Choix du secteur :
Se connecter :
 

Suite au violent orage survenu mercredi dans le Haut-Doubs, la préfecture indique que le préfet a saisi la fédération du bâtiment pour assurer « une réponse rapide de l’ensemble des professions, et notamment celle de couvreur ». Il a également transmis aux maires la liste des entreprises mobilisables sur le secteur et saisi la fédération des assureurs du Doubs. Par ailleurs, le préfet proposera à la commission d’élus de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux, qui se réunit ce jour, une mobilisation financière exceptionnelle à destination de ces petites communes afin de soutenir leur actions auprès de leurs administrés les plus démunis.

Les sapeurs-pompiers du Doubs demandent à la population locale, concernée par le violent orage de mercredi soir, de ne pas perdre patience et prendre des risques en montant sur les toits pour procéder au bâchage de leur demeure. Il est rappelé l’importance de composer le 18 pour toute demande d’aide. Depuis 7h ce matin, près de 80 sapeurs-pompiers et 25 véhicules sont mobilisés.

Par ailleurs, le SDIS du Doubs alerte sur les démarches de sociétés privées qui se présentent en son nom et rappelle qu'il ne missionne aucune entreprise. "Seuls les sapeurs-pompiers sont susceptibles de se présenter à votre domicile".

C’est une véritable catastrophe qui s’est produite mercredi, en fin d’après-midi dans le Haut-Doubs. L’orage qui s’est abattu sur un large territoire, allant de Morteau à Maîche, a endommagé de nombreuses habitations. Dans certains villages, ce sont 100% des maisons qui ont leur toiture détruite. La population s’organise, mais ce n’est pas suffisant. Les travaux doivent être menés par des professionnels.

Les besoins en bâches et tuiles sont importants. Dominique Rondot, le maire de la commune, pointe la production insuffisante de tuiles sur le territoire français. Il s’est entretenu avec le préfet du Doubs ce matin. Il demande à ses administrés de ne pas prendre de risque et aux professionnels de se mobiliser pour parer aux situations d’urgence. « Il faut que les entreprises viennent avec des grues, des manitous et des nacelles » explique l’édile.

Une situation inédite

Paroles de Hauts-Doubistes. Jamais de telles conditions climatiques ont été enregistrées sur ce territoire. « Personne n’a jamais vu cela. Ma maman, qui a 87 ans, et tous les anciens du village peuvent en témoigner » ajoute M. Rondot, totalement mobilisé.

L'interview de la rédaction / Dominique Rondot

Un fort orage accompagné de grêle et de rafales de vent s’est produit ce mercredi, en fin d’après-midi, sur le Haut-Doubs. Un large territoire, allant de Morteau à Maîche, est concerné. Les grêlons, de la taille de balles de tennis, se sont abattus, provoquant d’énormes dégâts. Des habitations et des voitures ont été endommagées. Sur les territoires les plus touchés 90 à 100% des toitures ont été détériorés.  Des arbres se sont couchés sur la chaussée. Face à cette situation, la mairie du Russey s’est empressée de contacter la préfecture du Doubs pour procéder à une déclaration de la commune en état de catastrophe naturelle. Les sapeurs-pompiers du Doubs, qui ont reçu plus de 800 appels,  recensent 384  interventions, mobilisant près de 150 secouristes.

Un fort orage accompagné de grêle et de rafales de vent s’est produit ce mercredi, en fin d’après-midi, sur le Haut-Doubs. Un large territoire, allant de Morteau à Maîche, est concerné. Les grêlons, de la taille d’une balle de tennis, se sont abattus, provoquant d’énormes dégâts.

Des habitations et des voitures ont été endommagées. Des arbres se sont couchés sur la chaussée. Face à cette situation, la mairie du Russey s’est empressée de contacter la préfecture du Doubs pour procéder à une déclaration de la commune en état de catastrophe naturelle. Ce mercredi soir, les sapeurs-pompiers recensent plus de 200 interventions. La rédaction a contacté Mme Chantal Revillot, deuxième adjointe à la commune.

L'interview de la rédaction / Chantal Revillot, adjointe au Maire du Russey

 

Les dégâts sont importants. Un violent orage s’est battu en cette fin d’après-midi sur le secteur du Val de Morteau. On nous signale que des vents violents et de gros glaçons de grêle se sont abattus aux Fins, Morteau, Montlebon et Noël Cerneux. Des arbres sont tombés sur la chaussée. On déplore également des toitures, des habitations et des véhicules endommagés. Rappelons que jusqu’à demain 16h, les quatre départements francs-comtois sont en vigilance « orange » aux orages.

grele 2

Un violent orage de grêle est en cours sur la commune de Noël Cerneux, près de Morteau. De nombreuses habitations sont endommagées. Plus d’information à venir.

Les quatre départements francs-comtois sont désormais en vigilance « orange » à la canicule. Demain mardi, la chaleur s’amplifiera pour atteindre généralement des températures comprises entre 35 et 37 degrés. Une baisse des températures est attendue à partir de mercredi matin, avec des minimales comprises entre 16 et 22° et des maximales entre 29 et 33°.

La forêt du Rondé de Levier, les tourbières de Frasne, le lac de Remoray à Labergement-Sainte-Marie, la commune de Mouthe, … autant d’endroits plébiscités par les locaux et les touristes en cette période où le thermomètre bat des records.

CANICULE LEVIER FORET 2

Les visiteurs en ont bien conscience, le massif du Jura,  et le Haut-Doubs plus particulièrement,  regorge de petits coins paisibles où Dame nature protège de cette canicule. A Mouthe, les soirées sont même plutôt fraîches. Ce qui n’est pas pour déplaire. La rédaction a pu apprécier à son tour ces petits moments de bonheur.

CANICULE FRASNE TOURBIERE

Le reportage de la rédaction

Les quatre départements francs-comtois sont désormais en vigilance jaune « canicule ». Le pic de l'épisode caniculaire est attendu pour ce mardi 19 juillet.

Demain dimanche, les températures attendues sont encore raisonnables et comprises entre 30°C et 33°C. Lundi 18 juillet, les températures minimales avoisinent parfois les 18°C en milieu urbain et les maximales entre 34°C et 37°C.

Mardi 19 juillet sera la journée la plus chaude de l'épisode, avec des températures minimales souvent supérieures à 20°C en milieu urbain et des maximales comprises entre 37°C et 40°C. Mercredi 20 juillet, les températures minimales restent particulièrement élevées mais les maximales sont attendues partout en baisse, entre 30°C et 35°C. Il est possible que cette vigilance jaune évolue vers le niveau orange à partir du milieu de la journée de lundi 18 juillet.