe de Benoît Guillaume s’est imposé sur le score de 27 à 26, hier soir, au Palais des Sports, contre Valence. La formation disputait la 9è journée de championnat en ProLigue. Seule ombre au tableau  pour apprécier pleinement cet épilogue heureux, la sortie sur blessure de Thibaut Arteaga en début de première période.

Dans le cadre de la 9è journée de ProLigue. Le Grand Besançon Doubs Handball reçoit Valence ce vendredi soir. Le coup d’envoi du match sera donné à 20h15. Après cette courte pause d’une dizaine de jours, les handballeurs bisontins reviennent à la compétition. Avec sept points, les deux formations sont au coude à coude au classement. On constate néanmoins  un léger avantage pour les visiteurs, qui occupent actuellement la 11è place.