Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mardi soir, le BesAC, dans le cadre de sa préparation pour la saison à venir, défie l’équipe de Lons-le-Saunier, pensionnaire de nationale 2. Il s’agit du quatrième match amical pour le groupe bisontin. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h au complexe Michel Vautrot à Saint-Vit. Les deux formations s’étaient rencontrées le 9 août en terre jurassienne. Le collectif de Joseph Kalambani avait largement vaincu son adversaire,  en s’imposant 98 à 50.

C’est une équipe Betclic Élite (anciennement Pro A) fraîchement promue qui viendra défier les bisontins dans le cadre des 64èmes de finale de la Coupe de France. Une rencontre de prestige qui se tiendra le mercredi 20 septembre à 20h. C’est une immense marche que devra franchir le BesAC (NM1) afin de poursuivre la belle aventure.  

Une septième recrue fait son arrivée au BesAC. Le club de basket bisontin annonce l’arrivée Marc Kwedi. Il arrive tout droit de Lons-le-Saunier. Agé de 26 ans, cet intérieur de 2,01m formé à la SIG Strasbourg pendant 4 saisons, a ensuite évolué à La Charité/Loire en N1, puis aux Glasgows Rocks en Division 1 du Royaume Uni.  Le BesAC est en passe de finaliser son recrutement. Le club est à la recherche de son pivot. Plusieurs profils sont à l’étude. Le club se laisse encore du temps avant de prendre une décision définitive.

Pour sa sixième année en nationale 1, le BesAC poursuit son recrutement. Deux nouveaux joueurs rejoignent le collectif bisontin. Ainsi, Anthony Andremont (22 ans – 1,92m)  portera le maillot bisontin la saison prochaine. Il arrive en provenance de Tours. Le club a décidé de doubler le poste de meneur et de faire appel à ses services. Il évoluera aux côtés d’Anthony Da Silva, titulaire à ce poste.

Par ailleurs, Brahim Dohou sera également bisontin la saison prochaine Agé de 24 ans, l’ailier arrive des Sables, après avoir connu la ProA et la ProB, avec, respectivement, Le Mans et Denain.

Encore une nouvelle recrue au BesAC. Quentin Dielh est le troisième renfort du club de basket bisontin pour la saison prochaine. Il officiera au poste d’arrière. Il officiait jusqu’à présent de Mulhouse. Le club le présente comme « une référence de nationale 1 à son poste et la  bête noire du BesAC, tant en nationale 2 qu’en nationale 1 ».

Pour renforcer son effectif pour la saison prochaine, le BesAC, le club de basket bisontin, vient de s’attacher les services de Thibault Boyer. Agé de 23 ans, le pivot est le deuxième renfort de la formation. Il jouait précédemment en Nationale 2 sous le maillot d’Aubenas, après avoir porté les couleurs de La Pontoise (N2), Sud Drôme (N3) et Montélimar (N3). Le club le présente comme un bel espoir tricolore. A Besançon, il sera la doublure du pivot titulaire qui, selon toute vraisemblance, sera un joueur étranger.

Pour remplacer Siriman Kanouté, parti rejoindre la ProB et Aix Maurienne, le BesAC a recruté Anthony Da Silva (22 ans – 1,85m). Il arrive du Havre. Les deux parties ont trouvé un accord pour un contrat de deux ans avec une clause de sortie possible à l’issue de la première saison, mais uniquement pour un club de division supérieure (Pro A ou Pro B) ou pour un club étranger.

Dans le même temps, le club annonce d’autres départs. Ainsi, L’intérieur Guillaume Valayer rejoint Berck, en nationale 1. Sydney Hammond s’en va à Boulogne-sur-Mer, un club de nationale 1. Enfin, Gaëtan Etienne, l’adjoint de Joseph Kalambani, a choisi d’évoluer la saison prochaine à Toulon, qui a été repêché en nationale 1, suite à l’impossibilité pour Lons-le-Saunier de confirmer sa montée sportive.

Le BesAC, le club de basket de Besançon, ne cache pas son plaisir d’annoncer que l’Américain Mykal Riley portera encore les couleurs bisontines la saison prochaine. Il a donné son accord pour passer une saison supplémentaire en Franche-Comté.  

Rappelons qu’il y a quelques jours, la formation  avait fait savoir que son ancien entraîneur, Nicolas Faure, était de retour. Il officiera au poste de directeur sportif la saison prochaine. Joseph Kalambani reste plus que jamais aux commandes de l’équipe fanion, qui officiera encore en nationale 1 masculine la saison prochaine.

Le BesAC, le club de basket bisontin, annonce trois départs pour la saison prochaine. La formation perd son capitaine Ferdinand Prénom, qui a porté durant deux exercices les couleurs bisontines. L’Américain Anthony Elechi ne fera également plus partie de l’effectif. Gaëtan Etienne, l’assistant de Joseph Kalambani,  ne sera plus à ses côtés sur le banc.

Ce mardi, sur leur parquet des Montboucons, les hommes de Joseph Kalambani ont conclu leur saison en battant Rueil et terminent sur une note positive en battant les 3èmes de la poule médiane des play-offs d’accession en Pro B. Après avoir vécu une saison de tous les records, en termes de matchs remportés, d’affluence aux Montboucons et au Palais de Sports, le BesAC a aussi gagné en crédibilité. Désormais, place au bilan de la saison avec les joueurs et les dirigeants pour préparer l’année prochaine.

 

Après une première saison réussie avec le maintien validé dès la première phase, Joseph Kalambani l’entraîneur du BesAC, avait rempilé au mois de mars pour une année supplémentaire sur le banc du club de basket bisontin. Il possède le meilleur bilan de l’histoire du BesAC en première phase de Nationale 1 (8e, avec 12 victoires en 26 matchs). Après plus de cinq saisons passées aux côtés de l’ancien coach Nicolas Faure, l’ex-international centrafricain est sorti de l’ombre l’été dernier et a convaincu pour sa première saison sur le banc.

« On a reconstruit à 80% l’effectif. On a fait aussi le pari d’aller chercher des jeunes, comme le petit Siriman Kanouté, Sydney Hawmmond ou encore Melvin Beaubois. On a cherché à équilibrer l’équipe et son manque d’expérience avec des joueurs de qualité et qui connaissent bien la division, comme Mykal Riley ou Ferdinand Prénom » souligne Joseph Kalambani. Avec cette ambition de créer un groupe, en travaillant sur la cohésion, afin que tout le collectif puisse œuvrer dans un objectif commun. « Ce qu’on a réussi à faire » ajoute le coach. Effectivement, le BesAC a vécu une saison de tous les records. Que ce soit en termes de matchs gagnés ou même de l’affluence aux Montboucons et au Palais de Sports. « On a gagné aussi en crédibilité, en maintenant un pouvoir d’attraction qui est grand. Tout ces éléments font de cette année une année réussie. Même si on finit un peu en eau de boudin sur la phase des play-offs, parce qu’on manquait de profondeur de banc. On a eu des blessés, on a accumulé beaucoup de fatigue, et on n’a pas pu développer un niveau de jeu aussi pertinent et intéressant quand pendant la première phase. Mais globalement, je très fier de mes joueurs et de cette saison » indique Joseph Kalambani.

 

Une saison se finit et une autre commence

La saison prochaine est déjà dans toutes les têtes. « On sait ce qu’on est capable de faire, on sait comment le faire, et on sait comment on va devoir rééquilibrer l’équipe » explique l’entraineur du club de basket bisontin. Mais avant toute chose, un bilan s’impose, afin de faire le point sur le souhait des joueurs. Qui envisage de rester dans la dynamique du BesAC, et qui souhaite tenter une nouvelle aventure ailleurs. « Quand on aura fait cet état des lieux, on va devoir compléter avec des joueurs de même calibre, voire plus haut, pour continuer de performer à ce niveau. On est déjà au travail, pour nous c’est une continuité. Les joueurs, eux, peuvent régénérer un peu d’énergie mentale et physique. Les petites blessures aussi. Et pour nous dirigeants, c’est vite se mettre à table, analyser notre budget, nos objectifs, et avec quels joueurs on veut repartir à l’aventure. C’est beaucoup de travail » souligne Joseph Kalambani.