Choix du secteur :
Se connecter :
 

L’inquiétude est grande chez certains hommes et femmes politiques français qui n’ont pas encore obtenu leurs 500 parrainages pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle d’avril prochain. Ainsi, à quelques jours de l’échéance, prévue le 4 mars, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Eric Zemmour et Christiane Taubira pourraient ne pas obtenir le nombre de signatures nécessaires pour valider leur candidature.  La rédaction a rencontré Séverine Vezies, responsable bisontine de la France Insoumise dans le Doubs, et Julien Odoul, élu du Rassemblement National en Bourgogne-Franche-Comté.

Paroles de soutiens

Pour Sévérine Vezies, « ce serait un vrai problème démocratique si le candidat de la France Insoumise et de l’Union Populaire ne pouvait se présenter à cette élection ». A la France Insoumise, une proposition de loi avait été déposée en 2021 « pour qu’une investiture populaire, composée du soutien de 150.000 citoyens, soit instaurée ». Elle faisait écho à une réflexion déjà engagée sur le sujet par l’ancien Premier Ministre Lionel Jospin en 2012. Pas question pour le parti, que les 300.000 soutiens, référencés sur le site internet « melenchon2022 », ne soient pas représentés au printemps prochain.

Julien Odoul attend « un sursaut républicain et démocratique ». « Marine Le Pen doit être candidate à l’élection présidentielle. Elle représente des millions de Français. Elle a rassemblé onze millions d’entre eux  en 2017. Toutes les études d’opinion la placent au second tour de l’élection. Ce serait inconcevable s’ils ne pouvaient pas être représentés ? Ils ne pourraient pas exprimer leurs idées et leurs opinions ? » explique Mr Odoul. Et de conclure : « Le parrainage n’est pas un soutien ou une adhésion, c’est un droit démocratique et l’autorisation que l’on donne à un candidat,  qui est légitime à représenter la voix de millions de Français ».

Le reportage de la rédaction / Séverine Véziès - Julien Odoul

Philippe Poutou, candidat du NPA à l’élection présidentielle, viendra faire campagne à Besançon le 9 mars prochain. Il tiendra notamment un meeting  à 20h au Kursaal. Un temps sera également pris avec la presse en fin d’après-midi.

Jean Lassalle, candidat à l’élection présidentielle 2022, sera dans le Jura le 10 février prochain. Le député de la 4è circonscription des Pyrénées-Atlantiques, fondateur du mouvement « Résistons avec Jean Lassalle »,  est attendu à Orgelet et à Champagnole, où il devrait notamment rencontrer des maires, à 19h, avant de tenir une réunion publique à 20h.

Jusqu’au premier tour des élections présidentielles, en avril prochain, Plein Air a décidé de donner la parole aux jeunes francs-comtois. En compagnie des étudiants en licence 3 Info’Com  de la faculté des lettres de Besançon, nous allons à la rencontre des 18-25 ans pour savoir ce qu’ils attendent du prochain Président de la République.

Cette semaine, c’est Alicia qui s’y est collée. Elle a rencontré une étudiante qui espère que le prochain président de la République s’intéresse davantage aux sujets qui préoccupent les Français et qu’il soit beaucoup plus  en adéquation et en proximité avec ses concitoyens.

Le reportage de la rédaction

La phase d'inscription des électeurs à l'investiture populaire des 27-30 janvier prochains est terminée. Selon les militants, 467.000 personnes ont fait la démarche de s’inscrire. En juillet 2021, la porte-parole du mouvement avait espéré atteindre 300.000 votants.

Le résultat des votes devrait être annoncé le dimanche 30 janvier vers 19 h. Sept candidats seront sur la ligne de départ : Christiane Taubira, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Charlotte Marchandise, Anna Agueb-Porterie et Pierre Larrouturou.

Dans un écrit adressé aux rédactions, Jean-Baptiste Gagnoux dissipe tout malentendu quant à la candidature de Justine Gruet aux législative de juin prochain sur la 3è circonscription du Jura, après le choix du député LR Jean-Marie Sermier de ne pas se représenter. Jean-Baptiste Gagnoux salue l’engagement politique du parlementaire jurassien après ses 20 années aux responsabilités et apporte « tout son soutien » à son adjointe à la santé.

« La question d’être candidat à la députation s’est posée. J’ai fait le choix de rester le Maire des Doloises et des Dolois afin de poursuivre mon engagement à leur service et de travailler pour mener à bien les projets indispensables à notre Ville, tout comme au Conseil Départemental » écrit-il .

Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à l’élection présidentielle d’avril prochain, et Xavier Bertrand, l'un de ses conseillers,  seront dans le Doubs ce jeudi. A 10h15, ils visiteront une exploitation agricole à Villers-le-Lac. Puis une table ronde est prévue, en présence d’Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée Nationale, et des acteurs du secteur sur le thème de l’agriculture, à la salle des fêtes de la commune du Haut-Doubs. Au programme l’après-midi, un déplacement dans une exploitation agricole à Pelousey, avant une réunion publique en présence d’Annie Genevard et du sénateur Jacques Grosperrin, à 18h30, à Micropolis.  

Dans la course à l’Elysée. Alors que Christine Taubira a annoncé ce dimanche, dans les colonnes de Libération, sa participation à la primaire à gauche et qu’elle « en acceptera le verdict », Marie Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, apporte son soutien à l’ancienne garde des sceaux « dans sa volonté d’unifier la gauche ». « La division de la gauche est un crève-cœur autant qu’une garantie de ne pas voir triompher nos valeurs » a tweeté Mme Dufay.


La députée du Doubs Annie Genevard fait partie de la garde rapprochée de Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains, à la présidentielle d’avril prochain. La présidente de la région Ile-de-France, qui vient d’inaugurer son QG de campagne dans le XVIIè arrondissement de Paris, a également présenté l’équipe qui sera à ses côtés tout au long de cette campagne. Annie Genevard est l’une des quatorze conseillers politique désignés par Valérie Pécresse.

Ce vendredi 17 décembre, le comité de soutien à Yannick Jadot, candidat Europe Ecologie Les Verts à la présidentielle de 2022, a vu le jour à Besançon. Soutenu par Anne Vignot, Maire de Besançon et Présidente du Grand Besançon, et Besançon, il rassemble des élus, militants d’EELV, de Génération.s et de Génération Ecologie, et des citoyens. Son objectif est « d’animer la campagne et  mettre en lumière les initiatives citoyennes locales écologistes et sociales qui fonctionnent ».

EUROPE ECOLOGIE LES VERTS COMITE DE SOUTIEN 2

Toutes les personnes qui souhaitent rejoindre ce collectif peuvent se faire connaître, via l’adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.