Choix du secteur :
Se connecter :

Reprise de l'entraînement pour les joueuses de l'ESBF

Publié le 21 Juil. 2021 à 18:07
Tags: esbf | Handball | handball féminin | Besançon |
Lecture: min
Reprise de l'entraînement pour les joueuses de l'ESBF Les joueuses de l'ESBF ont repris l'entraînement ce mardi 20 juillet Photo Facebook de l'ESBF
Les joueuses de l’ESBF ont retrouvé le parquet du Palais des Sports ce mardi matin. Un premier entraînement axé sur le physique, sous la houlette de leurs nouveaux entraîneurs Sébastien Mizoule et Tom Garnier. Elles disposent de sept semaines de préparation estivale, où les bisontines enchaîneront des séances de musculation, de physique, de course, de handball, ponctuées par des matchs amicaux, avant la reprise de la compétition qui se tiendra le 8 septembre.

 

Un groupe en forme et enthousiaste

 

« Tout le monde était content de se retrouver ce matin. J’étais content de retrouver le groupe » souligne Sébastien Mizoule, le nouveau coach de l’ESBF. Un groupe au complet, sans blessée, qui a débuté par une première séance afin de développer le côté musculaire, hormis deux joueuses absentes : Sakura Hauge qui disputera les Jeux Olympiques de Tokyo, et Kiara Tshimanga qui disputera le Championnat Europe U19. « On va aborder cette saison le plus simplement du monde. Tout d’abord par un travail axé sur le développement des capacités physiques dans un premier temps. Et puis surtout s’attacher à jouer au handball, et créer du lien avec l’équipe qui est en recomposition » explique l’entraîneur. Un chantier surtout « handballistique » selon Sébastien Mizoule, convaincu de la bonne forme physique des Engagées qui a été confirmé par le test VMA effectué dans la matinée. « Avec les cadres qui nous ont quittés l’année dernière, il va falloir retrouver une nouvelle dynamique et une nouvelle façon de jouer » précise le coach.

 

Un entraîneur d’expérience, imprégné du club

 

Avec un staff qui a aussi beaucoup changé, d’autres aspects seront apportés à l’ESBF cette année, mais sans bouleversement qui viendrait perturber le groupe. En effet, la plupart de ces membres sont originaires du club, et veilleront à perpétuer sa philosophie. Tout comme Sébastien Mizoule, le nouvel entraîneur qui fut pendant quatre ans adjoint et préparateur physique de la première division du HBC Nîmes, mais déjà très bien imprégné de l’ESBF par ses 6 années passées au club, où il était notamment responsable du centre de formation et entraîneur de l’équipe réserve. L’ESBF ressemble par ailleurs beaucoup à ce qu'il a connu à Nîmes, « un club familial, où on véhicule les mêmes valeurs. Mais aussi dans le jeu, tout ce qui est travail défensif et travail physique » explique le coach. « Je m’y retrouve complètement, donc à partir de là je ne vais pas changer énormément de choses. Je vais m’appuyer sur ce que je sais faire, sur ce que j’ai vécu, et sur ce que j’ai vu aux côtés de Raphaëlle (Tervel), Sandrine (Delerce) et Philippe (Monnier-Benoit) l’année dernière, et les cinq années passées. On va continuer dans cette lignée ».

 

Un début de championnat très rythmé

 

« On ambitionne toujours d’être européen à chaque saison. On ne va pas se cacher, chaque année c’est l’objectif, donc on va tout mettre en place pour l’atteindre » affiche l’entraîneur de l’ESBF. Mais le début de championnat sera ardu. Un début de championnat des plus compliqués depuis qu’il est à Besançon confie-t-il. Sept matchs seront joués, dont six contre des équipes présentes en play-offs la saison dernière. Des déplacements difficiles à Brest et à Metz sont à venir. « On va avoir un début de saison très copieux » souligne Sébastien Mizoule. En tout cas les esprits sont préparés, les corps échauffés, et les Engagées n’ont qu’une hâte : refouler le parquet et faire trembler les filets.  

 

Interview de Sébastien Mizoule, entraîneur de l'ESBF :

 

Dernière modification le mercredi, 21 juillet 2021 18:54
Publié dans Actualités, A la une, Sport