Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce n’est pas surprenant, vu les conditions météorologiques que nous avons connues cet été. Les piscines bisontines ont battu des records de fréquentation durant cette période estivale. 120.000 personnes ont été accueillies. Des chiffres historiques. La seule piscine de Chalezeule représente près de la moitié de ces statistiques records. La piscine Port Joint et le complexe Lafayette complètent le tableau.

Preuve du côté exceptionnel de cet été 2022, les fréquentations combinées des étés 2020 et 2021 ne permettent pas d’atteindre les chiffres de cette année. Autre donnée significative : « sur les 20 dernières années, seule la canicule de 2003 a vu la piscine de Chalezeule accueillir plus de monde durant un été ». Pour Simon Devaux, le responsable des piscines et patinoire de la Ville de Besançon, ces excellents chiffres s’expliquent par les conditions climatiques, mais aussi grâce à la qualité des équipes. Malgré la fréquentation record de cet été 2022, aucun des trois lieux de baignade n’a connu de fermeture, même temporaire, liée à de désagréments techniques et sécuritaires.

Le succès des créneaux du matin

M. Devaux constate une belle fréquentation durant les créneaux du matin. Avec des températures atteignant les 25/30° en milieu de matinée, les différents sites ont été pris d’assaut dès 10h. La sécurité des baigneurs est la priorité de tous les instants. D’ailleurs, la Ville de Besançon compte bien améliorer encore la qualité d’accueil au sein de ses infrastructures.  Le bilan est positif. Le service des sports est satisfait. Simon Devaux rappelle « qu’un accueil 7 jours sur 7 a été assuré  en juillet et août, permettant de proposer,  notamment  aux familles qui ne peuvent pas partir en vacances,  des équipements de loisirs et ludiques ». Le public, locaux et touristes,  ne s’en est pas privé.

L'interview de la rédaction / Simon Devaux

Alors que la société Vert Marine a décidé de fermer une trentaine de ses piscines, dont celles des Fins et de Champagnole, à Malbuisson, le centre nautique, dont la gestion est désormais confiée au groupe RECREA, reste ouvert. Didier Hernandez, le président du syndicat mixte des Deux Lacs, l’assure.

Bien évidemment, dans un souci de bonne gestion de l’argent public,  les factures liées à l’énergie et les coûts de fonctionnement sont scrutés à la lettre, mais les nageuses et nageurs peuvent continuer de profiter  pleinement des installations.  Régulièrement, la directrice de la structure établit un rapport sur les dépenses énergétiques consenties à destination des élus. L’électricité et le gaz faisant partie des postes les plus coûteux. En tout cas pour le moment, la situation est maîtrisée et rien ne laisse supposer que les vestiaires seront moins chauffés ou que l’eau baissera en température cet hiver.

Un nouveau système de chauffage

Face à cette situation, les élus réfléchissent à l’installation d’un nouveau système de chauffage. Plusieurs pistes sont évoquées, mais rien n’est acté. Tant la meilleure source d’énergie est difficilement identifiable.  Même le prix des pellets et des granulés est majoré. Le solaire est une possibilité qui n’est pas écartée, mais cette énergie peut-elle répondre aux besoins de l’établissement ?

L'interview de la rédaction / Didier Hernandez

Un peu de légèreté en cette période difficile. Ce vendredi, à 18h, la Maison de Quartier des Pareuses organise le 1er Championnat du Monde de Pong Œuf. Cette activité, issue des équipes d’animation de la structure pontissalienne, pourra être testée. A l’issue de ce tournoi et de ses phases qualificatives, qui accueillera une soixantaine de personnes, le champion du Monde de Pong Œuf sera désigné.  Le principe est simple. Comme dans le célèbre jeu de société « Puissance 4 », les participants vont tenter de former une ligne de quatre balles de ping pong dans une grande boite d’œufs, placée à quelques centimètres d’eux sur une même table.

nicolas oeuf roche DD

Mixité sociale et plaisir de se rencontrer

Plus que l’animation, c’est avant tout le plaisir de se rencontrer et de partager un moment convivial qui donnent tout l’intérêt à cet évènement. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du dispositif « quartiers d’été » qui permet aux structures sociales d’une ville  de proposer des animations, durant toute la période estivale, aux habitants d’un territoire qui ne peuvent partir en vacances. A Pontarlier, plusieurs évènements ont été proposés en juillet et août.

Il reste encore une dizaine de places pour participer à la 1ère édition du Championnat du Monde de Pong Œuf. Pour s’inscrire, n’hésitez pas à contacter la Maison de Quartier des Pareuses en composant le 03.81.46.55.42

L'interview / Nicolas Roche

Et si on profitait de cette période estivale pour découvrir le complexe nautique Aqua2Lacs, implanté à Malbuisson ? En plus de son cadre majestueux, avec une vue imprenable sur le lac Saint-point et les sapins du Haut-Doubs, la structure regorge d’atouts qui savent convaincre les visiteurs.

Désormais, la gestion de l’établissement est confiée à la société Récréa, le leader dans le domaine de la délégation en matière de  gestion des centres aquatique. Kajsa Biard est la nouvelle directrice du site du Haut-Doubs. Comme le veut la coutume, qui dit nouvelle direction, dit quelques nouveautés. Ainsi, l’espace fitness a été développé. D’une superficie de 145 m2, il contient des appareils en tout genre pour garder la forme. Ainsi, pratiquants néophytes et confirmés peuvent venir occuper les  lieux. Le ski club de Mouthe a choisi de venir profiter de temps à autre de l’endroit.  C’est donc tout en espace qui est à la disposition des visiteurs. A Malbuisson, il est possible aussi, grâce à un pass complet, de se rendre dans l’espace Wellness, avec son sauna, son hammam, sa fontaine à glace et sa tisanerie et la piscine, avec son bassin de 25 mètres, sa pataugeoire et son pentagliss. Durant tout l’été, la plage extérieure est ouverte. Petits et grands peuvent se prélasser mais également se divertir avec le  ventrigliss, les tables de ping pong et le Splash Pad.

L'interview de la rédaction : Kajsa Biard

 

MALBUISSON COMPLEXE NAUTIQUE BIARD KAJSA

Un peu de culture

Kajsa Biard entend mettre ses compétences dans les domaines de la culture et de l’évènementiel au service du centre nautique. Deux rendez-vous sont déjà programmés. Un Aquaciné aura lieu le 10 septembre prochain. Dans le bassin, sur des fauteuils gonflables, le public pourra apprécier le film « le grand bain » de Gilles Lellouche. Autre date à retenir, en octobre prochain, en partenariat avec la ludothèque de Levier, un escape game sera organisé  au sein même du centre nautique.

MALBUISSON COMPLEXE NAUTIQUE PENTAGLISS

Pour de plus amples informations : https://aqua2lacs.fr/

Permettre à tout un chacun de vivre pleinement ces vacances d’été, c’est l’objectif des temps d’animation organisés tout au long de ces mois de juillet et août par la ville de Besançon. Vital’été en fait partie. L’évènement bisontin se déroule sur les sites de Malcombe et de la forêt de Chailluz. Les animations plaisent. Depuis leur lancement, le 8 juillet dernier, elles rencontrent leur public.

Selon les chiffres communiqués par le service des sports, quotidiennement, ce sont en moyenne 500 visiteurs qui sont enregistrés à la Malcombe. Soit 3200 personnes  depuis une quinzaine de jours. A Chailluz, 1400 visiteurs ont été comptabilisés depuis le début de l’opération. « Les enfants doivent avoir des moments de plaisir, de détente, de découverte et d’éducation. Certains ne partiront pas en vacances. Nous souhaitons également qu’ils puissent sortir de leur quartier » explique Anne Vignot, la maire de Besançon.

Un moment familial

On vient la plupart du temps en famille pour participer à cet évènement. Les parents apprécient de pouvoir partager ces instants avec leurs enfants. D’ailleurs, le choix des activités s’effectue collégialement entre jeunes et adultes. A Vital’Eté, chacun peut y trouver son bonheur. Il y en a pour tous les goûts. Au programme : VTT, rugby, tir à l’arc, biathlon, tennis de table, football américain… .  Beaucoup de jeunes découvrent des disciplines. Ce qui peut susciter des envies et vocations.

Vital ‘Eté est ouvert à la Malcombe et en forêt de Chailluz durant tout l’été. Toutes les infos sont à retrouver sur le site internet de la ville de Besançon. 

Le reportage de la rédaction

La Pontabeach va entamer sa deuxième semaine d’animation à Pontarlier. Jusqu’au 24 juillet, dans le parc du Grand Cours, le public peut profiter d’animations entièrement gratuites. Enfants, ados et adultes ont à leur disposition de multiples espaces de jeu qui leur permettent de pratiquer des activités sportives collectives, des jeux de plage et de jouer les aventuriers sur des structures gonflables.  La musique n’est pas en reste. Des concerts et des animations musicales sont proposées

pontabeach 7 DD

C’est donc dans cet espace convivial, où il règne un bel esprit de vacances que petits et grands se succèdent. En cette fin d’année scolaire, les enfants des écoles prennent possession des lieux et s’en donnent à cœur joie. Les centres de loisirs de la ville et des alentours prendront ensuite le relais.

PONTABEACH 4 DD

Entre parties de basket, matches de football et de volley sur sable, jeux d’eau, baby foot, mini golf, châteaux de sable et farnienté…., on perd vite la notion du temps . Pour rendre encore plus attractif ce bel évènement, des journée thématiques sont à venir. A ne pas manquer ce samedi et ce dimanche, « le week-end de la halle », avec notamment une animation qui devrait ravir les plus casse-cous : le skimboard pour mieux apprécier les techniques de glisse sur l’eau, avant de rejoindre les belles plages de l’hexagone.

pontabeach 7 DD

La Pontabeach est ouverte du lundi au jeudi de 10h à 20h, du vendredi au samedi de 10h à 21h et le dimanche de 10h à 18h30.

Le reportage de la rédaction 

 

La Ville de Morteau, en partenariat avec la MJC de Morteau, organise la deuxième édition de son concours photo, à destination des photographes amateurs ou professionnels. Jusqu’au 31 août, petits et grands sont invités à immortaliser le thème : « Un été à Morteau ». Les clichés peuvent mettre en scène une ou des personnes, de manière spontanée ou réfléchie. L’enjeu est d’être créatif, en soignant la mise en scène. Les participants sont répartis par catégories. Les meilleures réalisations seront récompensées.  

La 7è édition de la Ponta’Beach se prépare activement à Pontarlier. Plus que quelques jours à attendre. La manifestation s’installe progressivement sur le site du Grand Cours.

Le coup d’envoi de ce nouveau rendez-vous est programmé le 29 juin prochain. Durant un mois, les familles, les écoliers, les collégiens pourront profiter de toutes les installations et animations proposées. Partage, concerts, détente, fête, sport, tournois sont les maîtres mots de cet évènement que les Pontissaliens et les habitants du Haut-Doubs apprécient.

8 tonnes de sable

Le public pourra découvrir sur place les nombreuses activités sportives sur sable qui ont fait le succès de la manifestation ( tennis, rugby, handball, football, volley), mais également des nouveautés. Pour la Ville de Pontarlier, l’objectif est de proposer constamment de nouveaux rendez-vous.  Pour cette édition, les jeunes, les 14-18 ans, seront gâtés. Les 16 et 17 juillet, ils pourront découvrir et pratiquer le E-sport. Également au programme, les 9 et 10 juillet prochains, une initiation au skimboard.

Une marraine

Pour la première fois dans l’histoire de la Ponta’Beach, une marraine est associée à l’événement. Ainsi, la biathlète française Lou Jeanmonnot, originaire du Haut-Doubs, a accepté la mission. Nul doute, qu’elle saura partager sa passion avec ses supporters et le public pontissalien.  

Le reportage de la rédaction : Philippe Besson, élu en charge des sports et Aurélien Willeman, responsable des évènements sportifs à la Ville de Pontarlier

 

Les fortes chaleurs actuelles entraînent indéniablement la fréquentation intense des piscines et plans d’eau du territoire. A Besançon les piscines Port-Joint, Lafayette et Mallarmé sont ouvertes. Celle de Chalezeule ouvrira ce samedi 25 juin. Si les baigneurs sont au rendez-vous ce n’est pas toujours le cas des maitres-nageurs. Une forte pénurie est constatée sur tout le territoire français. A quelques jours de l’ouverture complète des piscines de Besançon, nous nous sommes entretenus avec Abdel Ghezali, premier adjoint à la maire de Besançon, et chargé des sports et équipements sportifs.

 

Une bonne saison en perspective

Comme le souligne Abdel Ghezali, le facteur essentiel à la fréquentation des plans d’eau, la météo, est actuellement propice au très bon accueil des visiteurs. « Les équipements de plein air sont liés à la météo. Nous sommes dans une période très chaude, avec des températures très élevées, et nous avons beaucoup de monde qui vient dans nos équipements, dans nos piscines ». Un très bon début de saison, confirmé par les réservations. « La semaine dernière, à Port-joint, nous avons fait complet au niveau des entrées » poursuit l’élu. Une année qui devrait être rassurante, après les dernières saisons profondément marquées par la crise sanitaire. « Nous avons dû nous adapter aux jauges et ce n’était vraiment pas évident. Mais nous avons tout de même fait une bonne saison malgré tout. Celle-ci devrait l’être aussi. Même si on sera très vigilants face aux températures » souligne Abdel Ghezali.

 

Alerte canicule

Des températures historiques en France, qui ont franchi les 40° la semaine dernière dans le sud du pays. « Nous allons faire en sorte que les enfants soient protégés, avec de la crème solaire, des zones d’ombre, et qu’ils puissent se baigner et s’amuser sans craindre ces fortes chaleurs » explique Abdel Ghezali. Car si les températures sont propices à la baignade, il ne faut pas négliger les risques liés au soleil. « Il faut rester très vigilant face à chaleurs. La sécurité doit être de mise, dans et autour des bassins. Mais les équipes ont bien travaillé, elles sont prêtes ».

 

Une pénurie de maitres-nageurs

Nous l’évoquions dans nos colonnes il y a quelques semaines ; la situation est toujours la même. Une très forte pénurie de maitres-nageurs se fait ressentir en France, et certaines villes de l’hexagone ne pourront ouvrir leurs piscines à cause de cette pénurie. « Nous avons besoin de maitres-nageurs diplômés dans les piscines, c’est un élément indispensable. Je lance un véritable appel pour des personnes qui souhaiteraient se former prochainement au métier. Il y a une réelle crise des vocations » confie l’élu de Besançon en charge des sports. Dans la cité comtoise la situation n’est pas aussi critique, et les bassins ne devraient pas fermer à cause de ce manque… pour l’instant. « Il y a clairement un manque, mais à Besançon nous n’en sommes pas encore à fermer nos piscines. J’espère qu’on pourra les maintenir ouvertes dans la durée. En tout cas pour cet été, à Besançon, il ne devrait pas y avoir de problème » affirme Abdel Ghezali.

 

Abdel Ghezali, premier adjoint à la maire de Besançon, chargé des sports et équipements sportifs : 

 

 

Jura Tourisme lance ce lundi une application sur smartphone, baptisée « Jur’Aventures, qui permet à tout un chacun de découvrir le territoire en s’amusant. Une expérience innovante, ludique et transgénérationnelle qui, à travers une série de jeux et d’énigmes, initiera les utilisateurs au patrimoine naturel et cultuel jurassien.

Les utilisateurs partiront à la recherche des pierres de secrets. L’application Jur’Aventures est disponible sur Google Play et App Store.